Un MacBook ARM ? Pas tout de suite.


Apple A6 processeurUn article publié par BusinessWeek hier soir a fait couler beaucoup d'encre : selon deux sources du magasine, Apple aurait déjà discuté en interne de la possibilité d'abandonner les processeurs Intel, qui équipent aujourd'hui tous les Macintosh. Après l'abandon du PowerPC développé conjointement avec IBM en 2006, Apple envisagerait ainsi de passer à une nouvelle architecture de processeurs. Il y a un an, on apprenait que des MacBook Air équipés de puces AMD et même ARM étaient testés dans les laboratoires de Cupertino (voir dépêche : Un MacBook Air à puce AMD ?). Alors qu'Apple a publié aujourd'hui une offre d'emploi pour un futur manager en charge du développement de SoC (puce unique contenant processeur, carte graphique et mémoire) au sein d'Apple, il n'en fallait pas plus pour que le débat enflamme le web : Apple va-t-elle sortir un MacBook Air doté d'un processeur ARM ?

Tranchons tout de suite : la réponse est non. Ou en tout cas, pas tout de suite. Il y a plus de quatre ans, Apple a racheté une société spécialisée dans la conception de processeurs (voir dépêche : Apple achète PA Semi). À l'époque, nous avions prédit l'arrivée sur l'iPhone d'un processeur conçu directement par Apple. Ce processeur a bien vu le jour, et il s'agit de l'Apple A6, qui équipe l'iPhone 5. Vous l'avez compris : il a fallu plus de quatre ans de développement pour que cette puce puisse voir le jour ! Si Apple recrute aujourd'hui un spécialiste des systèmes mono-puces et compte utiliser ses compétences pour développer un Mac tournant grâce à un processeur maison, il faudra attendre encore longtemps pour que cet ordinateur soit commercialisé. On peut bien sûr supposer que le travail a déjà commencé, puisque Apple disposait apparemment déjà d'un prototype de MacBook Air ARM l'année dernière. Mais il n'y a pratiquement aucune chance qu'un futur processeur Apple A7 équipe un jour un Mac.



Quoi qu'il en soit, la piste du MacBook Air ARM est très intéressante. En effet, cette architecture permet une puissance très confortable pour une consommation très faible et un encombrement réduit, ce qui la rend particulièrement attractive sur les appareils mobiles. Pour l'instant, les puces ARM sont encore très loin des performances des processeurs Core i3, i5 et i7 équipant les Macs, mais la puissance de ces dernières augmente très rapidement. D'ici quelques années, il sera donc possible de produire un ordinateur d'une puissance suffisante pour une utilisation au quotidien, et d'une finesse et d'une autonomie largement accrues.

Microsoft semble également parier sur le succès de l'architecture ARM, et commercialisera une version ARM de Windows 8, qui sortira le 26 octobre. Avec un soutien aussi puissant, les SoC ARM ont de beaux jours devant eux. Alors que la puce Apple A6 de l'iPhone 5 a fait du téléphone d'Apple le smartphone le plus puissant du monde, il y a peu de chances qu'Apple s'arrête en si bon chemin.


PARTAGER SUR :

Retrouvez le MacBook Air et le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

Vos réactions (7)

LolYangccool

4 octobre 2012 à 19:22

Mais, si Apple passe les Mac sous processeur ARM, plus de possibilité d'y installer Windows en dualboot ?
Sauf, si, comme dis dans l'article, les nouveaux Windows peuvent tourner sur de l'ARM.

pehache

4 octobre 2012 à 20:08

Sauf que les différents processeurs ARM sont beaucoup moins compatibles entre eux que les processeurs x86

Melm

5 octobre 2012 à 12:59

"une puissance suffisante pour une utilisation au quotidien, et d'une finesse et d'une autonomie largement accrues"

Quand je vois mon MBA... je me dis que c'est déjà le cas.

mackordéon

6 octobre 2012 à 00:43

Mais cela existe déjà : iPad + clavier étui !!
L'iPad est l'avenir du Mac

Elrifiano

6 octobre 2012 à 16:38

Et quand on a vu la rapidité avec laquelle Apple a procédé pour adopter Intel, en moins d'un an tous les Mac et OS X étaient compatibles Intel. C'est Intel qui doit avoir les boules, après l'infidélité de Microsoft pour Windows 8 ARM, c'est la perte d'Apple qui leur pend au dessus de la tête.

Et maintenant qu'Apple a une maîtrise complète de l'architecture ARM avec l'A6 et quand on connait leur volonté du contrôle total on peut aisément deviner que ça devrait être seulement une question de quelques années avant de voir une transition des Mac d'Intel aux processeurs Apple. Et ils en profiteront pour faire le ménage dans la gamme, notamment dans les ordinateurs de bureau qui n'ont plus trop les faveurs de l'entreprise.

C'est dommage pour Intel qui est toujours autant à la rue depuis le début de l'ère post-PC, ils devraient arrêter de croire à x86 sur les plateformes mobiles, et se mettre à bosser sur ARM en apportant leur expertise sur cette architecture.

Intel de par sa grande expérience fera bien plus évoluer l'architecture ARM qu'Apple, Samsung, Qualcomm ou encore Nvidia.

Sethenès

7 octobre 2012 à 15:06

Honnêtement, je suis sceptique.

Les Tablet PC ont été un flop voici 10 ans parce qu'ils s'adressaient au marché pro. L'idée géniale de Jobs a été de la dédier au marché grand public.

Les tablettes ont la côte, c'est vrai. Mais que se passera-t-il quand le marché sera saturé ?

J'ai un iPad 1. Franchement, qu'est-ce que le 3 à de si révolutionnaire qui me pousserait d'y passer. Attention, entendez ma question dans l'esprit "grand public". Je ne parle pas de la tranche d'acheteur qui remplace iPhone 4 par 4S et puis par 5.

Aujourd'hui, quelle (grande ?) entreprise décide de remplacer tout ses PCs/Macs par des tablettes ?

Pas une.

Même les sociétés qui vendent tablettes et PCs ne basculent pas. La durée de vie d'un PC dans une grosse boite est de 3-5 ans.

Alors oui, les PCs (pro) ont en tout cas encore de beaux jours devant eux. Et avec la base installée de programmes pour Windows, les processeurs d'Intel, aussi.

mackordéon

7 octobre 2012 à 22:47

Oui, les PCs (pro) ont en tout cas encore de beaux jours devant eux, mais Apple ne se soucie plus trop du marchés des pros. L'avenir c'est le iBidule sous toutes ses formes et en maitrisant le hard, dont le processeur.

Les macs de bureau sont sur leur lente agonie, les portables se limitent à un haut de gamme rétinesque, reste pour le grand public des produits qui se renouvellent rapidement avec une marge élevée en maitrisant la fabrication des composants.

Ceux qui se sont rués sur les iPads sans trop savoir ce qu'ils en feraient, se jetteront sur des iTrucsARM-A6, achèteront des iApps pour remplacer les softs qu'ils ont sur leur MacBook, regretteront la performance en baisse et se précipiteront sur le nouveau modèle avec le processeur A7 allant 2 fois plus vite. Au bout de quelques années, ils retrouveront ainsi les perfs de leur MacBook en ayant consommé du iTruc cool, léger, high-tech et à la mode. Ainsi va le marché.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription