Intel se tourne vers le MacBook Air

12 septembre 2012 à 11:27


Hier débutait à San Francisco le Intel Developer Forum 2012, et la conférence inaugurale, quelques heures avant le keynote d'Apple de ce soir, n'a pas déçu. Alors qu'Ivy Bridge, l'architecture actuelle des processeurs d'Intel, vient tout juste de faire son apparition sur le MacBook Air et le MacBook Pro, le fondeur a donné quelques détails sur Haswell, son futur successeur prévu pour 2013. L'orientation est claire : la course à la puissance est aujourd'hui moins importante que la course à l'économie d'énergie.




Intel maîtrise aujourd'hui plus de 80% du marché des processeurs. Pour l'écrasante majorité de ses clients, les processeurs les moins puissants sont largement suffisants, et l'innovation est la clé du futur d'Intel : pourquoi changer d'ordinateur si les performances sont déjà bien au dessus de ce dont on a besoin ? La société basée à Santa Clara l'a bien compris : pour inciter les consommateurs à renouveler leur matériel, il faut d'autres arguments que la simple puissance. Apple a ouvert une brèche avec le MacBook Air : bien qu'il soit moins puissant que ses grands frères, il rencontre un succès incroyable. La raison est très simple : l'ultra-portable est jusqu'à deux fois moins lourd qu'un ordinateur portable classique. Intel tente donc d'orienter le marché vers ce qu'il appelle l'Ultrabook.

Les problématiques de ce nouveau type d'ordinateur sont simples : le boîtier de la machine étant beaucoup plus fin, les composants ont une tendance accrue à chauffer, et la batterie est nécessairement plus petite. Pour que le MacBook Air et les ordinateurs concurrents puissent devenir des standards, il faut donc que les processeurs s'adaptent à leur format, et rattrapent la puissance des portables classiques tout en consommant moins d'énergie.




C'est dans ce nouveau contexte qu'Intel a présenté Haswell plus en détails hier soir. Nous sommes encore loin de tout connaître sur ces futures puces, mais l'orientation du fondeur est très claire : Haswell mettra l'accent sur la consommation. Vous pouvez voir sur l'image ci-dessus un test réalisé lors de la conférence de présentation. Un processeur de la génération actuelle (Ivy Bridge) a été comparé à un processeur Haswell, à performances égales : Haswell consomme en moyenne 2,25 fois moins, avec moins de 8 Watts au compteur contre 17 Watts pour le processeur du MacBook Air ! Bien évidemment, ces résultats devront être confirmés par des tests indépendants, et dans différents types d'utilisations. Cependant, on comprend bien que les futurs ordinateurs équipés de ces puces pourront être plus fins et/ou disposer de batteries plus importantes. Le jour où nous pourrons utiliser un ordinateur une journée entière sans le recharger n'est peut-être plus si loin !

Alors que le fondeur n'a pas manqué de préciser que toute sa gamme de processeurs serait concernée par ces baisses importantes de consommation énergétique, on ne peut que se réjouir de telles annonces. Il est en effet beaucoup plus utile aujourd'hui de concevoir des ordinateurs plus légers et plus autonomes que de chercher constamment à en augmenter la puissance (même si Haswell sera tout de même plus rapide qu'Ivy Bridge). Les nouveaux processeurs d'Intel devraient être disponibles en masse en été 2013. Nous sommes impatients !


PARTAGER SUR :

Retrouvez le MacBook Air et le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (1)

aexm

12 septembre 2012 à 12:28

d'ou l'arrivee des technologies power nap & co …

c'est certain que d'avoir un ordi qui tient plus de 20 h avec un peu de marge sous le pied de l’accélérateur EST ce que je souhaiterai !

D'ailleurs, j'ai meme été decu (attendu la sortie pour ca) que le macbook air 2012 ne le permette pas, ca sera "peut être" pour la prochaine gen …

Sebastien

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription