Apple s'intéresse aux écrans flexibles


Les nombreuses rumeurs concernant l'iWatch, la montre connectée sur laquelle Apple pourrait être en train de travailler, ont largement mis en avant une technologie qui peine encore à décoller : les écrans flexibles. Idéal pour créer des objets incurvés, un tel écran pose de nombreux problèmes : bien d'autres composants doivent également être incurvés, ce qui n'est pas une mince affaire. La société Corning, qui développe le verre utilisé dans l'iPhone 5 et qui a créé un verre flexible, a d'ailleurs récemment déclaré qu'elle ne s'attendait pas à voir les verres flexibles débarquer en masse dans les produits grand public avant trois ans (voir dépêche : Pas de verre flexible pour Apple ?).

Pourtant, il y a déjà des signes très concrets qu'Apple s'intéresse grandement à cette technologie. Le site Unwired View a par exemple mis la main sur un brevet qui vient tout juste d'être accordé à Apple, et qui décrit la vision cupertinienne d'un iPhone flexible. Les ingénieurs d'Apple ont développé une idée très intéressante : la possibilité de contrôler certains aspects du téléphone en appliquant des pliures ou des torsions à l'appareil. Voilà qui ouvre des perspectives intéressantes pour le jeu !




Rapidement retirée, une offre d'emploi pour un poste d'ingénieur spécialisé dans les technologies LCD, AMOLED et les écrans flexibles a été publiée il y a quelques jours sur le site d'Apple.




Cette technologie étant encore toute jeune, il ne faut pas s'attendre à la sortie d'un iPhone flexible avant au moins trois générations d'appareils. Toutefois, il est aujourd'hui évident qu'Apple considère très sérieusement cette piste, et cherche les différents avantages que l'iPhone et ses autres produits pourraient tirer des écrans flexibles. Voilà qui est passionnant !


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (2)

WunderNinja

15 avril 2013 à 15:25

Je trouve que c'est beaucoup beaucoup d'efforts pour pas beaucoup d'avantages. À moins que l'iPhone devienne beaucoup plus solide du fait des nouveaux composants flexibles ? Mais tous ces efforts, si c'est uniquement pour de nouveaux contrôles, ça va rajouter un surcoût énorme pour si peu...

John47

16 avril 2013 à 12:24

Je pense qu'on est encore loins de savoir ce qu'on peut faire avec ça. Va y avoir du jus de cerveau dans les prochaines années, je suis certain qu'il y a plein de choses qu'on n'a pas encore imaginées, comme pour chaque nouvelle technologie.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription