iPhone 5c : Apple admet s'être trompée de positionnement


Complètement à côté de la plaque, Apple. L'iPhone 5c a été très souvent critiqué pour son tarif très salé au regard de ses fonctionnalités et de ses composants un peu datés. D'ailleurs, de nombreuses sources affirmaient ces derniers mois que les ventes n'étaient pas au rendez-vous et qu'Apple revoyait ses commandes auprès de ses fournisseurs (voir dépêche : Les ventes d'iPhone 5c en chute libre ?). Apple a confirmé ces rumeurs hier soir, lors de la présentation de ses résultats financiers pour le compte du dernier trimestre 2013. Apple n'a pas donné la répartition des ventes entre l'iPhone 5s et l'iPhone 5c, mais a admis s'être complètement trompée quant à cette dernière.


L'iPhone 5c dans un Apple Store



La répartition des ventes a été largement favorable au 5s et il nous a fallu du temps pour répartir correctement notre production de téléphones en fonction de la demande de nos clients. Il en a résulté que nous avons perdu des ventes pour ce trimestre en Amérique du Nord. Il nous a fallu l'essentiel du trimestre pour revenir à l'équilibre entre l'offre et la demande. Il s'agissait de la première fois que nous suivions un tel scénario et le pourcentage de demande s'est avéré être différent de ce que nous pensions. Nous regardons les résultats et si nous devons effectuer un changement, nous le ferons.

Tim Cook


Bien évidemment, un journaliste a demandé pour quelle raison la demande entre les deux téléphones pommés avait été aussi différente des prévisions d'Apple. Tim Cook a répondu que Touch ID avait certainement eu son rôle à jouer, et que les clients étaient « intrigués » et « enthousiastes » au sujet de cette innovation. Alors que le capteur d'empreintes de l'iPhone est sympathique mais pas encore parfait (et loin d'être indispensable), on a du mal à croire que cette nouveauté soit la seule raison de cette erreur (voir dépêche : Touch ID devient-il stupide avec le temps ?). Baisser les prix pourrait être une bonne solution, comme nous le suggérions en octobre dernier (voir dépêche : Et si l'iPhone 5c baissait de prix ?). Mais cela serait un aveu de faiblesse.


PARTAGER SUR :

Retrouvez l'iPhone sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (16)

Mr Bob

28 janvier 2014 à 20:38

Puisque la stratégie "low cost" ne fonctionne pas, ils pourraient aussi mettre les mêmes composants dans le S et le C. La seule différence serait alors sur le design.

Baraka

28 janvier 2014 à 22:16

Oui enfin, ne se vend pas, ne se vend pas, échec, échec..... Certes, si le but était de vendre plus de 5c que de 5s, c'est complètement raté. Mais était-ce bien le but ?
Non mais parce que sinon, j'en connais pas mal, moi, des constructeurs de smartphones qui voudraient bien de ce genre d'échec, avec un nombre de modèles vendus quelque part entre le Samsung Galaxy S4 et le Samsung Galaxy Note 3.
Clairement, l'iPhone 5c est loin de proposer le meilleur rapport qualité-prix ou prix-performance ou comme on voudra. De là à dire que c'est une catastrophe commerciale....

Voir cet article, par exemple : http://www.forbes.com/sites/chuckjones/2013/12/11/apples-iphone-5s-1-worldwide-smartphone-and-quadruples-chinese-share/

iMusic

28 janvier 2014 à 22:39

6% de progression des ventes d'une année sur l'autre toutes gammes d'iPhone confondu. 1 modèle l'année précédente, 2 la suivante. Apple n'avait pas sorti l'iPhone 5c pour faire de la simple figuration.

La pelle ramassée par ce modèle est à la hauteur des investissement publicitaires colossaux pour le lancement du nouveau modèle moyen de gamme. Énorme.

Même une baisse modérée de prix ne suffira pas à relancer le 5c. Vu ses faibles ventes, si on enlève quelques pour-cents, on en déduit que les ventes de l'iPhone métal (5 puis 5s) on stagné ou plutôt baissé (sauf si les ventes du 5c ont été inférieures à 6%). Et que le 5c est une grosse claque. Il n'y aura que quelques fans primaires pour traduire l'évidence en simili succès. Ou alors avec des discours du genre, Apple s'en fout, ils veulent uniquement vendre du "haut de gamme".

Oui mais alors pourquoi avoir sorti en grandes pomps le 5c dont presque personne ne veut. Ce modèle n'aurait jamais dû dépasser les 350€, ce qui aurait laissé des marges très confortable à la multinationale et placé l'appareil à un niveau de prix au dessus du marché. On trouve désormais de très bon smartphones dalle IPS/Retina ou plus/4,5"/16Go/Android Kit Kat/très réactifs/finitions impeccables/grandes marques… en dessous de 200€. L'iPhone 5c n'a rien de plus, a part la 4G… mais c'est cher payer pour une option non efficiente pour de nombreux utilisateurs.

La concurrence est redoutable. Les premiers smartphones Samsung faisaient ricaner quelques fans qui n'y voyaient que du bas de gamme. Samsung est désormais une référence même en haut de gamme, au point de donner un coup de frein à la progression vertigineuse de l'iPhone haut de gamme.
Les autres modèles et surtout les autres marques (Google, LG, Samsung, Sony, Motorola… ) occupent déjà le marché du moyen de gamme avant que Apple tente de s'y installer. Et comme je l'ai dit il y a environ 2 ans, c'est maintenant trop tard, trop cher, à côté de la plaque. Moins cher il y a 2 ou 3 ans c'était le moment.

Soit Apple divise le prix de ce 5c par 2, soient ils le retire de la vente. Ou bien pour sauver la face, ils le gardent au catalogue pour faire de la figuration et ramasser quelques cacahuètes sur des marchés de niche.

Toujours est-il que si Apple ne remet pas un peu les pieds sur terre. La baisse continue en PDM d'iOS sur Smartphone face à Android et maintenant Microsoft va continuer, jusqu'à atteindre le seuil critique qui les amènera à être lâché progressivement par les développeurs. La mutation a déjà commencé. Android est désormais l'OS premium devant iOS.

Reste à Apple le leadership sur les tablettes avec notamment l'iPad air particulièrement réussi et qui a une réelle avance sur la concurrence (comme l'iPhone il y a quelques années). Mais pour combien de temps encore.

Nul doute qu'Apple tient autant aux parts de marché qu'à ses marges, l'un ne va pas sans l'autre (le marché des applications smartphones à petit prix nécessite d'énormes quantités pour être rentable sur un OS, moins de 10% de PDM il faut payer les développeurs, à l'image de Microsoft).
La sortie de modèles moins chers est là pour démontrer qu'Apple est prête à tout pour enrayer l'érosion de ses PDM. Seuls les 3 aveugles qu'on connait sont incapables de le voir. Mais ce sont souvent des modèles au rabais vendus à des prix tels qu'ils font juste de la figuration. Les ventes de l'iPad 2 vendu 5 fois trop cher ou de l'iPhone 5c qui démarrent très mal (ils n'on cessé de diviser les quantités dans les usines chinoises), sont un couperet sur une politique basée uniquement sur l'image de marque et une innovation en berne. Sur ce segment, une politique commerciale obsolète en 2014.

Pour qu'Apple admette à demi mots certaines erreurs, même de positionnement… il faut vraiment que le bide du 5c soit colossal pour qu'on ai droit à un tel aveu.

Pour conclure, juste une remarque personnelle. Je suis sur mac, j'ai claqué des milliers d'euro chez Apple, j'ai un iPad… mais pour les smartphones, fin de la plaisanterie. Passage sur Android et gagnant sur tous les points. Cette façon de consommer de façon éclairée et responsable des produits pommés sans devenir une sorte de fanatique qui se fait une fixette sur la marque, c'est ça la tendance. Plusieurs utilisateurs mac que je connais achètent désormais aussi de l'Android ou du Microsoft… Les consommateurs vont là ou l'herbe est plus verte et surtout moins cher.

iMusic

28 janvier 2014 à 22:51

Désolé pour les fautes d'orthographe. Toujours pas d'update ?

iMusic

28 janvier 2014 à 22:57

Source macbidouille :
"La société a vendu 51 millions d'iPhone (contre 47,8 millions sur la même période de 2012)"
iPhone 5, puis 5s + 5c. Tout est dit. Les fêtes de fin d'année passées, Apple ne tiendra pas 1 ans sans renouvellement de gammes ou baisse drastique des prix (surtout le 5c). De nouveaux modèles sortent, d'une qualité et à des prix jamais vu, notamment chez Google (Motorola… ).

http://www.macbidouille.com/news/2014/01/28/nouveau-trimestre-record-pour-apple

Elmediterraneo

28 janvier 2014 à 23:31

Ce que Tim Cook n'a pas osé dire, c'est que l'iPhone 5c a été victime des rumeurs.
Au vu des coques colorées, tout le monde s'attendait à un prix de 400€, d'ou le terme d'iPhone low-cost à l'époque.
Et lors de la keynote, des que Phil Schiller annonce que le 5c a une puce A6, j'ai compris des cet instant là qu'il n'aurait rien de "low-cost".
Donc avec une architecture d'iPhone 5, que je préfère encore à certains haut-de-gamme Android de 2013, il ne fallait pas s'attendre à un sous-produit bradé dès sa sortie.

Donc les ventes du 5c décolleront à partir de Septembre 2014. Car actuellement on a :
l'iPhone 4S (A5) à 400€, l'iPhone 5c (A6) à 600€ et l'iPhone 5s (A7) à 700€

Donc en Septembre 2014 avec la nouvelle gamme d'iPhone on aura :
iPhone 5c (A6) à 400€, iPhone 5s (A7) à 600€ et l'iPhone 6 (A8) à 700€.

Et contrairement à un vieux 4S d'il y'a 2 ans, le 5c aura a peine 1 an.
Apple aura un coup à jouer sur ce prix là en relançant la communication autour du 5c avec de nouvelles couleurs par exemple.

Les petits budgets et les jeunes s'orienteront vers le 5c et les technophiles comme nous vers le 6.
Le 5s comblera l'écart en associant l'écran 4 pouces du 5c et le combo 64 bits/touch ID du 6.

iMusic

28 janvier 2014 à 23:35

2 derniers liens, hors sites pro Apple :

Apple a vendu moins d'iPhone que prévu :
http://www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2014/01/28/01007-20140128ARTFIG00222-apple-a-vendu-moins-d-iphones-que-prevu.php

Smartphones : le marché mondial échappe à Apple :
Citation "iOS (la plateforme mobile d'Apple qui équipe l'iPhone) perd du terrain partout dans le monde, à commencer par l'Europe avec 18,5%, soit une perte de 5,2 points par-rapport au même trimestre de 2012. Aux États-Unis, le constructeur lâche 5,8 points à 43,9%, tandis qu'en Chine, la perte est moins sévère à 19% (-2,2 points tout de même)."
http://www.journaldeleconomie.fr/Smartphones-le-marche-mondial-echappe-a-Apple_a565.html

Qu'Apple profite bien de son chiffre reccord, uniquement grâce à la marge. Ils ne pourront pas renouveler la prouesse cette année, sauf à vendre le 5c plus de 1000€ et en augmentant les ventes. C'est mal engagé.
C'est la douche froide partout, surtout en Europe avec presque 20% d'effondrement des ventes, peut-être leur plus grosse dégringolade. Et même le marché asiatique qui devait servir de relais de croissance s'effondre. Le 5c soit disant destiné à ce marché y a fait un flop mémorable. Les chinois qui en ont les moyens, ne veulent pas être considérés comme des consommateurs de second plan avec des machins chinois en plastoc vendus aux prix du haut de gamme occidental.

Face à la politique très agressive de Google entre autres, il n'y a pas que Apple qui va en pâtir, Samsung qui vend ses hauts de gamme à des prix similaires va devoir revoir également sa copie très rapidement. À trop copier Apple, ils vont les copier même dans la dégringolade des ventes. En tombant de bien plus haut. Heuresement pour Samsung, eux sont aussi présents sur le segment moyen de gamme. Le 5c doit représenter des parts anecdotiques sur ce segment, probablement loins derrière Microsoft…

iMusic

28 janvier 2014 à 23:40

Elmediterraneo : "Les petits budgets et les jeunes s'orienteront vers le 5c…"
Le 5c et petits budgets ? Quel rapport ?

http://www.motorola.fr/consumers/mobile-phones/Moto-G/moto-g-fr.html
L'iPhone est has been depuis un moment chez les jeunes. C'est devenu un appareil de vieux.

Baraka

28 janvier 2014 à 23:59

@ iMusic

Has been chez les jeunes ? Ça doit dépendre de quels jeunes on parle. Cela dit, je suis entièrement d'accord sur le fait qu'un iPhone, et n'importe quel autre téléphone dans la même gamme de prix, n'a pas grand chose à faire entre les mains d'un collégien/lycéen

pehache

29 janvier 2014 à 10:00

@baraka : le 5C est un demi-échec pour Apple, dans le sens où les prévisions de vente étaient visiblement bien plus élevées. D'ailleurs Apple avait prévu de vendre 55 millions d'iPhone (tous modèles) sur le Q4 2013, pour 51 millions atteint : le 5S s'est très bien vendu, donc la faute est sur le 5C.

@elmediterraneo : fin 2014, le 5C aura 2 ans, pas 1 an. Le 5C n'est qu'un 5 redessiné. Et parler de "petit budget" pour un teléphone à 400€, il faut vraiment ne pas avoir le sens des réalités.

aexm

29 janvier 2014 à 13:44

Le pb est principalement lié au positionnement haut de gamme d'Apple et leurs marges …

Faire un iphone 5C sans etre vraiment concurrentiel avec l'existant (Samsung par ex), c'est se tirer un balle dans le pied …

nota : d'ailleurs, je n'aime pas / apprécie pas que Apple étende sa gamme de produit …
la lisibilité des offres est moins bonne … dixit les ipad (comment faire un choix).

Sebastien

iMusic

29 janvier 2014 à 15:05

@ aexm : la répartition des ventes d'iPad sont connues. C'est l'iPad Air qui rafle la mise. Les iPad mini classique/Retina sont très loin derrière. Les ventes de l'iPad 2 sont à peu près nulles.

Les consommateurs savent désormais juger les qualités intrinsèques d'un produit, sans se laisser berner par les discours marketing éculés des constructeurs.

aexm

29 janvier 2014 à 21:20

@iMusic : oui, dans ce cas alors, pourquoi continuer de commercialiser des choses qui ne se vendent pas / plus … (je parle pas des pays émergents ou autres, produit seconde vie) ? Je trouve cela surprenant …

Bcp de client me demandent conseille à ce sujet … et ce n'était pas le cas avant !

Idem pour les mbp retina ou non …

Apple a du mal entre le high end et la tarification …
Iils veulent toucher plus de clients en restant ht de gamme …
C'est pas compatible …

et ils commencent à être le cul entre deux chaises …

mais peut être que le positionnement ht de gamme va évoluer …
ce que tt le monde a cru avec le 5C …

Sebastien

iMusic

29 janvier 2014 à 23:34

Il n'y a que Apple et 3 fanboys écervelés qui ont cru (ou fait semblant de croire) en l'iPad 2 en 2013/14 ou l'iPhone 5c. Le fiasco était écrit d'avance.

@ Sebastien :
Je pense tout simplement que certains produits sont des faire valoir (iPhone 4s/iPad 2… ). Même Apple savaient qu'ils allaient en vendre 32, mais cela permet de présenter les modèles moyens de gamme (iPhone 5c/ iPad mini…) comme des produits intermédiaires et de justifier des tarifs surévalués.

Sauf que les consomateurs sont moins cons que les équipes marketing de Cupertino. Le fisaco du 5c et le succès très relatif de l'iPad mini Retina ont ébranlé la confiance arrogante des marketeux d'Apple. Une bonne claque dans la gueule, ça ne peut pas leur faire de mal. Je pense même qu'il leur en faut une deuxième. Apple pour se remettre en question a souvent eu besoin de fiascos commerciaux. Il ne réagissent que s'ils sont en position de danger (c'est dans les gènes de la société), sans quoi ils se comportent comme des dictateurs, au point de faire passer Microsoft pour une association "peace and love". Le bide du 5c qui représente des milliards de manque à gagner et des pertes de part de marché désastreuses les fera forcément réagir. Quelques têtes vont même tomber. Sauf Tim Cook qui singe les défauts de Steve Jobs sans en avoir les qualités.
Mais c'est un mal pour un bien. Apple est devenu une caricature de Microsoft, lors des pires heures.

Salaze

30 janvier 2014 à 05:27

Comme ces choses là sont bien dites ! De bon matin, un peu de délicatesse et de classe c’est toujours bienvenu.

Brice56

31 janvier 2014 à 10:14

Tout n'est quand même pas à jeter dans leur gamme, en effet, si le 4S est un monstre de mesquinerie avec ses 8 petits giga, il est le choix de nombreuses entreprises pour les flottes PRO. Alors certe c'est une abération de vendre cet appareil avec si peu de mémoire, mais par contre, cela fait entrer des clients (nouveaux ?) dans le monde iOs. En plus, honnêtement, je ne l'achèterai pas le 4S, mais si c'est mon téléphone PRO, alors ok...
Le 5C est clairement pénalisé par son prix, en ajoutant 100€ vous avez la vrai nouveauté iPhone, or si 100€ représentent pas mal d'argent, quand vous dépensez 600 € dans un téléphone je pense que vous vous posez la question d'en rajouter 100 pour avoir le top.
Enfin, coté iPad, je ne vois pas bien le problème, Apple a concervé le 2 histoire de créer un semblant de gamme cohérente. Il s'en vend presque pas, ce n'est pas grave, il ne leur coute plus rien depuis un bon moment. Par contre un iPad 4 aurait pu faire plus d'ombre aux autres produits avec ses meilleurs performances et "seulement" sont poids plus important (j'exagère volontairement, car il me semble que nombre de client ne s'intéressent que très peu aux performances autres que celle de l'écran).
Quant à l'iPad mini rétina, il s'en vend moins, oui, mais de toute façon Apple n'y croyait qu'à moitié et l'a sortie pour faire comme la concurence et avoir une petite tablette, et encore une fois, le coût de fabrication n'est pas énorme, l'ensemble des composants existent déjà et vu que tout rentre dans un iPhone, les installer dans un iPad même mini ne relève pas de l'exploit. A oui, et ces appareils sont assemblés par des petites mains, donc coté chaine d'assemblage, pas grand chose à reprogrammer !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription