Jony Ive, le nouvel homme fort d'Apple

10 avril 2014 à 16:42


Jony IveLe designer industriel préféré de Steve Jobs continue de prendre du galon. Fin 2012, celui qui est devenu mondialement connu en concevant le design du premier iMac G3 avait déjà été promu fin 2012 en récupérant la responsabilité du design logiciel. Aujourd'hui, avec le départ de Greg Christie, responsable des interfaces, il récupère sa casquette : désormais, tous les designers logiciels rendront directement compte à Jony Ive, qui a donc désormais la mainmise autant sur le design matériel que sur le design logiciel.

Greg Christie, assez méconnu du grand public, était arrivé à Apple il y a près de vingt ans, et a été responsable de très gros projets au fil des années. Ainsi, c'est par exemple à lui que l'on doit l'interface originale de l'iPhone, et il est aussi signataire du fameux brevet "Faire glisser pour déverrouiller" qui est aujourd'hui l'un des points clés d'un procès contre Samsung. Alors que plusieurs observateurs affirment que des désaccords auraient terni la relation entre Christie et Ive lors de l'élaboration d'iOS 7, nombreux clament aujourd'hui que ce départ serait du à la forte personnalité de l'anglais. Cependant, si l'on en croit TechCrunch, le départ de Greg Christie serait plus du à une volonté "de passer à autre chose" que d'un réel désaccord avec Jonathan Ive. Après vingt ans de maison et des comptes en banque bien remplis, on peut effectivement le comprendre.

Jony Ive est donc sans conteste le nouvel homme fort d'Apple, prenant la suite d'un Scott Forstall désavoué suite au décès de Steve Jobs (voir : Le skeuomorphisme, c'est fini ?) et imprimant petit à petit sa marque sur les équipes logicielles d'Apple. Chouchou et ami de Steve Jobs, il est toutefois l'exact opposé de Scott Forstall en matière de design. Alors que les textures riches et les imitations d'objets de la vie réelle étaient très appréciées de Steve Jobs, Jonathan Ive préfère les interfaces très épurées et abhorre le skeuomorphisme.


Jonathan Ive, Steve Jobs et un iMac G4.



Après s'être chargé d'iOS 7 dont le design plat et flashy n'aura pas fait que des heureux, Jonathan Ive va maintenant s'attaquer à OS X. Le système d'exploitation du Mac a beaucoup évolué depuis Mac OS X 10.0, qui était sorti en 2001. Mais treize ans plus tard, l'interface du Mac va devoir évoluer de manière franche pour épouser les dernières tendances en matière de design, mais aussi et surtout pour se rapprocher d'iOS et séduire les utilisateurs de l'iPhone et de l'iPad. Il faut donc s'attendre à de grands changements sur le Mac ces prochains mois, et nous découvrirons certainement un premier aperçu d'OS X 10.10 lors de la WWDC 2014, qui se tiendra dans moins de deux mois (voir : La WWDC 2014 aura lieu le 2 juin). Jonathan Ive saura-il remanier OS X sans provoquer une levée de boucliers ? Affaire à suivre !





La feuille de route d'Apple pour 2014 ?

10 avril 2014 à 11:26


Quels seront les produits qu'Apple dévoilera cette année et à quelle date ? Le graphique suivant prétend apporter tous les réponses à nos questions, et il a été publié par Ming-Chi Kuo, un analyste très célèbre dans le petit monde d'Apple car ce dernier a déjà prévu avec grande justesse plusieurs produits pommés non encore annoncés. Bien sûr, il est important de prendre du recul sur ce type de rumeurs, et il est tout à fait possible que Ming-Chi Kuo se trompe. Toutefois, l'image suivante nous semble relativement plausible et comporte certainement au moins une part de vérité.




Si l'on en croît donc ce graphique, la première nouveauté matérielle majeure d'Apple cette année sera du côté de l'iMac, avec un nouveau modèle moins cher pour le mois de juin (on pense évidemment à la WWDC). Cela correspond assez bien à ce que nous envisagions dans notre dernière analyse (voir : L'iMac 2014, une question de prix ?). Notez qu'il ne s'agit bien sûr ici que des nouveautés matérielles, et que les stars de la WWDC seront bien évidemment iOS 8 et OS X 10.10.

Ensuite, il faudra patienter jusqu'au mois de septembre pour voir débarquer de nouveaux iPad, un iPhone d'une diagonale de 4,7" ainsi que l'iWatch, la montre connectée d'Apple (voir : Google prend de l'avance sur l'iWatch). Un petit peu plus tard, visiblement en octobre, Apple dévoilera une mise à jour pour l'Apple TV (voir : L'Apple TV 2014 a été repérée !), un tout nouveau MacBook encore plus fin d'une diagonale d'environ 12" (voir : Un MacBook Air 12" avant septembre ?), et une mise à jour des MacBook Pro avec écran Retina, ce qui dépend toutefois de la disponibilité des processeurs Broadwell d'Intel (voir : Un nouveau MacBook Pro sous Haswell ?). Enfin, en toute fin d'année, viendra l'iPhone d'une diagonale de 5,5" (voir : iPhone 6 : ce que l'on sait jusqu'ici).

Vous noterez que Ming-Chi Kuo évite soigneusement de parler de plusieurs sujets, comme le Mac mini qui est toujours très attendu (voir : Une trace du Mac mini Haswell ?), le nouvel écran Thunderbolt (voir : OS X 10.9.3 supporte l'Ultra HD en Retina), ou encore bien sûr de nouveaux iPod que l'on pourrait attendre pour la fin d'année (voir : L'iPod recule, mais il ne disparaîtra pas). Mais il ne s'agit ici que de nouveautés peut-être un peu plus mineures que les autres, et donc plus difficiles à prévoir...



Thunderbolt Networking, performant mais pas suffisant

9 avril 2014 à 16:38


À l'occasion du salon NAB qui se tient actuellement à Las Vegas, Intel vient de présenter une petite nouveauté pour sa norme Thunderbolt, qui est largement soutenue par Apple : le Thunderbolt Networking, qui permet d'échanger des fichiers entre deux ordinateurs à 10 Gb/s, c'est à dire en conditions réelles à environ 1 Go par seconde. Cette technologie est déjà présente sur les Macs équipés de ports Thunderbolt 2, mais cette dernière n'était jusqu'ici pas compatible avec les PC sous Windows. Fort heureusement, une simple mise à jour logicielle suffira ! Voilà une excellente nouvelle pour les personnes qui ont régulièrement besoin de réaliser de très gros transferts de données d'un ordinateur à l'autre.




Malheureusement, cela ne sera absolument pas suffisant pour redonner un peu d'attractivité au format Thunderbolt, qui reste réservé à une utilisation professionnelle. L'USB se défend en effet très bien pour le grand public, avec des débits qui vont bientôt doubler (voir dépêche : USB 3.1 : l'USB 3 double de vitesse !) et un connecteur qui sera bientôt plus pratique (voir dépêche : Le nouveau connecteur USB en images !). Il est certain que cette évolution du Thunderbolt rend le câble très attractif pour qui doit souvent effectuer de gros transferts. Mais pour le commun des mortels, qui n'aura réellement besoin de tels débits qu'une ou deux fois par an, le tarif d'un câble Thunderbolt (29 € pour 50 centimètres...) sera rédhibitoire. Le Thunderbolt serait-il destiné au même sort que feu le FireWire ?



Apple embauche un spécialiste de la recherche

8 avril 2014 à 17:28


L'intéressé l'a annoncé sur son compte LinkedIn : Benoit Dupin, spécialiste de la recherche, a rejoint Apple. Le français travaillait auparavant chez Amazon, où il était Vice-Président de l'unité chargée du moteur de recherche interne du géant du commerce. Si l'on imagine assez mal Apple lancer un moteur de recherche, Benoit Dupin aurait fort à faire avec les moteurs de recherche internes d'iTunes et des différents magasins virtuels d'Apple, qui manquent parfois franchement de subtilité.




Mais selon 9to5Mac, Apple aurait enfin décidé de faire quelque chose pour améliorer le moteur de recherche de Plans, son concurrent à Google Maps, qui n'est toujours pas capable de comprendre certaines requêtes pourtant simples. Cela sera la mission principale de Benoit Dupin, qui sera néanmoins aussi susceptible de donner des coups de main aux équipes d'iTunes.


Montage d'une fonctionnalité de transit pour Plans.



Il se murmure d'ailleurs depuis quelques temps qu'Apple ajouterait une fonctionnalité de transit pour Plans dans iOS 8, dont la présentation officielle est attendue dans moins de deux mois (voir dépêche : La WWDC 2014 aura lieu le 2 juin). Alors que Plans est donc sur le point de se complexifier, il est plus que jamais primordial que le moteur de recherche interne de l'application fonctionne sans accroc. Il y a du travail !



Le grand challenge d'Apple pour l'iPhone 6

7 avril 2014 à 10:35


Si vous croyez qu'Apple n'est pas consciente des challenges qui attendent l'iPhone, vous faites fausse route ! Des documents internes très intéressants ont été diffusés lors d'un procès opposant Apple à Samsung, et le site Recode les a publiés sur internet. Dans ces copies d'écran d'une présentation réalisée en avril 2013, Apple effectue une petite analyse de la situation de l'iPhone par rapport au reste du marché. Tout en gardant à l'esprit que ces images ont été créées avant la sortie de l'iPhone 5c et de l'iPhone 5s, ces diapositives offrent un regard très intéressant sur la baisse des parts de marché du téléphone d'Apple, et constituent un élément très encourageant alors que nous attendons patiemment la sortie de l'iPhone 6 (voir dépêche : iPhone 6 : ce que l'on sait jusqu'ici).




Apple commence sa présentation par un constat assez effrayant : la courbe de croissance des ventes d'iPhone est en baisse, et cette baisse s'accentue au fil des années. Certes, Apple vend toujours de plus en plus de téléphones, mais le jour où le chiffre des ventes baissera n'est plus si loin, alors que le marché est lui toujours en expansion. Naturellement, Apple cherche donc les causes de ce ralentissement, et identifie trois points majeurs : les clients qui recherchent des téléphones moins chers et avec des écrans plus grands, les opérateurs qui ont tendance à mettre en avant d'autres smartphones plus rémunérateurs, et les concurrents qui ont grandement amélioré leurs systèmes d'exploitation, leurs écosystèmes, et investissent massivement dans la publicité.




La conclusion énoncée ci-dessous est édifiante : « les clients veulent ce que nous n'avons pas ». Les graphiques montrent en effet que l'essentiel de la croissance du secteur s'est portée sur deux catégories de produits : les téléphones avec des écrans supérieurs à 4 pouces (c'est à dire plus grands que l'iPhone 5/5s), et les téléphones moins chers que 300 dollars (l'iPhone 5c de 16 Go, le téléphone "low cost" d'Apple, coûte aujourd'hui 549 dollars). Le reste du marché, lui, est en baisse...




Apple est donc parfaitement lucide sur la situation actuelle du marché de la téléphonie mobile. Si son avance technologique lui permettait d'atteindre une croissance à trois chiffres il y a quelques années, Apple n'est désormais plus en mesure de vendre ses téléphones aussi facilement à des prix aussi élevés, et il en résulte le fiasco de l'iPhone 5c (voir dépêche : L'iPhone 5c toujours aussi catastrophique ?). Mais malgré cette apparente lucidité sur l'état du marché, Apple est tout de même restée à côté de la plaque sur la question du prix avec l'iPhone 5c, et n'a pas encore su réagir sur la question de la taille d'écran.

Il y a donc à espérer une réaction bien plus ambitieuse cette année. Dévoiler un iPhone avec un plus grand écran serait une réponse facile, et c'est d'ailleurs probablement ce que Apple va faire (voir dépêche : iPhone 6 : ce que l'on sait jusqu'ici). Dévoiler un iPhone beaucoup moins cher qu'aujourd'hui serait en revanche beaucoup plus difficile, à moins de considérablement rogner sur les marges et la qualité... Apple devra donc rivaliser d'ingéniosité pour arriver à convaincre les utilisateurs des téléphones "à bas coût" de remonter en gamme et de s'offrir des téléphones au-delà de leur budget initial. Voilà qui n'est pas gagné !

Le prochain rendez-vous pour les utilisateurs d'iPhone sera le 2 juin, date où sera officiellement présenté iOS 8, le successeur d'iOS 7 sorti en septembre dernier (voir dépêche : La WWDC 2014 aura lieu le 2 juin). Le système d'exploitation entrera alors dans une phase de version bêta, où les développeurs pourront assurer la compatibilité de leurs applications et intégrer les nouvelles fonctionnalités d'iOS 8 à celles-ci. Si Apple ne bouleverse pas son calendrier, le rendez-vous suivant sera en septembre, avec la présentation de l'iPhone 6 et la sortie effective d'iOS 8 quelques jours plus tard. Il va encore falloir être patient !





Une nouvelle étape pour la fin du roaming en Europe en décembre 2015

6 avril 2014 à 17:02


Si vous avez déjà utilisé votre téléphone à l'étranger, vous avez certainement reçu des factures astronomiques et connaissez l'importance des frais d'itinérance, aussi connus sous le nom de roaming. Cela fait déjà quelques temps que la commissaire européenne Neelie Kroes se bat contre ces frais excessifs et tente de faire interdire ces derniers en Europe (voir dépêche : De maigres progrès sur le front du roaming). Durant le mois de janvier dernier, Neelie Kroes a promis que ces frais seraient illégaux en 2016 (voir dépêche : La guerre du roaming commence !), et il semblerait bien que cela soit en bonne voie ! En effet, une loi interdisant les frais de roaming à compter du 15 décembre 2015 a été adoptée par le Parlement Européen cette semaine.


Le Parlement Européen, à Strasbourg.



Malheureusement, pour que cette décision soit définitive, il faudra encore que le texte soit approuvé par le Conseil Européen et qu'il repasse par le Parlement Européen, dont la composition changera le mois prochain. Tout n'est pas encore gagné, mais les différents responsables européens, qui ont très souvent à utiliser leurs téléphones à l'étranger, ne seront certainement pas insensibles à cette mesure... Si tout se passe bien, il sera donc possible de téléphoner, s'échanger des SMS et naviguer sur internet sans surcoût dans tous pays de l'Union Européenne dès la fin de l'année prochaine. Bonne nouvelle !



Une baguette magique pour l'Apple TV ?

5 avril 2014 à 19:02


Apple TV RemoteUne simple télécommande Apple peut-elle suffire pour effectuer des actions complexes ? Un e-mail interne de Steve Jobs écrit en 2010 et qui a été diffusé dans le cadre d'un procès qui oppose Apple à Samsung répond clairement à cette question : non ! Dans son long message, l'ancien patron d'Apple détaille de nombreux éléments de la stratégie d'Apple pour l'année 2011. Si quelques passages ne manquent pas de faire sourire un peu jaune, comme le fantastique « rendre nos produits dépendants les uns des autres afin que nous enfermions nos clients dans notre écosystème », d'autres suscitent des interrogations, comme le passage suivant où Steve Jobs parle de l'Apple TV :



Comme vous pouvez le voir sur la dernière ligne de la copie d'écran ci-dessus, Steve Jobs mentionne l'arrivée d'applications, d'un navigateur, et... d'une baguette magique ! Si le développement d'un App Store sur l'Apple TV ne fait quasiment aucun doute et pourrait d'ailleurs sortir cette année, la notion de baguette magique est un peu plus rare dans les rumeurs... Pourtant, nous pouvons retrouver sa trace dans nos colonnes en février 2010 (voir dépêche : L'Apple TV, une future console ?), avec un brevet qui décrivait une télécommande dotée d'accéléromètres et de gyroscopes capable de piloter des actions assez complexes, comme vous pouvez le voir sur l'illustration ci-dessous où l'on découvre même un logiciel semblable à Photoshop :





Quatre ans après l'apparition de ce brevet et l'e-mail de Steve Jobs, nous avons donc la confirmation qu'Apple a très sérieusement envisagé doter l'Apple TV d'une télécommande similaire à la Wiimote, la télécommande de la console Wii de Nintendo. Le projet a-t-il été abandonné ? Alors qu'Apple n'a toujours pas dévoilé d'App Store pour l'Apple TV, une telle télécommande serait pour le moment inutile, et les capteurs toujours plus évolués de l'iPhone pourraient d'ailleurs certainement la remplacer. En apprendrons-nous plus à la WWDC, qui se tiendra cette année le 2 juin ? Il serait en tout cas étonnant qu'Apple ne dévoile pas de nouvelles fonctionnalités pour son petit boîtier cette année...



Apple a racheté Novauris pour améliorer Siri

4 avril 2014 à 12:09


Apple a officialisé hier soir le rachat d'une petite société britannique appelée Novauris Technologies, spécialisée dans les technologies de reconnaissance vocale. Le rachat daterait de l'année dernière, mais sa confirmation tombe étrangement deux jours après la première présentation officielle de Cortana, le Siri de Microsoft, dont la qualité pour une première ébauche est déjà impressionnante.




Avec le rachat de Novauris, on peut espérer que Siri fonctionne enfin en local et puisse donc répondre à un minimum de commandes sans accès au réseau, ce qui permettrait un temps de réponse beaucoup plus rapide sur certaines commandes ne nécessitant pas de téléchargement de données. La grande nouveauté de Siri avec iOS 8 (dont la présentation officielle aura lieu le 2 juin) sera aussi peut-être son ouverture aux développeurs tiers. Ainsi, il serait possible de piloter n'importe quelle application iOS à la voix, ce qui devrait démultiplier les possibilités du service (voir dépêche : Siri, lumière !). Encore trop limité, l'assistant vocal d'Apple est souvent incapable de répondre à certaines commandes assez simples, faute de connexion au réseau ou faute d'ouverture aux applications non développées par Apple. Après le rachat de Cue en fin d'année dernière, Apple semble enfin vouloir donner un sérieux coup de boost à Siri. Nous avons hâte !



La WWDC 2014 aura lieu le 2 juin

3 avril 2014 à 15:33


Apple vient de l'annoncer officiellement sur son site web : la WWDC 2014 aura lieu du 2 au 6 juin ! La World Wide Developer Conference est un événement principalement destiné aux développeurs, avec de très nombreuses sessions de travail où les ingénieurs d'Apple viennent à la rencontre de ceux qui auront la chance d'avoir un ticket. Le tarif est de 1 599 dollars, et l'inscription se fait cette année via... tirage au sort. Mais la WWDC 2014 est surtout connue pour sa conférence inaugurale, où les responsables d'Apple viennent dévoiler les nouveautés majeures de la marque pour les mois à venir.




Ainsi, il ne fait aucun doute que la WWDC 2014 sera l'occasion pour Apple de présenter iOS 8, et il y a également de bonnes chances que le successeur d'OS X Mavericks, OS X 10.10, soit lui aussi de la partie. Il faudra bien sûr attendre l'automne pour pouvoir en profiter, mais nous pourrons déjà connaître la plupart des nouveautés à venir. Bien sûr, des nouveautés matérielles sont aussi à attendre, avec la sortie possible de nouveaux Mac dotés de la révision intermédiaire des processeurs Haswell, un nouvel écran Thunderbolt dont la résolution pourrait exploser, ou encore bien sûr la fameuse iWatch et un nouvel Apple TV. Mais il est important de garder en tête que ce salon est avant tout destiné aux logiciels, et que ce sont ces derniers qui seront à l'honneur. Certains essaieront sûrement de tirer des conclusions du visuel ci-dessus, qui présente une multitude de petits carrés arrondis en leurs bords, comme sur les icônes d'iOS, sur une grille qui n'est pas sans rappeler les pixels d'un écran... Retina ? L'année dernière, le visuel annonçait assez clairement le nouveau design d'iOS 7...



Le nouveau connecteur USB en images !

2 avril 2014 à 18:02


Quatre mois après l'annonce par l'USB 3.0 Promoter Group de la sortie prochaine d'un nouveau format de connecteur qui sera beaucoup petit que les prises actuelles et qui pourra être branché dans les deux sens, les premières images de l'USB 3.1 Type C sont disponibles ! Vous pouvez découvrir sur les deux images ci-dessous les prises mâle et femelle du prochain format USB, dont la spécification définitive devrait être adoptée en juillet pour des premiers produits en étant équipés en fin d'année ou au début d'année 2015. Notez qu'il ne s'agit pour le moment que de rendus en provenance de Foxconn, et que les produits finis pourront être légèrement différents. Mais quoi qu'il en soit, l'esprit est bien là : le câble est bien réversible, et bien plus petit que les modèles actuels !





L'arrivée de cette nouvelle norme est globalement une excellente nouvelle. Certes, pour la première fois depuis le premier connecteur USB qui équipait l'iMac G3 en 1998, vos périphériques acquis au fil des années ne seront plus compatibles avec un nouveau format. Si vous voulez conserver vos anciens appareils USB, vous devrez donc acheter un adaptateur (on imagine toutefois que les deux normes vont cohabiter quelques temps). Mais l'énorme avantage de l'USB de Type C, c'est qu'il sera pour une fois véritablement universel : grâce à sa finesse, plus besoin de développer des prises Mini ou Micro USB ! Ainsi, un câble USB de Type C pourra indifféremment être branché à un ordinateur, un téléphone, une imprimante... Un câble pour les brancher tous.

En bonus, l'USB 3.1 Type C permettra des débits deux fois plus rapides que la norme actuelle, ce qui n'est pas pour déplaire aux détracteurs du très onéreux format Thunderbolt soutenu par Apple. Si l'on rajoute à cela la possibilité pour les fabricants d'ordinateurs et de téléphones de réduire encore l'épaisseur de leurs appareils ou d'ajouter des ports supplémentaires plus facilement (le MacBook Air n'a pas l'épaisseur suffisante pour accueillir plus de deux ports USB 3...), on obtient un format qui a tout pour devenir le futur chargeur universel européen (voir dépêche : Nouvelle étape pour le chargeur universel).

Il reste bien sûr la question du port Lightning développé et utilisé uniquement par Apple dans ses téléphones et ses tablettes. Très similaire au futur USB de Type C, son avenir semble compromis. Mais Apple touche de nombreuses royalties avec les accessoires utilisant ce format, et le groupe de Cupertino pourrait bien ne pas abandonner cette vache à lait aussi facilement, surtout si les futures lois européennes visant à standardiser le marché de la connectique ne sont pas aussi contraignantes que prévu... À suivre !



Les fiches produits

Les dernières news

Les derniers bons plans




CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Pub - Bons plans

RÉSEAUX SOCIAUX

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les dernières news
Les derniers bons plans



© 2004 - 2014 Consomac, le guide d'achat du Mac et d'Apple -- À propos