iMac 2012, la prouesse inutile


Il est enfin là ! Tout beau, tout fin, tout neuf, tout cher. L'iMac cuvée 2012 arrivera en rayon en novembre pour les modèles 21,5", et en décembre pour les modèles 27". Au menu : plus de performances (processeurs, mémoire, cartes graphiques), une connectique USB 3 plus rapide, plus de stockage, la disparition du lecteur de DVD, et enfin plus de finesse. Retour sur une mise à jour impressionnante, mais qui fait la part belle à la poudre aux yeux.




L'avis de Consomac


L'iMac 2012 est un ordinateur beau et puissant. Il a des caractéristiques taillées pour les utilisateurs exigeants et les professionnels, avec des processeurs très rapides, une quantité de mémoire vive (8 Go sur tous les modèles) enfin digne d'une véritable station de travail, des cartes graphiques amplement suffisantes pour l'énorme majorité des utilisations, et des écrans enfin repensés pour le travail de l'image (Apple annonce une réduction de 75 % des reflets). Mais l'iMac de huitième génération a un problème majeur : Apple a sacrifié la fonctionnalité sur l'autel de l'esthétisme.

Le design, ce n'est pas juste ce à quoi ça ressemble ou ce qu'on ressent. C'est comment ça marche.

Steve Jobs


Derrières les caractéristiques ronflantes se cachent en effet plusieurs défauts majeurs. Le premier concerne les disques durs du modèle 21,5" : leur vitesse de rotation n'est plus que de 5 400 tours par minute ! Un véritable goulet d'étranglement, et une véritable pingrerie lorsque l'on sait la différence de coût avec un modèle tournant à 7 200 tours. Sachant qu'on ne peut le changer sans faire sauter la garantie, on y réfléchira à deux fois.

Le deuxième concerne la mémoire vive. Beaucoup se satisferont des 8 Go de RAM en standard, cette quantité étant de nos jours tout à fait honorable, mais certaines utilisations nécessitent plus. En option, il est possible de faire monter à 16 Go les modèles 21,5", et même 32 Go les modèles 27". Quel est le problème ? Ces options ne sont disponibles que sur l'Apple Store (à un tarif encore inconnu, mais certainement bien plus élevé que le prix du marché), et il est impossible d'ajouter soi-même des barrettes de mémoire dans le modèle 21,5". Une importante régression, alors que les anciens iMac disposaient d'une petite trappe sur le bas de l'appareil. Les versions 27" sont heureusement épargnées.




Le troisième concerne la suppression du Superdrive. Bien évidemment, l'utilisation des CDs et DVDs est aujourd'hui bien moins fréquente que par le passé. Mais rares sont les professionnels qui peuvent totalement s'en passer, ne serait-ce que pour installer des logiciels pas forcément distribués en ligne. Bon nombre d'utilisateurs devront alors acheter un lecteur externe (voir dépêche : Quel graveur de DVD externe ?) qui viendra enlaidir le design pourtant très réussi de l'iMac.

Car, après tout, cet iMac tout fin est bien joli, mais à quoi cette finesse sert-elle ? L'iMac n'est pas un ordinateur portable, il n'a pas à être déplacé et son encombrement est de toute manière irréductible de par la présence de son pied. L'iMac 2012 est donc plus fin, mais ne prend pas moins de place : il ne s'agit que d'esthétisme. Or, cet esthétisme est la raison même invoquée par Apple pour supprimer le Superdrive ou rendre inaccessibles les barrettes de mémoire. Le constat est donc déplorable : afin de rendre son ordinateur plus joli, Apple a sacrifié l'expérience utilisateur.

Mais cela ne s'arrête pas là : l'iMac 2012 est cher, très cher ! Aucun modèle n'est vendu en dessous de 1 349 €. Pourtant, si l'on compare ce nouveau tout-en-un à la version sortie il y a 18 mois, en dehors des composants qui ont été mis au goût du jour et ne coûtent pas plus cher à Apple que les anciens à leur sortie, la seule réelle différence est bien l'écran. Si beau soit-il, le surplus de 200 € ne serait-il pas quelque peu exagéré ? Bien sûr, la récente baisse du cours de l'euro face au dollar a sa part de responsabilité (voir dépêche : Quel prix pour les nouveaux Mac ?), mais on est loin d'une telle variation tarifaire...


Acheter maintenant ?


Que vous soyez déçu par le nouvel iMac ou non, aujourd'hui est un bon moment pour investir dans le tout-en-un d'Apple. Ce dernier ne sera en effet pas revu avant plusieurs longs mois, et il est toujours possible d'acquérir l'ancienne gamme à prix réduit. Tout d'abord, nous vous invitons à consulter la rubrique Acheter moins cher de notre fiche iMac. Il est effectivement possible de bénéficier de réductions pouvant atteindre un pourcentage à deux chiffres, ce qui peut ramener le nouvel iMac à un tarif plus correct.

Ensuite, nous vous invitons à jeter un oeil au Refurb Store d'Apple : ce magasin alternatif propose des iMac reconditionnés de l'ancienne gamme à un prix plus abordable. Ainsi, à l'heure où nous écrivons ces lignes, on trouve par exemple un iMac 21,5" haut de gamme à 1 229 € au lieu de 1 449 €. Comptez une vingtaine d'euros pour lui ajouter 4 Go de mémoire (par exemple chez Crucial), et vous obtiendrez pour 1 250 € un iMac similaire au modèle 2012, USB 3 en moins mais Superdrive en plus, tout en économisant une centaine d'euros. Le Refurb est mis à jour chaque nuit, et il ne serait pas étonnant que l'entrée de gamme, souvent vendue en dessous de 1 000 €, fasse régulièrement son apparition dans les prochaines semaines...




Si vous ne souhaitez pas acheter de matériel reconditionné, bien que les machines du Refurb Store sont généralement dans un état très proche du neuf, il est toujours possible de trouver des iMac de l'ancienne génération chez les différents revendeurs. La Fnac par exemple les a toujours en stock, et les différentes boutiques physiques disposent toujours d'unités en rayon.


Quel avenir pour l'iMac ?


L'iMac 2012 n'étant même pas encore en rayons, il est difficile de faire des conjectures sur l'iMac 2013. Toutefois, plusieurs éléments sont certains ou tombent sous le sens. Si votre matériel actuel arrive petit à petit en fin de vie et que vous hésitez entre acheter maintenant et attendre la prochaine génération d'iMac, voici donc un aperçu de ce à quoi on peut s'attendre.

Date de sortie
L'iMac 2011 est resté en vente un an et demi, ce qui constitue un record absolu dans l'histoire d'Apple. Habituellement, Cupertino suit un rythme proche d'un modèle par an. On peut donc raisonnablement envisager de nouveaux modèles à la rentrée d'automne 2013, mais pas avant, et il est bien sûr possible, si Apple prend son temps comme pour la précédente génération, qu'il faille attendre le tout début d'année 2014.

Plus loin iMac : statistiques

Processeurs
C'est une constante chez Apple : chaque génération d'ordinateur est accompagnée d'un nouveau processeur. Pour l'iMac 2013, on connaît déjà la puce qui sera utilisée : elle porte le nom de code Haswell. Ce nouveau processeur sera plus puissant, et moins consommateur que l'architecture Ivy Bridge utilisée dans les nouveaux iMac. Sa sortie est prévu pour l'été ou l'automne 2012 : ça tombe bien !

Plus loin Haswell, le successeur d'Ivy Bridge

Mémoire vive
Les iMac ont plafonné à 4 Go de mémoire (en standard) pendant plus de trois ans. Alors que nous pouvons enfin bénéficier de 8 Go en série avec les modèles 2012, il ne devrait pas y avoir de progression l'année prochaine.

Cartes graphiques
Chaque génération d'iMac est livrée avec de nouvelles cartes graphiques. L'édition 2013 ne devrait pas déroger à la règle, et on peut envisager des cartes haut de gamme atteignant 2 Go de mémoire sur la moitié des modèles, les autres héritant de modèles plus modestes dotés de 1 Go.

Stockage
Fusion DriveAlors que les capacités actuelles des disques durs sont largement suffisantes pour la plupart des utilisations, il n'y a pas de grande progression à espérer de ce côté-là. Il est possible qu'Apple dote ses modèles les plus onéreux de 2 To de stockage, mais l'entrée de gamme devrait demeurer à 1 To. La question la plus intéressante actuellement concerne l'adoption de barrettes de SSD en standard. Avec les iMac 2012, Apple a introduit une technologie intéressante appelée Fusion Drive, qui permet de fusionner logiciellement un SSD (mémoire flash très rapide mais peu capacitaire) et un disque dur (très capacitaire, mais lent). Aujourd'hui en option, l'intégration d'une telle solution en standard serait très appréciable. Mais Apple en décidera peut-être autrement. À défaut, le retour des disques durs 7 200 tours sur les modèles 21,5" serait une bonne chose.

Connectique
Après l'arrivée récente du Thunderbolt et de l'USB 3, aucune évolution notable n'est à attendre dans le domaine de la connectique, qui restera probablement inchangée l'année prochaine. Seul point d'évolution possible, l'arrivée de l'HDMI sur l'iMac aurait un intérêt limité. Du côté de la connectivité sans fil, une petite évolution est envisageable du côté du Wi-Fi, qui gagnerait en débit.

Plus loin Le Wi-Fi Gigabit est presque là

Design
Si Apple a déjà changé le design de son iMac deux fois de suite, il est habituel que le tout-en-un d'Apple garde son apparence environ deux ans. Alors que le design du tout-en-un pommé vient de faire son plus grand bond en avant depuis l'arrivée de l'iMac G5 en 2004, il y a très peu de chances que l'iMac 2013 ait une esthétique différente du modèle de cette année.



Prix
On imagine difficilement Apple aller encore plus haut. D'ailleurs, aucune évolution majeure n'étant pour le moment attendue, cela serait très difficile à justifier. Si le cours de l'euro ne nous joue pas encore des tours, il est probable que les tarifs restent au pire stables, et au mieux observent une baisse.


Aller plus loin


L'iMac 2012 sera en vente en novembre pour les modèles 21,5", et en décembre pour les modèles 27". Vous pouvez obtenir plus de détails sur ses spécifications en vous rendant sur l'Apple Store de votre choix : France, Belgique ou Suisse.
Si vous avez un doute ou une question, n'hésitez pas à vous inscrire sur nos forums. Nos membres, très actifs, se feront un plaisir de vous répondre !


PARTAGER SUR :


Nouvelle analyse : iMac

Sur le même sujet

Vos réactions (30)

Gaius

24 octobre 2012 à 15:07

Ca résume bien les impressions ! Au début on dit "OUAAHH" mais en fait on y perd plus qu'on y gagne... Quel dommage...

Pour conclure cette année Apple (plus de keynote en vue), on peut dire que la société prend un tournant assez violent. Et ça ne va pas dans le sens des consommateurs !

Les mots clé retenu sont : déception, manque d'innovation, bridage de l'utilisateur, net hausse des prix...

Et pourtant toujours le même enthousiasme de Cook a présenter ces nouveaux produits, en les qualifiants de révolutionnaire.

Moi je dit, attention ! Les consommateurs sont indulgents (en souvenir des gloires passés de la firme), mais a force ils vont se sentir pigeonné (si ce n'est pas déjà le cas) !

H.n

24 octobre 2012 à 15:09

Et dire que Mac se portait avant comme le défendeur contre l'uniformisation. Vraiment dommage.
Après même lorsqu'ils sont mauvais les gens continuent à acheter donc pourquoi ne continueraient ils pas dans cette voie. L'Iphone et l'Ipad sont devenues les produits principaux d'Apple qui délaissent les utilisateurs d'ordi, c'est comme ça. Le plus triste dans l'histoire c'est qu'il n'y a aucun concurrents pour profiter de la situation et sortir un truc de bonne qualité, a prix correct, stable, beau, performant. Ils se contentent de copier et d'améliorer. Envie de migrer sous Unbuntu...

Vin100h

24 octobre 2012 à 15:34

C'est vrai, mais ... il faut arrêter de critiquer ce qui n'est pas prévu pour être comme-ci ou comme ça.

l'iMac (et les produit Apple en général) sont des produit de luxe, non prévu pour être customisable.

Vous voulez pouvoir ouvrir votre bécanne, ajouter de la ram, changer de disque bidouiller la ventilation, modifier la carte graphique, ... acheter un pc 'fait maison' au lieu d'un iMac, il n'est pas prévu pour.

Et concernant la garantie, achetez n'importe quel tour, de n'importe quelle marque, ouvrez-le, et la garantie saute.

Si vous achetez une ferrari, vous allez souder des sièges dans le coffre pour pouvoir mettre 7 personnes dedans ? Non, ... vous allez acheter une espace ou un picasso.
Ben c'est un peu pareil, ... vous voulez un iMac, utilisez le et voyez le comme un iMac, sinon n'en achetez pas.

Crøss

24 octobre 2012 à 16:12

J'avoue que le nouvel iMac me plaît fortement et entrerait dans le budget que je voulais mettre pour m'équiper d'un MBPR courant 2013.

Cependant, comme le dit si bien Sylvain mieux vaut attendre la version 2013 avec Haswell.

Bref, encore un an à patienter

Crøss

24 octobre 2012 à 16:13

Ce qui me permettra de pouvoir prévoir un budget un peu plus large pour les options.

Sylvain

24 octobre 2012 à 16:18

@ Crøss : je ne conseille pas d'attendre, je donne juste des indications sur la prochaine gamme. Si on a besoin de changer maintenant, il serait dommage d'attendre.

sudes

24 octobre 2012 à 16:18

Tout est dans le titre : c'est beau, mais incroyablement inadapté.

@Vin100h : Il y a quand même des limites au verrouillage ! Un iMac est sensé durer plusieurs années, et autoriser à ajouter de la RAM ou à changer le disque dur est le minimum qu'Apple puisse proposer. Un tarif insolent pour des caractéristiques relativement modestes, rendant l'ordinateur jetable au bout de quelques années. (Et encore, je passe sur le gaspillage réalisé puisque l'écran sera à jeter avec.)

Notez l'ironie : à ce jour, le Thunderbolt Display est plus épais que l'iMac. Déplorable.

Crøss

24 octobre 2012 à 16:34

@Sylvain : je ne suis pas pressé, l'achat d'un deuxième ordinateur ne viendra pas en remplacement de mon iMac mais plutôt en complément. Je pensais au départ partir sur portable pour gagner de la place mais le nouvel iMac change la donne surtout avec la solution FusionDrive.

Et puis je dois être honnête avec moi-même : je n'ai pas encore le budget pour le modèle qui me tente : 27"

minuit00

24 octobre 2012 à 16:44

Ne l'appelez plus 'tout en un'... Il n'y a plus de lecteur CD/DVD.

Sera69

24 octobre 2012 à 17:27

@Vin100h
"Si vous achetez une ferrari, vous allez souder des sièges dans le coffre pour pouvoir mettre 7 personnes dedans ? Non, ... vous allez acheter une espace ou un picasso."
Oui maisen même temps la ferrari c'est pas un utilitaire non plus, tu l'achètes pas pour faire tes livraisons...
Hors un Imac c'est quand même conçue pour bosser avec normalement... Hors là cet Imac pour bosser "sérieusement" c'est juste limite.

"acheter un pc 'fait maison' au lieu d'un iMac,"

Ben voilà, c'est que je m'en vais faire moi ... (Et vive le hackintosh...Aussi)

tortipouss

24 octobre 2012 à 17:54

à mon prochain portable alors ce sera un PC sous Debian.

anapurna

24 octobre 2012 à 18:06

- 1349€ sachant que 1150€ était déjà un bond avec la version précédente qui était vers 1050€
- Plus un superdrive : sinon comment par exemple enregistrer un CD musical sur iTunes ? D'ailleurs combien en plus pour le lecteur externe ?
- Plus de télécommande : je l'utilise à foison
+ ce qu'il est indiqué dans l’article (DD à 5400)
....

==> ByeBye honey mac ...

pipoca

24 octobre 2012 à 19:50

Ton analyse est excellente, Sylvain et m'a convaincu ! Je renonce à envisager l'achat de ce nouvel iMac !

iMusic

24 octobre 2012 à 21:19

@ Vin100h : «l'iMac (et les produit Apple en général) sont des produit de luxe ... Si vous achetez une ferrari ...»

Sauf si on nous cache des choses, les Ferrari ne sont pas produites à la chaîne en plusieurs millions d'exemplaires par des petits ouvriers chinois à 200€ par mois avec des coûts de reviens aux mieux 20% plus chers que des Hyundai. Ce sont des produits d'exception fabriqués presque artisanalement et à la pièce par des joaillers de la mécanique et du design. Une seule pièce peut coûter le prix d'une voiture classique.
Un produit Apple, c'est les mêmes composants qu'un Dell, Samsung ou Acer, seul le look (le design) et l'OS diffèrent. D'ailleurs, ça sort à peut près des mêmes usines. Tu saisis la nuance ?

Ferrari, Cartier, Chanel (haute-couture), Rolex... = luxe
Mercedes, Bang & Olufsen, Michel Herbelin, Chanel (parfum)... = haut de gamme
Apple, Kia, Ikea, Zara, Dell, Renault, Nike... = produits de masse (moyen et bas de gamme)

En informatique il n'y a pas de marque de luxe connue, Apple s'est donc octroyé un positionnement premium de façon artificielle et 100% marketing (un grand classique). Car si Apple a produit des ordinateurs haut de gamme dans ses propres usines il y a très longtemps, c'est maintenant la même came que les autres marques d'informatique chinoises. Les seules différences sont l'habillage (design, packaging), la communication et le réseau de vente (boutiques clonées pour donner l'illusion du "haut de gamme" à du made in China).

L'arnaque, car il y en a une. C'est de vendre ainsi des produits de masse à bas coût qui n'ont de haut de gamme que le look (d'où l'importance du design qui est là pour faire illusion plus qu'autre chose), aux mêmes prix que s'il s'agissait de véritables produits d'exceptions. L'arnaque est grave car ça créé la confusion aux yeux des consommateurs avec les véritables produits hauts de gamme qui sont vendus à des tarifs similaires mais avec des coûts de production beaucoup plus élevés. Comme si H&M vendait dans des boutiques chic avec un zéro en plus sur l'étiquette, juste à côté de la boutique Prada, pour bien faire illusion.
C'est valable pour toute l'industrie, on produit du faux luxe pour la populace, en singeant les codes du luxe, et en vendant aux prix du haut de gamme.
En clair, l'iPhone ou l'iMac d'Apple, c'est un peu la Rolex du pauvre.

iMusic

24 octobre 2012 à 21:28

@ Sylvain : Bravo pour cette analyse que je partage. Un point de vue du côté du consommateur et non pas une pâle copie des formules publicitaires du site Apple. On ne citera pas de noms...

mixmaster57

24 octobre 2012 à 22:58

Je suis tellement dégoûté par ces nouveaux Imac que je vais me faire un hackintosh à 1200 € car l'Imac qui peut me correspondre coûte trop cher.

bcolo

25 octobre 2012 à 08:06

Merci pour cette analyse très pertinente et argumentée. Moi aussi je suis très déçu par cette course à la minceur et à la pseudo-performance, sans aucun lien avec l'expérience utilisateur. Je vais donc en rester à mon iMac fin 2007, même si j'aimerais bien le booster avec un SSD (comme je l'ai fait pour mon MBP). Mais impossible de trouver une boîte qui accepte de l'ouvrir...

Christophe Durandeau

25 octobre 2012 à 10:52

Je vous trouve quand même un peu durs. La question de l'encombrement se pose aussi pour les ordinateurs de bureau. Pourquoi faire des téléviseurs ultra plats alors que l'on ne les déplace jamais ? Pourquoi faire un écran de 60 pouces qui fait simplement 1cm d'épais ? Qui achèterai un écran plat qui fait 10cm d'épais ?
La finesse des téléviseurs est passée dans les moeurs, mais pour les ordinateurs il semble y avoir encore quelques réticences.
Je me rappelle la discussion que j'avais avec un copain il y a une douzaine d'années. Pour lui, un "véritable PC" c'est le boitier moyen tour, forcément blanc...

La suppression du lecteur DVD est une évolution logique. D'une part il ne sert quasiment plus, et d'autre part un lecteur externe coûte une cinquantaine d'euros (on en trouve même à 30 euros). Les supports physiques sont en décroissance, nos données sont de plus en plus dématérialisées.

La question de la RAM est aussi un faux débat. Parmi les acheteurs, combien font évoluer la RAM ? Combien font évoluer le disque dur ? C'est minoritaire, et il suffit de prévoir au moment de l'achat.
Je parle de mon expérience personnelle ; j'ai un PC que j'ai acheté il y a 4 ans, 4Go de RAM et 500Go de DD. Je ne l'ai pas fait évoluer, pourtant c'est mon outil de travail. Parmi mes copains, collègues, clients c'est le même constat : la configuration de base n'évolue pas/plus après l'achat.

Pour ne pas se retrouver avec une machine sous-dimensionnée il suffit simplement de muscler un peu la machine à l'achat. C'est comme lorsque vous achetez une voiture, vous choisissez une motorisation et une finition que vous ne pouvez plus faire évoluer à l'achat.

Si le besoin est de pouvoir customiser la machine comme bon vous semble, alors le Mac n'est pas fait pour vous.

Enfin, la technologie fusion drive me semble très intéressante. Même si à la base c'est une technologie Intel, Apple semble l'avoir intégrée de façon très fine au sein de son système, et c'est un plus par rapport aux autres.

Certains me traiteront de fanboy, mais je vais acheter ce nouvel iMac. Ce sera pourtant mon premier Mac, mais après pas mal de réflexions et d'expérience personnelle je vais sauter le pas. De la même façon que j'ai acheté l'iPhone 5 après quelques années sur des smartphone Android.
Je considère que les produits Apple ce n'est pas uniquement de la poudre aux yeux. Ce sont des produits avec une identité assez marquée, des choix technologiques parfois tranchés, des produits auxquels certaines personnes vont êtres sensibles alors que d'autres vont détester. C'est aussi un écosystème avec ses avantages et ses défauts. A chacun de se faire sa propre opinion, et cette opinion peut varier au fil du temps. Il y a quelques années je ne jurais que par Android et Linux...

H.n

25 octobre 2012 à 11:22

@Durandeau: Premièrement je ne pense pas que tu seras traité de fan boy car à ce jour ils me semble que toutes (ou presque) les personnes qui sont sur ce site aiment les produits Apple.
Et c'est pour cela que nous sommes aussi critiques. Apple délaisse ses plus grands utilisateurs au profit de la masse qui n'y voit plus qu'un bel objet stylé et meilleur qu'un pc.

Ton argumentation concernant la TV n'est pas adapté. Jusqu'à preuve du contraire tu ne toucheras jamais à l'intérieur de ton téléviseur. Tu t'en fous, tu veux juste un écran et une belle image. La ce n'est pas juste un écran c'est aussi un ordinateur. Et lorsque tu privilégie la taille qui était jusqu'à maintenant assez plate déjà pour enlever un lecteur de disque, le rendre plus cher, et encore moins modifiable....

Deuzio les personnes disant un mac ce n'est pas fait pour changer ce n'était pas la première politique de la frime. Avant au contraire ils prônaient la différence et tu pouvais au moins changer le minimum...Dans ta voiture tu peux mettre les roues que tu veux et les filtre que tu veux. Là tu ne peux même pas changer le disque dur ni la ram ? (lla base) . Un ordinateur le jour où tu l'achète il est déjà dépassé vu l'évolution des produits donc oui un minimum de flexibilité est attendu. C'est dommage car ils ont l'argent, le design, le personnel, le savoir faire donc pourquoi ne pas continuer à faire de super produits ?

Il suffit de regarder l'ipad et l'iphone une vraie révolution certe à cette époque mais aujourd'hui ils ne sont juste qu'esthétique par rapport à la concurrence. Et l'Imac suit cette route...

Encore bravo à Sylvain pour son analyse très objective.

sosobaba

25 octobre 2012 à 11:49

@C. Durandeau : j'ai aussi un PC de 2008. Avoir pu changer la CG et doubler la RAM de 4 à 8 Go m'a permis de travailler et de jouer dessus jusqu'à aujourd'hui. A l'inverse, mon MBP de début 2008 est bloqué à 4 Go de RAM et tire la langue sous Mountain Lion. Ayant besoin d'une nouvelle machine et n'ayant pas le budget pour un MBP avec SSD, je vais acheter un PC et mettre en préretraite mon brave vieux MBP, qui pourtant m'a bien servi.

Une évolutivité minimale est toujours bonne à prendre. En tant que tout-en-un, l'iMac est déjà peu évolutif par nature. L'interdire complètement c'est programmer l'obsolescence d'un matériel déjà très cher à la base.

Comme toi et tous les gens qui visitent ce site, j'aime les produits Apple. Par contre, je n'aime pas les évolutions récentes du Mac, à la fois côté matériel et côté logiciel. Dans les prochaines années, je ferai donc avec un PC + un iPad.

pehache

25 octobre 2012 à 12:24

CD : "Enfin, la technologie fusion drive me semble très intéressante. Même si à la base c'est une technologie Intel, Apple semble l'avoir intégrée de façon très fine au sein de son système, et c'est un plus par rapport aux autres.

Certains me traiteront de fanboy,..."

Ben disons qu'avec ce que tu as écrit juste avant, tu donnes le bâton pour te faire battre. A priori et à ce stade, il n'y a aucune raison de penser que l'intégration de cette technologie dans OS X est supérieure à celle qu'on trouve dans Windows. Mais avec Apple tout est toujours "amazing"...

Pour le reste il ne s'agit pas de "customiser comme bon nous semble", auquel cas une tour a toujours été plus adaptée en effet, mais simplement de pouvoir continuer à upgrader facilement certains composants dont les perfs ou capacités évoluent très rapidement.

Crøss

25 octobre 2012 à 12:25

Je n'ai pas compris cette histoire de perte de la télécommande... Quelqu'un peut-il m'éclairer ?

Christophe Durandeau

25 octobre 2012 à 13:55

@pehache : l'équivalent de Fusion Drive est intégré à Windows ? Ce n'est pas un simple cache disque.
A ma connaissance il n'y a pas d'équivalents chez les autres constructeurs. Au plus il y a des disques durs avec une intégration en hard de ce principe (Momentus XT de Seagate) mais les perfs seraient bien moins bonnes.

Quant à l'évolutivité, je comprend vos remarques mais je dis simplement que c'est _malheureusement_ une évolution "normale" du marché. L'informatique a ceci de particulier que nous avons été habitués dès le début à pouvoir interchanger des éléments, à faire évoluer nos ordis, à pouvoir facilement remplacer la pièce défaillante. Qu'on le veuille ou non, plus ce sera compliqué. Il en va de même pour le reste des équipements électroniques ou électroménager ; quand il y a une panne, la poubelle est malheureusement bien souvent la solution. La cause principale est une intégration de plus en plus poussée des éléments. Cela permet de miniaturiser mais aussi d'améliorer la productivité, faire baisser les prix (pas chez Apple en tous cas!).

Je suis prêt à parier que dans 10 ans la non évolutivité des ordinateurs sera devenu la norme. Il restera les assembleurs...

pehache

25 octobre 2012 à 14:16

Bien sûr que si, Fusion Drive est à la base un "simple" cache disque. Je mets "simple" entre guillemets parce qu'en réalité les algorithmes de cache sont tout sauf simples... Mais la technologie en question est disponible depuis plus d'un an sous Windows, avec les outils Intel.

Quant à la non-évolutivité, je ne connais aucun équipement électroménager ou même électronique dont la durée de vie avant obsolescence soit aussi courte que celle d'un ordinateur. Donc la comparaison n'est pas vraiment valide.

Benoit

25 octobre 2012 à 15:37

Hello
Perso je ne sais pas quoi penser de cet iMac. Cela fait presque 1 an que j'attends le nouvel iMac et que j'ai économiser pour remplacer mon vieux G4.
Ce nouvel iMac semble très beau, mais cette finesse me pose question, comme la suppression du lecteur DVD. Il est clair que la direction prise par Apple la dessus c'est pour vendre du contenu sur iTunes. Je trouve quand même fort dommage de devoir ajouter un lecteur externe sur une machine aussi cher. Alors c'est sur que quand on peux dépenser la somme pour un iMac, ce n'est pas 30 ou 50 euros de plus qui font la différence, mais avec une machine de cette gamme là c'est limite acceptable. Et puis comment l'écran si fin va supporter la chauffe des composants ?
Il me semble clair aujourd'hui qu'Apple prends la direction de plaire au grand public (enfin celui qui a de l'argent !) et délaisse les professionnelles et les utilisateurs exigents.
Au lieu de faire du "tout fin" Apple aurait pu mettre une trappe pour ajouter un disque dur, et aurait aussi pu mettre le lecteur DVD dans le pied. Enfin il y avait plein de possibilités pour faire un iMac 27" qui se destine aux utilisateurs exigents et aux professionnelles qui n'ont pas besoin d'un Mac Pro.
Même le MacBook Pro Retina 13" n'a pas e carte graphique alors qu'il est à plus de 1700 euros. C'est pas très "Pro" justement.
Enfin bon je vais attendre de voir ces machines en magasins et de voir le prix des options du 27", mais j'avoue que je ne pensais pas avoir à me poser de questions lors de la sortie de l'iMac 2012.
Pour moi la bonne chose de cet iMac c'est le FusionDrive.
Allez à dans quelques semaines sur le forum pour avoir vos avis sur mon futur achat

anapurna

26 octobre 2012 à 12:13

Bonjour,
Sur la télécommande : pas de télécommande fournie. Et je crois bien plus de télécommande IR utilisable du tout, car plus de récepteur infra rouge.

Un personnage assez célèbre a dit que le design n'était pas que du visuel mais surtout une "expérience utilisateur".

La petite télécommande IR sur mon iMac qui était fournie avec, je l'utilise énormément. C'est une expérience très positive, très importante.

S'il faut sortir en plus de 1350€, du cash pour un lecteur CD/DVD, pour une télécommande s'il y a une techno compatible .... ou pour iPhone qui servirait de télécommande (comme lu dans un post). Alors mon expérience utilisateur iMac sera nettement moins satisfaisante lors d'un futur choix.


iMusic

27 octobre 2012 à 05:22

L'iMac 2012 fait l'impasse sur le récepteur infrarouge, il n'est donc plus compatible avec les télécommandes Apple Remote. Déjà que depuis Lion, ils ont supprimé Front Row qui était une belle réussite avec la télécommande. Voici la touche de mesquinerie finale.

C'est une grosse perte pour ceux qui utilisent la télécommande très pratique pour zapper ses titres musicaux ou faire une présentation Keynote. La raison de cette régression reste incompréhensible, surtout à ce tarif. L'experience utilisateur s'en trouve altérée. J'espère que le Mac mini n'est pas concerné. Ils proposent quoi à la place ? Un iPhone en WiFi ? Acheter une Apple TV ? Ils se foutent de qui ?

aexm

27 octobre 2012 à 17:17

@ Sylvain : j'ai bien l'impression effectivement que l'étau se ressert autour de l' "ouverture" du mac …

Les ordinateurs ne sont plus démontables, obligation de passer par un réparateur (agréé … fermeture (et donc la maitrise pour Apple) d'un marché pour les pro., pour une soi-disant finesse …

Je veux que mon ordinateur soit démontable, modifiable, et avec ces composants soudés (mba), cela devient impossible.

La finesse … et je préfère de loin un ordinateur plus épais, qui a plus d'autonomie et qui est démontable avec composants standard …

L'ouverture vers l'archi x86 a permis le switch de bcp d'utilisateurs … mais la fermeture du hard va bientôt me faire partir (à cause du prix des machines et évolutivité … et je parle pas de la qualité du hard !

Je sens à grand pas l'arrivée d'une archi. proc made in Apple pour ne plus dépendre de Intel … et la ca serait la fermeture total et un retour en arrière …

Ca serait la fin pour moi avec Mac en temps que machine de travail (pour le boulot s'est un autre pb).

Bref, je suis relativement decu de ces directions …

Sebastien

Djoejo

15 novembre 2012 à 18:36

Il m'est revenu en mémoire un brevet deposé par Apple il me semble, il y a bien longtemps, ou une tablette etait fixée sur un pied pour devenir un ordinateur de bureau...

Est-ce que l'imac 2012/2013 ne serait pas une etape bâtarde en attendant de " mettre au point " la charniere qui permettrai de fixer/enlever le "amazingly" fin ecran de l'imac et de retomber sur ce brevet ?!

( quitte a remplacer un composant par la batterie dans la " tablette " , et mettre ce composant (je reste volontairement flou parce que j'y connais pas grand chose en "technique", en ce qui est possible d'extérioriser.. etc etc ) dans le pied, sur lequel tomberai aussi l'alimentation ...)

Ou ca vous parait totalement impensable ?

macoupc

22 novembre 2012 à 20:42

Oui et on perd aussi le firewire 800, c'est bien dommage et je ne saurais quoi faire de mes disques externes à moins de les brancher en USB 2...
Ah Apple ! Tes choix impitoyaaaaables.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription