Apple investit dans l'automatisation de ses usines


Dans son planning des dépenses pour l'année fiscale 2014 qu'a épluché Bloomberg, Apple prévoit de dépenser 10,5 milliards de dollars dans ses outils de production, ce qui est extrêmement élevé. Seul Samsung dépasse Apple dans ce domaine, et d'ailleurs de très loin, avec 22 milliards de dollars cette année. À titre de comparaison, Sony par exemple plafonne à 3,95 milliards de dollars. À quoi cet impressionnant investissement peut-il bien servir ?


L'usine de fabrication du Mac Pro, au Texas



Le design est un aspect extrêmement important des produits d'Apple, et il est fréquent que les équipes de Jony Ive, le designer industriel d'Apple, mettent en place à grande échelle des procédés industriels habituellement réservés à des domaines beaucoup plus spécialisés, comme l'aviation ou le matériel médical. Un des grands exemples est certainement la création prochaine d'une usine de fabrication de saphir (voir dépêche : Apple va ouvrir une usine de saphir), qui n'a jamais été produit à si grande échelle.

Mais si la création de machines extrêmement spécifiques n'est pas une nouveauté pour Apple, en dehors peut-être de la volonté de plus en plus forte de se démarquer des autres fabricants par des designs de plus en plus difficiles à réaliser, une nouvelle tendance semble se dessiner pour Apple : l'automatisation. Cette année, Apple a pour la première fois depuis les années 1990 assemblé un Mac aux États-Unis, ce qui a été rendu possible grâce à une automatisation toujours plus importante et donc des coûts de main d'oeuvre moins élevés. Certes, les raisons du retour d'Apple dans son pays d'origine sont aussi certainement à aller chercher du côté du département marketing, mais cette décision stratégique n'est pas anodine.


Une usine de Foxconn, en Chine



Car l'automatisation et l'abandon de la sous-traitance étrangère a un certain nombre d'avantages pour Apple, avec en premier lieu la maîtrise totale de sa chaîne de production et donc le secret le plus total. Pour le moment, on est encore loin de pouvoir imaginer des usines de fabrication d'iPhone aux États-Unis. Commencer par le Mac Pro était en effet bien plus simple, cet ordinateur étant un produit de niche fabriqué dans des quantités presque confidentielles. Mais l'idée est là. En fin d'année dernière, on apprenait que Foxconn, sous-traitant chinois d'Apple embauchant plus de 1,3 million de salariés, avait commencé à remplacer 10 000 de ses ouvriers par des robots, avec comme objectif à terme de déployer un million de ces machines dans ses usines et se débarrasser progressivement d'une main d'oeuvre lente et peu qualifiée. Si un ouvrier coûte beaucoup moins cher en Chine qu'aux États-Unis, un robot demandera lui la même quantité d'électricité où qu'il soit utilisé.

Confier à des robots la réalisation de certaines tâches jusqu'ici réservées à des humains a également l'avantage recherché par Apple de pouvoir concevoir des technologies et des designs auxquels les fabricants concurrents n'auront pas accès et auront donc bien plus de mal à égaler. S'il est impossible de savoir exactement où iront ces 10,5 milliards de dollars, une chose est sûre : ils permettront à Apple de gagner en indépendance et à fabriquer des produits toujours plus luxueux.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (4)

WunderNinja

14 novembre 2013 à 16:53

La première grosse entreprise à abandonner le made in china, ça aurait sévèrement de la gueule.

mikko3106

14 novembre 2013 à 18:36

et les prix aussi aurait de la gueuele 1 million le telephoenlol

iMusic

14 novembre 2013 à 20:20

Vu les marges, ils pourraient faire du Made in France et diviser les prix par 2 ou 3.

La sous traitance dans des pays à bas coût n'est pas une nécessité pour nombre d'entreprises à fortes marges, juste le moyen d'augmenter les marges de quelques euros (les coûts d'assemblage d'un iPhone ne dépassent pas 10 €).
Si fabriquer aux USA ou en Europe permet d'amortir les quelques euros de différence grâce à l'automatisation et aux économies de transports; et de se faire un bon coup de pub sur des produits onéreux dont les coûts de main d'œuvre sont portion décimale sur le montant final (Mac pro... ), ce n'est pas demain que les babioles à bas coût seront assemblées aux USA (iPhone, iPad, iPod... ). Sauf si tout est automatisé, ce qui demanderait des années pour se mettre en place. Un iPhone assemblé aux USA pourrait leur coûter jusqu'à 5€ à 10€ de plus (voir plus...), ce qui n'est pas viable pour les actionnaires (à multiplier par plusieurs millions).

Comme souvent, la seule raison qui pourrai faire bouger les chose, c'est l'opinion publique. De plus en plus de consommateurs deviennent responsables et sont sensibles à l'origine de ce qu'ils achètent. Les choses bougent et il faut pouvoir répondre à une nouvelle façon de consommer. Le "patriotisme" économique est de plus en plus fort aux USA et prend du poids en Europe où les clients Apple ne sont pas épargnés par la crise.
La décision d'Apple n'a rien de miraculeux et les choses ne vont pas changer du jour au lendemain. Mais vendre des produits soit disant "haut de gamme" qui en réalité sont les mêmes que le low cost, avec des différences cosmétiques et d'OS, c'est de moins en moins viable. Le discours d'Apple avec son "Made in California" est de plus en plus inaudible, surtout avec des scandales à répétition concernant les sous traitants et des problèmes de manque de qualité sur des séries complètes (iMac, MBP Retina... ).

Bref, si Apple ne veut pas se retrouver perdue dans la masse, ils doivent revoir leurs process de fabrication. Du moins sur certains produits. Espérons que cette re-localisation ne soit pas qu'un coup de bluff pour communiquer sur le Made in USA de 3 babioles hors de prix, et continuer à faire assembler par millions leurs joujoux "de luxe" par les esclaves des sous traitants asiatiques.
Le montant rondelet des investissement est encourageant, attendons de voir.
En tout cas d'autres assemblent aux USA depuis très longtemps (Dell... ), il serait temps qu'Apple reprennent l'avantage sur AAPL...

iMusic

14 novembre 2013 à 20:40

* Made in California >> Designed in California

(Comme quoi la confusion créée en jouant sur les mots, ça fonctionne)

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac