Microsoft dévoile une grande Surface


Il y a quelque chose de délicieusement revanchard à regarder les présentations de produits de Microsoft. Entre les journalistes présents sur place travaillant tous sur MacBook et un présentateur s'échinant à comparer sa nouvelle tablette aux produits d'Apple, Microsoft ne cache pas son statut d'outsider sur le segment des systèmes mobiles. Alors que Google et Apple se partagent l'essentiel du marché, le géant du logiciel n'arrive pas à faire son trou et Windows n'est encore qu'un système marginal sur les téléphones et les tablettes électroniques. Cette position inhabituelle pour Microsoft rend la situation intéressante : pour s'en sortir, il faut innover, et pas qu'un peu ! Hier soir, Microsoft s'est lancé un pari d'envergure : commercialiser une tablette qui puisse vraiment remplacer un ordinateur. Et voici la Surface Pro 3. Dites bonjour !




Afin de pouvoir avantageusement remplacer votre MacBook Air, la Surface Pro 3 a un grand écran de 12 pouces (9,7" pour l'iPad Air et 11,6" ou 13,3" pour le MacBook Air), avec ce qu'Apple n'hésiterait pas à appeler un écran Retina (d'une définition de 2 160 x 1 440). Avec un poids de 800 grammes (hors clavier), la tablette est plus légère que le plus petit MacBook Air, qui atteint lui 1,08 kg. Car malgré sa forme de tablette, la Surface Pro 3 est plus à comparer à un ordinateur qu'un iPad : elle est équipée d'un processeur Intel Core (i3, i5, ou i7), de 4 Go à 8 Go de mémoire vive, et de 64 Go à 512 Go de stockage. Pas mal !




Avec son stylet Surface Pen doté de 256 niveaux de pression, la Surface Pro 3 va là où l'iPad se refuse d'aller, et Microsoft a par exemple présenté hier soir une version de Photoshop particulièrement bien optimisée pour sa tablette avec une utilisation possible au doigt, au trackpad ou au stylet. C'est ce qui rend la nouvelle tablette de Microsoft digne d'intérêt : il est véritablement possible de travailler sans l'assistance d'un ordinateur, ce qui est pratiquement impossible avec un iPad.




La Surface Pro 3 sera disponible le 20 juin aux États-Unis et le 31 août en Europe. La version la plus modeste, avec un processeur Core i3, 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage, sera vendue 799 euros. La version la plus complète, avec un Core i7, 8 Go de mémoire vive et 512 Go de stockage, atteindra tout de même 1949 euros ! Et pour une utilisation plus confortable, il faudra dépenser 130 euros supplémentaires pour le clavier... La Surface Pro 3 veut donc remplacer votre MacBook Air et votre iPad, mais la facture n'en est pas moins élevée pour autant. Cela sera-t-il suffisant pour reprendre des parts de marché à Android et iOS ? Microsoft va certes beaucoup plus loin que ses concurrents dans le domaine professionnel, mais est à mille lieues de disposer du catalogue d'applications mobiles de Google ou d'Apple. La Surface Pro 3 n'en devient toutefois pas indigne d'intérêt, et a le grand mérite de tenter quelque chose de nouveau. Quelque chose dont nous aimerions qu'Apple s'inspire !


PARTAGER SUR :

Retrouvez l'iPad et l'iPad mini sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (59)

iMusic

21 mai 2014 à 14:18

La tablette s'allume au contact du stylet pour une utilisation pointue des logiciels de retouche pro par exemple ou l'écriture comme sur le papier. Le stylo est pensé pour les notes. Avec sa diagonale cette tablette a tout les atouts pour séduire des pros nomades mais aussi les utilisateurs grand public.

Comme je l'ai déjà dit, le manque d'option véritable stylet manque cruellement à l'iPad. C'est probablement un des points qui va expliquer le retrait de la tablette Apple chez les pros. Alors que les ventes d'iPad décrochent fortement comparé au marché des tablettes (on croyait l'iPad indétronable), voilà qui ne va pas arranger les affaires d'Apple qui pour des raisons dogmatiques se retrouve progressivement dépassé technologiquement avec du coup des tarifs qui deviennent non justifiés.

Au dernier trimestre l'iPad a connu une forte baisse de PdM de 16% !! Du jamais vu pour la tablette Apple qui semble avoir ses heures de gloire derrière elle ? Tout comme l'iPhone qui glisse progressivement vers les 10% de PdM. Sous les 10% les développeurs se retireront purement et simplement, le temps que le marché iOS fonde avec le parc des anciennes machines (le syndrome du mac dans les années 90). Il est encore temps de réagir, mais l'option stylet devrait arriver maintenant, pas avec des années de retard comme le "copier/coller". Faut arrêter les conneries, surtout aux tarifs proposés.

http://www.macg.co/ios/2014/05/ipad-la-crise-de-croissance-81989

Démonstration de la Surface pro :
http://www.lesnumeriques.com/ordinateur-portable/en-direct-conference-microsoft-surface-pro-3-n34422.html

Si Apple n'ajoute pas l'option stylet, de nombreux pros achèteront leur prochaine tablette ailleurs. Les lacunes de l'iPad commencent à faire figure de handicap et qui se limite à une utilisation essentiellement de consultation. Pour ne pas faire d'ombre aux macs ? Probablement que oui en grande partie.

Le cheminement logique de la tablette est de devenir un outils de consultation (ce qu'elle est déjà), et aussi un outil de création de contenu pointu comme pourrait l'être un ultra portable, le tactile et le stylet en plus. Cela va de l'usage pro (création et retouche d'images par exemple) à l'usage grand public et familial (coloriage pour les enfants, dessin, écriture). Si la configuration de la tablette de Microsoft a les arguments pour remplacer avantageusement un ultra portable, en mieux. Pour l'iPad, l'achat d'un Macbook reste indispensable pour de nombreuses fonctions.

Qu'on ne s'y trompe pas. La tablette présentée par Microsoft est armée pour remplacer tous les ultras portables (les portables pros plus puissants viendront ensuite). Là où les tablettes familiales non tactiles ne peuvent remplacer que les machines ayant une utilisation limitée à la consultation (email, web, vidéo, musique…). Un usage aussi limité va prochainement devenir caduque et obsolète, du pro à l'écolier.

Image

Et oui, la comparaison est faite avec un ordinateur, pas avec une tablette, voilà qui en dit long.

Pour ceux qui ont encore un doute :

Image

Certains pourront se consoler en arguant qu'Apple sert encore de référence. Sauf, qu'avec une tablette complète (grande diagonale, logiciels véritables et non tronqués, véritable stylet en passe de devenir INDISPENSABLE en usage pro, clavier physique optionnel… ), il n'y a plus besoin d'acheter une tablette et un ultra portable, la tablette suffit. Autant dire que l'iPad commence à ressembler à un jouet et qu'une mise à niveau urge. S'ils y mettent le même enthousiasme que pour l'USB3 on aura des iPad avec stylets dans 3 ans ?? Nombre d'entre nous seront déjà loin.

Toujours est-il que c'est Apple qui aurait présenté ces nouveautés en avant première il y a quelques temps, à l'époque où ils innovaient. Qu'attendent-ils ? Que les ventes baissent pour nous sortir un iPad avec Touch ID et un iPad c en plastique coloré hors de prix ?
On connaît la suite…

iMusic

21 mai 2014 à 14:47

Merci Sylvain pour la correction du bug.

Sylvain

21 mai 2014 à 14:53

Mais de rien.

Jef

21 mai 2014 à 15:13

Le stylet ... et le port USB, qui est un argument majeur pour les vendeurs de la fnac et autres grandes surface, qui viennent chercher les clients au stand démo Apple et les entrainent chez microsoft. Il y a quelques temps, j'étais au stand Apple de la Fnac de Rouen et j'ai vu le manège, c'est impressionnant. Mais il faut dire qu'Apple donne le bâton pour se faire battre. Sans compter que pour les pros, c'est souvent gênant de ne pas pouvoir échanger ses fichiers simplement et rapidement sur USB.

pehache

21 mai 2014 à 15:40

La comparaison "brute" de la Surface 3 i5/4Go/128Go avec le MBA est intéressante. Elle est équipée d'un écran 12" 2560x1440, d'une puce HD4400, a une autonomie annoncée de 9h, pèse 1.1kg et coûte 1130€ avec son clavier Type Cover.

Le MBA 11,6" par rapport à cette Surface :
- moins cher (900€)
- même poids (1.080kg)
- autonomie identique (9h)
- écran moins défini (1366x768)
- meilleure puce graphique (HD5000)
- à priori meilleur clavier/touchpad
- pas d'utilisation tablette

Le MBA 13" par rapport à cette Surface :
- un poil moins cher (1030€)
- plus lourd (1.370kg)
- meilleure autonomie (12h)
- écran moins défini (1440x900)
- meilleure puce graphique (HD5000)
- à priori meilleur clavier/touchpad
- pas d'utilisation tablette

Je dirais qu'en tant qu'ordi, la Surface 3 fait jeu égal avec le MBA, avec des plus et des moins qui se compensent plus ou moins. Par contre pour celui qui veut un ordi hybride du niveau MBA mais utilisable en tablette, la Surface s'impose (indépendamment de ce qu'on peut penser de Windows).

pehache

21 mai 2014 à 16:59

je pense aussi que le marché de la tablette pure sature, maintenant que l'effet de mode est passé.

iMusic

21 mai 2014 à 18:05

@ Jef : Tout à fait d'accord, le stylet et le port USB 3 qui en font un ordinateur de nouvelle génération, le tactile venant en plus sans besoin de faire des compromis. Sans oublier un véritable OS, pas un OS de smartphone ou de tablette vintage avec des applications gadget, Windows 8.1 a été préféré à Windows RT.

Un iPad autonome avec OS X adapté au tactile (iOS et ses iApps montre ses limites pour un usage pro comme sur un ordinateur), un port USB 3 qui décloisonne la tablette (pitié, pas de Thunderbolt), un véritable stylo, une diagonale de 12"… et Apple sera armée pour rester crédible face au marché pro. Sans cela, Apple ne pourra pas garder ce marché, même avec un iPad 12" et Touch ID. Et ce que les pros achètent reflète souvent ce que le grand public achètera un peu plus tard quand les prix se démocratisent.

Mais ça fait beaucoup de "si" et il faudrait qu'Apple révolutionne son iPad, bouscule ses dogmes, accepte de voir les iPad d'avantage cannibaliser les Macbook air (avec des iPad à 1500€ ils pourraient y gagner) et reformate OS X, quitte à déléguer iOS aux iPod, iPhone et iPad "bas de gamme". Une partie de la réponse au prochain keynote ?


@ pehache : Il y aura un public pour des tablettes basiques encore un moment, mais ce qui est en train de se passer sur l'offre pro va changer la donne et à terme le grand public voudra lui aussi son stylet et son port externe pour faire tourner les mêmes applications que sur l'ordinateur. C'est imparable.
L'offre sur les tablettes pourrait se scinder avec d'un côté les tablettes "ordinateur" autonomes et de l'autre les tablettes de base pour consulter/échanger du contenu. Mais cette dernière catégorie sera reléguée au bas de gamme avec des tablettes qui pourront difficilement dépasser les 200€.
Apple va devoir se mettre à niveau assez rapidement, sans quoi sa gamme tarifaire va devenir intenable.

pehache

21 mai 2014 à 18:27

Oui, la tablette pure à 500€ c'est "terminé". Il n'y a pas d'autre explication à la baisse des ventes de l'iPad, alors que l'iPad Air avait sur le papier tout pour faire un carton.

fransoizich

21 mai 2014 à 18:59

Personnellement,j''adhere pas trop a Windows 8, ca peut etre sympa sur une pure tablette mais c du gachi sur un pc. Je prefere w7. A cause des tablettes hybrides, les constructeurs négligent les netbooks ce qui est vraiment dommage.... Chacun est libre de penser ce qu'il veut.
Faites un détour sur : http://www.zdnet.fr/actualites/windows-8-une-ergonomie-faible-sur-tablette-et-epouvantable-sur-pc-39784650.htm

Pulsar

21 mai 2014 à 20:41

Mouaif le stylet pour le grand public j'suis pas convaincu que ça soit un argument majeur, et encore faudrait-il qu'il soit optionnel (entendre par là qu'on ne doit pas baisser en confort lors de l'utilisation au doigt) et précis. Je me rappelle l'époque de l'arrivée de l'iphone 1er du nom qui a fait disparaître le stylet pour le plus grand bonheur de tous. A l'époque on utilisait des smartphones et autres pocket PC à stylets ^^
Mais bon après tout ça va ptetre revenir !

pehache

21 mai 2014 à 22:34

@fransoizich :

Si on n'aime pas l'interface MUI (ex Metro), W8 peut quasiment être utilisé comme W7, en restant tout le temps sur le bureau classique. Par rapport à W7 il manque juste le menu démarrer, mais on peut compenser ce manque par d'autres moyens.

Par ailleurs l'article que tu montres date de la sortie de W8. La première mouture était en effet pensée avant tout pour le tactile et pénible à utiliser à la souris. Les mises à jour successives ont corrigé cela, et aujourdhui ce problème n'en est plus vraiment un.

pehache

21 mai 2014 à 22:35

@Pulsar : un stylet est beaucoup plus précis qu'un doigt, et pour certaine tâches (prise de note, manipulation de petits éléments d'interface, détourage, etc...) c'est un plus.

Pulsar

21 mai 2014 à 23:58

Je ne dis pas le contraire, en général un stylet est plus précis (ça dépend du stylet et du type d'écran quand meme) mais à part pour du détourage (pour les pro de l'image, mais moi je parlais du grand public) ou pour faire dessiner un enfant de 5 ans... Sinon le stylet n'est pas nécessaire quand l'interface a été conçue pour être manipulée avec les doigts. Ce fut le tour de force d'Apple à l'origine en créant une interface plus naturelle qui s'affranchissait du stylet habituel et qui au final s'est révélée bien plus efficace.

Mais c'est sur que pour W8 où il faut viser le tout petit triangle bien caché pour afficher le menu souhaité il vaut mieux avoir un stylet Et fin de compte c'est moins productif.

pehache

22 mai 2014 à 00:17

Apple a introduit le multipoint, ce qui permettait plus de contrôle que le tactile monopoint en vigueur alors. Mais avoir poussé à l'abandon du stylet, c'est le dogmatisme habituel de Steve Jobs.

Oui on peut concevoir une interface qui s'affranchit totalement du stylet, mais au prix d'éléments d'interface forcément plus gros, donc avec moins d'information sur l'écran. Donc ça n'a pas QUE des avantages.

Et même sans avoir besoin de pointer des petites icônes ou de faire du détourage, aller manipuler du texte, ne serait que positionner le curseur à un endroit précis entre 2 lettres, ça se faut beaucoup mieux avec un stylet. J'ai un galaxy Note, et pour certaines tâches je sors spontanément le stylet, stylet qui n'est pas pour rien dans le succès de cette gamme. Et sur une tablette, la prise de note manuscrite ou de shémas à main levée parait assez naturelle, et le stylet est idéal pour ça.

skylex

22 mai 2014 à 00:43

Mouais... et comment je fais pour coder en ayant l'ordi sur les jambes avec la Surface et son horrible clavier coloré ?

pehache

22 mai 2014 à 07:40

"Mouais... et comment je fais pour coder en ayant l'ordi sur les jambes avec la Surface et son horrible clavier coloré ?"

Oui c'est le problème : le clavier rouge par exemple écrit par défaut du texte en rouge. On peut ne pas aimer.

Pulsar

22 mai 2014 à 09:02

Pour un étudiant ça pourrait être pas mal pour la prise de note à condition de pouvoir prendre des photos qui s'insèrent directement dans le texte écrit (pour les schémas) et à condition que les prix soient abordables. Mais bon d'un autre côté vu le prix modique du papier et la généralisation semble-t-il des cours numériques...

Je me demandais aussi...cette tablette est-elle faite pour être utilisée aussi avec les doigts ou bien seulement au stylet ? Dans les démos que j'ai pu voir seul le stylet est utilisé...

Pour un pro je me pose aussi la question : pouvoir manipuler des images, des plans, etc y a-t-il vraiment un intérêt à le faire sur tablette plutôt que traditionnellement installé sur un ordi de bureau ? D'autant que pour un pro de l'image par exemple je ne pense pas que l'entièreté du travail puisse se faire sur une "tablette-stylet" ne serait-ce que pour des raisons de qualité et de calibrage de l'écran.

Sylvain

22 mai 2014 à 09:06

@pehache : n'empêche qu'avec la Surface, effectivement, pas possible de bosser avec le truc sur les genoux.

pipoca

22 mai 2014 à 09:38

Et pourquoi on ne peut pas l'utiliser sur les genoux ?

shark132b

22 mai 2014 à 09:49

Le fait que le clavier soit souple tu ne peux pas te mettre la surface sur les c...lles comme avec un portable

iMusic

22 mai 2014 à 09:53

@ Pulsar :

La Surface Pro 3 peut être utilisée au clavier, au doigt, à la souris, au stylo ultra précis… c'est une tablette tactile, un bloc note, une tablette graphique (stylet) ET un véritable ordinateur, avec un OS d'ordinateur. Elle peut être connectée à un deuxième écran, un moniteur, une télévision ou un projecteur. Rien à voir avec une tablette de base ou un iPad avec leur OS de smartphone. Elle est complètement polyvalente. Le stylo ultra sensible est indispensable pour écrire correctement, faire des croquis (avec ou sans images) et dans de nombreuses utilisations pas que pro : retouche, détourage, logiciels vectoriels, CAO, écriture, dessin précis, croquis, pointage précis dans le texte, dosage du pointage, partitions, et même les mots croisés comme de vrai ou le coloriage précis ! … Ce dernier étant très à la mode chez les hipsters qui souhaitent se détendre en fin de journée ! ^^

Et les pros ça bouge, c'est un peu la raison d'être d'une tablette et d'un ultrabook. Commerciaux, pros de l'image, techniciens, ingénieurs, graphistes, représentants, avocats, consultants, freelances… Il y a autant d'usages pros qu'il y a de pros, un professionnel n'est pas forcément collé devant un moniteur de bureau du matin au soir comme au bon vieux temps. Tu n'imagines pas le nombre de pros qui font tourner les softs Adobe sur MBA, qui ont besoin d'échanger à l'extérieur ou en salle de réunion avec des collaborateurs ou des clients en intervenant directement sur un fichier, qui doivent faire une copie à chaud par USB, ou qui ont simplement besoin d'écrire sans se balader en plus avec un cahier et des crayons…

Pour les étudiants, la facture risque d'être un peu salée, un PC classique à 350€ sera plus économique dans un premier temps. Il faudra attendre que les prix se démocratisent un peu plus (la concurrence aidera), mais les premiers prix sont du même niveau qu'un ultrabook classique pour un usage plus polyvalent. Si on additionne ultrabook + tablette, la Surface pro devient très intéressante.

Mthh

22 mai 2014 à 10:02

Je fais clairement partie des gens qui aimeraient acheter une tablette pour pouvoir consommer du contenu de manière plus agréable qu'avec mon MacBook. Et je trouve que l'iPad est idéal pour ça. Mais en même temps, je serais aussi heureux de pouvoir utiliser un iPad pour de la productivité de temps à autres ; prise de note etc, car c'est quand même beaucoup plus léger que mon Mac. Or, l'iPad est loin d'être encore fait pour ça. Du coup j'hésite, j'attends, et n'achète pas d'iPad.
Je n'achèterai pas de Surface Pro non plus, même si c'est certainement une très bonne tablette, elle est tout de suite trop chère et je préfère quand même un ordinateur plus rigide avec un vrai clavier.

@Sylvain : petite coquille à la fin ; je dirais plutôt : "Quelque chose dont nous aimerions qu'Apple s'inspire"

Sylvain

22 mai 2014 à 11:01

@shark132b : et puis pour faire tenir le pied de la tablette debout, bonjour !
@Mthh : merci

pehache

22 mai 2014 à 11:04

Pulsar : "Pour un étudiant ça pourrait être pas mal pour la prise de note à condition de pouvoir prendre des photos qui s'insèrent directement dans le texte écrit (pour les schémas)"

Ben les shémas tu les fais directement sur l'écran avec le stylet, c'est tout l'intérêt du truc.

Sylvain : n'empêche qu'avec la Surface, effectivement, pas possible de bosser avec le truc sur les genoux.

En effet, en mode ordi avec le clavier souple et la béquille derrière ça parait difficile, pour ne pas dire impossible. Sur les genoux il faut passer en mode 100% tactile avec le clavier virtuel (ce qui est moins pratique).

pehache

22 mai 2014 à 11:10

Après, même si ça a du sens de comparer Surface 3/MBA/iPad, ça reste des produits suffisamment différents pour que chacun ait sa raison d'être et réponde à des besoins différents.

Comme a dit Sylvain dans son article, MS ne s'est pas contenté de faire un simple ultrabook de plus ou une simple tablette de plus, qui soit la copie du MBA ou de l'iPad. C'est un produit original, sans réel équivalent ailleurs, et qui a ses avantages et ses inconvénients spécifiques.

oryzon

22 mai 2014 à 11:50

@Sylvain
@pehache
A priori faux pour les la problématique des genoux :
http://www.anandtech.com/show/8034/microsoft-surface-event-live-blog
MS prétend que c'est parfaitement utilisable dans n'importe quelle position : le clavier est rigidifié, avec un point supplémentaire d'accroche et le pied se met dans n'importe quel angle vs 1 angle pour la SP1 vs deux angles pour la SP2.
A tester mais les premiers hands on sont positifs de ce point de vue.

Perso le truc qui me gêne un peu c'est qu'il semble qu'il n'y ait pas d'emplacement de prévu dans la tablette pour le stylo.

Mais ça ressemble quasiment à la tablette parfaite pour remplacer son PC. Aller la même avec Broadwell en plus légère avec un écran OLED qui consomme moins donc plus autonome, le même stylo avec à nouveau 1024 niveaux de pression et intégré dans la tablette, un clavier encore amélioré, et la prochaine update de Win8 qui va finaliser l'OS et elle sera parfaite !
Quant à l'iPad cela fait des années que l'on sait que le stylet (un vrai avec niveaux de pression hein) serait un énorme plus, mais bon toujours rien... que l'on sait qu'un clavier officiel intégré et pensé pour serait un énorme plus, mais toujours rien ... et que iOS doit se rapprocher de OSX et non l'inverse...
Quand mon iPad aura fait son temps, encore un an ou deux, la Surface risque d'être mon prochain achat vu l'avance que prend MS.

pehache

22 mai 2014 à 12:08

@oryzon : oui, enfin, même si c'est possible de l'utiliser sur les genoux avec le clavier, ça a l'air loin d'être pratique. Un portable tu peux l'attraper à une main par la base pour bouger, etc... Là tu ne peux pas l'attraper par le clavier, tu l'attrapes par l'écran mais alors tu as le clavier qui pendouille, etc... Sur les genoux, le plus naturel sera d'utiliser le clavier virtuel (sachant néanmoins que pour l'instant très peu d'applis du bureau classique gèrent bien ce mode).

Pulsar

22 mai 2014 à 12:48

@pehache "Ben les shémas tu les fais directement sur l'écran avec le stylet, c'est tout l'intérêt du truc."
Oui et non. La photo a un gros intérêt : tu gagnes un temps fou et tu as un schéma garanti sans erreur. Ça serait très intéressant de pouvoir l'intégrer facilement pour la prise de note.
Pour des schémas monochromes simples le stylet ça va. Pour ceux en couleur il faut une palette facile d'accès et simple pour switcher rapidement. Et pour les complexes en couleur c'est soit la photo soit avoir suffisamment de temps mais il faut quand même une ergonomie pensée pour.

iMusic

22 mai 2014 à 13:54

@ Pulsar :
Là tu limites les applications de la surface pro, comme si c'était un Newton.

C'est un ordinateur puissant avec un véritable OS d'ordinateur, donc toutes les applications sont possibles et existent déjà pour les plus importantes (Adobe a une longueur d'avance sur la Surface comparé à ce qu'on peut faire avec un iPad et les autres vont suivre), et tu pourras même aller jusqu'à intégrer des vidéos dans un schéma (le surface pro prend des photos et vidéos) et le faire en couleur (tu peux créer tes propres schémas ou les photographier, ça dépend des circonstances), avec la palette virtuelle bien entendu. Sur ce dernier point comme un ordinateur classique ou une tablette iOS, avec en plus le stylet et tout ce que ça permet de faire. Au pire si une application n'existe pas encore et qu'il y a un marché, les développeurs sauteront sur la brèche. Pour les schémas avec photo, il va y avoir l'embarras du choix vu que c'est un usage basique. Sur le plan logiciel c'est sans limite. Bien plus que sur une tablette avec un OS de smartphone avec des applications tronquées ou gadget. De plus la surface pro peut profiter des applications de Windows 8. Les applications qui mélangent ordi et tactile spécifiques sont un plus qui va vite se développer. C'est le marché de demain, et déjà d'aujourd'hui.

Toutes les utilisations sont possibles et le champ d'action des développeurs est bien plus large sur une tablette/ordinateur que sur une simple tablette tactile avec un OS de smartphone. Le surface pro augure de ce que sera la tablette de demain : un véritable ordinateur qui sait tout faire. Même l'iPad ira dans cette direction sinon il disparaîtra. La question c'est quand ? Sur ce coup là Apple a un train de retard et on sait à quel point il est important d'être précurseur sur un marché pour prendre de l'avance sur la concurrence. C'est ce qui s'était passé avec l'iPhone, puis l'iPad… Le temps que les concurrents s'adaptent et suivent, les iPod/iPhone/iPad dominaient le marché alors qu'à leur lancement ils représentaient des PdM ridicules comparé aux offres classiques.

Là Apple a tellement de retard à rattraper entre OS X complètement largué (ils n'arrivent même plus à sortir une simple mise à jour non buggée, OS X 10.9.3 est une calamité qui fait actuellement des ravages chez les pros) et des lacunes matérielles lourdes (stylet, port USB… ), qu'il faudrait un miracle pour qu'ils sortent une tablette du niveau de la Surface pro dans l'année.
Sauf surprise Apple sortira la riposte dans 2 ans au mieux ? Il sera déjà trop tard.

oryzon

22 mai 2014 à 14:21

@Pulsar
ça tombe bien c'est possible : "On peut également prendre une photo d'un double clic sur le stylo, sélectionner la zone de l'image à sauver et l’annoter en vue d'un partage avec un tiers."

http://www.lesnumeriques.com/ordinateur-portable/en-direct-conference-microsoft-surface-pro-3-n34422.html

@pehache
http://www.anandtech.com/show/8037/microsoft-surface-pro-3-hands-on-display-performance-preview
Encore une fois non le clavier une fois complètement clipsé ne pendouille pas. Les premiers hands on indique que l'on est maintenant très proche du portable, pas au même niveau mais très proche.

Après il faut tester, mais MS a vraiment fait de gros efforts pour combler les lacunes de la SP, et ce alors que les premières moutures étaient déjà bonnes. Si je devais acheter un portable ou une tablette je pense que la SP3 serait dans la short list.

Encore quelques améliorations et MS aura une sacrée machine.

Le truc qui tue : pendant la keynote le mec balance la SP3 par terre pour prouver sa solidité. Il aurait pas eu l'air con si en la reprenant elle marchait plus.

oryzon

22 mai 2014 à 14:34

@iMusic
Je suis d'accord avec toi (sauf pour ce qui se passe chez les pros avec Apple où je n'y connais rien, donc je n'ai pas d'avis), mais je te trouve un chouilla dur.
Si Apple ne réagit que l'année prochaine ils seront encore dans les temps. Pourquoi ? Car MS pour l'instant est minoritaire sur le marché de la mobilité même s'il gagne des pdm actuellement, il ne va y avoir un énorme boom dans les 12 mois à venir. Côté Android même topo on reste sur un OS smartphone.
Donc Apple a le temps de réagir, ils en ont clairement les moyens, maintenant en ont-ils la volonté/lucidité ? ça...


iMusic

22 mai 2014 à 15:16

Oui tout est là, s'ils n'en n'avaient pas la volonté et s'ils n'on pas vu le vent tourner, ils ne pourront réagir en 3 mois. Surtout si c'est pour sortir une tablette moins aboutie avec des bidages dogmatiques ou pour pousser à l'achat d'un iPad + un mac. On aura des éléments de réponse rapidement avec le prochain keynote.

Je ne suis pas dur, juste pragmatique. Les choses évoluent vite en high tech. 1 an ça serait un miracle, 2 ans de retard c'est une éternité en high tech et Microsoft mobile qui voit ses PdM augmenter sera peut être déjà devant iOS. Certains ricanaient comme des idiots du village quand Android a été présenté, on connait la suite. La pente sera rude pour Apple qui a déjà du mal à se maintenir là ou il était leader (smartphones… ).

Pulsar

22 mai 2014 à 15:32

@iMusic : lol un Newton. Ce que j'avance n'est pas limitatif, je ne pose pas de barrière Intégrer des vidéos oui bien sur après il faut aussi que ça ait un intérêt, ce qui pour un étudiant n'est pas évident par rapport à des notes manuscrites avec schémas. Mais ça serait quand même ballot de développer le truc juste avec photo sans possibilité de filmer.

@oryzon : de ce que je vois ce n'est pas encore tout à fait ce dont je parle. Mais au fur et à mesure que ce genre de tablettes seront vendues je suppose que de tels logiciels apparaîtront. Après tout ce n'est pas compliqué.

oryzon

22 mai 2014 à 15:55

@iMusic
Apple a du mal car ils sont restés coincé avec les préceptes stupides de Jobs. Jobs comme tous les gens intransigeants a les (gros) défauts de ses (grosses) qualités. Son intransigeance lui a permis d'aboutir à des produits en avance dans la finition et le form factor. Elle l'a empêché de voir les réalités du marché : grosse demande pour smartphone plus grands d'un côté, moins cher de l'autre, grosse demande pour des tablettes plus petites, plus ouvertes et plus polyvalentes.
Apple a commencé à bouger. L'ipad mini était une première évolution. Les iphone vont maintenant enfin proposer plusieurs tailles d'écran. Apple a échoué sur son entrée de gamme le 5c car son positionnement tarifaire est aberrant, mais enfin ils ont quand même conscience qu'il faut également élargir la grille tarifaire.
Donc on va voir ce qui est proposé cette année, ça va dans le bon sens je pense, mais c'est dur de tuer le père, même quand il est mort.
Après comme toi je pense qu'Apple n'a pas encore compris qu'il faut non seulement rattraper le retard sur la concurrence en terme de gamme mais aussi faire sauter des bridages artificiels qui sont devenus intolérables et qui font fuir. Si tu savais le nombre de personnes qui s'étouffent lorsqu'elles se rendent compte qu'il n'y a pas de port microSD ni de port USB sur mon ipad... Ce qui est critiquable sur un smartphone mais encore tolérable devient ridicule et rédhibitoire sur une tablette. Rien qu'en changeant ça, je suis sûr que ça donnerait un gros coup de fouet aux ventes.

pehache

22 mai 2014 à 16:17

En fait je pense que dans le grand-public la Surface Pro 3 va mieux se vendre que les Surface précédentes mais sans plus, du fait du son positionnement relativement haut de gamme.

Par contre elle pourrait bien faire un carton dans les entreprises. En tous cas elle a tout pour. Son prix est dans les prix habituels des portables achetés en milieu pro (voire en dessous), et sa polyvalence est un atout. Surtout que dans les grandes entreprise le débat Mac/PC n'existe pas vraiment, c'est Windows ou Windows... Le seul truc c'est qu'il faut que les entreprises franchissent le pas W8, ce qu'elles n'ont pas encore fait.

oryzon

22 mai 2014 à 16:51

Faire un carton non car elle est exclusivement Win8 et pour beaucoup d'entreprises Win8 c'est encore trop expérimental. Chez les pros on ne migre pas à tout va. Beaucoup d'entreprises migrent ou ont migré vers Win7 elles attendront certainement Win9. D'ailleurs MS a déjà fait comprendre que Win9 marquerait le retour du Desktop et irait dragué les entreprises. Win8 était clairement et exagérément orienté grand public et tactile pour marquer une rupture et rentrer de plein pied dans un marché nouveau, une façon de dire à tous les dev "hého ça y est on est là, c'est bon allez y développer vos applis". Win9 sera plus équilibré.
Pour le grand public elle va mieux se vendre mais cela se fera petit à petit.

Finalement rien de bien surprenant : tout cela se fait à la façon de MS, une stratégie long terme excellente, des erreurs de jeunesses, des bévues marketing ou de timing, des ajustements, des améliorations pour lentement mais surement revenir dans la course.

Je pense que lorsque Win9 arrivera MS aura pris à nouveau beaucoup d'avance auprès des entreprises et du public concernant les desktop/laptop/hybrides/tablettes hdg et remportera la mise sur ces marchés.
Pour les smartphone et les tablettes entrée/moyenne gamme ils vont remonter notamment en fusionnant Windows Phone et RT, le store unifié avec Win8/9, les applis universelles, les outils de devs. Mais il faudra longtemps avant de revenir sur Google.

ThomOrlo

22 mai 2014 à 21:23

Après pour ceux qui n'aiment pas Win8, vous pouvez toujours faire du dual boot vu que c’est un PC classique.

Et avoir un petit bootloader sympa :
http://i.stack.imgur.com/ScPY7.jpg

shark132b

23 mai 2014 à 07:59

Pour le grand public (pas les geeks ou les technophiles) le prix risque d'être rédhibitoire car même si elle a un positionnement PC les gens risquent de la voir plus comme une tablette plutôt qu'un ordi.

Pour les scolaires (collège-lycée), le concept du stylet est très intéressante mais avec le prix c'est hors de question d'équiper des gosses avec. Un ipad 4 coûte 389€ soit 2 fois moins cher (pour faire 3 recherches dans Wikipédia, 2 diaporamas et envoyer 10 mails dans l'année c'est bien suffisant (je caricature - on pourra parler de pédagogie dans un sujet du forum si vous voulez). De plus les gamins préfèrent taper plutôt qu'écrire, les rendus ne sont pas meilleurs mais beaucoup moins sales et pour certains élèves dys taper est un plus.

De plus avec l'Ipad, pas de soucis de virus,malware et pas de soucis de fichier système qui a été effacé par l'utilisateur: pour la personne en charge c'est ça de moins à gérer.

Quant aux pros, il parait que l'on tape plus vite que ce que l'on écrit donc la prise de note... on la laisse pour les "vieux" irréductibles du papier.
Pour les pros je la verrais surtout dans des petites structures (par exemple des artisans) et peut être chez moi si
- je gagne à l'Euromillion
- ou le prix baisse bien et l'autonomie augmente

pehache

23 mai 2014 à 09:16

@shark : pour du texte au km, oui on tape plus vite qu'on écrit à la main. Dès qu'il y a des shémas à faire, des équations (même simples), etc, c'est une toute autre histoire.

oryzon

23 mai 2014 à 10:43

@shark
pour l'éducation c'est clairement trop cher.
mais par contre la technologie est clairement plus 1000x plus intéressante qu'un iPad. Tu peux y concevoir des exercices pour apprendre beaucoup de choses, et le fait de pouvoir écrire je suis désolé mais c'est primordial. De même que pour apprendre il est toujours très important d'écrire. Associer la gestuelle à l'intellect est fondamentale dans l'acquisition des connaissances, c'est scientifiquement prouvé. On apprend et cogite bien mieux lorsque l'on écrit manuellement que lorsque l'on tape, dicte, lit, regarde... L'apprentissage de l'écriture reste donc fondamental, et son intégration possible dans des outils numériques modernes est une bonne nouvelle.

Baraka

23 mai 2014 à 12:11

@ Oryzon

Tout et n'importe quoi est "scientifiquement prouvé". Le fait est qu'en études supérieures, lorsque le dessin n'est pas nécessaire (par dessin j'entends croquis, schémas, formules complexes etc), de moins en moins de monde écrit à la main pour la simple et bonne raison que c'est trop lent et trop inconfortable. S'il faut évidemment savoir écrire, penser que l'écriture à la main est la condition sine qua non de l'apprentissage et de la réflexion, surtout passée la licence, est un peu farfelu.
Dans le milieu universitaire dans lequel j'évolue, tout le monde ou presque a des ordinateurs, dans la grande majorité des macs. Et ce n'est pas cette Surface qui y changera quoi que ce soit : au prix d'un MBA, j'ai un appareil moins autonome, à peine plus mobile et dépourvu de clavier confortable, sans même penser au rétroéclairage. Lorsqu'on écrit des kilomètres de présentations, d'articles, de thèses ou de compte-rendus, ce n'est pas un joli stylet ni un écran tactile qu'il faut.

A part ça, force est de constater que Microsoft frappe fort, pour une fois. Après les catastrophiques Surface 1 et 2, quelle correction de tir ! Reste que cette tablette est handicapée par deux éléments : son prix et Windows 8 qui, quoi qu'on en dise et quelles qu'aient été ses évolutions, a mauvaise réputation et ne perce pas. Si elle trouvera sans doute sa place dans certains milieux professionnels qui ont la capacité et l'envie de l'adapter à leurs besoins, elle n'attirera pas le grand public.

Pulsar

23 mai 2014 à 12:50

Peut-être que si la typo remplace vraiment l'écriture manuscrite l'apprentissage se ferait tout aussi bien. Simple hypothèse, car tout ceci n'est peut-être qu'une question d'habitude et d'intégration des caractères dès le plus jeune âge.

Bon sinon j'ai encore une question : les stylets existent sur iPad, les logiciels de prises de note aussi. Paraît-il se serait un peu moins performant que sur une Surface mais...ne serait-ce pas déjà suffisant pour être très efficace dans ce domaine ? Note plus par exemple à l'air déjà vraiment bien.

Pulsar

23 mai 2014 à 12:52

Petite vanne au passage, cette Surface commence à faire couler beaucoup d'encre ^^ Désolé fallait bien la sortir celle là

pehache

23 mai 2014 à 13:41

@Baraka : je crois surtout qu'Oryzon parlait des apprentissages initiaux, alors que toi tu parles d'études supérieures.

Et à part dans les disciplines purement littéraires (et encore), les cas où on n'a à saisir ni shémas, ni graphiques, ni équations, sont tout de même rares.

Quant au prix, il est justifié si on compare à un MBA : les deux produits sont assez différents, mais ils jouent dans la même cour au niveau qualité et performances.

oryzon

23 mai 2014 à 15:28

@Baraka
Comme le dis Pehache, c'est l'apprentissage de l'écriture et de toutes les matières "initiales" via celle ci qui est visé avant tout.
Mais pas que.
Il y a une différence entre la prise de note rapide, l'accumulation rapide d'information et leur digestion. Oui faire des synthèses manuelles (des fiches quoi !) de tout ce que l'on a engranger est un processus, lent et fastidieux, mais qui cognitivement est beaucoup plus efficace. Souvent ceux qui font de telles fiches n'en ont que très peu l'utilité après car c'est le processus même de le faire, réfléchir, synthétiser, comprendre, faire des association et écrire, qui inscrit durablement dans le cerveau les connaissances.
Enfin bref ne me croit pas si tu veux.

Bon je n'arrive pas à retrouver là tout de suite l'étude en question juste un commentaire :
"
Les résultats de la seconde étude, dirigée dans une université américaine, sont parus dans le Wall Street Journal. Elle démontre que le fait de dessiner des lettres à la main aiderait à les retenir contrairement au clavier. La très forte corrélation entre les muscles de la main qui écrivent le mot et le processus de pensée qui permet d‘imaginer le mot suivant stimule beaucoup plus de zones du cerveau. Il se passe le même phénomène chez les adultes. C‘est pour cette raison que l‘on conseille aux seniors d‘écrire manuscritement pour garder leur cerveau vif. De même, écrire à la main permettrait de structurer beaucoup mieux la pensée et d‘expliquer son idée de façon plus ordonnée en raison du cheminement de la main en plusieurs étapes à l‘écriture d‘une lettre, là où il n‘y a qu‘un unique mouvement vertical et basique sur un clavier. L‘invasion des écrans nous rendrait-elle stupides ? Peut-être qu‘alors l‘alternative serait d‘utiliser les stylets sur des écrans tactiles.
"

oryzon

23 mai 2014 à 15:42

Ah sinon les claviers des SP3 sont rétroéclairés hein, je crois qu'il y a 3 niveaux d'intensité.
Après par rapport à un MBA, en utilisation purement Ultrabook le MBA est certainement plus confortable, mais il ne permet pas la polyvalence de la SP3. Chacun y verra son avantage. Par contre attention si MS améliore encore son produit l'année prochaine il risque de devenir clairement supérieur.

Pour Win8 quand utilisé sur du desktop ou un portable je ne suis pas fan de la partie Modern UI. Mais l'on suit un peu l'actualité on sait qu'avec les différentes mises à jour ce n'est plus un pb et qu'il y a des logiciels gratuits pour carrément la masquer et obtenir qqch de semblable à Win7 tout en profitant des amélioration de Win8, car "sous le capot" Win8 est bien supérieur à Win7.
Mais comme pour Vista qui était excellent après les différentes maj il faudra surement un nouveau Win d'un point de vue marketing pour relancer la machine. De nos jours il faut tout de suite générer du buzz positif.

iMusic

23 mai 2014 à 15:47

De même que l'ordinateur a redonné sa place à l'écrit, les tablettes avec stylet vont redonner la place à l'écriture. Purement et simplement. Le jour où les claviers auront disparus, les hommes écriront encore. C'est la base même de l'histoire et de la civilisation.

Pour le reste d'accord avec pehache. Dessiner des schémas, croquis, plans, illustrations, équations, concepts, graphiques, idées, design, créations… concerne tout le monde. Même les enfants, les étudiants en médecine ou en histoire ou les retraités… Personne n'y échappe sauf peut être les étudiants en dactylographie, si ça existe encore…
De plus il peut y avoir des interactions entre l'écriture et l'ordinateur. Par exemple on gribouille un croquis et on obtient un superbe graphique relifté, prêt pour une présentation PowerPoint. Plus inquiétant, on verra sûrement apparaître des logiciels d'analyse graphologique qui décriront votre personnalité en 1 seconde. L'écriture manuscrite c'est l'essence même de l'homme moderne.

Et Apple y viendra comme tous les autres, c'est imparable. Probablement avec du retard pour vendre iPad + mac le plus longtemps possible. Microsofts ont une longueur d'avance et le font payer, mais quand les Dell et Acer vont s'y mettre, les prix dégringoleront.
Dans quelques années au plus, une tablette non compatible avec un vrai stylet sera presque invendable. Ces tablettes limitées seront alors vintages et obsolètes, elles pourront rejoindre le musée de l'informatique aux côtés du Newton et du minitel.

Quant à Windows 8.1, on peut aimer ou pas, en espérant qu'il ne soit pas aussi bâclé et buggé que OS X 10.9.3 qui fait actuellement des dégâts considérables dans le milieu pro.
http://www.macbidouille.com/news/2014/05/22/la-10-9-3-pose-des-problemes-aux-professionnels-de-la-video
Etc.
Au moins OS X 10.9.3 n'est pas compatible avec les tablettes, c'est toujours ça de gagné.

Pulsar

23 mai 2014 à 16:30

@oryzon : à mon avis l'étude en question n'a aucune valeur scientifique. Déjà tout est au conditionnel, donc a priori rien n'a pu être démontré mais je te l'accorde il s'agit d'un commentaire, pas de l'étude même (d'ailleurs méfiance les journalistes et autres ont tendance à donner aux études les conclusions que EUX souhaitent entendre...). Ensuite là comme ça j'y vois un gros biais : je ne vois pas comment il est possible de comparer avec un groupe qui utiliserait depuis toujours l'informatique en lieu et place de l'écriture manuscrite puisque ça n'existe pas à l'heure actuelle.
Ils ont forcément fait ça avec des groupes qui ont eu un apprentissage "à la main".

Pour ce qui est des fiches l'intérêt et de pouvoir retrouver en un coup d'oeil l'idée ou l'information. Et personnellement ce n'était pas vraiment au moment où je les faisais que j'apprenais, où alors c'était vraiment inconscient (mais bon mon expérience perso n'est pas une preuve irréfutable lol)

oryzon

23 mai 2014 à 16:50

@Baraka
Le commentaire n'est pas d'un journaliste mais d'un document universitaire :
http://ecriture.insa-rennes.fr/files/Monographie_Ecrit_Ecriture.pdf
Après mieux vaudrait regarder l'étude originale.

@iMusic
Win 8.1 n'est pas buggé. Et l'avantage de windows c'est que ceux qui veulent en faire autre chose ont à disposition une pléthore de logiciels gratuits ou payant pour le customiser à leur goût :
http://www.iobit.com/iobitstartmenu8.php

Pulsar

23 mai 2014 à 18:53

Ah là ça devient plus intéressant, on se rapproche de qq chose. J'ai lu en diagonale vos références et ce que j'ai pu constater ce que :
- pehache : avec cette étude il semble qu'on ne puisse conclure que par "l’écriture manuscrite semble contribuer à une meilleure mémorisation des caractères chez les enfants". Donc aucune certitude, il y a à mon avis qq biais dans l'étude et ça ne concerne qu'un domaine bien précis et particulier. Ça ne prouve d'ailleurs encore rien mais en revanche c'est un début de piste très intéressante;
- oryzon : oui ce n'est toujours pas l'étude en question, et vu la longueur du document je n'y ai pas retrouvé la référence dont tu parlais. D'autre part je me méfie grandement d'un papier où l'on peut lire que la graphologie "ça marche" (la position de l'auteur semble ambigüe puisqu'il reconnait malgré tout son caractère inexact).

Baraka

23 mai 2014 à 19:41

Oh, je ne dis pas que l'étude en elle-même n'est pas réalisée avec un certain sérieux. Je dis en revanche qu'on peut "prouver" bien des choses qui peuvent n'avoir aucun sens, voir ne pas correspondre du tout aux usages réels. L'écriture manuscrite peut être un des moyens d'apprendre, mais quiconque dirait qu'elle est le seul, ou le meilleur, se tromperait lourdement. Sans poursuivre dans un débat de spécialistes (c'est un sujet que je connais assez bien), il suffit de prendre l'exemple des cultures de tradition orale dont les savoirs transmis ne sont en rien moins complexes que les nôtres.

Quant à la graphologie et les ordinateurs qui "déchiffreraient" une personnalité en une seconde, je me marre. Le seul progrès possible en la matière et l'abandon pur est simple de cette discipline bidon dont le sérieux flirte avec la cartomancie et autre astrologie.

Ce que je voulais dire lorsque je disais que cette tablette ne remplacerait pas les ordinateurs portables de certains milieux universitaires, c'est tout simplement que son format même empêche l'existence d'un clavier digne de ce nom. Lorsqu'on écrit beaucoup, c'est un facteur à prendre en compte alors qu'inversement, le stylet peut très bien n'avoir aucune utilité. Mais ça reste certainement un très net progrès et une super machine, bien que je ne sois vraiment pas convaincu de son avenir commercial grand public.

pehache

23 mai 2014 à 23:05

Le problème du clavier n'en est qu'à moitié un. Le type cover (qui est visiblement un clavier mécanique quand même...) peut n'être utilisé qu'en mobilité, et à côté avoir un vrai clavier (et même un écran externe) à la maison.

pehache

23 mai 2014 à 23:10

En fait, pour mon usage personnel je serais plutôt MBA, mais au boulot je ne cracherais pas sur cette surface 3 à la place de mon portable actuel (un Thinkpad). J'en verrais même assez bien l'usage en conf etc...

Pulsar

24 mai 2014 à 00:00

Et sinon pour ma question : personne n'a d'expérience iPad+stylet, notamment en prise de note ?

pehache

24 mai 2014 à 02:18

Si, iChe est un grand aficionado du stylet sur iPad. Recherche sur le forum les sujets sur "Jot pro" et/ou "Good Notes".

Pulsar

26 mai 2014 à 00:22

Ok merci, j'suis allé voir ça à l'air plutot pas mal. Et au passage, l'appli dont je parlais de prise de note au stylet avec incrustation immédiate d'une photo existe déjà sur iPad
Plus ça va plus mon enthousiasme pour cette Surface pro 3 retombe et j'en viens maintenant à me demander ce que cet ordi/tablette a qui n'existe déjà, hormis un écran plus grand pour une tablette...

iMusic

26 mai 2014 à 11:16

@ Pulsar :
Les stylets pour iPad sont des pis aller avec un embout arrondis, des plaques en plastiques ou des embouts moins précis. Certains tirent leur épingle du jeu mais ils n'ont en rien l'ergonomie et l'efficacité d'un vrai stylet. De plus pour fonctionner ils doivent utiliser des technologies alternatives (bluetooth… ) car l'iPad n'est nativement pas compatible avec les stylets, ce qui signifie une batterie et un manque de fiabilité flagrant du stylet (par exemple micro coupures récurrentes dans l'écriture, réactivité moins instantanée et précision moindre). Les stylets pour iPad sont plus gros, plus lourds et peuvent tomber en panne (batterie).

L'iPad n'a technologiquement pas été prévu pour les stylets, il faut revoir tout le hardware. Tant qu'Apple ne corrigera pas cette lacune sa tablette restera en retrait comparé aux véritables tablettes avec stylet.

pehache

26 mai 2014 à 14:37

@pulsar

Cet ordi/tablette comme tu dis à pour lui justement d'être un ordi ET une tablette, pour le poids et le prix d'un MBA. Cela impliqués compromis, mais oui ce genre de produit à définitivement un intérêt. Ce qui ne veut pas dire non plus qu'il peut convenir à tout le monde.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription