De maigres progrès sur le front du roaming


Neelie KroesL'image du quotidien The Telegraph en a pris un coup : en juin dernier, le journal britannique publiait un article dans lequel il annonçait que la Commission Européenne avait voté l'interdiction pure et simple des frais de roaming, ces fameux frais d'itinérance qui font gonfler votre facture téléphonique lorsque vous vous servez de votre téléphone à l'étranger. Cette décision de la plus haute importance pour le porte-monnaie des consommateurs devait s'appliquer au 1er juillet 2014 (voir dépêche : Plus de roaming en Europe en 2014 !). Sauf que... Sauf que cette information était totalement fausse.

Neelie Kroes, commissaire européenne chargée de la société numérique et porte-étendard de cette cause, a donné une interview au journal Le Monde, dans laquelle elle a expliqué ce raté. Au 1er juillet 2014, il y aura bien une avancée : les frais appliqués lorsque vous recevez un appel seront supprimés. C'est maigre, mais c'est un début, avec une nouvelle échéance : 2016.

C'est bien la fin des tarifs d'itinérance à l'international. Il n'y a aucun doute là-dessus. 2014 est une première fenêtre de tir pour les opérateurs qui souhaitent y aller progressivement en proposant d'abord des offres à leurs clients. En 2016, il y n'aura plus de roaming.

Neelie Kroes


Pendant ce temps-là, les États-Unis font de grands progrès sur le sujet, et sans aide législative. Le quatrième opérateur américain, T-Mobile, vient d'annoncer un nouveau forfait nommé Simple Choice International. À partir du 20 octobre, les détenteurs de ce nouveau forfait pourront envoyer des SMS gratuitement depuis une centaine de pays, mais également surfer sur internet de manière illimitée. Certes, les voyageurs devront se contenter du réseau EDGE (2G), mais ils pourront bien surfer gratuitement sur leur téléphone, même en Europe. Voilà qui serait déjà une très grande avancée pour les opérateurs français et européens...

En France, SFR et Free proposent depuis cette année d'utiliser gratuitement leurs forfaits au Portugal, internet inclus, pendant une durée limitée à juillet et août pour SFR, et cinq semaines dans l'année pour Free. C'est une bonne nouvelle, mais le pays ibérique est toutefois le seul concerné par ces offres qui gagneraient à être étendues à l'ensemble de l'Europe. La Commission Européenne a encore du travail !


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (6)

pehache

14 octobre 2013 à 21:10

Les USA font peut-être des progrès, mais comme tu le dis T-Mobile n'est que le 4ème opérateur là-bas, et surtout les USA sont un des pays où les abonnements data mobile sont les plus chers du monde. Un équivalent de communications illimitées + 3Go de data c'est 70$/mois chez AT&T.

Brice56

14 octobre 2013 à 23:13

C'est encore une victoire des Lobbies qui repoussent l'échéance pour mieux nous voler. Dommage pour une fois l'Europe semblait apporter quelque chose à ses habitants et pas seulement aux entreprises...

pehache

15 octobre 2013 à 07:59

@brice : personne n'est obligé de consommer du mobile, arrêtez de parler de vol.

Brice56

15 octobre 2013 à 11:54

@Pehache : Oui, biensur, mais dans ce cas ne faisons jamais de remarques aux entrepries, personne ne nous oblige à acheter leur produit.
Sans parler de vol, il faut reconnaitre qu'aujourd'hui la technologie du sans fil nous apporte beaucoup et je vous mets au défis de vous passer une semaine de votre mobile et d'internet hors cabine téléphonique et cyber café.
Ensuite les entreprises sont des multinationales qui profitent, légalement, des avantages de l'ouverture des marchés, merci l'Europe.
Nous sommes citoyens Européens, nous circulons librement en Europe, pouvoir utiliser nos services sans payer des sur-taxes ne me semble pas être une énormité, c'est d'autant plus vrai que les principales entreprises de téléphonie ont des filiales dans les nombres de pays ce qui devrait normalement facilité la continuité du service.
Après si une entreprise qui n'est pas implanté dans un pays ne propose pas de continuité du service, je peux le comprendre, mais lorsque ce n'est pas le cas, désolé mais pour moi cela reste du vol.
Enfin, d'un point de vue commerciale, cela constituerait un réel plus pour celui qui proposerait cette continuité, mais pour le moment, ces entreprises, qui savent s'entendre, préfèrent toutes ne rien proposer et gagner beaucoup d'argent via le roaming plutôt que faire ce "cadeau" à ses clients.

pehache

15 octobre 2013 à 20:15

Comme on dit, si ça se vend à ce prix-là c'est que ça s'achète.

Et non, personne n'est forcé de consommer. Même moi qui suis accro au net en temps normal, ça m'arrive de passer des vacances sans aucun réseau disponible et je m'en passe très bien. Il suffit que la tentation ne soit pas là. Le mobile pour un particulier c'est un confort, pas une nécessité.

Et ça me fait toujours sourire que des gens qui achètent sans sourciller du matériel à un fabriquant connu pour réaliser des marges énormes, traite les opérateurs de voleurs. A quand une loi pour limiter le prix des iPhone ?

Brice56

15 octobre 2013 à 22:53

J'arrête là notre polémique stérile, le mot voleur est fort, mais je t'assure que je déplore aussi les pratiques du fabriquant en question et d'ailleurs même si j'ai plaisir à utiliser certains de ses produits je ne les renouvelles pas à chaque version, loin de là.
On verra comment les choses évoluent, il est possible qu'un des fournisseurs cherchent à se différencier et casse ces ententes, mais on l'a vu avec l'arrivée de Free, c'est difficile et long. Au moins pour le matériel il y a de la concurrence, on aime ou pas, on peut regarder ailleurs sans être obligé de se priver.

A plus,

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription