Apple, plus dans le vert ? [MÀJ]


Comme l'ensemble de l'industrie informatique, Apple se plie à un certain nombre de règles en matière d'écologie et de recyclage de ses produits. Elle respecte pour cela certains standards, et fait un certain nombre d'efforts pour obtenir des certifications. Une section du site d'Apple, très complète, explique d'ailleurs les différentes actions de la Pomme dans le domaine.




L'EPEAT est une norme mondiale délivrant des labels aux différents fabricants en fonction du respect de l'environnement de leurs produits : conception, production, recyclage, service client... Tout est mesuré. Cet organisme vient d'annoncer qu'Apple a décidé de retirer tous ses produits de son catalogue. « Ils ont dit que l'évolution de leur design n'était plus en adéquation avec les conditions de l'EPEAT », a déclaré un responsable du label. Le coupable est bien évidemment le MacBook Pro Retina, qui avec sa batterie collée au châssis est extrêmement difficile à démonter, donc à recycler, et qui n'aurait jamais pu obtenir la certification EPEAT.

Cette décision aura des conséquences fâcheuses pour Apple. Même si cela ne signifie pas que Cupertino abandonne toute notion de respect de l'environnement, on peut le voir sur son site, certains organismes, notamment publics, sont très attentifs au respect des standards en matière d'environnement. La ville de San Francisco vient par exemple d'annoncer qu'elle boycotterait désormais les produits pommés. Ce qui a poussé Apple à réagir :

« Nous mesurons de manière globale l’impact de nos produits sur l’environnement, produits qui répondent à la norme la plus stricte soutenue par le gouvernement des États-Unis, Energy Star 5.2. Nous sommes également des leaders de l’industrie grâce à la déclaration des émissions de gaz à effet de serre de chacun de nos produits sur notre site web, et les produits Apple sont supérieurs dans d'autres domaines environnementaux importants qui ne sont pas mesurées par l’EPEAT, comme la suppression des matériaux toxiques. »

Même s'il convient d'accorder du crédit à Apple pour ses nombreux efforts envers l'environnement (Greenpeace lui accorde d'ailleurs une très bonne place dans son classement), le mal est fait. Apple est aujourd'hui devenue une société tentaculaire, au succès insolent, qui se permet d'ignorer certaines normes d'une manière qu'elle ne serait jamais permise il y a quelques années. Cela au nom d'une finesse, compacité, et intégration qui se fait au détriment de l'utilisateur, condamné à utiliser un ordinateur qu'il ne peut ni faire évoluer (on ne peut changer ni la mémoire ni le SSD du MacBook Pro Retina), ni faire réparer facilement. Souhaitons donc que la polémique naissante ait un impact sur les futures décisions d'Apple en ce domaine...

Mise à jour 16 juillet :
Dans une lettre adressée aux clients d'Apple, Bob Mansfield, vice-président senior pour le Mac et l'ingénierie matérielle, annonce que le retrait d'Apple de l'EPEAT était manifestement une erreur, et que les différents Mac font leur retour dans les listings de l'organisme. Le MacBook Pro Retina affiche la plus haute distinction, le "Gold", mais l'EPEAT devra confirmer cette notation. La ville de San Francisco, pour sa part, a annoncé abandonner son projet de boycotter les produits pommés.

C'est la première fois qu'Apple plie sous la pression de ses consommateurs de manière aussi flagrante. Si on ne peut que regretter que la décision de quitter l'EPEAT ait été prise en premier lieu, on peut également saluer la réactivité d'Apple face au tollé que cela a provoqué.



Vos réactions (4)

pim

11 juillet 2012 à 21:54

En même temps, un Mac, pas besoin de le recycler : on le garde des dizaines d'années ! Même hors service, il peut encore servir de décoration au milieu du salon !

iMusic

12 juillet 2012 à 10:24

C'est révolutionnaire ... faut tout racheter ...

En clair ils se disent verts parce qu'ils utilisent des matériaux plus ou moins recyclables, mais quand il s'agit de récupérer des bidules avec des batteries et des écrans collés, et ben y'a plus personne.

C'est du Greenwashing* très grossier, ni plus, ni moins. Si Apple étaient réellement soucieux de l'impact écologique de leurs produits, ils permettraient d'en changer les composants aisément pour les maintenir en vie le plus longtemps possible. Hors, c'est tout le contraire. Ils ne produiraient pas de tout-en-un qui nécessite de jeter l'écran avec le PC (ceci dit, l'écran de l'iMac après garantie il est pas beau à voir ...). Le prétexte du design pour justifier les composants collés et soudés, on s'en moque. Ils n'avaient qu'à y penser avant, personne ne les a forcé.
Depuis des années Apple est en contradiction totale avec ses "prétentions écolos", plus encore depuis la présentation du dernier Macbook Retina qui malgré un tarif haut de gamme finira direct à la benne, vu que sa possibilité de mise à jour est quasi nulle, et que son recyclage nécessiterait une chaîne spécifique, complexe et onéreuse, ce qui n'est pas réaliste.

Les raisons financières qui poussent les constructeurs à produire des machines toujours moins pérennes et fiables pour un renouvellement rapide (composants douteux, bridage matériel et logiciel, colles et soudures à tout va) , au prix maximum (design soigné, marketing, réseau de distribution) sont à l'opposé des idées écolos qui ne servent bien souvent que de vernis.

Il faudrait obliger tous les fabricants/distributeurs à prendre en charge le recyclage de leurs produits, avec une marge arrière liée à l'efficacité du processus. Si on ne les force pas avec des lois, ils ne le feront pas, les produits actuels ne sont en rien écolos. Il n'y a pas que Apple, c'est à peine mieux chez Dell, Sony et toute la smala. Ceci dit, l'attitude d'Apple est une véritable provocation.
Espérons que cela fasse réagir les politiques de tout poils dans différents pays, afin de les rappeler à l'ordre. Le boycott de la ville de San Francisco n'est qu'un début. Les bobos, clientèle essentiellement visée par le Macbook Retina sont hautement sensibles à l'argument écologique, nul doute que si Apple persévèrent, le boycott pourrait devenir plus tendance que prévu. Et ce serait une bonne chose.


* Verdissement d'image, généralement utilisé par les compagnies les plus polluantes, dont les velléités écologiques se limitent à la communication. Le terme Greenwashing trouve son origine dans la contraction des mots green, vert et brainwashing, ou lavage de cerveau.

iMusic

12 juillet 2012 à 10:37

http://www.apple.com/fr/environment/
Sérieux, l'agence qui leur a pondu ça devrait bosser pour Fukushima ou BP ...


Comme dirait Audiard, "Faut pas prendre les enfants du bon Dieu pour des canards sauvages".

iMusic

16 juillet 2012 à 23:57

[MàJ] C'est rare de voir Apple reconnaître partiellement ses erreurs, du moins officiellement. La pression des clients institutionnels a dû peser.

Contrairement à ce qui est dit ici ou là, selon un article de clubbic daté du 16, certains produits comme le Macbook Retina qui utilisent de la colle resteraient exclus des certifications et ne pourront donc pas être vendus aux institutions respectant les normes de l'EPEAT.
Je cite : "Certains produits comme le MacBook Pro à écran Retina, qui ont massivement recours à la colle, resteront malgré tout privés de certification."

http://www.clubic.com/univers-mac/apple/actualite-501714-apple-retablissement-epeat-developpement-durable.html

???


Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription

Les fiches produits

Les dernières news

Les derniers bons plans




CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Pub - Bons plans

RÉSEAUX SOCIAUX

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les dernières news
Les derniers bons plans



© 2004 - 2014 Consomac, le guide d'achat du Mac et d'Apple -- À propos