Les ventes d'iPhone 5c toujours aussi catastrophiques ?


Les campagnes publicitaires d'Apple pour son iPhone en plastique se suivent et se ressemblent : un iPhone présenté seul sur un fond uni d'une autre couleur, avec des combinaisons par toujours du meilleur goût. Mais si Apple se limitait initialement à des emplacements publicitaires classiques, les équipes marketing de Cupertino sont depuis quelques semaines de plus en plus créatives, investissant des lieux de plus en plus visibles et ambitieux, avec par exemple la couverture complète d'immeubles en travaux. Que cela soit dans le métro ou en extérieur, la ville de Paris est en ce moment envahie de publicités pour le téléphone coloré d'Apple. L'iPhone 5s, lui, brille par son absence.


Publicité pour l'iPhone 5c à Saint Michel, à Paris, sur Twitter.



Publicités pour l'iPhone 5c à la Gare de l'Est, à Paris, sur Twitter.



En octobre dernier, nous suggérions déjà à Apple de baisser le prix de son iPhone 5c afin de lui donner un peu plus d'attrait (voir dépêche : Et si l'iPhone 5c baissait de prix ?). Un mois plus tard, nous apprenions qu'Apple avait divisé les commandes d'iPhone 5c auprès de ses fournisseurs par près de quatre (voir dépêche : Les ventes d'iPhone 5c en chute libre ?). En janvier de cette année, nous avons eu une confirmation officielle que la répartition des ventes d'iPhone étaient largement en faveur de l'iPhone 5s, et qu'Apple avait commis une erreur de positionnement (voir dépêche : iPhone 5c : une histoire de prix ?). Enfin, un article du DigiTimes nous apprend cette semaine qu'Apple aurait trois millions d'iPhone 5c sur les bras (dont un million dans le réseau de distribution pommé).

Quelques semaines après les aveux de Tim Cook, Apple semble jouer le tout pour le tout. À coup de renforts publicitaires massifs et coûteux, l'iPhone 5c peut-il remonter la pente sur laquelle il se trouve ? Il semble aujourd'hui évident que le prix de l'iPhone 5c est un frein monumental à l'achat de ce téléphone qui est pourtant loin d'être mauvais. À moins que les couleurs de ce dernier soient une barrière insurmontable ?


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (25)

NimaJn3B

12 mars 2014 à 18:39

La couleur n'est clairement pas le frein car les autres portables colorés du style Lumia se vendent pas si mal que ça.
C'est bien évidemment le prix exorbitant de ce téléphone en plastique qui est la cause de ces mauvaises ventes.

Watassir

12 mars 2014 à 21:03

Pour 100€ de plus on a le "luxe" et des performances supérieures. Pour ma part, le choix a été vite fait!

marckiller2n

12 mars 2014 à 21:05

Le 5C à l'air très bien. Mais il ne vaut pas son prix. À 600$, c'est du vol. à 450-500 $, ça serait vendable.

Quand je vois à côté un Alcatel OneTouch X avec des composants équivalents à 300 $...

Dudu-du62

12 mars 2014 à 21:21

Je pense que l'orgueil d'Apple face à ce semi-échec commercial n'arrange vraiment rien, s'ils avaient réagit dans les 3 premiers mois au vu des chiffres, ils auraient pu ajuster le prix quit à bouffer un peu les marges et en faire un réel succès, car je pense qu'on est tous d'accord sur le fait que le seul réel handicap de cet iPhone soit son prix !

marckiller2n

12 mars 2014 à 22:38

C,est quand même triste. il y a 6 mois, 85 % du monde de mon année (scolaire) étaient sur iPhone 4S. Maintenant, 60 % prévoient le changer pour un Android, car iPhone est trop cher pour son utilité.

marckiller2n

12 mars 2014 à 22:39

*un nouvel iPhone (5C, 5S) est trop cher pour son utilité

mikko3106

13 mars 2014 à 01:06

le 5c est une daube en plastique inesthétique trés onéreuse avec un manque de gouts flagrant de la part des équipes disign finition d apple il ont voulu surfer sur la mode "flashi swagg" qui a fait un buzz pour dire éclair car ce téléphone n'est rien d 'autre qu'un objet créer pour amadouer appâter et faire acheter une qualités médiocres voir nulle (pour ma part)plus ca va pus je pense que la firme commence a prendre le large vers des horizons obscures pour ne pas dire merdi...que... ils n'innovent pas ils restent sur des acquis ca va leur couter cher du moins je 'espere de cette manière peut etre réussiront ils a redorer le bllason d'antant !!!...

SirDEcelles

13 mars 2014 à 01:42

De toutes façons, à quoi faudrait-il s'attendre de la part d'Apple s'il en baissait le prix d'une quelconque façon en restant fidèle à lui même?
Une baisse de $10.00 ou une carte iTunes de 25. ?

SirDEcelles

13 mars 2014 à 01:45

Dans un tel cas, j'aurais le goût de retourner le rabais accompagné d'une note, genre: Non merci, vous en avez plus besoin que moi !

IronFx

13 mars 2014 à 09:16

Steve Jobs se retourne dans sa tombe. Je suis sur que même de là où il est, il les insulte encore.

iMusic

13 mars 2014 à 11:38

Ça fait des mois qu'à Paris on est envahi par les pubs pour le 5c. Métro, mobilier urbain, affiches… on voit plus que ça, comme si Apple voulait racheter la capitale… Les quais de Seine ne sont pas les premiers à avoir eu des affiches géantes pour le 5c, les grands boulevards ont aussi eu leurs affiches il y a quelque temps sur les murs des grands magasins. Impossible de les louper.
Apple ne fait que de continuer à déployer une campagne qui était destinée à durer plusieurs mois pour faire du 5c l'iPhone populaire et sexy au top de la hype dans la capitale. Sauf que c'est des investissements publicitaires dans le vide. Du fric jeté par les fenêtres, qui enlaidi Paris. Autant le filer à des associations caritatives, au moins ça servira à quelque chose. Si cette campagne n'a pas fonctionné au début, ça ne marchera pas mieux maintenant. De nouveaux concurrents proposent mieux que le 5c pour moins de 300€.

À Paris/IDF le salaire moyen est supérieur à la moyenne nationale. Si on veux un iPhone, c'est le 5s. On ne voit pratiquement aucun 5c dans la rue ou les transports. Ni chez les jeunes, ni chez les bobos, ni chez les CSP+ qui sont les publics prescripteurs. Ce truc est mort, les autres publics ne suivront pas. La campagne démesurée semble être le symbole d'un dysfonctionnement dans l'équipe marketing Apple qui n'a pas imaginé une seconde que le 5c fasse un flop.

Déjà Apple n'a plus autant la cote qu'avant. C'est pas encore "bolos", mais c'est en train de devenir un symbole de classe chez les beaufs et les suiveurs. De plus, leur gamme est trop limitée. Nous sommes nombreux à ne plus pouvoir revenir aux écrans étriqués et allongés des iPhone une fois qu'on a goûté un écran mieux proportionné et plus confortable…
Et l'OS qui monte, qui a la hype, c'est… WIndows.

Qu'Apple commence déjà par vendre ses smartphones en plastoc aux prix maximum qu'ils n'auraient jamais du dépasser : 299€ (ce qui n'est franchement pas donné mais reste correct pour ce genre de truc). Les clients ne sont pas des pigeons au point de payer 700€ pour un smartphone qui ne donne même pas une bonne image sociale. Qui va acheter une Twingo 30 000€ ?? Quand on prend trop les gens pour des cons, ils finissent par aller voir ailleurs.
Et avec les nouveaux modèles qui sortent depuis quelque temps, le 5c va devenir difficile à vendre, même à 400€. Apple ne pouvant probablement plus baisser son niveau de production, ce qui explique ces stocks d'invendus par millions. Qu'il faudra bien écouler sans avoir l'air de le brader.
Bien fait pour leur gueule !

iMusic

13 mars 2014 à 11:51

Et le plus gros râteau d'Apple n'est pas la mévente de l'iPhone 5c, mais la perte continue des parts de marché d'iOS sur mobiles. Le 5s qui a bien démarré avait déjà son marché premium, mais il n'a pas pu à lui seul enrayer cette baisse face à un Android qui cartonne et à Windows qui s'approche de plus en plus des parts d'iOS sur mobile. Le 5c n'a pas rempli son rôle de conquérir de nouveaux publics et de nouveaux marchés. Il est boudé partout, même en Chine…
Pire, il a dévalorisé la marque "iPhone" sans la rendre sexy et attirante, notamment auprès des jeunes qui se sont détournés de la pomme. C'est pas bon pour les mois qui viennent.

pehache

13 mars 2014 à 15:20

Il est normal qu'iOS perde des pdm : il y a de plus en plus de concurrents avec des produits matures, et Apple se cantonne au haut de gamme.

iMusic

13 mars 2014 à 16:34

LOL

Bien sûr, Apple a sorti le 5c par hasard. La production a été divisée à plusieurs reprises pour créer de la rareté et les 3 millions d'appareils invendus sont destinés au marché monégasque. Les clients n'osent pas acheter le 5c car tant de beauté et de luxe, ça fait vraiment "bling bling". Sauf que dans le genre "haut de gamme", on a vu mieux. À part le prix cet appareil n'a rien de haut de gamme. C'est au mieux un moyen de gamme.
Si on pousse ton raisonnement à fond, l'échec de ce modèle était planifié pour ne surtout pas gagner de parts de marchés et voir la part d'iOS sur mobile continuer à fondre. Les millions investis dans les campagnes de pub pour l'iPhone 5c ont été de la pure diversion. Bien joué ! Ils voulaient même mettre un Nokia sur les photos au départ !! Histoire de promouvoir le 5s.

Et grâce à la baisse continue des PDM d'iOS sur mobile, les développeurs vont surtout s'intéresser à Android. Bientôt, on aura plus que des applications "haut de gamme" sur iOS !! C'est bien connu, le moyen de gamme nuit au haut de gamme, Samsung ne vendent pratiquement plus un smartphone et sont sur le point de se faire dépasser par Blackberry.

Ils sont décidément très fort chez Apple !

Sethenès

13 mars 2014 à 18:24

Je l'ai déjà écrit, c'est donc une redite. Pour moi, le prix du 5C est le résultat d'une lutte entre le C.A. et Cook. Je vois l'empreinte de Cook dans le prix de l'iPad mini (1ère génération). Ne raillez pas, vu le prix du 5C, il aurait pu être à 100 euros de moins que l'iPad air !

Je vois aussi son empreinte dans le prix relativement modéré du Mac Pro. 2999 Euros, c'est à peine plus qu'un iMac 27 full option.

Alors, le 5C, c'est (toujours selon moi), ce que Cook a laissé au C.A. qui voulait des prix plus à la "Apple". Du coup, exit le C.A. pour la fixation des prix.

pehache

13 mars 2014 à 20:13

@iMusic : Apple est identifié comme une marque premium, et cultive cette image. C'est leur choix.

Dans les Mac, Apple s'est toujours cantonné au haut de gamme, parfois avec quelques incursions en gamme moyenne supérieure. Ca ne leur réussit pas trop mal, le tout est d'accepter de tourner à 5%-10% du marché.

Pas de raison qu'ils procèdent différent avec les iPhone ou les iPad. La vente des modèles de générations précédentes est là juste pour faire venir dans le monde Apple des nouveaux clients.

L'iPhone a quasiment créé son propre marché, donc tu si voulais un smartphone c'était forcément un iPhone. Ce n'est plus le cas. La baisse des pdm des iPhone est inéluctable et a évidemment été anticipée par Apple. La même chose arrivera pour les iPad, c'est logique. Dans ce modèle, Apple est forcé de toujours créer un tout nouveau type de produit (de besoin ?).

Le 5C dans tout ça ? Une erreur marketing. Comme quoi ça peut arriver même à Apple !


iMusic

13 mars 2014 à 22:11

L'erreur du 5c est avant tout une erreur de tarif, non ? C'est juste énorme. Il pourraient le vendre à 1000€, ça ne choquerait pas plus.

Des smartphones en plastique avec des couleurs vives, ça se vend. Les jeunes adorent et pas qu'eux. Mais pas à ces tarifs avec ces spécifications. Niveau positionnement marketing, le 5c avait tout pour être un succès, même la campagne de pub qui est très efficace. Qu'on aime ou pas il n'y a rien qui cloche et il y un marché potentiel colossal. Avec à la clé, les reprises de parts de marché qu'Apple veut et se doit de reconquérir (quoi que tu en dises). Le 5c est juste là pour ça, sinon il ne sert à rien, Apple n'avait qu'à laisser le 5 au catalogue, sans tambours ni trompettes. Sauf qu'à ce prix, c'est mort. C'est le grain de sable qui a enrayé ce qui aurait pu être un énorme succès et un retour pour Apple sur le premier plan. Qu'ils continuent comme ça et iOS sur mobile va passer derrière Windows. C'est bien barré pour.

Pourtant Apple avait dominé le marché des baladeurs musicaux avec des iPod ciblant différents publics et toutes les bourses. Steve Jobs lui-même a dit qu'il souhaitait rendre les technologies abordables à tous lors d'une interview. Apple n'a jamais eu vocation à se spécialiser comme une marque uniquement élitiste. L'iPhone 5c n'est pas un produit premium. Il est surtout la preuve qu'il existe des dysfonctionnements à la direction d'Apple. Après ça, des têtes vont tomber et si c'est Cook le responsable, il va se séparer de quelques conseillers…

Si Apple se positionne comme une marque "premium" en effet, il ne faut pas faire la confusion avec "haut de gamme". Mac mini, iBook, iPod nano, shuffle, iPad mini, eMac, iMac (à une époque)… sont/ont été des produits clairement positionnés moyen de gamme, voir bas de gamme. Même si la pomme permet de marger plus, ça reste très abordable. Apple est aussi une marque grand public. Là l'iPhone 5c qui coûte une misère à fabriquer en Chine (environ 100€), se retrouve vendu plus cher qu'un Mac mini (qui n'est déjà pas donné) !! Il n'y a rien qui te choque ?

De plus, comme déjà dit, c'est la pérennité d'iOS qui sera remise en cause à terme. Un OS même "premium" n'intéressera plus autant les développeurs sous les 10% de PDM avec des applications à moins de 5€. Déjà que l'immense majorité des applications ne sont pas rentables. Sauf à vendre le triple sur iOS ou à payer les développeurs comme Microsoft au lancement de son OS mobile. Le succès d'iTunes a été lié au fait qu'il était un média grand public. À l'ère du smartphone, si le ticket d'entrée est à 600€, iTunes va concerner moins d'utilisateurs. Même s'il sera moins impacté qu'iOS vu qu'on peut lire les médias sur différents OS.

Au pire, l'iPhone 5c aurait dû avoir les prix actuels du 4s. Le 4s retiré du catalogue ou vendu sous les 150€. Le 4s comparé au Moto G, c'est la honte pour Apple.


Le positionnement marketing de l'iPhone 5c est clairement moyen de gamme. Coque en plastique, capacités limitées, recyclage d'un modèle de 2012, spécifications moyennes, couleurs fun, packaging blister… Bref, en 2014 c'est un smartphone à 250/350€. À plus de 600/700€, c'est presque invendable, même avec une pomme. Ces tarifs sont juste ahurissants, dès le premier jour nous étions quelques uns à dire que ce truc ferait un four. Il ne fallait pas être voyant.
Là où ça cloche, c'est de voir Apple persévérer dans la promotion de ce truc. Ils peuvent faire toute la promo qu'ils veulent et tapisser toutes les capitales mondiales de publicités, ce truc est juste beaucoup trop cher pour ce que c'est.

pehache

14 mars 2014 à 00:31

Tu parles de la suprématie d'iOS qui est remise en cause et ne va plus attirer les développeur : c'est oublier que même largement dépassé par Android sur la vente de smartphone et sur le point de l'être sur les tablettes, l'iTunes Store rapporte encore beaucoup plus d'argent que le Play Store. Donc non, les développeurs ne vont pas déserter tant que ce sera le cas.

pehache

14 mars 2014 à 12:14

Et de toutes façons je n'ai pas dit que le tarif du 5C ne me choquait pas. Personnellement il est hors de question que j'achète un smartphone à plus de 400€ (et encore). J'essaye juste de décrypter la stratégie d'Apple, qui est de plus en plus élitiste quoi que tu en dises toi.

iMusic

14 mars 2014 à 12:30

Tu n'as pas répondu alors que j'ai pris la peine de t'expliquer l'amalgame que tu as fait entre premium et haut de gamme. Du coup ton raisonnement était biaisé. Ils ne sont pas non plus débiles chez Apple, pour moi 99% du problème de l'iPhone 5c, c'est son prix. Ce n'est pas un problème de marketing, qui est comme souvent chez Apple, une pure réussite. Apple, c'est une agence de communication et de marketing avant d'être un assembleur informatique et high tech.
À l'époque ou Apple dominait avec l'iPod, le 5c aurait eu un tarif moyen de gamme comme par exemple l'iPod nano. Le 5c n'aurait pas dépassé 400€, Apple ont juste pris le melon.

Pour les revenus des développeurs, justement Android rapporte désormais environ autant qu'iOS, voir plus selon les applications (jeux… ). Il y a quelques trimestres Android rapportait 5 fois moins, et cette inversion continue de s'accentuer inexorablement. iOS résiste en partie grâce au succès de l'iPad et surtout a son parc d'iPhones anciens encore très présents (les clients gardent leur iPhone au moins 3 ans ou le revendent). Vu la répartition des ventes actuelles, il est acquis que dans quelques trimestres iOS se fera décalquer par Android en terme de rentabilité pour les développeurs. C'est déjà plié, les ventes de smartphones aujourd'hui, ce sont aussi les ventes d'applications de demain. Et avec des parts de marché en baisse constante sur les smartphones, haut de gamme ou pas, ce sont les revenus des développeurs qui sont directement impactés.
De plus Windows Phone talonne désormais Android et iOS, cet OS ne joue plus les figurants depuis quelques temps et sa boutique d'applications tient la route désormais pour les développeurs. Les applications sont de plus en plus proposées pour les 3 plateformes.

Apple l'ancien leader, n'a plus qu'à bien se tenir et surtout à sortir des smartphones plus convaincants et innovants, à des tarifs cohérents. On peut être premium sans assommer les clients sur toute la gamme. Actuellement, si Apple vendait du Coca-Cola (autre marque premium), ils vendraient la bouteille 10€ et finiraient par se faire dominer par Pepsi.

Sur ce, bonne journée.

pehache

14 mars 2014 à 16:27

Euh non, le chiffre d'affaire sur l'iTS est encore très supérieur à celui du Play Store. Ca finira par changer, évidemment, mais la faible pdm des Mac n'a par exemple jamais empêché les développeurs d'écrire pour Mac OS. Ce qui compte c'est autant le nombre de terminaux actifs que la pdm.

iMusic

14 mars 2014 à 17:32

Non quoi ?
Quelqu'un a dit qu'iTunes Store faisait moins de chiffre que le Play Store actuellement ?
Essaie au moins de prendre la peine de lire ce qu'on t'écrit. Si c'est juste pour avoir le dernier mot et écrire dans le vide, je te laisse ce privilège…

Et une fois encore. On ne peut pas comparer le mac et OS X qui permettent de vendre des ordis chers et des logiciels à prix fort, jusqu'à plusieurs milliers d'euros. Et un OS mobile avec un marché ultra éclaté (1 million d'applications) avec des applications majoritairement entre 1€ et 5€ qui nécessitent un marché grand public de masse. 5% de part de marché pour le mac est viable pour les éditeurs et Apple, 5% de PDM pour iOS peut peut-être tenir la route pour Apple avec ses marges, mais pour les développeurs, c'est circulez il y a rien à voir…
Il faut vendre jusqu'à des milliers d'applications iPhone pour faire le prix d'une seule application mac à 2000€ ou plus. Sans compter les marges énormes d'Apple sur l'Appstore qui capte 30% des revenus. Développer une application iPhone peut coûter des centaines de milliers d'euros ou des millions (jeux) avec des grosses entreprises derrière qui doivent rester rentables.

pehache

14 mars 2014 à 18:11

Tu as écrit : "Pour les revenus des développeurs, justement Android rapporte désormais environ autant qu'iOS, voir plus selon les applications"

C'est tout simplement faux. Selon les sources, le chiffre d'affaire de l'ITS est au minimum 2 fois celui du Play Store :
http://www.forbes.com/sites/chuckjones/2013/12/19/google-play-catching-up-to-apples-app-store/

Et même si le CA du Play Store rattrape petit à petit celui de l'ITS, ça ne veut pas dire que celui de l'ITS diminue (de fait il augmente toujours), donc les développeurs n'ont pas de raison de le déserter.

iMusic

14 mars 2014 à 19:37

La preuve, même si je suis allé un peu vite en besogne en disant qu'Android était déjà presque aussi rentable qu'iOS. Ce n'est qu'une question de mois. J'ai une vision d'avance, désolé !

Ce ci dit, j'admet mes abus de langages. En revanche, c'est tout ton argumentaire qui est foireux. La confusion "premium" / "haut de gamme" anéantit tout ton raisonnement. Je ne vois pas ce que je peux faire de plus pour t'expliquer.

Donc tu admets que la rentabilité d'Android comparé à iOS a été multipliée, Android faisait 5 fois moins bien il y a peu pour s'approcher d'Apple en 2013, même ton étude choisie vas dans ce sens. Si elles sont variables elles vont toutes dans la même direction : Android dépasse Apple en terme de téléchargements et de ventes de smartphones, la rentabilité d'iOS garde encore une avance relative grâce à son parc d'anciens iPhone, mais celle-ci fond, et dans de nombreux secteurs les applications Android sont déjà plus rentables que les versions iOS (jeux… ). On assiste à une inversion de tendances, Apple sont les premiers à le voir. Android et Windows Phone sont en train d'exploser Apple qui perd du terrain, et qui est en passe de se faire doubler par Android même en terme de rentabilité pour les développeurs. Sans l'iPad iOS serait déjà loin derrière. Apple est leader pour les tablettes avec son excellent iPad air et un parc bien installé. Ceci dit vu les parts de marché actuelles de l'iPhone (le parc de demain) et qui continuent de baisser. La messe est dite.

De plus, iOS est le système qui compte le plus d'utilisateurs en pourcentage qui veulent se barrer vers un autre OS. Et de loin, Apple fait pire que Blackberry. Ça commence à sentir…
http://www.clubic.com/clubic/actualite-618288-sondage-os-mobile-resultat.html


Pour le reste tu n'as pas répondu, mais c'est pas grave. Je ne vais pas te chercher la petite phrase dans ton analyse fausse, puisque je ne la partage pas à la base. Et je t'ai expliqué pourquoi. Vu que les fausses polémiques sans fin me gavent, je te dis qu'on verra l'évolution du marché. Et on en reparlera quand Apple aura encore perdu du terrain et sera dans l'obligation de commercialiser enfin un smartphone moderne et abordable pour éviter une déroute en PDM et rentabilité sur iOS, liée aux erreurs de positionnement actuelles.

pehache

14 mars 2014 à 21:13

"Vu que les fausses polémiques sans fin me gavent, ..."

Là j'ai ri !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription