L'iPad 4 remplace l'iPad 3


On s'attendait à l'arrivée sur l'iPad du connecteur Lightning, présenté avec l'iPhone 5, mais pas à cela ! Apple a lancé ce soir l'iPad de quatrième génération, que nous appellerons, par commodité, l'iPad 4. Les nouveautés sont peu nombreuses, ce qui soulagera les récents acheteurs de l'iPad 3. Au menu : un processeur vendu comme deux fois plus puissant et appelé Apple A6X, le connecteur Lightning, et une connectivité 4G LTE élargie (toujours incompatible avec le futur réseau français).




Aucune révolution en vue, donc, mais une évolution rassurante sur la capacité d'Apple à mettre à jour rapidement ses produits avec les dernières technologies disponibles, surtout sur le marché ultra-concurrentiel des tablettes. L'iPad 4 reprend la même grille tarifaire que l'iPad 3, et est disponible à la vente dès ce soir sur l'Apple Store français, belge et suisse. L'iPad 2, lui, est toujours proposé à un tarif inchangé.


PARTAGER SUR :


Nouvelle analyse : iPad

Retrouvez l'iPad sur notre comparateur de prix.

Vos réactions (8)

iChe

23 octobre 2012 à 22:11

Je reste dubitatif : doit-on oublier la « traditionnelle » mise à jour de mars, faut-il l'oublier, ou faut-il considère de mise à jour par ans (!) maintenant ?

iChe

23 octobre 2012 à 22:12

En plus d'être dubitatif je suis fatigué et je fais de phrases bancales. Enfin vous avez compris l'idée.

iMusic

23 octobre 2012 à 22:27

Comme nous étions quelques-uns à le dire, l'iPad 3 n'était qu'une machine de transition. L'iPad 4 aussi.

Il est toujours aussi dommage de stagner avec des capacités trop étriquées de 16Go à 64Go sur une tablette avec un tel potentiel et gourmande en octets (Retina). Surtout que le prix de la mémoire flash a considérablement baissé (Apple préfère priviligier ses marges plutôt que l'utilisateur). L'absence de véritable stylet (comme sur la tablette galaxy note) sera aussi un frein pour beaucoup. Impossible de travailler en finesse (écriture, dessin, croquis, détourage précis...). On ne fait pas tout avec un clavier virtuel et des grosses icônes. Un stylet même en option devrait être de la partie pour proposer une gamme complète.

Cette tablette a suffisamment d'atouts pour cartonner, mais on est encore assez loin de la tablette aboutie et complète. De quoi faire des mises à jour régulières et vendre au prix fort chaque petite amélioration pour les 3 ans à venir.
Attention cependant à la concurrence ! Si Apple avait une avance considérable lors du lancement de l'iPhone, les concurrents de l'iPad proposent de très bonnes alternatives et le leadership d'Apple en matière de tablettes pourrait être bien plus court que celui qu'elle a eu avec les smartphones. Tant, mieux la concurrence à du bon et accélèrera le perfectionnement de l'iPad.

En attendant l'iPad 5...

tortipouss

23 octobre 2012 à 22:38

iPad 3: Apple A5X
iPad 4: Apple A6X

iMusic

23 octobre 2012 à 22:39

@ iChe : Si j'ai bien traduit ta question, je pense qu'on est bon pour des mises à jour régulières et à minima (impossible de prévoir des dates). Histoire de relancer régulièrement les ventes dans un secteur ultra concurrentiel ou les clients peuvent passer d'un OS à l'autre sans trop de difficulté. Prochaines mises à jour probables, l'iPad 128Go, puis l'iPad un peut plus fin, borderless, etc. Les sites de rumeurs ont de beaux jours devant eux.

iChe

24 octobre 2012 à 00:47

Oui, je crois que malheureusement tu as raison, on se dirige vers ce rythme endiablé. Un an me convenait bien. Là, c'est vraiment trop rapide pour le porte feuille !

Elbutcher

24 octobre 2012 à 08:24

Il y a de forte chance de voir arriver des mises à jour mineures tous les semestres. Ne serait-ce que pour faire parler du produit dans les news et avoir tout le temps une page dans Google info hi-tech.

On peut légitimement s'attendre à la disparition du modèle 16 Go au printemps pour une gamme 32-64 et qui sait 128 Go de stockage.
A moins qu' Apple réalise un ménage de printemps en supprimant l' iPad 2 (le mini est là et abaisse les fourchettes de prix du 3.

Pour les autres innovations, je rejoins à 100% iMusic
J'en viendrai presque à dire que l'absence d'un stylet ultra précis (même en option) pour la retouche graphique ampute l'iPad 3 d'une - TRES - grosse partie de son potentiel.

Décidément, On reprochait à S.Jobs d'écouter ses clients alors qu'il avait déjà prit sa décision, et bien maintenant on à l'impression qu'Apple n'écoute même plus les clients !

Arthur FOX

24 octobre 2012 à 09:02

L'iPad doit avoir peur de la Kindle Fire, et de la Surface, toute les autres tablettes réunissent pas autant d'option en une machine. Pour moi Apple sera toujours au dessus du panier car c'est eu qui développe l'iOS et le HardWare, se qui fait que leur machine tourne a merveille. Le soft est adapter pour le hard et non pour une infinités de produit varié.

Saviez vous que la NASA aurait pu envoyer le premier Homme sur la lune avec la puissance de calcul de l'iPhone 1' Génération ? Je vous l'accorde, aujourd'hui la carte graphique demande une grande capacité de calcul, mais pourquoi l'iPad 4 ne tourne pas sur l'OS comme Surface. Le MacBook Air a ces début n'avait pas un processeur de folie.

Autre chose, si l'iPad 4 et Mini embarquait une clé LTE ou du moins 3G nativement je l'aurais acheté. De plus en plus de communication se font par internet, le réseau des SMS et lignes téléphoniques va a terme fermé.

Il serait monstrueux que l'iPad devienne un ordi Ultra-portable et polyvalent.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription