Quelle iWatch pour Apple ?


Malgré l'arrivée des téléphones portables puis des smartphones, le marché des montres reste florissant. Outil pratique ou accessoire de mode, chacun se fera son idée. Quoi qu'il en soit, un constat s'impose : il s'agit bien d'un des derniers marchés à ne pas avoir été envahi par l'informatique. Depuis quelques semaines, la rumeur d'une montre connectée produite par Apple revient régulièrement, et le New York Times ainsi que le Wall Street Journal ont hier affirmé qu'une équipe de Cupertino travaillait bien sur une montre propulsée par iOS. Avec l'iPod nano de sixième génération, Apple s'est déjà risquée sur ce marché avec un certain succès, mais on est encore loin de l'iWatch, une véritable montre connectée qui offrirait bien plus que l'heure ou la lecture de musique. Si Apple venait à commercialiser un tel appareil, quel serait son intérêt, et quelles seraient ses caractéristiques ? Tentative de réponse.




À quoi ça sert ?


Voilà la question principale que soulève la rumeur de l'iWatch : alors que nous disposons déjà tous (ou presque) d'un téléphone intelligent dans nos poches, pourquoi s'encombrer d'une montre ? Si Apple décide de produire un nouvel accessoire, il faudra que ses fonctionnalités répondent mieux que les autres appareils à une liste de besoins bien précise. Quand Steve Jobs a présenté pour la première fois l'iPad, il a d'abord énoncé quelques tâches pour lesquelles la tablette d'Apple devait être plus performante que les téléphones et les ordinateurs : la navigation, les e-mails, les photos, la vidéo, la musique, les jeux et les livres électroniques. Quelle serait cette liste pour une montre ?

Une montre étant un objet très portable, une éventuelle iWatch sera à comparer aux téléphones : ce sont les deux seuls objets dont vous pouvez disposer à tout moment durant la journée, la tablette ayant tendance à se retrouver dans un sac et l'ordinateur étant encore moins accessible. Alors qu'une montre aura sans aucun doute un écran bien plus petit que celui de l'iPhone, elle aurait néanmoins un avantage majeur : la rapidité avec laquelle vous y avez accès. Toujours à votre poignet, il vous faudrait moins d'une seconde pour voir ce qu'affiche son écran, alors que pour lire celui de votre téléphone, il faut préalablement que vous alliez le chercher dans votre poche. À quelles tâches sera dédiée l'iWatch ? À toutes celles qui rendent pénible la recherche de votre téléphone : les tâches rapides, qui prennent moins de temps à réaliser que le geste nécessaire pour accéder à votre combiné.




Si l'on se réfère à ce que peut faire l'iPhone, la liste est longue : lire l'heure, consulter la météo, voir ses notifications, ses messages, changer le morceau en cours de lecture, faire un calcul, utiliser Passbook, le dictaphone, consulter un itinéraire, demander quelque chose à Siri... On oublie Angry Birds, la navigation web ou encore les films : l'iWatch, de par sa nature, serait un assistant personnel, une sorte de super télécommande toujours disponible.

On peut dès lors imaginer de nombreuses autres fonctionnalités que n'offre pas (encore ?) l'iPhone. Grâce à une connectivité NFC, on pourrait par exemple payer avec, ou valider son titre de transport dans le bus ou le métro. Grâce à une connectivité Bluetooth 4 entre la montre et l'iPhone, on pourrait contrôler AirPlay, et synchroniser son iPhone avec des enceintes NFC d'un mouvement de poignet. On peut également imaginer que l'iWatch conserve toutes ses données personnelles, mots de passe et signets compris, ce qui permettrait de retrouver toutes ses informations en un clin d'oeil sur n'importe quel ordinateur, sans avoir à entrer le moindre mot de passe. Et bien sûr, les applications domotiques ne manquent pas (voir dépêche : L'iHouse, le futur d'Apple ?), et télécommander son téléviseur, son thermostat ou encore son interphone deviendrait encore plus simple.

Bruce Tognazzini, un ancien spécialise de l'interface utilisateur chez Apple, s'est penché sur la question et a émis de nombreuses idées et propositions. Certaines sont assez intéressantes, comme par exemple la possibilité d'utiliser un accéléromètre pour tenir des applications de statistiques pour le sport (comme le propose Nike+ sur l'iPod), ou encore la possibilité de déclencher ou recevoir un appel sur l'iPhone en kit mains libres sans avoir à le sortir de la poche. Bien évidemment, les possibilités sont infinies et Apple ne manquerait pas d'ouvrir un App Store pour sa montre...




Sous quelle forme ?


Willow GlassSelon le New York Times, Apple serait sur les rangs pour utiliser le Willow Glass de la société Corning, un verre incurvé et souple qui pourrait s'adapter sans problème à la forme d'un poignet. Le reste est plus flou, mais tout le monde s'accorde à dire que l'iWatch ne devrait pas être équipé d'antennes 3G ou 4G LTE. En tant qu'assistant relié à l'iPhone, l'iWatch ne disposerait que d'une connectivité Bluetooth, et dialoguerait avec le téléphone d'Apple au besoin. On l'a compris, l'iWatch ne serait pas un produit indépendant. Ou, tout du moins, ce dernier ne serait pleinement exploité qu'en présence d'un iPhone.

D'ailleurs, on comprend aisément le problème majeur que rencontrera Apple dans la conception de cette montre et l'intérêt de limiter le nombre de composants : il s'agit de l'autonomie. Imaginez-vous, comme pour l'iPhone, recharger votre montre tous les soirs ? Bluetooth 4 consomme très peu, et il serait judicieux de ne pas équiper l'iWatch d'une connectivité Wi-Fi, par exemple. Bruce Tognazzini pointe du doigt un brevet très intéressant accordé à Apple il y a deux mois (voir dépêche : Du rechargement sans fil pour Apple ?), qui permettrait de recharger sans fil l'iWatch dès qu'un ordinateur est à proximité. Voilà qui solutionnerait en effet quelques problèmes !


C'est pour quand ?


Google GlassPlusieurs bruits de couloir n'hésitent pas à parler d'un lancement cette année, mais ces affirmations nous semblent largement spéculatives. Comme il y a rarement de fumée sans feu, Apple a probablement plusieurs prototypes de montres dans ses cartons et a certainement déjà contacté de nombreux partenaires potentiels pour la réalisation et la production d'un produit fini. Pour autant, rien n'indique pour le moment qu'une iWatch soit dans les tuyaux pour cette année, et rien ne dit d'ailleurs qu'Apple n'abandonnera pas le projet.

Toutefois, alors que le wearable computing (informatique portable/mettable, ou « ordifringue » comme nous avons pu le trouver sur internet) se développe petit à petit, avec notamment Google qui travaille activement sur ses lunettes connectées (photo ci-contre), il serait plutôt logique qu'Apple réagisse rapidement et tente de conquérir un marché encore vierge ou presque. La prochaine révolution pommée aura-t-elle lieu cette année ? L'année prochaine ? Seul l'avenir nous le dira.


PARTAGER SUR :

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

Jef

11 février 2013 à 16:46

L'iphone / Ipod revisité façon swatch, ça peux faire un carton.

Hadrien

11 février 2013 à 17:30

Une montre étanche serait parfaite.

pehache

11 février 2013 à 18:08

Ceux qui attendent des améliorations de fond sur OS X peuvent être rassurés !

Quant au futur Mac Pro, il sera constitué de 100 iWatch reliées en réseau par Bluetooth.

Elrifiano

11 février 2013 à 19:22

A moins de 150€ avec au moins 1 semaine d'autonomie ça pourrait être intéressant.

Mais serieusement Apple il y'a des choses plus urgentes à réaliser que ce jouet, ça vous dit quelque chose les Mac Pro?

iMusic

11 février 2013 à 19:51

Une iWatch... Bientôt suivie d'une iCafetière et d'un iSèche-cheveux... Et le iVibro c'est pour quand ?
Désolé.

Qu'ils nous sortent un mac, un vrai (sans "i" devant s'il vous plait), s'ils se rappellent ce que c'est.

pehache

12 février 2013 à 09:50

La tendance 2014-2015 sera de parler à sa montre, comme 007.

iMusic

12 février 2013 à 19:08

Quand on voit la gueule des montres iPod nano ci-dessus, on se dit que James Bond 007 préférerait faire péter la planète 3 fois plutôt que de porter des horreurs pareilles.

La classe on l'a ou on l'a pas.

Jason

12 février 2013 à 20:52

Ce qui serait top, ce serait qu'ils nous refassent le même coup que l'iPod ou l'iPhone : réinventer un objet existant et le faire si bien que tout le monde en voudra un !

Sinon, il suffira de payer 1,29€ pour avoir l'heure ou seulement 0,89€ pour l'heure d'il y a 6-8 mois

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription