Samsung vient-il d'ouvrir un boulevard à Apple ?


Galaxy S5Cela faisait des mois que les utilisateurs du système Android attendaient cela : la sortie du successeur du Galaxy S4 de Samsung. Le groupe coréen a présenté son Galaxy S5 hier soir lors d'une conférence dans le cadre du Mobile World Congress qui se tient actuellement à Barcelone. Le téléphone est assez conforme aux attentes, avec des caractéristiques proches de ce que les rumeurs annonçaient depuis quelques semaines. Et finalement, il a plutôt déçu, moins par sa fiche technique que par son manque d'ambition et d'élégance. De quoi ouvrir un boulevard à Apple, dont la présentation de l'iPhone 6 est attendue pour le mois de septembre ?

La fiche technique, justement, la voici : un écran Super AMOLED de 5,1" de diagonale avec une définition Full HD (1 920 x 1 080), un processeur Qualcomm Snapdragon S801 avec quatre cœurs cadencés à 2,5 GHz, 2 Go de mémoire vive, un appareil photo de 16 mégapixels capable de prendre des vidéos... en 4K (30 images par seconde), une webcam de 2,1 mégapixels, un lecteur d'empreintes digitales, un capteur de pouls, un baromètre, le Wi-Fi 802.11ac, la NFC, un module infrarouge, l'USB 3, une batterie de 2800 mAh... Le téléphone est également étanche, ou tout du moins répond à la norme IP 67 qui promet une immersion jusqu'à 1 mètre de profondeur pendant 30 minutes. Sur le papier, le Galaxy S5 explose l'iPhone 5s, et de très loin.




Seulement, le Galaxy S5 manque d'élégance. D'élégance dans le design même de l'appareil, que cela soit le choix d'un simili-cuir d'un goût douteux ou celui d'un appareil photo qui dépasse de la coque et l'empêche de tenir correctement à plat. Mais surtout, d'élégance dans ses choix technologiques. Comme souvent dans ses produits, Samsung veut intégrer tout ce qu'il est techniquement possible de caler dans les recoins de son téléphone, surtout si cela rajoute une ligne sur la fiche technique. Il en résulte des aberrations comme le capteur d'empreintes intégré dans le bouton d'accueil du téléphone, qui selon nos confrères de The Verge est tellement exigeant qu'il en devient inutilisable, à moins de tenir le téléphone à deux mains, de glisser son doigt bien verticalement sur le capteur, et de prier très fort. Il en résulte des gadgets comme le capteur de pouls, qui nécessite une prise en main très précise de cinq à dix secondes avec un doigt et rend impossible toute utilisation continue pendant un effort (la présence de ce capteur sur la Gear Fit, la nouvelle montre connectée de Samsung, est en revanche parfaitement justifiée). Et il en résulte des fonctions superflues et inadaptées, comme la possibilité de filmer en 4K et de saturer la mémoire interne en quelques minutes.




Pourtant, ne nous y trompons pas, le Galaxy S5 est un concentré de nouvelles technologies extrêmement intéressant, avec des nouveautés très nombreuses et souvent intelligentes et très utiles. Par exemple, le Galaxy S5 est capable de vous donner en direct un aperçu de la fonction HDR lors de l'utilisation de l'appareil photo, ce que l'iPhone est incapable de faire. Le capteur d'empreintes peut être demandé pour déverrouiller certaines fonctionnalités du téléphone, comme certains albums photos privés ou applications sensibles, ce qui serait très apprécié sur l'iPhone. Le Galaxy S5 dispose d'un mode "Ultra-basse consommation" paramétrable, et n'affiche plus les couleurs et désactive une majorité de fonctions pour préserver la batterie si celle-ci est presque vide, ce qui serait là aussi une bonne chose sur l'iPhone. Et bien sûr, il serait difficile de ne pas mentionner les avantages d'avoir un téléphone étanche (au prix toutefois d'une trappe au niveau du connecteur USB), un Wi-Fi plus rapide, un module infrarouge pour piloter son téléviseur, une batterie amovible et la possibilité d'ajouter une carte mémoire.


Comparaison du Galaxy S5 et de l'iPhone 5s, par Phone Arena.



Est-ce suffisant ? Bien sûr, Samsung est aujourd'hui le premier fabricant mondial de smartphones, et le groupe coréen vendrait aujourd'hui près de trois fois plus de téléphones qu'Apple. Mais Samsung a aujourd'hui montré ses limites en terme de goût, d'innovation et d'audace. Si le Galaxy S5 comprend à peu près tous les meilleurs composants disponibles sur le marché aujourd'hui, il ne présente aucune nouveauté capable de générer le fameux effet wahou. Pire, plusieurs mois après la sortie de l'iPhone 5s, Samsung a été incapable de répliquer correctement à Touch ID, le capteur d'empreintes digitales de l'iPhone, qui a certes ses limites (voir dépêche : Touch ID devient-il stupide avec le temps ?), mais qui reste largement supérieur en terme d'intégration et de fiabilité. Si nous devions choisir un grand smartphone sous Android aujourd'hui, notre choix se porterait plus que le Xperia Z2 de Sony, dont la qualité d'intégration nous paraît bien supérieure.

En septembre prochain, bien après le Galaxy S5 qui sortira le 11 avril, Apple dévoilera son iPhone 6. Pour le moment, nous avons quelques petites idées de ce qu'Apple pourrait présenter, mais l'essentiel des nouveautés reste encore à découvrir (voir dépêche : L'iPhone 6, toujours un secret bien gardé). Quoi qu'il en soit, Samsung n'a peut-être pas laissé un boulevard à Apple hier soir, le groupe californien souffrant d'autre maux comme le prix de ses appareils ou encore la fermeture d'iOS qui rebutera bien des utilisateurs d'Android. Mais Samsung a passé son tour et Tim Cook peut dormir sur ses deux oreilles : le fameux iPhone killer n'est pas encore né, et l'iPhone 5s est encore loin d'avoir à rougir face à ses concurrents.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (3)

Gordon

25 février 2014 à 21:18

"e capteur d'empreintes intégré dans le bouton d'accueil du téléphone, qui selon nos confrères de The Verge est tellement exigeant qu'il en devient inutilisable"

> Un peut comme l'iPhone 5s quoi

"fonctions superflues et inadaptées, comme la possibilité de filmer en 4K et de saturer la mémoire interne en quelques minutes."

> Sandisk fait des Micro SD à plus de 90 Mo/sec, le prix semble même ultra démocratique face a celui à "l'upgrade" de l'iPhone.

Brice56

26 février 2014 à 10:33

La taille de cet appareil me gène vraiment, ce n'est plus un portable, c'est presque une tablette!

Sinon, oui, c'est la course à l'armement, mais Apple va un peu dans ce sens aussi, oubliant de développer l'autonomie, proposant certe un TouchiD qui fonctionne plutôt bien mais très limité dans ses applications,...

Maintenant, si Apple pouvrait copier l'étanchéïté, ajouter un peu de résistance aux chocs et pas entrer dans la course à la taille d'écran (pour plus grand on utilisera une tablette), augmenter la capacité (ou un lecteur sd) et réellement améliorer l'autonomie, alors là ce serait vraiment un sacré iPhone... Ah, c'est bon de réver !

VanZoo

26 février 2014 à 14:16

Je me demande bien pourquoi on continue de faire tout un foin avec les Galaxy alors que le HTC One ou le Xperia Z sont bien meilleurs...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription