Écrans UltraHD : les prix s'effondrent déjà


Au début de ce mois d'avril, Intel a annoncé la sortie prochaine d'une nouvelle version de sa technologie Thunderbolt, qui permettra de gérer les écrans UltraHD (4K) externes, c'est à dire des écrans avec une définition de 3 840 x 2 400 pixels (voir dépêche : Un nouveau Thunderbolt pour l'UltraHD). Pour illustrer notre article, nous vous avions parlé de deux téléviseurs présentés par Sharp et Sony qui coûteront entre 4 000 € et 5 000 €. Ces deux nouveaux produits sont déjà considérés comme assez peu chers...

Mais lorsque nous avons reçu cette semaine un communiqué de presse de la marque chinoise Seiki, nous avons eu du mal à y croire : le fabricant vient de lancer un téléviseur UltraHD d'une diagonale de 50", qui sera disponible dans les prochains jours pour... 1 500 dollars, soit environ 1 200 €. Moins cher que certains téléviseurs Full HD de même taille ! Bien sûr, il y a une contrepartie : la 3D n'est pas gérée, le taux de contraste est de 5000:1, le temps de réponse est de 6,5 ms, il n'y a pas de lecteur multimédia, et côté connectique, il faut se contenter de 3 ports HDMI et d'un port VGA. Il s'agit donc du strict minimum, mais un strict minimum qui peut convenir à une très large clientèle.




Nos confrères britanniques de Gizmodo ont pu tester la bête, et leurs commentaires sont dythirambiques :
C'était absolument incroyable. Ce que j'ai vu était filmé en 4K donc, comme vous pouvez imaginer, tout était parfait et bien calibré. Mais même avec cela en tête, mon cerveau était ébahi par la clarté et les détails de l'image. C'était totalement fascinant. La télé ne faisait que 50", mais l'image était si immersive que j'avais l'impression d'être dans un cinéma.

Le téléviseur sera disponible aux États-Unis dans les prochains jours, mais aucune date de sortie n'a malheureusement été annoncée pour l'Europe pour le moment. Quoi qu'il en soit, Seiki vient de jeter un beau caillou dans la mare et va certainement pousser les autres fabricants à faire des efforts sur leurs tarifs. Voilà qui est une excellente nouvelle pour le monde de l'informatique, qui attend que les prix baissent pour intégrer des écrans UltraHD dans ses ordinateurs. Un Thunderbolt Display avec résolution Retina n'est peut-être plus si loin...


PARTAGER SUR :

Retrouvez les Écrans sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (12)

pim

20 avril 2013 à 18:56

Et ils arrivent à faire passer de la 4K par trois ports HDMI et un port VGA ?! Moi pas comprendre !

iMusic

20 avril 2013 à 19:05

En effet, les prix s'effondre à vitesse grand V !

Si la 3D n'a jamais convaincu et se résume même à un flop commercial, l'ultra HD apporte un réel plus pour les fans de cinéma et de belles images. On aura la même qualité que le cinéma sur un écran de salon, même si beaucoup ne feront pas la différence avec la HD actuelle, à 3 mètres la différence est déjà difficile à cerner entre la HD et le full HD sur les diagonales moyennes.

Le gros problème de cette ultra HD, c'est qu'il n'y a rien à regarder, c'est le désert total. Il faudra quelques années pour qu'on trouve sur le marché des films ultra HD dans un choix qui ne se limite pas à 3 nanars américains. D'ici là, les TV ultra HD 4k se trouveront à 500€.

iMusic

20 avril 2013 à 19:08

… s'effondrent…

Sylvain

20 avril 2013 à 19:17

Cette télé a une résolution de 90 ppi environ... C'est l'équivalent à pas grand chose près de quatre écrans iMac 21 pouces ! Pour bosser c'est le grand, très grand luxe

elite.premium

20 avril 2013 à 20:01

Sauf qu'allez donc trouver un processeur graphique (et CPU du reste) capable de gérer un Final Cut, un Aperture, voir même un Crysis, en UHD
Mis à part un GT690 ou un Titan couplé à un bon i7, il est totalement inconcevable de travailler/jouer en UHD, sauf s'il on est que peu regardant sur les lags

aexm

20 avril 2013 à 20:16

je rejoins pim sur ce point … hdmi et 4K ?

shark132b

20 avril 2013 à 20:52

Autant le passage du tube cathodique à l'écran plat était une évidence (comme le passage de la VHS au DVD) pour une large majorité de consommateurs que là... surtout maintenant qu'un très grand nombre de foyer est équipé d'un écran plat.
Pour moi c'est le même principe que l'adoption du blu ray : très peu de personnes de mon entourage (entourage au sens large pas que famille) ne fait le distingo avec le DVD et donc n'adopte pas le format.
En ne changeant pas de support (disque, écran plat,...) le quidam ne voit pas la différence et ne s'y intéresse pas.

Gaius

20 avril 2013 à 23:39

"mais l'image était si immersive que j'avais l'impression d'être dans un cinéma."

Depuis quand le cinéma est gage de qualité d'image ?

Suis-je le seul à préférer une séance cinématographique confortablement installé chez soi, avec un réglage son et image optimal ?

Sérieux le cinéma, n'importe qui un minimum attentif se rend compte des piètres réglages des salles (framerate à péter les yeux, focus mal réglé, son inégal...)

pim

21 avril 2013 à 09:13

@ Gaius :

Je confirme, et on peut ajouter le son tellement fort que ça pète les oreilles, les sièges tellement pourris que l'on sort avec un lumbago, ou même encore une construction de la salle aberrante, avec le sol qui a une pente inversée, l'écran étant en haut ! Ceux qui sont de Clermont reconnaîtront Le Capitole de la place de Jaude. Après justement ça peut avoir un petit côté « rétro » que l'on apprécie !

iMusic

21 avril 2013 à 13:36

@ pim : Tu oublies les blaireaux qui bouffent du pop corn en faisant un boucan pas possible, ceux qui discutent tout le long du film, le couple de vieux qui crie au scandale pendant une scène torride, les gens qui quittent la salle au milieu du film en faisant se lever toute la rangée, les ados qui lancent des trucs en l'air, le type de 2 mètres qui cache un tiers de l'écran, l'idiot de service qui rigole super fort et toujours au mauvais moment, le type à côté qui fait des bruits avec son estomac, les odeurs louches d'après digestion, et le pire de tout, le connard de service qui mets des coup de pied dans votre dossier toutes les 5 minutes…

Qu'on ferme les portes et qu'on allume le gaz !

pim

21 avril 2013 à 15:43

@ iMusic :

En fait tu va au même ciné que moi ?!

Ah non en fait tu as oublié les petits malins qui se cachent entre les sièges après la séance de 20h30, pour pouvoir voir le film de 22h30, qui est bien entendu interdit aux moins de 16 ans ! Toute ressemblance avec quelque chose que j'ai fait étant gamin n'est que pure coïncidence !

406

22 avril 2013 à 12:21

Et ils ont regardé çà à quelle distance ? 3 mètres comme un canapé ou coller à l'écran comme un ordi.
je penche pour la deuxième ce qui n'est pas un bon test.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription