L'iWatch, une véritable montre suisse ?


Voilà une intéressante trouvaille du blogueur Vincent Bifrare (via Mac4Ever) au sujet de l'iWatch, la fameuse montre connectée que l'on soupçonne Apple de préparer depuis de nombreux mois. Un article publié dans PME Magazine nous présente des révélations de Jean-Claude Biver, qui est ni plus ni moins que le Président du conseil d'administration de Hublot, célèbre fabricant suisse de montres de luxe. Selon lui, Apple souhaiterait fabriquer sa montre... en Suisse !




S'il y a en effet de grandes chances qu'Apple aille pour sa montre chercher les talents là où ils se trouvent, c'est à dire en Suisse, il nous paraît assez improbable qu'Apple installe une usine sur place. Il est certes évident qu'Apple ne fabrique pas de produits bas de gamme, mais le fabricant californien n'est pas non plus un manufacturier de luxe. Si Apple est bien en train de produire sa fameuse montre connectée, il ne fait aucun doute qu'elle compte en vendre des millions d'unités. Une montre en or fabriquée en Suisse coûterait alors certainement plus cher qu'un Mac...


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (15)

LolYangccool

2 mars 2014 à 17:47

« S'il y a en effet de grandes chances qu'Apple aille pour sa montre chercher les talents là où ils se trouvent »
Cherché, et pas « er ».

Mais à part ça tu fais pas de fautes Sylvain ?

Sylvain

2 mars 2014 à 17:49

Non non, y'a pas de faute, c'est "aller chercher", pas "aller cherché".

LolYangccool

2 mars 2014 à 17:50

Oups, désolé...

pipoca

2 mars 2014 à 18:06

Eh, oui ! Il suffit simplement de vérifier en utilisant un verbe du 3e groupe !!!

LolYangccool

2 mars 2014 à 18:18

Ouais, j'ai connais cette astuce, mais j'ai du sauter des mots de la phrase, et donc ça ne fonctionnait pas...

Mout

2 mars 2014 à 19:08

Je n'y crois pas une seconde : la Suisse fait des montres de luxes, certes, mais ça reste de la mécanique. Des mouvements.
Un petit écran fixé sur un bracelet en cuir n'est pas une montre au sens suisse du terme...

A moins qu'Apple ait envie de fabriquer un objet qui soit connecté électroniquement, et qui rende l'information de manière mécanique, avec de vraies aiguilles. ... Hmm, non, je n'y crois pas.

Jef

2 mars 2014 à 19:19

Il dit " ... va vouloir produire DES Iwatchs swiss made". Il ne dit pas "produire LES Iwatchs.
Cela veux dire que certaines (des hauts de game de luxe) pourraient être produites en Suisse et les autres non.

Diego

2 mars 2014 à 21:46

Fan d'Horlogerie depuis longtemps, sachez que JCB est une des personnalité les plus respectée dans l'Industrie Suisse Horlogère, parfois qualifiée de "Steve Jobs de l'Horlogerie".

En lisant cet article, une autre chose m'est revenue en tête concernant le liquidmetal fabriqué par Apple.

Une iWatch Swiss made avec du liquidmetal au niveau de la boite, tomberai sous le sens ! Omega produit déjà une variante de sa PO en LM... visiible sur le site Omega.

Omega qui fut d'ailleurs "gouverné" par JCB à une époque et à qui on doit le placement produit dans la licence James Bond (détenue avant par Rolex).

VanZoo

3 mars 2014 à 01:19

Ce que je note, c'est qu'Apple semble chercher à faire ( enfin ? ) des Iphones très résistants ( devant et derrière )

SirDEcelles

3 mars 2014 à 02:05

Malheureusement, en lisant le texte à la loupe, je n'ai retenu que ceci: "alors que les produits Apple deviennent obsolètes après quelques années au mieux.". Je rajoute à condition d'avoir acheté le produit dès les premières minutes de sa mise en vente, si non on pourrait aussi bien parler de mois!

Ce que note VanZoo est intéressant.
Mais à quoi bon si le produit est obsolète...par obsolescence programmée en plus?

iMusic

3 mars 2014 à 03:06

Cette pseudo révélation me laisse très circonspect. Si montre Apple il y a, ce sera des montres chinoises dorlotées avec le plus grand soin par les esclaves de Foxconn ou autre bienfaiteur du même style. Une éventuelle iWatch sera un produit de masse et les actionnaires ne vont pas dilapider leurs marges chèrement acquises grâce à Cheng, Liang, Xiong… et leurs amis.
Pour produire des iWatch qui ne coûtent presque rien par dizaines de millions, il faudrait déjà commencer par construire des usines géantes en Suisse. Et pour y faire travailler qui ? Les salaires suisses sont élevés et aucun suisse ne voudra mettre les pieds là-dedans à moins de 3000€ par mois. Et l'immigration professionnelle risque de trouver un sérieux coup de frein avec les récentes lois votées.

http://www.lemonde.fr/europe/article/2014/02/09/votation-suisse-anti-immigration-mode-d-emploi_4362995_3214.html

http://www.lefigaro.fr/flash-eco/2013/09/29/97002-20130929FILWWW00052-lidlsuisse-salaires-de-3300-minimum.php

Au mieux, il y aurait des séries limitées juste pour l'image de marque avec une coque extérieure fabriquée en Suisse et des composants asiatiques dedans. Ce qui resterait une valeur ajoutée hautement marketing (avec drapeau helvétique exhibé sous toutes les coutures, ça permettrait aux foules de baver sur la montre pseudo "Suisse" avant d'acheter la version chinoise). Je doute qu'Apple se mette à la mécanique suisse véritable. Je rejoins Mout sur ce point.

Apple a plusieurs fois tenté de lancer des séries spéciales pseudo "haut de gamme", même pour l'iPod shuffle qui existait dans une version chromée des plus… chic ?

angel of death

3 mars 2014 à 07:30

Pas faux.

Pour ma part, je travaille chez ETA (Swatch Group), et notre usine fabrique les boitiers pour Swatch, Omega, etc (du bas de gamme au moyen supérieur).

Rien n'est passé par chez nous en test ou prototypes en ce qui concerne les boitiers. Les mouvements (que l'on produit aussi ici) ne seront certainement pas installés dans une IWatch. Mais attention il existe depuis quelques années déjà des montres à affichage digital qui sont animées mécaniquement par des mouvements (cela sert à charger un petit accu permettant d'alimenter la montre, soit plus de batterie à changer et la montre gagne "en gamme" et en qualité et surtout en durée).
Maintenant à savoir si cela suffirait à charger un accu d'Iwatch...

angel of death

3 mars 2014 à 07:32

Ah j'oubliais, mécaniquement ne veut pas nécessairement dire cher. Swatch à sorti une montre mécanique (automatique donc) composé de 51 mouvements (une révolution et donc une économie à tout les niveaux).
Tout est donc possible.

iMusic

3 mars 2014 à 08:59

Merci angel of death pour ton témoignage très intéressant.

Ceci dit, si Apple vendaient des Swatch, ils préfèreraient les assembler en Chine, et ensuite à grand renfort marketing, les vendre le double des Swatch actuelles. La Chinawatch plus chère que la Swatch ! ^ ^
Même si l'automatisation permet de baisser les coûts de fabrication, les quelques euros gagnés en faisant soutraiter par millions dans les pays à bas coûts seront un argument massue pour les actionnaires. Les smartphones pourraient être assemblés en Europe pour quelques euros de plus, mais multiplié par des millions d'exemplaires, ça finit par chiffrer. Apple, Samsung et consorts sont-ils prêts à "sacrifier" le moindre centime ?

L'exception chez Apple reste le Mac pro. Mais les prix de plusieurs milliers d'euros absorbent les suppléments de coûts (sans compter les avantages en relocalisant : moins de taxes, made in USA sur les produits… ). Faire assembler les Mac pro en Chine n'est pas forcément le meilleur calcul en terme de coût / localisation / image… Une iWatch pseudo Suisse sera forcément facturée au prix fort. Quand on voit les prix ne serait-ce que des iPhone C qui pourraient être vendus 299€, ça laisse songeur…
Des coûts de revient supérieurs de quelques euros ont plus d'incidence sur des produits de masse vendus quelques centaines d'euros. Mêmes si les marges très confortables le permettent sans aucun problème.

Brice56

3 mars 2014 à 09:29

J'ajouterai même à ce que dit iMusic que le MacPro n'est vraiment que de l'affichage, car si le fait d'assembler aux US est louables en soit, il ne faut pas oublier que l'essentiel des pièces sont fabriquées, comme tjs, dans les pays à bas coût.

Pour l'iWatch je vois mal le lien entre la montre Suisse (l'horlogerie et la beauté d'un mécanisme) et un produit electronique, certe destiné à s'accrocher au poigné. Après le marketing est capable d'utiliser l'image d'un basketeur pour vendre un monospace, donc pourquoi pas !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription