Le Thunderbolt de plus en plus pour les pros


C'est une bien mauvaise nouvelle pour Apple et Intel, inventeurs et fervents défenseurs du format Thunderbolt. Acer vient d'annoncer abandonner le support de cette connectique dans ses prochains ordinateurs. Le constructeur taïwanais a précisé se concentrer sur l'USB 3, bien moins cher et bien plus répandu que le Thunderbolt. Les débits de l'USB 3 sont deux fois inférieurs à ceux du format d'Intel, mais alors que le Thunderbolt 2, qui sera disponible sur le Mac Pro en fin d'année, fera augmenter le débit de 10 Gbit/s à 20 Gbit/s (voir dépêche : Un nouveau Thunderbolt pour l'UltraHD), l'USB 3 va également être mis à jour l'année prochaine et passera de 5 Gbit/s à 10 Gbit/s (voir dépêche : L'USB 3 deux fois plus rapide est en route), ce qui est plus que largement suffisant pour une large majorité d'utilisateurs.




Le Thunderbolt, présent sur tous les Macintosh, est une connectique très puissante mais onéreuse, au point où un simple câble coûte 39 € (voir dépêche : Des câbles Thunderbolt moins chers). Cela n'empêche pas certains constructeurs de fabriquer quelques produits Thunderbolt pour le grand public (voir dépêche : Thunderbolt sert aussi au grand public !), mais dans l'ensemble les produits sont très peu nombreux et répondent principalement à des utilisations très exigeantes.

Le grand avantage de Thunderbolt sur l'USB 3 est de pouvoir chaîner les appareils, comme vous pouvez le voir sur le schéma ci-dessous. Par exemple, le Thunderbolt Display d'Apple (voir fiche : Écrans) utilise cette technologie, ce qui permet de brancher de nombreux périphériques directement sur l'écran externe, et en profiter avec un seul câble une fois votre ordinateur connecté à l'écran. Mais face à la démocratisation avancée de l'USB 3, cet avantage ne concerne que trop peu d'utilisateurs pour pouvoir séduire beaucoup de fabricants.




Malgré cette défection, Intel garde un sourire de façade. Selon Jason Ziller, responsable de la division Connectivité du fondeur, « il y a déjà plus d'une douzaine de plateformes avec un processeur Intel Core de quatrième génération (Haswell, ndlr) qui sont équipées de Thunderbolt, avec Lenovo, Dell, Asus et d'autres, et de nouvelles plateformes arriveront cette année. Thunderbolt est destiné à intégrer des systèmes haut de gamme. Il n'est pas destiné à équiper des systèmes de milieu de gamme dans les deux ans à venir. » En revanche, Jason Ziller s'attend à ce que le Thunderbolt soit « largement déployé sur la plupart des PC d'ici trois à cinq ans ». À ce rythme, c'est mal parti...


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (3)

Sethenès

17 juillet 2013 à 21:26

S'ils veulent amorcer la pompe, Intel (surtout) et Apple (un peu moins) devront baisser les prix sur les câbles, etc et parallèlement développer eux-mêmes ou encourager substantiellement les constructeurs de périphériques ...

iMusic

18 juillet 2013 à 12:20

Qui y croyait encore ? Le quatrième assembleur mondial qui jette l'éponge, ça la fout mal. Et pour les autres c'est à peine mieux, en cherchant bien on peut trouver au mieux une ou deux référence, mais qui ne se vend pas. Le problème est là, Thunderbolt n'a jamais marché sur PC. Et sur mac ?… hum, hum… comment dire ?

Apple a tenté le forcing en privant tous les mac de l'USB3 pendant des années pour imposer une norme qu'elle voulait imposer à tous. Résultat en 2013, on compte en Thunderbolt quelques accessoires hors de prix, environ une centaine au niveau mondial, en comptant les câbles et les adaptateurs (LOL). Et pour ce qui est du "chaînage", là aussi arrêtons de nous la raconter, avec des accessoires à plus de 1000€ dotés d'un seul port Thunderbolt, c'est juste une blague. Sans parler du prix d'un équipement "full Thunderbolt" avec le PC et tous les accessoires… hypothéquez la baraque !!

Malgré un échec cuisant du Thunderbolt version 1 qui pour presque tous les utilisateurs mac n'a été qu'un trou, et pour les utilisateurs PC une énigme ("Sunder Boy" ??? Késako ??), Apple en remet une double couche sur mac avec les prochains Mac Pro qui adopteront la version 2 (les mac grand public devraient suivre…). Il sera difficile de convaincre les fabricants de la viabilité et surtout de la rentabilité de concevoir des accessoires uniquement pour Mac Pro, surtout que les clients du Mac Pro, les ventes de produits Thunderbolt 1 ont été tellement confidentielles qu'elles n'encourage pas. Certains produits ont même été annulés ou repoussés aux calendes grecques.

Et pendant ce temps, l'USB3 est devenu LA NORME depuis quelques années (les Mac Pro vont s'y mettre fin 2013, LOL), avec le choix d'une infinité de périphériques à tous les prix, y compris les premiers prix. Et l'USB3 va passer à la puissance supérieure dans quelques mois, annulant un des intérêts du Thunderbolt…
En pleine crise économique et à l'heure où les tablettes remplaces progressivement les portables ou les seconds PC, le Thunderbolt ultra cher, sans valeur ajoutée réelle dans la vie de tous les jours comparé à l'USB3, pas soutenu ou abandonné par les constructeurs PC, semble condamné à l'échec. De toute façon le constat est là.

Le Thunderbolt était destiné à tous au départ, preuve en est de la présence du connecteur sur les Mac mini, les Macbook Air, iMac et autres "Thunderbolt Display" (écran 100% grand public)… Résultat des courses, si une petite partie des pros adopte le Thunderbolt 2 (pour le 1 c'est mort), ça permettra de maintenir la tête hors de l'eau d'une norme destinée à être au final, ultra marginale. La crise touche tout le monde et les pros n'ont pas des budgets infinis ou les besoins de la MGM. Pour une grosse partie d'entre eux, l'USB3 sera parfait, y compris dans les secteurs historiques mac (graphisme, photo, médecine libérale…).

Contrairement au Firewire, le Thunderbolt n'a jamais pris, même après quelques années. Juste "quelques ventes" ultra marginales pour la facade. On attend maintenant le nom du prochain grand constructeur PC qui jette l'éponge. De toute façon, vu ce que ça changera…

Sethenès

18 juillet 2013 à 20:29

Pour une fois, je suis d'accord avec toi iMusic. La seule raison que je vois à ce jusqu'au-boutisme est le fait qu'Apple "achète" Intel. En investissant massivement dans cette solution Intel, nuls doutes qu'Apple puisse en échange obtenir certains avantages. Sur le coup, pas sûr que le client profite de cet arrangement ...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription