Phil Schiller défend l'iMac 2012 et son prix


L'exercice est assez inhabituel pour Apple. Phil Schiller, vice-président marketing de la marque, est monté au créneau pour défendre les récents choix de son entreprise. Avec l'iMac en tête de gondole, Apple a largement augmenté ses tarifs récemment, et fait des choix technologiques pouvant parfois étonner, voire énerver (voir dépêche : iMac 2012, la prouesse inutile). Un journaliste du Time l'a interrogé sur le sujet.




Phil Schiller a d'abord justifié le choix de se débarrasser du Superdrive, le lecteur/graveur de DVD de l'iMac :

Cela a toujours été la raison d'être d'Apple, et celle du Mac, du premier Mac au premier iMac. Cela a toujours été de fabriquer le meilleur Mac que nous puissions faire. Un de ses nombreux avantages est d'être facile à utiliser, abordable, et avec de super fonctionnalités. Le haut niveau d'intégration fait partie de tout cela. Ces vieilles technologies nous retiennent en arrière. Nos concurrents ont peur de s'en débarrasser. Nous essayons de trouver de meilleures solutions - nos clients nous ont largement fait confiance. En fait, notre idéologie est la même que pour les portables. En général, c'est une bonne idée d'enlever les éléments mécaniques de nos ordinateurs et autres appareils. Ils ont des désavantages inhérents à leur nature : ils sont mécaniques et peuvent parfois casser, ils utilisent de la puissance et prennent de la place. Nous pouvons créer des produits qui sont plus petits, plus légers et consomment moins.

La question étant bien sûr de savoir si nous avons besoin d'un iMac plus petit, plus léger et qui consomme moins. Phil Schiller a ensuite répondu à la question du prix :

Notre approche, chez Apple, est de faire des produits que nous sommes fiers de posséder et d'utiliser nous-mêmes. Nous ne ferions pas quelque chose de bon marché ou de mauvaise qualité. Quand l'économie est à la peine, les gens font très attention à ce pour quoi ils dépensent leur argent. Les clients ont compris que les produits d'Apple ne sont pas chers - leur prix dépend de la valeur que nous leur avons apporté. Quelque chose s'est passé dans l'industrie qui explique ce propos. Il existait ces produits appelés netbooks. Les gens disaient que c'était le futur. Nous n'en avons pas fait parce que nous pensions qu'ils étaient pauvres. Même si le marché allait dans cette direction, nous n'allions pas chasser en bas de la colline. L'iPad a été notre réponse à l'ordinateur à 500 dollars. Le temps nous a donné raison sur ce point, et maintenant 100 millions de personnes approuvent le fait que l'iPad est un excellent ordinateur.

Voici un graphique, publié par Phone Arena, qui compare la marge d'Apple avant impôts à celle des autres acteurs majeurs de l'industrie :



Durant son procès contre Samsung, Apple a du révéler certains chiffres habituellement gardés secrets. Saviez-vous que, sur ces deux dernières années, Apple a réalisé une marge entre 49% et 58% sur les différents modèles d'iPhone ? Chacun se fera sa propre opinion sur la tentative de Phil Schiller de calmer les esprits...


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (41)

JSL

28 octobre 2012 à 17:05

Hé oui, Apple, comme toute compagnie, essaie de faire un maximum de profit. Ils vendent leur matos avec une marge hallucinante mais malgré tout les gens continuent à acheter. Alors, pourquoi changeraient-ils de ligne de conduite ? Ils ont carrément raison de continuer comme ça, tant qu'on continue à acheter, ils n'ont aucune raison de changer !

Ceci dit, ça ne m'empêche pas, comme tous les consommateurs j'imagine, d'avoir vraiment en horreur cette politique !

Que faire ? Se plaindre sur les forums ? Boycotter la marque ?

Mr Bob

28 octobre 2012 à 17:20

C'est une bonne question ! Que faire ?

Attendre qu'il y ait un vrai concurrent sérieux avec de vraies idées !
La baisse des marges a toujours été la dernière solution… 

Elessar81

28 octobre 2012 à 18:53

Que faire? Attendre et voir, ils ont déjà été au bord de la faillite il y a qq années quand ils avaient viré Steve Jobs

S'ils continuent à faire des choix risqués sans écouter les reels besoins de la clientele ils finiront par se casser la gueule. Pas tout de suite évidement, mais personne est invulnerable et la concurrence pusse très fort.

J'adore certains produits apple et surtout OSX et iOS mais s'ils continuent comme cela...

JSL

28 octobre 2012 à 20:31

Tout pareil que toi Elessar81, je suis vraiment fan de leurs OS et c'est ça qui me retient chez eux actuellement, mais leur ligne de conduite me plaît de moins en moins ces dernières années !

Wil

28 octobre 2012 à 20:49

Quand on achète un Mac tout les 5 à 7 ans c un bon investissement. La RD chez Apple est très importante et les techniques déployées dans le Nouvel Imac le prouve et nous n'avons pas encore toutes les infos ... Après c chère c sûre mais ceux qui peuvent pas y'a le mini et périphériques tiers...

iMusic

28 octobre 2012 à 21:26

Ce n'est pas qu'une question de prix. Beaucoup achètent un Mac mini alors qu'ils ont de quoi acheter 10 iMac. Si le prix va avec l'excellence, l'ergonomie, l'innovation, OK. C'est justement là que le bât blesse.

Il y a sur le dernier iMac une grosse remise en cause de la légitimité des choix qui ont été fait (plus fin pour rien), dans un design en fait toujours plus cloisonné, étriqué, peu pérenne, anti-ergonomique, jetable. Sur un concept qui date de 98 et ne correspond plus au marché actuel. Et même l'OS n'est pas exempt de critiques depuis Lion (iOSification...).

Il n'y a plus aucune écoute entre les clients et les designers millionnaires de Cupertino qui décident unilatéralement, du moment que c'est rentable. Peut importe l'expérience utilisateur qui se dégrade un peut plus chaque année. D'un côté on a une gadgétisation du mac. De l'autre des gammes abandonnées, incomplètes, avec des tarifs qui explosent sans aucune justification autre que des "Amazing" ou des "plus fin"...

Où est la véritable innovation ? Le truc qui fait qu'Apple colle 5 ans dans la vue à la concurrence. Qui rend l'utilisation exceptionnelle ? L'iMac c'est un concept périmé en 2012. Apple est en train de passer de faiseur de tendance à suiveur de tendance, quitte à se copier elle même jusqu'à l'absurde et la parodie (le coup de l'iMac plus fin, sauf le tarif... merci du cadeau).

Leur positionnement "premium" complètement marketing qui consiste à marger à mort sur des produits made in China, passe de moins en moins. Apple font comme si ils étaient Apple, en réalité ils sont de plus en plus une marque comme les autres, ni plus, ni moins. L'information circule, la concurrence innove (elle aussi), les gens savent comparer et surtout compter...
Difficile sans Steve Jobs qui aurait vendu des glaçons à des esquimaux.

Cinemaction

28 octobre 2012 à 23:11

J'ai lus quelques post de toi Imusic , et j'ai vu que tu mets sous terre le nouveau Imac 2012 , tu ne trouve AUCUNE innovation dedans ? tu trouves que tout est à revoir ?

MathieuClem

28 octobre 2012 à 23:24

Je pense qu'iMusic ne veut pas "enfoncer" le nouvel iMac. Je pense qu'il veut dire, et moi c'est mon propre avis, que l'iMac a permis toute sa personnalité. Un iMac était avant toute chose : la perfection de l'expérience utilisateur !
Aujourd'hui, on se retrouve restreint par une machine qui n'est plus configurable à souhait, et pour le comble une hausse de prix et des équipements en moins, et des disques durs standard qui n'évoluent pas. Je ne comprends toujours pas, pourquoi Apple veut, une machine fine. Soit c'est pour dire "Amazing" plein de fois, soit c'est tout simplement pour dire qu'ils ont faire un ordinateur tout-en-un le plus fin du monde.

Avec l'iMac, Apple montre qu'elle perd le fil. Les utilisateurs historiques que nous sommes, ne se reconnaissent plus dans ce qu'était la philosophie d'Apple, à savoir avoir l'expérience utilisateur la plus grande possible.

Alors bien sûr, l'iMac 2012 est une bête, une machine de rêve, mais elle n'est pas la machine de rêve de la personne qui côtoie des Mac depuis longtemps.

MathieuClem

28 octobre 2012 à 23:24

(perdu toute sa personnalité

Cinemaction

28 octobre 2012 à 23:47

Je pense que l'imac s'affine de plus en plus car c'est connu , plus on arrive a mettre des élements dans un espace confit , plus on avance dans la technologie. il n'y a que comme ça pour proposez des choses révolutionnaire.

Aprés c'est sur que cet imac n'est pas parfait mais je pense qu'il faut passez pour celui ci pour espérer en avoir un qui dans les années a venir comblera tout les utilisateurs !

pehache

29 octobre 2012 à 00:21

"Je pense que l'imac s'affine de plus en plus car c'est connu , plus on arrive a mettre des élements dans un espace confit , plus on avance dans la technologie. il n'y a que comme ça pour proposez des choses révolutionnaire. "

Ah, et tu trouves que c'est révolutionnaire de mettre un HDD 2,5" 5400t/mn dans l'iMac 21" au lieu du HDD 3,5" 7200t/mn qu'il y avait avant, à cause du manque de place à force de faire plus fin ?

iMusic

29 octobre 2012 à 01:44

@ MathieuClem : C'est exactement ça. Merci.

@ Cinemaction : Si l'iMac comble ses utilisateurs comme avec le modèle précédent, on est pas sortis de l'auberge (écran qui se tache, DD Seagate qui claquent...), cette machine a collectionné les problèmes liés à sa conception, avec en prime des composants foireux. Même un site comme macbidouille a insisté pour que les clients achètent un AppleCare indispensable avec cette machine à la fiabilité execrable (une des pire machine de l'histoire Apple).

L'iMac 2012 va évidemment cartonner pendant quelques mois à son lancement vu la disette qu'on a eu en matière de mac de bureau depuis plus d'un an. Il y a bien quelques millions de personnes qui attendent le renouvellement depuis des mois, qui n'en peuvent plus et se retrouvent dans l'obligation d'acheter maintenant... ce qu'on leur propose. Peu importe la qualité, le prix et la viabilité du concept. Si OS X est un formidable OS, il a aussi le fâcheux inconvénient de nous cloisonner à une seule marque hardware qui n'hésite plus à abandonner des gammes pendant des mois, voir des années (chose impensable du côté Windows et qui aurait pour effet l'abandon du public).
Quant au concept de l'iMac tel que nous le connaissons, il est en impasse. Cette "finesse record" démontre à quel point Apple n'a pas su comment innover de façon utile. Plus qu'un échec, c'est un aveu. Il y avait pourtant de quoi faire, juste en plaçant un vrai pied ajustable en hauteur, ou en proposant une dalle mate... Mais probablement pas assez "Amazing" et trop "coûteux" à gérer pour la firme à la pomme qui nous a démontré à de multiples reprises qu'il n'y a pas de petites économies.
La révolution juste par le design pour le design, en oubliant l'expérience utilisateur, ça s'appelle de la poudre aux yeux. Pour Apple c'est même une reniement de ce qu'ils ont été, de ce qui a fait leur succès, et qui les a sauvé à bien des reprises. Le "think different" qui fut légitime un temps, et qui n'apparait même plus dans la baseline.

Les ventes seront excellentes au lancement avec des clients à la diète qui vont se jeter là-dessus comme la misère sur le monde (alors qu'on a aucun recul sur ce nouveau modèle et qu'il y a toutes les raisons de se méfier vu son prédécesseur à la sinistre réputation). Et après quelques mois, les ventes vont se tasser à nouveau pour se retrouver à des niveaux comparables à ce que nous connaissons depuis longtemps, c'est à dire des ventes faibles (selon les études connues, les iMac ne représentent que quelques pour-cent des ventes mac globales). Il ne serait pas surprenant que cet iMac soit le dernier monobloc de la marque, tel que nous le connaissons. Il sera mis a jour à minima régulièrement jusqu'à extinction et non remplacé.

Tous les mac de bureau sont désormais en sursis, même le nouvel iMac. Mac pro sous perfusion, Mac mini sous équipé et se vendant assez peut également, ce qui ne remet pas en cause la qualité de ces machines. iMac qui s'impose comme la seule alternative pour qui veut un équipement de bureau assez puissant à un prix "accessible". Combien se seraient bien passé du concept de tout-en-un, surtout vu la qualité catastrophique des derniers iMac (tapez "iMac" et "taches" dans google) ?
D'ici 2 ans Apple se devra de renouveler le mac de bureau, il ne restera probablement qu'un modèle vu les faibles parts de marché de ce segment. C'est avec ce genre de challenge qu'on verra s'ils sont réellement capable d'innover comme Steve Jobs le faisait. Nouveau monobloc modulable et tactile (fusion iOS/OS X) ? Nouvelle tour compacte entre le Mac pro et le Mac mini (avec un hardware d'iMac) ? Pour le moment, mystère et boule de gomme...

anapurna

29 octobre 2012 à 10:18

Oui c'était la perfection de l'expérience utilisateur. C'était...Oui maintenant la clé de voute c'est effectivement comme lu plus haut "Amazing!!!".

La nouvelle expérience iMac : une sorte de tablette géante à 1350 euros + superdrive + télécommande ...

Quant au discours de PS, le PDG de LVMH qui a la même marge nette qu'Apple aurait pu faire le même.

iMusic

29 octobre 2012 à 10:43

@ anapurna : D'accord sur la tablette géante, je trouve l'image assez juste. Mais il faut désormais oublier la télécommande. L'iMac 2012 fait l'impasse sur le récepteur infrarouge, il n'est donc plus compatible avec les télécommandes Apple Remote, plus assez "Amazing" elles non plus.

H.n

29 octobre 2012 à 11:14

Coluche disait "Quand on pense qu'il suffirait de ne pas acheter pour que cela ne se vende pas".

Donc oui il ne faut pas acheter un produit qui va dans une direction qui ne plaît pas....C'est un peu le seul pouvoir que nous avons.
Après avec 100 000 000 000 $ Ils ont de quoi tenir un moment. Et avec tout les abrutis trentenaires qui ne comprennent rien à ce "qu'était" un bon produit Apple, on en a pour très longtemps.

pehache

29 octobre 2012 à 11:28

Bah oui, avec la réserve financière qu'ils possèdent, ils sont partis pour tenir longtemps. Comme Microsoft il y a quelques années, il leur suffira désormais de racheter toute boîte arrivant avec une technologie pouvant les concurrencer.

Crøss

29 octobre 2012 à 11:53

Je vous avoue que la perte de la télécommande me met un énorme frein pour acheter cet iMac en 2013.

Des fois, c'est à ce demander ce qu'ils font chez Apple... On a l'impression qu'ils essaient d'appliquer le succès de l'iPhone aux Macs (Rétina, plus fin & autres "amazing". Ce n'est pas une mauvaise idée en soit mais la mauvaise application en fait que c'est franchement un échec.

photo-cineaste

29 octobre 2012 à 13:07

Le pire c'est qu'ils continuent à vendre les anciens modèles ( complètements dépassés ) dans les apple store physique...

Bon, qu'ils aient besoin d'écouler les stocks c'est possible, mais ils pourraient prévenir le client... Les plus honnêtes doivent le faire, mais pas tous...
Pour preuve, un ami à mon père vient de s'offrir un Imac il y a deux jours... et c'est moi qui vient de lui apprendre que de nouveaux sortirons dans quelques semaines...

Scandaleux...

Jef

29 octobre 2012 à 15:39

Cela fait 30 ans que des personnes se demandent pourquoi Apple ne fabrique pas des pc, ces petites choses conformes à leur esprit normalisé. Il va falloir encore reprendre les explications depuis le début ?
SVP Sylvain, je sais qu'il ne faut pas avoir des oeillères quand on fait de l'information, mais là ...

pehache

29 octobre 2012 à 16:38

@Jef :

Cela fait 30 ans qu'Apple fabrique des PC (au sens Personal Computer) !
...ou...
Cela fait 7 ans qu'Apple fabrique des PC (au sens architecture x86)

Et oui, Apple est un fabriquant de PC normalisés, aujourd'hui. Juste, ils sont plats comme des limandes pour impressionner, et chers. Le "think different" il y a longtemps que ce n'est plus qu'un slogan marketing à l'usage de ceux qui y croient ("j'ai un Mac, je suis différent...")

iMusic

29 octobre 2012 à 17:13

Ceux qui avaient fait le "Think different", ce n'étaient pas les publicitaires, ni les ingénieurs Apple, ni même les designers. C'étais les utilisateurs qui voyaient leur mac comme des machines à créer. Le mac c'était la crème de la crème mondiale en matière de création. La plus belle publicité qu'on puisse imaginer. Hors, c'est justement ces artistes (pro ou amateurs) qu'Apple est en train de chasser progressivement mais sûrement.

Vidéo, 3D, musique, graphisme, photo, architecture, écrivains, illustrateurs, monteurs, truquistes, compositeurs, enseignants, scientifiques... ce sont eux qui ont fait la légende Apple. Sans eux, la marque aurait été une marque comme les autres et n'aurait jamais survécu aux crises qu'elle a traversé. On assiste depuis quelque temps à un exode vers le monde Windows, certains secteurs sont presque absents sur mac désormais. Et si rien ne change, les choses vont s'amplifier.

L'iMac 2012, une machine à créer ? Restons sérieux 2 minutes. Même eux n'y croient pas. C'est un joli jouet pour accessoiriser son iPhone, aller sur le oueb ou sur les réseaux sociaux... C'est ça la nouvelle cible Apple.

Gaius

29 octobre 2012 à 19:41

Jobs doit se retourner dans sa tombe..

iMusic

29 octobre 2012 à 19:59

Et une dernière pour la fin. Certains sont en train de découvrir que le nouvel iMac 21" de 2012 est doté d'un disque dur très bas de gamme de 2,5", limité à seulement 5400 tours par minutes comme sur les mac d'il y a 10 ans ! Une régression incroyable qui handicape lourdement la machine, justifiée uniquement par le manque de place ? Cet iMac n'est même pas en vente qu'il provoque déjà des émeutes.

Lapidation en live d'une foule en colère :
http://www.macg.co/news/voir/257636/imac-21-pouces-un-disque-dur-2-5-seulement

pim

29 octobre 2012 à 21:22

Franchement, j'aimerais croire aux miracles. Et il en faudra un pour que ce nouvel iMac arrive simplement au niveau du précédent en silence de fonctionnement (ils vont faire comment pour le refroidir avec si peu d'espace pour faire entrer de l'air ?) et en qualité audio (si c'est pour avoir la qualité audio d'un portable, c'est même pas la peine pour un fixe c'est ridicule). Deux simples petits points qui montrent bien que le design pour le design ce n'est pas tout, ça peut même tourner à la catastrophe. Attendons de voir, parce que pour l'instant ça ressemble plus à un enterrement de première classe. Apple va-t-elle finir par abandonner le Mac ? La question se pose désormais !

pim

29 octobre 2012 à 21:32

Ceci dit, Apple ne ment pas quand elle écrit à propos de l'iMac sur son site : « Le tout-en-un ultime... ».

Dans deux ans il se sera vendu tellement d'iPad et d'iPhone et si peu d'iMac qu'il faudra bien passer à autre chose. Dommage, un véritable tout en un aurait pu avoir sa place et pour longtemps. Là les défauts sont légions !

Gordon

30 octobre 2012 à 01:05

J'ai dû mal à comprendre cette déferlante de critique pour ce qui n'est ni plus ni moins qu'une évolution logique de ce tout en un

Pour ce qui est du 2.5p ce n'est pas la mort, un simple "WD Blue 1 To" a 5400 Rmp est déjà a 115 Mo/sec...... j'en ai une sur mon bureau d'ailleurs.

Pour infos, à par le "Caviar Black" de WD qui équipait rarement les iMac, les autres 3.5p (Seagate, Hitachi) qu'Apple utilisait, ne battent pas ce petit 2.5p, et ce sont des 7200 Rmp en 3.5p
(Et oui...la densité des plateaux évolue aussi...)

Qui plus est la rotation des plateaux d'un 3.5p produit énormément de vibrations, une fois l'iMac poser sur un bureau en bois... merci l'effet caisson de raisonnante.

Laissez une chance à ce 2.5 pouces

pim

30 octobre 2012 à 09:55

De toute manière, utiliser un disque avec plateau à l'heure actuelle, au delà de 1000 € la machine c'est totalement incohérent. Sur ce point Apple n'est pas allé si loin que ça, ils auraient pu utiliser des cartes soudées comme sur les portables Retina ! Avec un SSD la machine est plus homogène... mais plus chère !

Personnellement je critique sans savoir, si ça se trouve le refroidissement est super bien prévu et le son est à tomber. Donc il ne manquerait que le pied réglable en hauteur et la télécommande AppleRemote...

pehache

30 octobre 2012 à 10:50

Qu'un 2,5" 5400t/mn récent ait des performances comparables à un 3,5" d'il y a 2 ans grâce à l'augmentation de la densité des plateux c'est fort probable (enfin, du moins en taux de transfert séquentiel, parce qu'en temps d'accès ça m'étonnerait).

Mais on attend d'un renouvellement de gamme une augmentation des performances, pas simplement une stagnation. Surtout quand le prix augmente significativement ! Honnêtement, je conseillerais à quelqu'un voulant acheter un iMac d'entrée de gamme aujourd'hui de se dépêcher tant qu'on trouve encore l'iMac 2011 en vente (ou d'en prendre un sur le refurb)

Evnz

30 octobre 2012 à 10:55

Quelqu'un connait la date précise de sortie de l'imac?

Gordon

31 octobre 2012 à 01:50

Tout dépend, pour les temps d'accès, une majorité des 2.5p en 7200 poutre littéralement les 3.5p 7200 "lambda", Clubic rapportait ce fait, probablement dû au plateaux d'un diamètre inférieur.

C'est en effet bien moins vrai pour les 5400, mais pas rare pour autant.

Si je parle de ça, c'est qu'en voyant l'option des 7200 t/min sur les MacBook Pro, je me dit qu'on on aura cette option sur les 21 pouces.... moyennant finance.

En tout cas j'espère que l'histoire de la sonde HD est derrière nous, en changeant ce HD par un Seagate Momentus XT, ça va sévèrement poutré.

Pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit d'un HD de 500 ou 750 Go embarquant 16 Go de mémoire Flash, un genre de HD + SSD 2 en 1 diablement efficace.

pehache

31 octobre 2012 à 08:33

M'étonnerait qu'Apple propose une quelconque autre option sur le 21" d'entrée de gamme, vu que l'option Fusion Drive n'y est pas proposée.

Et sur l'autre 21", il y aura l'option Fusion Drive, qui est un disque hybride mais géré au niveau de l'OS et d'un contrôleur sur la carte mère plutôt que directement dans un disque intégré façon Momentus.

Crøss

31 octobre 2012 à 09:39

Personnellement, ce qui me chagrine c'est la perte de la télécommande.

Je ne possède pas d'iPad / iPhone et je ne vois pas comment je vais pouvoir piloter l'iMac sans la télécommande.....

mackordéon

31 octobre 2012 à 16:43

"Isn't it amazing how something new can instantly make something else look old?" Phill Schiller…(source macbidouille)
le meilleur résumé : l'iMac est devenu un iPod, un objet à la mode, à posséder, à consommer et à jeter.

Masterboy

3 novembre 2012 à 01:51

Pour rafraichir la mémoire de notre copin (Imusic):
1/Apple ne rentre pas dans la tendance, il crée ça propre mode.
2/Apple n'est pas une marque ordinaire car ça ne s'achète pas dans un supermarché ou centre commercial banale. Idem pour une Ferrari, Porsche et Bentley etc...
3/ Apple avec son Macmini et Imac utilise au moins pour une entrée de gamme, des processeurs Intel dernier cri (QUADRICORE I5 au I7) et non du core simple ou du dual I5 et I7 comme la majorité des pc.
4/C'est normal nous somme en 21e siècle les machines sont de moins en moins encombrons avec de l'élégance comme (les nouvelles télé led doté d'une connection USB pour lire les MP4 HD + Wifi)
Terminer les lecteur DVD et bluray. Avec USB et lecteur intégrer mp4 +Wifi
5/Surchauffe? Non !!! avec le Stockage flash SSD remplace de + en + les disques dur mécanique
6/Entièrement Wifi et bluetooth
7/Les meilleurs compagnons des Mac: Apple tv, Time machine,Iphone et Icloud
8/Sa stabilité et son côté très pratique.
9/Achat (Logiciel, film, musique et vidéo) sont téléchargeable sur internet .
10/DESIGN: Je peux comprendre que l'imac vu de face est pareille que le précédent à l'exception de l'épaisseur.Le look ressemblant n'est pas au gout de tout le monde.

iMusic

3 novembre 2012 à 17:55

@ Masterboy : Pour "rafraichir la mémoire" des autres encore faut-il que la sienne ne soit pas embrouillée. Quelle condescendance, tu connais le respect ? Quelle grammaire et quelle orthographe ! C'est bourré de fautes à la limite de l'illettrisme. À ce niveau là, c'est plus des coquilles, relis toi un minimum par respect pour les autres, pour toi, surtout qu'il y a des outils qui aident sur mac comme sur PC. Impossible d'aller au-delà de 3 lignes tellement c'est mal écrit, confus, même tes "raisonnements" sont au niveau de ton orthographe et du reste.

Comment veux tu être pris au sérieux si tu t'exprimes aussi mal avec une faute par mot et ne respecte pas les autres personnes ? Et "copin " ça s'écrit "copain", niveau CE1...

Je ne répondrai pas à ton commentaire, ni au suivants, puisque tout a déjà été dit et correctement étayé par tous les participants aux réactions. Juste un éclaircissement sur ce que tu appelles "une marque de luxe au même titre que Ferrari, Porsche et Bentley... " (rien que ça...). Il est clair que c'est de la provocation, je l'espère pour toi. Cependant, un petit rappel des bases de la vente et du marketing que tu sembles ne pas avoir du tout assimilé. C'est pourtant nécessaire pour comprendre certains rouages de notre économie :



(Copié/collé d'un de mes commentaires précedent.)

Sauf si on nous cache des choses, les Ferrari ne sont pas produites à la chaîne en plusieurs millions d'exemplaires par des petits ouvriers chinois à 200€ par mois avec des coûts de reviens aux mieux 20% plus chers que des Hyundai. Ce sont des produits d'exception fabriqués presque artisanalement et à la pièce par des joaillers de la mécanique et du design. Une seule pièce peut coûter le prix d'une voiture classique.
Un produit Apple, c'est les mêmes composants qu'un Dell, Samsung ou Acer, seul le look (le design) et l'OS diffèrent. D'ailleurs, ça sort à peut près des mêmes usines. Tu saisis la nuance ?

Ferrari, Cartier, Chanel (haute-couture), Rolex... = luxe
Mercedes, Bang & Olufsen, Michel Herbelin, Chanel (parfum)... = haut de gamme
Apple, Kia, Ikea, Zara, Dell, Renault, Nike... = produits de masse (moyen et bas de gamme)

En informatique il n'y a pas de marque de luxe connue, Apple s'est donc octroyé un positionnement premium de façon artificielle et 100% marketing. Car si Apple a produit des ordinateurs hauts de gammes dans ses propres usines il y a très longtemps, c'est maintenant la même came que les autres marques d'informatique chinoises. Les seules différences sont l'habillage (design, packaging), la communication et le réseau de vente (boutiques clonées pour donner l'illusion du "haut de gamme" à du made in China).

L'arnaque, car il y en a une. C'est de vendre ainsi des produits de masse à bas coût qui n'ont de haut de gamme que le look (d'où l'importance du design qui est là pour faire illusion plus qu'autre chose), aux mêmes prix que s'il s'agissait de véritables produits d'exceptions. L'objectif et de créer la confusion aux yeux des consommateurs avec les véritables produits hauts de gamme qui sont vendus à des tarifs similaires mais avec des coûts de production beaucoup plus élevés. Comme si H&M ou Zara vendaient dans des boutiques chic avec un zéro en plus sur l'étiquette, juste à côté de la boutique Prada, pour bien faire illusion.
C'est valable pour tout un pan de l'industrie, on produit du faux luxe pour la populace, en singeant les codes du luxe, et en vendant aux prix du haut de gamme.
En clair, l'iPhone ou l'iMac d'Apple, c'est un peu la Rolex ou la Ferrari du pauvre.

pehache

4 novembre 2012 à 18:30

C'est pas masterboy, c'est fanboy, là...

1) fanboyisme à l'état pur
2) Apple ne s'achète pas en supermarché ? La bonne blague... Faudra que j'en parle à mon Auchan où hier encore j'ai vu des iPad en tête de gondole. Et la Fnac c'est quoi, sinon un supermarché de la hightech ?
3) pas faux, sauf que les PC quad-core sont quand même moins chers qu'un iMac
4) steve jobs, sors de ce corps !
5) les SSD ne chauffent pas moins que les HDD. Et de toutes façons ce qui chauffe le plus (et de loin) dans un ordi c'est le CPU et le GPU.
6) et donc ?
7) le parfait Apple addict, qui achète tout Apple
8) tu veux dire qu'il ne tombe pas ?
9) Et alors ? Tu crois qu'il y a besoin d'un Mac pour acheter de la musique sur Internet (avec en prime tes infos personnelles watermarkée dans les fichiers que tu télécharges) ?
10) A quoi on reconnait un fanboy ? Il monte des rétros sur le côté de son iMac pour mieux voir la tranche pendant qu'il l'utilise.

Gordon

5 novembre 2012 à 05:44

@ iMusic

Ha nan, nan nan, je ne peux pas laisser dire ça, je rejoins tout à fait Masterboy ......... Bang & Olufsen n'est pas haut de gamme

pehache

5 novembre 2012 à 05:48

Disons que B&O a été haut de gamme, mais ne l'est plus.

iMusic

5 novembre 2012 à 15:02

@ Gordon : Il y a du très bon bas de gamme et il y a des produits haut de gamme ou même de luxe décevants. Ça ne change pas pour autant la segmentation de la marque (sauf s'il y a triche sur les procédés de production, auquel cas un constructeur peut très bien rétrograder d'une catégorie. Ça peut arriver en cas de non contrôle des licences). Dans de nombreux secteurs il faut remplir un cahier des charges précis pour être reconnu comme vrai luxe (syndicats, labels, chartes...). Il en va de leur crédibilité et de leur survie. C'est tellement facile de berner le consommateur avec des trucs marketing et un peut de design. Apple en sait quelque chose...
En règle générale, le bas de gamme est moins bon, même si on peut toujours trouver une Maserati moins fiable qu'une Kia. Et même si les Kia avaient un joli look et étaient vendues 5 fois plus cher dans de jolies boutiques, ça resterait du bas/moyen de gamme, quelque soit leur positionnement marketing.
Personnellement je choisis la Maserati, tu peux m'avancer 200 000 € ?

@ Pehache : Ta réponse à Masterboy m'a poussé à le lire jusqu'au bout. Franchement tu devrais recevoir la médaille du mérite pour avoir eu la patience de répondre à un tel concentré de clichés et d'âneries. Même le terme "fanboy" est ici un euphémisme. Dommage qu'il ne soit pas fan de la langue française.

fanfandeparis

5 novembre 2012 à 18:19

@ tous,
je ne crois pas que Steve Jobs se retourne sur quoi que ce soit, ni dans sa nouvelle demeure ni sur son passé. En revanche, je trouve très intéressante cette querelle d'anciens et de nouveaux utilisateurs, "ancien" ne se corrélant d'ailleurs pas forcément à "vieux" ni "récent" à "jeune". Finalement, outre l'art et la manière dont chacun peut user pour se convaincre ou convaincre les autres de l'utilité d'acheter un mac, encore aujourd'hui, il y a quand même quelques objections à respecter sans bâtir ni détruire le mythe:
- quid de ces fameux DD à 5200 T ?
- quid de cette feu apple remote ?
- quid de cette nouvelle ligne (jusqu'aux hanches) mais aux pieds à pointure inchangée ?
- quid de cette verrue, j'entends le lecteur externe ?
- quid de l'avenir qu'apple donnera ou pas au monde pro, dont je suis.
J'ai acheté quasi tous les mac depuis le SE, y compris un Cube sans défaut, et j'ai toujours eu le sentiment d'avoir fait un choix de passion autant que de raison ...jusqu'à aujourd'hui !
- Acheter un Mac pro ? oups, respectable en son temps mais halte au gag.
- Acheter un Mac Mini ? Sur le principe, why not, but en cummulant les options, l'affaire n'est pas dans le sac
- Le nouvel imac ? Là est la question, car je suis assez prêt de rejoindre l'avis de ceux qui voient apple basculer dans le tout mercantile, et finalement, cette machine en devient l'incarnation.
- Un mac book pro ? Retina ? Pas retina ? De toute façon, pas assez de DD pour moi
Alors, la mort dans l'âme, je n'achèterai pas mon prochain mac par plaisir, et n'essaierai surtout pas de m'en convaincre.
D'ailleurs, je ne sais plus quel mac acheter tellement il y a désormais l'embarras du non choix.
Je lirais vos post pour me remotiver, en espérant y retrouver un peu d'âme.

Crøss

6 novembre 2012 à 13:19

Résumons : une cuvée 2012 nulle

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription