AllSeen Alliance : un consortium se crée pour l'internet des objets

10 décembre 2013 à 12:32


L'américain Qualcomm, spécialisé dans les solutions de télécommunications, a mis au point une plateforme logicielle open source appelé AllJoyn destinée à favoriser l'interopérabilité entre les différents appareils électroniques. En bref, AllJoyn fournit les protocoles nécessaires pour que votre téléviseur soit capable de parler la même langue que votre interphone, et que vous puissiez ouvrir au facteur sans vous lever du canapé (ou tout du moins, pas deux fois). Que vous puissiez éteindre le four depuis votre téléphone. Que vous puissiez monter le volume de votre thermostat depuis votre ordinateur. Ou même, que vous puissiez payer le bus ou obtenir des informations sur un tableau dans un musée directement depuis votre téléphone.

Cette notion d'internet des objets, vision plus large de la domotique puisqu'elle s'applique également à l'extérieur de la maison, existe déjà depuis des années. Mais elle est confrontée à un problème : il n'existe pas de protocole universel pour que lesdits objets puissent communiquer efficacement entre eux. En confiant AllJoyn à la Linux Foundation, Qualcomm espère que sa plateforme deviendra la norme. Et pour cela, un consortium a été créé : la Allseen Alliance.




Plusieurs acteurs majeurs de l'industrie ont déjà rejoint l'initiative, avec plusieurs grands noms que vous pouvez découvrir dans le récapitulatif suivant :




Le temps où vous pourrez démarrer votre machine à laver depuis votre téléphone en quittant le bureau n'est peut-être plus si loin. D'ailleurs, Samsung a déjà annoncé vouloir produire un réfrigérateur et une machine à laver connectés à internet. La Allseen Alliance, toutefois, devrait permettre d'accélérer les choses, et surtout de limiter le nombre de normes différentes. Imaginerait-on une machine à laver qui serait compatible avec les téléphones Android mais qui ne pourrait pas recevoir d'ordres d'un iPhone ?


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

aexm

10 décembre 2013 à 13:36

je pensais qu'il y avait deja des normes pour cela ?

que manque t il à l'existant ? je ne comprend pas le sens / objet de ce consortium ?

Avec l'existant (domotique), on pilote et surveille deja bcp d'équipements potentiellement …

Sebastien

Mr Bob

10 décembre 2013 à 16:03

Bien l'article.

iMusic

10 décembre 2013 à 17:43

@ aexm : Apparemment non. Avec la généralisation de la domotique qui s'annonce (et même plus), il va être difficile de lutter contre une "norme" open source qui évitera bien des incompatibiltés et des bugs, genre"votre four est obsolète, veuillez acheter la nouvelle génération", ou "votre téléviseur n'est pas reconnu, veuillez en acheter un autre sur jetelametprofond.com". C'est même une nécessité. Une multiplication de langages fermés serait contre productif et pénaliserait tout le marché. Il faudra s'appeler Sony ou Apple pour faire cavalier seul, et pas sûr que cela soit viable. Surtout si Samsung rejoint ce consortium.

Ne risque t'on pas d'assister à une guerre entre consortiums pour imposer des normes concurrentes ?

aexm

11 décembre 2013 à 08:21

@iMusic : que l'on me dise que les protocoles utilisés (existant) sont trop "lourds" (pas adaptés) pour être intégrés dans l’électroménager, que cela augmente le cout final des produits … etc … je veux bien l'entendre.

Ce que je voulais savoir c'est quoi ?

Merci.

nota : au sujet de la domotique, il y a au moins 5 normes différentes de comm. sans fil … de fait il faut des passerelles multi protocoles … bref pas très souple.

Mais pourquoi limiter au niveau du transport (ou de la liason) sachant qu'on peut bloquer (aspect propriétaire) simplement au niveau applicatif ?!

Sébastien

aexm

11 décembre 2013 à 08:26

C'est bon j'ai trouvé des éléments de réponses …

la topologie réseau évolue, pas les memes infrastructures à gérer, la notion de local et distant, pb des ID uniques et adressage etc …

bref, ca peut être très complexe et un gros bordel à gérer !

Sebastien

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription