La NFC et les transports en commun


La NFC est une technologie encore balbutiante. Cette technologie de communication sans-fil à courte portée (quelques centimètres) permet de combiner une carte à puce RFID et un lecteur de carte au sein d'un petit composant, situé par exemple dans un téléphone. Ainsi, un futur iPhone pourrait grâce à la NFC contenir les informations de votre carte bancaire, et vous pourriez payer avec si le commerçant en question est équipé d'un lecteur adéquat (voir dépêche : Apple verrouille son iWallet).

Apple a déposé de nombreux brevets sur le sujet, allant de la gestion de billets d'avion ou encore du terminal de paiement (voir dépêche : NFC : de nouvelles applications) à l'échange simplifié de fichiers entre deux appareils NFC (voir dépêche : La révolution sera proche). Pour le moment, nous n'avons pas vu passer de brevet relatif aux transports en commun auprès de l'USPTO, le bureau américain notamment chargé des marques et des brevets. Aussi nous avons décidé d'approfondir le sujet, et en développant quelques idées au travers de l'exemple des transports, nous nous sommes rapidement rendus compte que l'arrivée de la NFC dans nos vies serait synonyme de petite révolution. Dans notre développement, nous allons utiliser l'exemple des TCL (Transports en Commun Lyonnais) que nous connaissons bien, mais nos idées sont bien sûr applicables à de très nombreux réseaux de par le monde.




Application iPhone TCLAu début du mois dernier, le réseau TCL a dévoilé une application gratuite pour iPhone, qui permet entre autres de trouver ses itinéraires et de consulter les horaires des différentes lignes du réseau. Cette excellente application souffre encore de quelques petits défauts de jeunesse, comme l'impossibilité de consulter les schémas de ligne, mais elle est très rapide et très efficace. Grâce à l'utilisation du GPS, le logiciel est capable de donner les horaires des prochains bus, tramways ou métros à proximité, en un seul clic. Malin !

Mais si cette application rend déjà bien des services, essayons de voir ce qu'il serait possible de faire grâce à l'utilisation de la NFC. Actuellement, les abonnés TCL utilisent une carte à puce nommée Técély, qu'ils doivent valider à chaque entrée dans un véhicule du réseau. Cette carte RFID permet dans les stations de métro d'ouvrir les portiques de sécurité bloquant l'accès aux quais, et n'a aucune action pour son propriétaire dans les bus et les tramways, si ce n'est de lui éviter de recevoir une amende en cas de contrôle. La validation de la carte dans les bus et les tramways permet en revanche au syndicat des transports de tenir des statistiques sur le taux d'utilisation des différents véhicules.


Une carte de sécurité à la maison


Carte TécélyGrâce à la NFC, il serait possible de se passer de la carte Técély. Bien en sécurité à la maison, elle pourrait être utilisée en cas de perte ou de vol du téléphone, et l'iPhone prendrait le relai au quotidien. La NFC fonctionnant parfaitement sans nécessiter la moindre électricité, il serait possible d'utiliser l'iPhone comme carte de transport même en cas de défaillance de la batterie. Bien sûr, les services que nous allons vous présenter ci-dessous ne seraient plus disponibles dans ce cas de figure, mais cela ne vous conduirait pas à frauder pour cause d'excès d'Angry Birds.

Grâce à la NFC, vous ne prenez plus le risque d'oublier votre titre de transport, votre portefeuille est plus léger, et vous disposez d'une carte de sécurité en cas de problème. Et si vous changez de téléphone, aucun souci : il vous suffit de transférer les identifiants de votre carte (sauvegardés sur votre ordinateur ou sur iCloud) sur votre nouveau terminal.


Aide aux itinéraires


La grande différence entre une carte à puce et votre téléphone réside dans la présence d'un écran. Ainsi, lorsque vous validerez votre iPhone lorsque vous entrerez dans une station de métro, un bus ou un tramway, votre téléphone sera en mesure de vous donner des informations sur la station ou la ligne que vous emprunterez.




Dans le cadre d'une station de métro, comme sur le montage ci-dessus, vous obtiendrez immédiatement les horaires et les destinations des prochains métros empruntant cette station. Vous pourrez également consulter les schémas des lignes en question, et déterminer votre itinéraire si vous n'en êtes pas sûr.

Dans le cadre d'un bus ou d'un tramway, l'application saura directement sur quelle ligne vous vous trouvez, et pourra vous donner des indications sur la direction que vous prenez et les stations à venir.


Le trajet en direct


Prochain Arrêt TCLGrâce au GPS de votre iPhone, l'application sera capable de savoir en direct où vous vous trouvez lors de votre trajet et vous proposera des informations sur les arrêts à venir. Vous pourrez par exemple connaître les différentes correspondances du prochain arrêt, les différents lieux d'intérêt à proximité... Et cela à tout moment.

Dans le cas d'une utilisation sous-terraine dans le métro, un tel service serait plus difficile à mettre en place, mais pas impossible : afin de déterminer quel métro a été emprunté après avoir passé le portique de validation à l'entrée de la station, il serait par exemple envisageable d'utiliser l'accéléromètre de l'iPhone, capable d'identifier sans besoin de réseau quel trajet vous avez effectué à pied. En enregistrant dans l'application les configurations des différentes stations du réseau, et en couplant les informations obtenues aux horaires des métros obtenus à l'entrée de la station, il est possible d'arriver au même résultat qu'avec le GPS.

Si un tel service serait déjà très sympathique, il serait possible d'aller encore plus loin. Lors de la validation, l'iPhone pourrait être tenu au courant de l'état du trafic. Ainsi, si une ligne est bloquée ou surchargée, l'application pourrait vous proposer en direct un itinéraire alternatif. En conservant les statistiques des différents trajets que vous avez effectués, l'iPhone pourrait également vous proposer des itinéraires plus rapides si possible, et vous permettre d'optimiser vos déplacements.


Crowdsourcing et amélioration du trafic


Tous les véhicules du réseau lyonnais sont dotés de systèmes de géolocalisation, ce qui permet de savoir en temps réel la position de ces derniers et l'état du trafic. Cependant, ce n'est pas le cas partout ! Grâce à une fonctionnalité activable ou désactivable par l'utilisateur, les données provenant des services que nous venons de développer pourraient être partagées entre les utilisateurs, ainsi qu'avec la société organisatrice du réseau de transport. Chaque utilisateur pourrait ainsi connaître en temps réel la position sur une carte du bus qu'il est en train d'attendre et le temps restant estimé avant son arrivée, et la société responsable du réseau pourrait tenir des statistiques très précises de l'état du trafic, et pourrait ainsi identifier les points de tension en vue de les résoudre.

Grâce à la présence de nombreux services suite à la validation du titre de transport, la présence de la NFC sur le téléphone serait également une incitation à la validation systématique dans les modes de transport non dotés de portiques, ce qui permettrait d'améliorer les statistiques d'utilisation du réseau.


Recharge de l'abonnement


Qui ne s'est jamais retrouvé dans une file d'attente devant un distributeur ou devant une agence ? Grâce à la présence de la carte de transport directement sur le téléphone, il serait possible de recharger son abonnement de manière totalement autonome. Moins de stress pour l'utilisateur, et un taux d'utilisation des distributeurs et des agences revu à la baisse.


Réseaux sociaux


Et si vous partagiez votre position ? Imaginons que quelqu'un doive vous rejoindre à un lieu donné : grâce à une fonction de partage et aux calculs effectués précédemment, vous pouvez voir en temps réel sa position sur votre téléphone, et ainsi savoir précisément quand cette personne vous rejoindra !

En attendant, peut-être pourriez-vous tuer le temps en dégustant un café dans la boutique située juste derrière vous ? Le réseau de transport, qui touchera quelques centimes pour vous avoir fait cette suggestion, vous remerciera.


Des possibilités infinies


Cet article est le fruit d'une réflexion qui n'a volontairement pas excédé 30 minutes. Comme vous avez pu le voir, les perspectives sont extrêmement intéressantes, bien que nous soyons certainement passés à côté de beaucoup de choses. En couvrant seulement le secteur des transports en commun, nous avons identifié plusieurs fonctionnalités qui permettraient de faire de grands pas en avant. Imaginons maintenant que la même réflexion soit appliquée aux différentes cartes (carte bancaire, carte Vitale, cartes de fidélité, coupons de réduction, etc.) et aux différents appareils que nous utilisons (ordinateurs, téléphones, tablettes, téléviseurs, imprimantes, projecteurs, chaînes hi-fi, etc.). La révolution est en route !

Du côté de l'iPhone, la NFC revient depuis longtemps dans les différentes rumeurs. Attendue initialement avec l'iPhone 5, Apple a finalement préféré prendre son temps, tâtant timidement la température avec l'application Passbook (voir dépêche : NFC : Apple préfère attendre). Comme nous l'avons vu dans un précédent article, la NFC pourrait débarquer dans l'iPhone 5S, attendu cette année (voir dépêche : Quel iPhone pour 2013 ?).


Partager

Sur le même sujet

Vos réactions (10)

0123456789é

12 février 2013 à 16:22

Et le Sytral racheta Consomac !

Jason

12 février 2013 à 20:54

Wouah ça fait rêver, ou flipper, au choix !

MathieuClem

13 février 2013 à 00:01

Je suis tout d'accord avec toi Sylvain sur le sujet de la NFC. Elle n'est pas répandu encore car l'iPhone n'est pas encore doté de cette technologie. On le sait tous, dès qu'Apple fera le pas, on verra très rapidement cette technologie se répandre.
Maintenant dans ton article, tu montres les bienfaits de la NFC, comme le transport ou les cartes de fidélité (ça revient donc à vider mon portefeuille, très utile !).
La NFC est vraiment une technologie intéressante, même si Apple n'ose pas tenter le portefeuille électronique (raison pour laquelle, je pense, la NFC n'est pas encore implantée dans les iPhone), les autres fonctionnalités sont vraiment plus qu'intéressantes, peut-être pour un futur iPhone !?

Je voudrais juste faire une remarque sur ton article, même si tout ce que tu racontes est superbe rien qu'à y penser, c'est tout à fait réalisable. Mais faudrait quand même ajouter, que 80 % de ton article se base sur la volonté de l'entreprise qui développe l'application de faire ça, et non la NFC. Elle ne sert qu'à valider, payer, échanger des données. En revanche tout ce que tu dis en rapport avec des données GPS, c'est de la volonté de TCL en question, de faire le nécessaire pour avoir un réseau aussi élaboré. TCL n'a pas besoin de la NFC pour développer ce système, la quasi majorité de tes idées n'ont besoin que du GPS pour être réalisées, donc je finirais simplement sur : Sylvain envoie tout de suite cet article à TCL pour faire évoluer le réseau lyonnais. Si Lyon le réalise alors tous les réseaux français le feront, et ça serait un vrai plus !
Aujourd'hui en Gironde, les bus de ligne sont Wifi, un grand pas, TBC (Réseau Bordelais) a ses comptes Twitter pour l'état du réseau, mais une application totalement pourrie (pas mise à jour depuis 3 ans). Donc franchement, quelques développeurs sur ce programme et j'en serais ravi !

aexm

13 février 2013 à 00:47

@MathieuClem : le GPS ne peut pas tout … dans le metro par exemple …

RFID + 3G + GPS oui

Sebastien

MathieuClem

13 février 2013 à 11:41

Oui oui l'exemple du métro, je suis d'accord, c'est ce dont je parlais quand je disais que "80 %" de l'article ne portait pas sur le modèle de la NFC, mais plutôt sur l'application en elle-même. Par exemple, dans le métro, (je crois) que la RATP implante le Wifi non ?

Sylvain

13 février 2013 à 11:46

Le problème n'est pas d'avoir du réseau ou pas, mais de déterminer à quel moment tu entres dans une station ou dans un véhicule. La NFC est le point de départ du développement. Sans la NFC, aucun moyen de savoir si tu es dans un transport ou en train de marcher juste à côté, à moins de dire à ton téléphone "je viens de rentrer dans la ligne 6, fais moi ta tambouille". Et pour les stations, cette solution ne fonctionnerait pas parce que le point de départ pour le calcul de ton déplacement serait totalement aléatoire, contrairement aux portiques d'accès qui sont fixes et qui permettent donc d'évaluer au mètre près ton déplacement dans la station.

MathieuClem

13 février 2013 à 17:27

Ah oui exact, à ce moment-là, je suis tout à fait d'accord ! J'avais pas vu cet angle là !

Powgeek

13 février 2013 à 17:48

Cet article illustre bien les possibilités offertes par la NFC en matière de transport.
Pour tous les curieux ou développeurs intéréssés par la NFC je vous invite à nous rejoindre :
http://www.powgeek.com

Sethenès

13 février 2013 à 19:34

Cette intégration me laisse sceptique. Je m'explique.

Qu'on aille vers des possibilités de porte-monnaie électronique, ça me parait une évidence. Mais il faut être raisonnable. Soit, c'est restreint à des appareils haut de gamme et alors l'iPhone peut s'en emparer. Soit, c'est amené à être utilisé partout (ex : transport en commun) et alors il faut être raisonnable. La majorité des usagers de ces transports ne disposeront jamais d'appareil a plus de 500 Euros !

iggypost

14 février 2013 à 11:45

Bonjour,
Votre article est intéressant et très complet. L'importance de cette nouvelle technologie pour le grand public et dans les transports publics est prometteuse. C'est le cas aussi pour le secteur bancaire avec les paiements sans contact.
Cela decolle bien mais lentement tout de meme mais le jour ou la pomme lancera son iPhone NFC alors on peut imaginer que les acteurs du marché seront prêt à suivre le mouvement.

Car deja l'utilisation de la NFC se fait de plus en plus dans le secteur du retail (appliqué aux bibliothèques publiques), et aussi dans le domaine de la santé (aide à domicile, soins infirmiers auprès des personnes dépendantes).
la NFC peut être utile dans bien des domaines comme celui de la sécurité (gestion des rondes et des biens sensibles). Elle offre aussi un ticket d'entrée relativement abordable, une façon d'optimiser ses coûts.
Le CITC Eura RFID à Lille fait beaucoup pour promouvoir la NFC en France. il suffit de visiter leur "smarthome" pour se rendre compte du potentiel de cette technologie.
Si vous souhaitez plus d’infos sur les applications de cette technologie, visitez également ce lien. http://www.nfc-tracker.com/fr/accueil/
bien à vous.

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2014 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Pub - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2014 Consomac