Recharger un MacBook en dix minutes ?


Batterie vide iPhoneL'autonomie est le point noir de l'informatique moderne. Prenant une place folle à l'intérieur de nos ordinateurs, tablettes et téléphone, la batterie ne permet souvent pas même de tenir une journée sans avoir à utiliser un chargeur. Il y a quelques années, seuls quelques appareils en étaient pourvus, mais aujourd'hui les ordinateurs portables et les tablettes ont largement détrôné les ordinateurs de bureau et les smartphones ont des utilisations de plus en plus poussées.

La situation est donc aujourd'hui critique, et si beaucoup d'acteurs du marché dont Intel travaillent à la réduction de la consommation de leurs composants (voir dépêche : Intel se tourne vers le MacBook Air), d'autres planchent sur l'amélioration de la capacité des batteries. Des chercheurs à la University of Southern California viennent de publier les résultats de leurs travaux sur une batterie lithium-ion capable de se recharger en dix minutes et affichant une autonomie trois fois supérieure aux modèles actuels.

Pour faire simple, les batteries actuelles utilisent du graphite, qui permet de stocker relativement peu d'énergie. Les chercheurs de l'USC ont utilisé du silicium, qui dispose d'une capacité bien plus importante. Bien évidemment, tout cela soulève des problèmes techniques très délicats à résoudre, et les chercheurs ont du trouver une parade pour que le silicium ne se dégrade pas très rapidement, en utilisant des nanotubes de silicium pour le transport des électrons. Un brevet provisoire vient d'être déposé, et cette grande évolution pourrait selon ses inventeurs débarquer dans nos appareils d'ici deux à trois ans.

Comme vous pouvez le voir dans notre rubrique "Sur le même sujet" située en dessous de cette dépêche, ce n'est pas la première fois que nous vous parlons des innovations en matière de batteries et de stockage d'énergie. L'écart entre le développement d'un prototype et la production de masse est très grand, et certaines inventions peinent parfois à sortir des laboratoires. Si l'arrivée de la batterie de l'USC dans nos appareils électroniques n'est donc pas une certitude, les perspectives sont néanmoins très intéressantes.


PARTAGER SUR :

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (2)

pehache

14 février 2013 à 16:38

Le "problème" est que chaque progrès sur les batteries est "bouffé" par l'augmentation de puissance des appareils qui les utilisent.

Si demain une batterie 3 fois plus capacitive est disponible, elle sera utilisée dans des smartphones X fois plus puissants et ne tiendra pas plus d'une journée non plus.

Sylvain

14 février 2013 à 16:54

@ pehache : pas forcément. Bien des constructeurs ont aujourd'hui pris conscience du problème. Intel réduit la consommation de ses processeurs avec Haswell, et Apple est certainement bien consciente que la puissance de l'iPhone est largement suffisante pour qu'une batterie de trois jours au lieu d'un seul rencontre plus de succès qu'un monstre de puissance digne d'un MacBook...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription