Apple réfléchit au futur du clavier


Apple s'est déjà débarrassée du clavier physique que nous connaissons avec l'iPhone puis avec l'iPad. Le système de clavier virtuel fonctionne plutôt bien, et a l'énorme avantage de pouvoir afficher des touches différentes en fonction des besoins de l'utilisateur. En revanche, il a aussi le désavantage de ne pas offrir de sensation physique des touches. Lorsque vous tapez sur un clavier virtuel, vous avez ainsi une probabilité bien plus élevée de faire des erreurs. Cupertino travaille donc activement à éliminer ce problème, et l'excellent site Patently Apple revient sur un brevet récemment déposé par l'entreprise, qui propose une solution permettant de retrouver une sensation de touche physique sur un clavier virtuel. Surprise, ce procédé n'est pas démontré sur un périphérique iOS, mais... un iMac.

C'est une des techniques fréquemment utilisées par les entreprises pour brouiller les pistes : un nouveau procédé est démontré dans un certain contexte, puis est utilisé autre part. Il est bien possible qu'un clavier virtuel fasse à terme son apparition sur une gamme de Macintosh, particulièrement sur les portables qui pourraient ainsi gagner de la surface d'affichage. Mais le plus vraisemblable est qu'à travers ce brevet Apple ait en tête l'iPhone et l'iPad, qui seraient les plus à même de recevoir ce type d'innovation dans un premier temps.



Grâce à un système assez sophistiqué de capteurs et de générateurs de vibrations, le clavier décrit sur le schéma ci-dessus sera capable de créer un retour de force lorsqu'un doigt sera posé dessus. Cette vibration sera très localisée, grâce à des dispositifs générant une contre-vibration empêchant que le retour de force se propage. Ainsi, la sensation d'une vraie touche pourra être simulée, avec la possibilité d'avoir des touches de n'importe quelle taille, n'importe quelle forme, à n'importe quel endroit de la surface tactile.

Il reste bien sûr la question du coût, de l'épaisseur, du poids et de la consommation. Comme tout nouveau procédé, sa mise en place et son optimisation prendront sans doute du temps. Sûrement à l'état de projet, ce nouveau clavier n'arrivera certainement pas dans un futur proche. L'idée reste cependant très intéressante, et nous avons hâte de découvrir si des applications concrètes auront lieu.


Partager

Vos réactions (7)

Jokax

21 janvier 2011 à 17:16

Bonjour Sylvain !!

Continuez encore vos articles qui sont d'une qualité excellente.
Par contre, je n'ai pas compris un truc sur celui ci :
lorsque vous dites que les claviers sans touches "pourraient [permettre] ainsi gagner de la surface d'affichage". Comment cela est il possible, sachant qu'il n'y a qu'un seul écran... Il ne comptent pas mettre deux écrans comme pour la Nintendo DS quand même, si ?

pierrre

21 janvier 2011 à 20:09

oui, l'un des manques de l'iphone reste ce "retour de force" ors de l'utilisation du clavier.
Les différentes versions d'ios ont comblé beaucoup de mes attentes et je suis très curieux de voir ce que proposera iOS 5 (bien plus impatient que tout le reste pour dire vrai. Sauf si apple permet d'enlever le dos des imacs pour que l'on puisse aisement changer les disques disques durs avec deux baies proposé de base).
Néanmoins ce retour de force manque et engendre des erreurs de frappe comme vous l'avez précisé. C'est dommage qu'apple n'est rien fait de ce coté surtout que certains samsungs le proposent. Donc je me dis qu'apple aurait pu le faire.
peut-etre dans l'ios 5, why not, l'espoir fait vivre.

pierrre

21 janvier 2011 à 20:10

je précise que cela prendrait tout son sens sur l'ipad avec iwork vu qu'apple le destine à la productivité

P.S : Sylvain, faudra pensait à ajouter une fonction d'édition aux messages, si possible

Mr Bob

22 janvier 2011 à 12:48

Ce serait vraiment excellent comme procédé !!!
Ils pourraient l'intégrer partout, et pourquoi pas dans les portables comme vous dites… Ils pourraient être encore plus fins … Imaginez le MacBook Air !!!

popaulin

23 janvier 2011 à 11:07

et on pourrait changer de langue et mettre des touches nécessaire où on veut

Margoulette

23 janvier 2011 à 19:27

Je vois pas en quoi cela va éviter les erreurs. Le retour de force ne se fait que lors de l'appui sur la touche donc que c'est déjà trop tard. j'ai déjà testé ce genre de système c'est assez bluffant mais ça ne règle en rie ce problème.

Pour régler ce problème, il faut pouvoir poser le doigt sur la surface tactile sans que cela provoque de clique et qu'on ai un retour pour sentir la position des touches. Peut-être que cette technologie couplée à plusieurs niveaux de sensibilité de la surface tactile pourrait faire l'affaire mais je reste sceptique.

Èmile

24 janvier 2011 à 06:26

Et les touches pourront se déplacer lentement pour s'adapter à nos erreurs...

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2014 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Pub - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

Flux RSS

À propos

© 2004 - 2014 Consomac