iBeacons, le pari risqué d'Apple contre la NFC ?

16 septembre 2013 à 14:12


L'annonce est passée inaperçue lors de la WWDC en juin dernier. Et pour cause : iBeacons n'a été mentionné qu'une fois, uniquement à l'écrit sur une diapositive récapitulant quelques nouveautés du kit de développement d'iOS 7, le futur système d'exploitation de l'iPhone qui sortira mercredi (voir dépêche : iOS 7 disponible le 18 septembre). Depuis l'annonce de l'iPhone 5S la semaine dernière et l'absence de technologie NFC sur le nouveau haut de gamme pommé (voir dépêche : Apple dévoile deux nouveaux iPhone), la presse en ligne ne cesse de parler d'iBeacons, et de comment cette nouveauté pourrait tuer la NFC dans l'oeuf. Apple a en effet un coup à jouer, mais de nombreuses questions restent en suspens.




Qu'est-ce que la NFC ?
Logo NFCSi vous êtes un lecteur régulier de Consomac, vous n'avez pas pu échapper à nos nombreux articles sur la communication en champ proche. La NFC, ou near field communication, est une technologie de communication sans fil à très courte portée, de l'ordre de 10 centimètres environ. Cette norme existe depuis de nombreuses années, mais son utilisation à grande échelle n'a commencé que très récemment. Nous sommes tous familiers avec la RFID, notamment dans les transports en commun où il suffit souvent d'apposer son portefeuille sur un valideur pour que le système détecte le titre de transport et ouvre un portique. La NFC est une évolution de ces cartes sans contact, où un périphérique peut à la fois être un lecteur et un émetteur.

Ainsi, il est par exemple possible de stocker les informations de diverses cartes dans son téléphone, et utiliser son mobile à la place de ces cartes, sans avoir besoin que le téléphone soit allumé. Il est également possible de lire des radio-étiquettes, par exemple pour obtenir des informations dans un musée, un magasin, un abribus, etc. Enfin, la NFC peut être utilisée comme moyen de pairage pour échanger des informations entre deux appareils, ce qui rend possible le paiement sans contact, l'échange de cartes de visites en rapprochant deux téléphones l'un de l'autre, ou encore le streaming de musique vers un système d'enceintes juste en approchant le téléphone de ces dernières.


Paiement via un téléphone équipé d'une puce NFC



L'essor de la NFC est encore timide, mais de nombreuses entreprises et collectivités commencent à montrer leur intérêt. Ainsi, 20% des terminaux de paiement français seraient déjà équipés, et plusieurs réseaux de transports comme la SNCF s'y intéresseraient de très près. Du côté des fabricants, de plus en plus de téléphones et tablettes sont équipés d'un module NFC, avec de nombreux modèles de Samsung, Nokia, Sony, Blackberry, Acer, Asus, HTC, Google, LG, Motorola, etc. Il y a bien sûr un grand absent : Apple.


Qu'est-ce que iBeacons ?
En anglais, beacon signifie « balise ». iBeacons est une technologie reposant sur des balises, des petits modules fonctionnant grâce au Bluetooth Low Energy (BLE ou Bluetooth Smart) et étant capables de vous géolocaliser précisément dans un environnement intérieur. Grâce à la triangulation entre autres, la position de votre téléphone peut être détectée et des informations géolocalisées peuvent vous êtres envoyées. En marchant dans le rayon d'un magasin par exemple, les différents articles en promotion à proximité peuvent être mis en avant, vous pouvez recevoir des offres spéciales, ou rechercher l'emplacement d'un article directement sur votre téléphone. En arrivant en caisse, iBeacons vous propose alors de payer la note sur votre téléphone.




La grande différence avec la NFC est donc dans la portée du système : alors qu'une puce NFC fonctionne sur une dizaine de centimètres, iBeacons est capable d'envoyer des informations jusqu'à 50 mètres, sans pour autant consommer plus ! Et contrairement à la NFC, iBeacons fonctionne sans que vous n'ayez à approcher votre téléphone d'une borne.


iBeacons peut-il supplanter la NFC ?
Sur le papier, iBeacons est assurément plus intéressant que la NFC sur certains aspects, et les arguments pour convaincre les commerçants de s'en équiper sont nombreux. En effet, contrairement à la NFC, iBeacons a des applications commerciales qui dépassent largement le simple paiement sans contact. Avec Touch ID, le capteur d'empreintes digitales de l'iPhone 5s, Apple est capable de sécuriser toute transaction effectuée sur ses mobiles, et le compte iTunes des utilisateurs permettrait sans problème de faire le lien avec une carte bancaire.

Mais il reste de nombreux écueils ! iBeacons, pour commencer, n'est pas compatible avec la NFC, ce qui nécessiterait donc de remplacer tous les périphériques NFC mais également RFID actuellement sur le marché. Ainsi, aucun système de cartes de transport ou de carte bancaire sans contact par exemple, ne peut aujourd'hui fonctionner avec iBeacons. Gageons que les commerçants, mais également les différents fournisseurs de systèmes de paiement, ne vont pas apprécier. Également, iBeacons ne fonctionne pas si le téléphone est éteint, et peut dans certains cas nécessiter des investissements bien plus importants qu'une simple borne NFC, notamment pour un simple système de paiement dans un petit commerce. Enfin, il paraît évident que iBeacons est incapable d'être aussi précis que la NFC dans le cadre d'un pairage. Si nous reprenons notre exemple du streaming musical automatique sur une enceinte lorsqu'un téléphone en est approché, reproduire le même comportement aussi précisément avec le Bluetooth Low Energy serait extrêmement difficile, même avec l'aide du co-processeur Apple M7 (voir dépêche : Apple M7, le futur de la géolocalisation ?).


Pairage d'un téléphone avec une enceinte via NFC



Nous imaginons ainsi difficilement iBeacons supplanter la NFC, même si cette dernière a du mal à vraiment décoller. Les deux technologies sont intéressantes et ont chacune leurs avantages. Elles sont donc plus complémentaires que concurrentes, et si l'on ne peut que se réjouir de la volonté d'Apple d'utiliser le Bluetooth Low Energy avec iOS 7, on ne peut que déplorer l'absence de support de la NFC. Il reste bien sûr à découvrir ce qu'Apple a en tête avec cette nouvelle technologie. Peut-être patiente-t-elle seulement, attendant que la NFC soit plus développée pour la supporter sur ses téléphones, et que iBeacons aura d'autres applications plus proches du géo-marketing ? Il est en tout cas trop tôt pour affirmer qu'Apple entre en guerre contre la NFC.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (2)

Baraka

16 septembre 2013 à 14:39

J'ai du mal à envisager l'implantation de cette technologie dans les petits commerces. A l'inverse, les grandes surfaces et les chaînes vont être ravies de pouvoir bombarder les clients qui déambulent dans le magasin d'offres publicitaires et promotionnelles...

Michel Bellemare

16 septembre 2013 à 15:38

Je n'ai pas besoin de me faire bombarder de plus de publicités, et je suis capable de lire les panneaux-réclame dans un magasin. Ce qui m'inquiète, c'est l'utilisation de la technologie du iBeacons dans un bris de sécurité «à distance», sur mon iPhone. D'autant plus qu'avec le «trousseau iCloud», tous mes mots de passe y seront stockés.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription