Avec Nest Labs, Google met un pied de plus dans votre maison


C'est un coup de tonnerre dans le monde de l'informatique : Nest Labs, une société qui produit le célèbre thermostat connecté à internet Nest, a annoncé hier soir son rachat par Google pour un montant de 3,2 milliards de dollars. Pour Google, qui a confirmé l'information, il s'agit du deuxième plus gros rachat de son histoire, après celui de Motorola en 2011 pour 12,5 milliards. En dehors d'un détecteur de fumée lancé dans une relative indifférence en fin d'année 2013, Nest Labs ne vend qu'un seul produit à succès : son thermostat, dont Tony Fadell, créateur de Nest et ancien de chez Apple (il est connu pour être le "père de l'iPod"), a récemment affirmé à Forbes avoir vendu 1 million d'unités. Rapide calcul : Google a payé 3 200 dollars pour chaque thermostat Nest en circulation, alors que ces derniers coûtent 249 dollars pièce.




Il est donc certain que si Google a racheté Nest, ce n'est pas pour le plaisir de vendre des thermostats. En revanche, Nest est le point clé d'une stratégie plus globale, où Google envahit votre maison avec une multitude d'objets connectés : la firme de Tony Fadell possède une centaine de brevets capitaux, plus environ 200 en approche et 200 autres prêts à être déposés. La petite société n'avait pas les moyens de développer beaucoup de produits à la fois, malgré sa rapide montée en puissance. Avec la puissance financière de Google, Nest va pouvoir se développer beaucoup plus rapidement, avec on l'imagine de nouveaux objets dans un futur proche. Et grâce aux capacités d'analyse de données de Google, il y aura certainement de nouvelles sources de revenus à trouver...


L'équipe de Nest Labs



Les annonces au sujet de l'internet des objets et de la domotique se multiplient ces derniers temps. De nombreux objets connectés sont commercialisés, et chaque acteur du marché tente de tirer la couverture de son côté. Malgré la création d'un consortium le mois dernier pour promouvoir une plateforme logicielle open source (voir dépêche : Un consortium pour l'internet des objets), les solutions propriétaires devraient se multiplier les prochains mois, à commencer par celle d'Intel (voir dépêche : Edison, l'ordinateur portable... portable !). Il ne manque plus qu'Apple, dont la volonté de débarquer dans nos salons est une évidence, notamment via iBeacons (voir dépêche : Tiens, un nouveau brevet sur la domotique !).


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (16)

pipoca

14 janvier 2014 à 20:24

Qu'est qui dit le Sylvain ???? Google a payé 3 146.34€182.19€ pour chaque thermostat Nest en circulation, alors que ces derniers coûtent pièce.

???

pipoca

14 janvier 2014 à 20:42

Sinon, pour parler sur un ton plus "philo", je pense que nous entrons dans une ère assez terrifiante dans la quelle notre vie va être controlée progressivement par quelques personnages clés, les COE des entreprises phares du Net). Il y a plusieurs articles qui dénoncent ce bouleversement opéré par les têtes de la Silicon Valley. (je me demande d'ailleurs combien de personnes savent où est situé géographiquement la SV et même combien n'en ont jamais entendu parler...) Le côté "cool" et anti-conformiste ...

pim

14 janvier 2014 à 21:18

Nest : Un super thermostat, totalement incompatible avec les chaudières européennes, qui contiennent déjà toutes des cartes logiques et dont les thermostats se limitent à du On/Off.

SirDEcelles

14 janvier 2014 à 21:21

Je pari que dans les nouveaux thermostats, Google installera une caméra pour nous espionner...et affichera les images sur le GOOGLE MAP'S SPECIAL...
Et quoi d'autres...???
Pour les faire enlever du site, il faudra tergiverser, voir exiger devant le tribunal, que GOOGLE les enlève...en vertu du droit à la vie privé !
Et quoi encore ???
Je suis certain que nous n'avons pas l'imagination assez fertile pour imaginer tout ce que GOOGLE et APPLE et les autres ont dans leurs cahiers de projets, que dans le but d'augmenter les profits, ils mettront en applications en temps opportun, sans égard à notre vie privée...
...et que nous en aurons été averti après avoir lu les 2600 pages du contrat de licence.
J'appelle cela l'envahissement volontaire !
Ou l'aveuglement volontaire?
Je ne sais plus.
Oui c'est vrai, plusieurs ont raison, nous ne sommes pas obligé de l'accepter ! ??????????????? !

Je sens que j'aurais dû m'abstenir ?

L'humour vous connaissez chers cousins et cousines?
Quoi qu'on est pas très loin ici du point de jonction entre...l'humour et la réalité. Enfin, pas autant qu'il n'y parait.
D'autant plus que ma divagation n'est pas que française ou québécoise, mais planétaire.

pipoca

14 janvier 2014 à 21:32

Je prends au premier degré la réaction de SirD et je le rejoins !

aexm

14 janvier 2014 à 21:42

ils mettent aussi un autre pied dans le monde réel …

Sebastien

pehache

15 janvier 2014 à 10:54

@pim : les chaudières haut de game ont des capteurs/régulateurs qui ne fonctionnent pas uniquement en on/off.

Par ailleurs, seuls les thermostats vraiment basiques fonctionnent en on/off basique avec un seuil de déclenchement et un seuil d'arrêt. Les thermostats un peu plus évolués utilisent des lois PID pour réguler plus finement la température ambiante, même si la commande envoyée à la chaudière reste du on/off (par exemple tu mets une consigne de 20° en partant d'une température ambiante de 18° : le thermostat va couper la chaudière non pas en arrivant à 20°, mais un peu avant, par exemple en arrivant à 19.5° : l'inertie du circuit de chauffage fait que la température va continuer à augmenter jusqu'à 20°; de même une fois le plateau à 20°C atteint, le régulateur n'attend pas qu'elle redescende pour remettre en marche la chaudière). On arrive ainsi à une régulation avec moins de 0,2°C de variations.

Jason

16 janvier 2014 à 00:19

Ouiiiii encore des commentaires sur big brother and co siouplé !! C'est trop marrant !
Y'en a bien un qui va finir par dire qu'il y a des micros planqués dans les thermostats ...

SirDEcelles

16 janvier 2014 à 02:21

Ah mais ouiiiiiiiiiiii, merci de m'y faire penser!
Au fait, j'avais oublié de mentionner qu'il y aura aussi des micros de planquer dans les thermostats !

pehache

16 janvier 2014 à 08:13

C'est marrant, mais depuis la cascade de révélations qu'a entraîné Edward Snowden, big brother n'a portant jamais été aussi palpable.

Jason

16 janvier 2014 à 08:30

Je tremble que la NSA apprenne que je mets le chauffage à 20° chez moi !

pehache

16 janvier 2014 à 08:55

Tu as raison, il n'y a sans doute que les gens qui font quelque chose de leur vie qui doivent intéresser la NSA. Donc dors tranquille !

Jason

16 janvier 2014 à 10:57

Ah oui tu as raison, pour faire quelque chose de ma vie je devrais développer mon expertise sur la précision des thermostats à 0,2° près, c'est tellement palpitant

pehache

16 janvier 2014 à 12:01

C'est exact que la science et la technique (la vraie je veux dire, pas la lecture de la fiche technique du dernier MBA), je trouve ça palpitant. Chacun son truc.

pipoca

18 janvier 2014 à 07:04

Vous lisez également les news de MAcbidouille, non ? http://www.macbidouille.com/news/2014/01/17/safari-google-sera-encore-poursuivi-en-justice-en-angleterre

SirDEcelles

19 janvier 2014 à 18:44

Certains semblent s'en moquer.
Eh bien, aux bulletins de nouvelles de RDI (au Canada) jeudi dernier, l'on disait que les nouveaux thermostats pourront être contrôlés à distance et que GOOGLE enregistrera alors les habitudes des occupants...qui utiliseront l'application de contrôle à distance...et l'ajustement de la température pourra se faire automatiquement... Ou pourquoi pas, connaissant GOOGLE: sera-t-elle (l'application) installée d'emblée, et donc sans autorisation, et faudra-t-il s'en rendre compte dans un premier temps et la désactiver pour ceux qui ne la désirent pas et ce à chaque mise-à-jour et à vie...? Cette méthode qui nous envahie de plus en plus avec des produits et des applications informatiques et que j'associe à du banditisme...!
Et donc, lorsque le chauffage sera au minimum, cela indiquera presque que dans 100% des cas l'absence d'occupant.
Les "biens pensants de ce monde" trouveront certainement une façon de pirater ses données...et les édifices à visiter en toute tranquillité...
Et ce n'est qu'un début!
Il n'y a rien de parfait!
Je suis de ceux qui pensent que la technologie est comme une balance, et que le plateau des inconvénients potentiels équilibre voir déséquilibre trop souvent celui des avantages!
Celui qui n'y voit que le feu bienfaisant se brûlera certainement un jour!

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription