Les ventes de PC s'effondrent !


On le sait depuis déjà quelques temps : en 2013, les ventes de tablettes dépasseront celles des ordinateurs classiques (voir dépêche : Le MacBook est un camion !). Afin de préserver des chiffres de ventes satisfaisants, les différents acteurs du marché ont pris des mesures. Par exemple, Intel avec ses futurs processeurs Haswell veut créer de nouveaux types d'ordinateurs hybrides, où l'écran peut se détacher et devenir une véritable tablette (voir dépêche : Intel peut-il sauver l'ordinateur portable ?). Et bien sûr, Microsoft a dévoilé Windows 8, un système d'exploitation unifié qui peut être à la fois exploité sur téléphone, tablette et ordinateur. Mais les ventes sont décevantes et l'éditeur prépare déjà une mise à jour majeure pour son nouveau système (voir dépêche : Blue, le futur de Windows).


PC tout-en-un de Lenovo fonctionnant sous Windows 8




SI les différents observateurs s'attendaient bien évidemment à une chute des ventes d'ordinateurs, personne ne s'attendait à une débâcle aussi importante : les analystes d'IDC ont étudié le marché sur ces derniers trimestres et ont publié le tableau suivant : sur le dernier trimestre, les ventes chutent de 13,9% ! Les résultats de l'étude sont édifiants : non seulement Windows 8 n'a pas réussi à convaincre les consommateurs de renouveler leur matériel, mais le nouveau système de Microsoft en a même dissuadé plus d'un.




Malheureusement, nous ne disposons pas de chiffres spécifiques à Apple, les études ayant été publiées étant très contradictoires. Selon IDC, les ventes de Macintosh seraient en recul de 7,5%. Mais selon Gartner, elles seraient en hausse de 7,4% ! Il faudra donc attendre les prochains résultats financiers d'Apple pour se faire une idée.

Quoi qu'il en soit, le désamour de Windows 8 est une gigantesque opportunité pour Apple, qui même avec des ventes en baisse de 7,5% tirerait son épingle du jeu et augmenterait sa part de marché. Bien sûr, le premier produit à tirer un avantage de cette situation morose est l'iPad, qui représentait toujours plus de 40% du marché en fin d'année dernière. Malgré des parts de marché en baisse, l'iPad est toujours de très loin la tablette la plus vendue, et Apple a très bien négocié le virage des tablettes 7" avec l'iPad mini qui rencontre un large succès. Alors que la transition des ordinateurs classiques vers les tablettes électroniques semble s'accélérer plus vite que prévu, tous les regards se tournent désormais vers l'iPad 5, qui pourrait largement se rapprocher du design de l'iPad mini (voir dépêche : Déjà une coque d'iPad 5 en fuite). Contrairement au Mac Pro par exemple, la tablette d'Apple est absolument stratégique pour l'entreprise de Cupertino, et il serait une bonne nouvelle que l'iPad 5 sorte au plus tard au début du mois de septembre, au moment où de nombreux étudiants s'équipent pour les cours...


PARTAGER SUR :

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

bunios

14 avril 2013 à 10:00

Il faut dire que c'est très tentant ces tablettes. C'est en gros 65 % de l'utilisation courante ou peut-être bien plus.... D'ailleurs autour de moi, certains ne l'utilisent plus que l'iPad. Enfin surtout les femmes.
Les ordinateurs traditionnels ont du soucis à se faire, c'est certain.

A+

Laurent

Sethenès

14 avril 2013 à 11:19

Je suis mitigé. S'il est vrai qu'on verra moins 2-3 ordis par famille, je pense qu'il restera (et pendant un bon moment) un ordi par ménage.

Sans compter que professionnellement, on n'est pas encore aux tablettes. Pour cela, il faut que les "clouds" d'entreprises se perfectionnent et que la 3G (la vraie, pas celle avec 1/5 en reception) voit le jour partout.

xcluzif

15 avril 2013 à 10:41

Tant que l'ergonomie des logiciels de "création" (word, excel, photoshop etc...) n'auront pas atteins celle des pc (surtout au travers de l'interface homme machine) l'ordinateur restera indispensable.

iMusic

15 avril 2013 à 14:55

Les MAC/PC de bureau ont encore de l'avenir, les portables aussi mais ont plus de soucis à se faire face à la concurrence frontale des tablettes qui peuvent remplacer un ordinateur nomade secondaire ou à l'utilisation limitée (mail, web, petite bureautique... ).

Si depuis quelques années, les ventes d'ordinateurs portables se sont maintenues comparé aux machines de bureau, la tendance pourrait bien s'inverser face à la déferlante des tablettes. Les parts de marché respectives de chaque type machine vont se définir dans les prochains mois/années. La question est de savoir à combien cela va se stabiliser. Les tablettes ne pourront tout remplacer.

En ce qui me concerne, la tablette Apple ne peut pas vraiment me convenir, sauf pour du simple web et diaporama. J'ai besoin d'une machine qui permet de prendre des notes rapidement (avec un écran tactile, bof), dessiner et écrire de façon précise comme sur le papier (impossible avec l'iPad, contrairement au Notepad), et surtout balader des applications complètes, et non pas des versions gadgétisées des logiciels qui n'ont gardé de l'original que le nom.

Nous sommes encore très nombreux a nous accrocher aux classiques ordinateurs et pour encore longtemps. Reste aux tablettes des tarifs qui s'écroulent plus vite que prévu. Ont trouve maintenant des tablettes très correctes à dalle IPS pour environ 100€. Apple ne pourra pas maintenir ses tarifs "science fiction" encore très longtemps. Si l'iPhone à ses débuts avait 5 ans d'avance, l'iPad complètement bridé et fermé fait face à une concurrence frontale capable de proposer mieux, plus complet (écriture...), ou avec un véritable OS bureautique.

Très bientôt, dans quelques mois, payer plus de 100€ pour une tablette sera absurde. Le choix de l'OS anecdotique pour 90% des utilisateurs. Du pur jetable/remplaçable en complément d'un ordi. Reste que comparé aux tarifs des PC, même bas de gamme, la différence est sévère, sans aucune compensation vu que les mac et PC sont déjà conçus comme des machines jetables depuis des années.

Il sera d'autant plus difficile de se positionner comme pseudo "haut de gamme" sur un produit appelé à devenir tout le contraire quelque soit la marque et dont la différenciation reste souvent superficielle. Surtout si les arguments se limitent à des "plus fin" et "plus beau" pour des tablettes jetables qui sortent toutes des mêmes usines chinoises.
Tout le monde va bientôt avoir sa tablette, de l'écolier à la grand mère. Oui mais voilà, ce sera des tablettes à 60€ qui feront aussi bien sinon mieux que celles vendues actuellement avec un zéro en plus.

WunderNinja

15 avril 2013 à 15:27

Quelle est la part des utilisateurs qui utilisent les logiciels dont parle xcluzif ? À part les entreprises et les pros/indépendants/etc, peu de monde, ou alors à petite dose. Le grand public peut très bien se satisfaire d'une tablette, où les logiciels de production vont d'ailleurs se développer. La comparaison de Steve Jobs avec les voitures et les camions est pertinente

iMusic

15 avril 2013 à 18:12

@WunderNinja
Rien qu'avec Word et Photoshop (toutes versions, element, etc.) et leurs équivalents, on doit toucher une majorité d'utilisateurs non professionnels. Les versions dédiées aux tablettes (iOS, Android...) sont trop souvent de pâles copies qui ne proposent même pas le minimum, même pour un amateur néophyte.
L'idée que les pros utilisent forcément des logiciels complexes et le grand public des trucs simplistes est inexacte. C'est même parfois le contraire. Un PDG, un commercial, un représentant, n'auront pas de besoins très poussés en informatique, quand l'étudiant (ou le retraité) retouchera ses photos de façon poussée, fera du montage vidéo, la création du journal ou du blog d'une association... etc.

C'est un des points faibles d'iOS et Android, ils ne proposent que des logiciels au rabais dans 99% des cas, ce qui est un frein pour beaucoup. Hormis les basiques (email, web, utilitaires), il y a encore du pain sur la planche avant que les tablettes se substituent complètement aux PC. Quand on aura Mac OSX en connectant l'iPad à une souris et à un moniteur, la transition sera aboutie, même si ce futur Mac OSX risque fort d'être un compromis iOS/Mac OS.

Jason

15 avril 2013 à 23:06

+1 wunderninja
De mon côté, je connais plusieurs personnes qui avaient un ordinateur pour un utilisation basique et qui ne l'utilisent pratiquement plus depuis qu'ils ont un iPad.
Dès que le grand public goûte à ces appareils, la lourdeur d'un ordi classique (particulièrement sous windows) ne tient plus la comparaison. Il n'y a qu'à voir le succès de l'iPad mini ! Performances pas top, mais expérience utilisateur géniale et effet additif et contagieux garanti.
Reste bien sur les gens qui vont utiliser leur ordi pour faire des tâches plus évoluées, mais ce n'est pas la majorité. Par exemple, les connexions a internet se font désormais majoritairement via des applis.

Jason

15 avril 2013 à 23:24

... ce qui me désole, car on entre dans du pré-mâché, pré formaté ...
Mais bon, tant qu'on aura du grand public qui passe sa vie sur les réseaux sociaux a regarder des bimbos qui parlent de shampooing, on aura besoin de moins en moins d'ordi ...

iMusic

16 avril 2013 à 06:12

Les tablettes restent pour le moment complémentaires aux PC. Sauf cas particuliers, elles ne peuvent exister seules. Elles remplacent très rarement l'ordinateur principal, incontournable. Par contre l'ordinateur secondaire, le portable, si en effet il n'était destiné qu'au web... C'est là que les tablettes font mal, sur les utilisations de simple consultation. Plus besoin d'acheter un PC à 500€ quand une tablette à 150€ peut dépanner. La crise aussi favorise les tablettes, même si beaucoup auraient préféré un ultrabook bien plus cher.

C'est pas encore demain que l'iPad supplantera le PC, Il n'a pas d'OS bureautique, une capacité dérisoire (je parle du haut de gamme 64Go), est incapable de récupérer simplement les données d'une clé USB, d'aller jusqu'au bout du tactile car incompatible avec les stylos et crayons précis comme sur une tablette Wacom, est incapable d'utiliser les logiciels PC et mac sans les réduire à une copie Fisher Price... Bref c'est génial pour gérer un agenda, aller sur le web, relever ses emails, regarder des images, faire semblant de savoir lire, écouter quelques MP3 et se moquer de Nabila qui reste moins conne qu'un fanboy... ce qui est suffisant pour en faire un succès. Pour le reste les tablettes actuelles sont encore à la ramasse, que ce soit pour les pros ou le grand public. Elles remplacent aussi un agenda ou un portfolio, pas toujours un ordinateur.

Quand les tablettes gagneront en capacité, autonomie, indépendance, pourront communiquer librement et utiliser de vrais logiciels, connectées à un moniteur, là oui elles pourront remplacer presque tous les PC. Avant cela, il se passera suffisamment de temps pour qu'une autre nouveauté à laquelle personne n'a pensé, fasse la nique aux tablettes telles qu'on les connaît actuellement.

Si les PC/mac s'inspirent de plus en plus des tablettes (OS et hardware), les tablettes ont encore beaucoup à progresser.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription