Enfin, une batterie vraiment performante ?


Batterie iPhoneL'autonomie de nos appareils portables est aujourd'hui une des plus grandes problématiques des fabricants. Les composants sont de plus en plus puissants et rapides, les écrans embarquent de plus en plus de pixels, les appareils sont de plus en plus fins et légers... Mais les batteries, elles, n'évoluent pas ou très peu. Ainsi, aujourd'hui, pour peu que son utilisation soit intensive, un iPhone ou un MacBook Pro ne tient pas la journée sans avoir besoin d'être rechargé.

La situation est particulièrement frustrante, et de nombreux chercheurs planchent donc sur les batteries du futur. Il y a deux mois par exemple, nous vous parlions d'une nouvelle technologie de batterie capable de tenir trois fois plus longtemps que les modèles actuels, et bien plus rapide à recharger (voir dépêche : Recharger un MacBook en dix minutes ?). Mais nous étions alors bien loin de ce qui a été annoncé aujourd'hui par une équipe de chercheurs de l'université de l'Illinois, menée par William P. King. L'introduction est alléchante :

Il s'agit de repenser notre approche des batteries. Une batterie peut délivrer bien plus de puissance que ce que quiconque n'avait jamais pu imaginer. Ces dernières décennies, l'électronique est devenue plus petite. Les parties intelligentes des ordinateurs sont devenues plus petites, et la batterie a pris beaucoup de retard. Il y a une micro-technologie qui pourrait changer tout cela. Maintenant la source d'énergie peut être tout aussi performante que le reste de l'ordinateur.

Grâce à l'utilisation de batteries microscopiques utilisant une structure en trois dimensions, l'équipe de William P. King a réussi à produire des batteries aux performances absolument sidérantes : par rapport à une batterie vendue dans le commerce aujourd'hui, les prototypes réalisés permettent une autonomie... dix fois supérieure (ou une taille dix fois plus petite) ainsi qu'un temps de recharge pouvant être divisé par... mille. Illustration : tout en gardant une batterie de taille identique, un MacBook Pro 15,4" pourrait tenir 70 heures sur batterie, et être rechargé en moins d'une minute. Bien évidemment, il serait possible de diviser la taille de la batterie par deux pour gagner du poids et de la finesse, et se contenter d'une autonomie de "seulement" 35 heures. L'iPhone, lui, pourrait supporter 100 heures de lecture vidéo, et pourquoi pas gagner encore en finesse et en légèreté. Des chiffres tellement impressionnants qu'on aurait presque du mal à les croire ! Pourtant, tout cela est bien vrai.


La fameuse batterie révolutionnaire



N'ayons pas peur des mots, les batteries présentées ici peuvent changer le monde. Par exemple, leur intégration à une voiture pourrait largement contribuer à mettre les moteurs à combustion au placard ! Néanmoins, il y a encore beaucoup de travail. Si les résultats enregistrés sur les premiers prototypes sont très encourageants, fabriquer à grande échelle des batteries dépourvues de tout défaut est un immense challenge, tout cela en gardant des coûts raisonnables. Un problème reste d'ailleurs à résoudre : la batterie de William P. King utilise un électrolyte inflammable, ce qui n'est pas très dangereux pour une petite batterie, mais peut devenir un souci majeur sur un gros modèle destiné par exemple à un avion. M. King a toutefois confiance en sa capacité de remplacer ce combustible par un électrolyte à base de polymères.

Si tout se passe bien, les premiers tests grandeur nature pourraient avoir lieu dès la fin de l'année 2013. Aucune date de commercialisation n'est annoncée, et il ne faut pas s'attendre à une mise sur le marché pour tout de suite. Si aucun problème majeur ne vient perturber le développement de cette technologie, il faudra tout de même plusieurs longs mois voire années de tests pour que les appareils grand public puissent enfin en bénéficier. Mais chez Consomac, on signe tout de suite !


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

LolYangccool

18 avril 2013 à 15:38

Que du bon !
Mais quel serait le coût de ces batteries haute-performances ?

WunderNinja

18 avril 2013 à 15:40

Fantastique ! En ce qui concerne l'informatique et en ce qui me concerne moi, entre les SSD et les écrans Retina, le seul défaut que j'arrive à trouver aux ordinateurs actuels et à venir dans les deux trois prochaines années est bien l'autonomie.

Sylvain

18 avril 2013 à 15:52

@ LolYangccool : inconnu pour le moment, la recherche n'en est pas encore à un stade suffisamment avancé. Personnellement, je ne pense pas que la hausse sera rédhibitoire, vu qu'ils parlent régulièrement de téléphones et d'ordinateurs.

Brice56

18 avril 2013 à 16:03

C'est vrai que c'est impressionnant car aujourd'hui c'est belle et bien le stockage de l'electricité qui pose problème, et avec de telles caractéristiques, il n'y a plus de problème ! Car si on est frustré par un téléphone à faible autonomie, on ne peut tout simplement pas remplacer un moteur thermique de voiture dans bien des utilisation, hors avec une autonomie aussi impressionnante, le thermique serait directement enterré, 150km aujourd'hui en electrique, 1500km demain !! Il faut espérer qu'il trouve des financeurs qui souhaitent voir apparaitre cette technologie...

bebert7700

18 avril 2013 à 21:14

Quid de la dissipation thermique? Quand je sens parfois mon iphone chauffer dans ma poche...

Jason

18 avril 2013 à 22:32

A peine croyable ! La c'est une vraie révolution qui est en marche. Chaque fois que je regarde mon vieux walk man à cassette d'il y a 30 ans, je me demande ce que sera le futur qui rendra nos joujoux actuels préhistoriques !

pipoca

19 avril 2013 à 07:33

N'ayons pas peur des mots, les batteries présentées ici peuvent changer le monde. Par exemple, leur intégration à une voiture pourrait largement contribuer à mettre les moteurs à combustion au placard !

Wow !

pehache

19 avril 2013 à 08:16

Ce sont des travaux universitaires, c'est à dire encore assez éloignés d'un application industrielle. Qui n'est même pas garantie non plus.

luciano73

19 avril 2013 à 15:14

Pour les appareils mobiles, c'est une vraie révolution ! A supposer que les recherches soient financées... Par contre pour la voiture électrique, trois choses :
- Premièrement, le coût d'une telle batterie risque d'être trop élevé pour que le quidam standard puisse s'en payer une, quand on voit déjà le prix des voitures électriques aujourd'hui on se dit que c'est pas demain la veille que ça va se démocratiser,
- Deuxièmement, comme le disait mon ancien prof de physique, "la dernière goutte de pétrole terminera dans un moteur thermique", c'est à dire que les dirigeants de ce monde ne vont pas se gêner pour retarder l'adoption de la voiture électrique, le temps de se gaver sur les produits pétroliers qui représentent une belle source de revenu pour certains,
- Et troisièmement, à supposer que l'on franchisse le pas, imaginez toute l'électricité qu'il faudra produire en plus si le parc automobile passe du thermique à l'électrique... Comment on la produit ? Nucléaire, pas le choix, au vu des volumes que ça représente, et là on est en droit de se poser la question du risque environnemental, humain, des répercussions économiques, etc...

Bref, une belle révolution en vue, mais comme d'habitude lorsqu'on résout un problème, on s'aperçoit qu'il en dévoile plein d'autres auxquels il faudra bien trouver une solution aussi...

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac