Un Mac avec processeur ARM, est-ce vraiment plausible ?


Cela fait quelques années déjà que la rumeur qui prête à Apple l'intention de concevoir des ordinateurs sous l'architecture ARM fait régulièrement le tour du web. Cette semaine, nos amis de MacBidouille sont revenus à la charge : oui, Apple aurait bien dans ses laboratoires plusieurs modèles de Macintosh tournant sur des processeurs similaires à ceux de l'iPhone ou de l'iPad. Leur particularité par rapport aux appareils mobiles d'Apple serait l'intégration de plusieurs processeurs dans une même machine, avec jusqu'à 8 puces à 4 coeurs sur l'iMac. En effet, les processeurs ARM ont beaucoup d'avantages, comme leur consommation très faible, mais ils n'ont pas encore la puissance suffisante pour faire de l'ombre aux puces x86 d'Intel. L'intégration de plusieurs puces au sein d'un même ordinateur serait une solution pour pallier ce défaut.


Le processeur Apple A7 de l'iPhone 5s.



MacBidouille indique que le développement de ces nouvelles générations d'ordinateurs serait très avancé, et qu'il ne manquerait plus que le feu vert des responsables d'Apple pour les commercialiser. Mais l'heure serait à l'hésitation du côté de Cupertino, avec la crainte de trop bousculer son marché, et surtout de le faire trop tôt. En utilisant les processeurs d'Intel, Apple s'assure que ses ordinateurs seront toujours au même niveau que ses concurrents, ce qui n'était pas le cas avec les processeurs PowerPC qui équipaient les Mac jusqu'en 2006. Mais elle se prive aussi de toute originalité.

Un MacBook Air doté d'un processeur ARM aurait une autonomie absolument inégalée. Apple pourrait même se permettre de supprimer le ventilateur pour une machine totalement silencieuse, et l'ordinateur pourrait être encore plus fin et léger qu'aujourd'hui. Mais le MacBook Air est déjà aujourd'hui l'un des ordinateurs les plus impressionnants de sa catégorie, et une question peut donc se poser : Apple a-t-elle vraiment besoin de se démarquer encore plus ? Entamer une transition vers des ordinateurs ARM aurait en effet de nombreuses contraintes, à commencer par la compatibilité des logiciels existants et bien sûr la puissance des configurations proposées. Conserver au catalogue deux gammes d'ordinateurs totalement différentes pour séduire tout le monde serait un pari qui nous semble extrêmement risqué, et c'est pourtant bien ce qu'il faudrait faire : il est pour le moment totalement inimaginable d'espérer atteindre les performances d'un Mac Pro avec des puces ARM.

La seule solution pour que cette transition soit commercialement viable serait alors de disposer d'un émulateur x86 très puissant et transparent pour l'utilisateur. En clair, il faudrait qu'un logiciel développé pour les ordinateurs à processeur Intel soit compatible sans modification avec un ordinateur ARM, et cela sans trop de pertes de performances. Apple avait déjà réussi cet exploit avec Rosetta, qui permettait à une version x86 de Mac OS X de lire sans accroc les binaires prévus pour PowerPC. Mais cette fois, la transition serait étalée sur une période beaucoup plus longue, avec tous les inconvénients que cela comporte, et avec le risque qu'Intel rattrape petit à petit son retard sur les avantages de l'architecture ARM et qu'Apple se retrouve isolée. Une chose est donc sûre : si Apple dévoile un premier Mac ARM dans un futur relativement proche, l'ordinateur en question devra être réellement révolutionnaire, au risque de perdre du monde en route. Apple a commencé a concevoir ses propres processeurs en 2009 suite au rachat de PA Semi, et les équipes de Cupertino travaillent peut-être sur un processeur de bureau et le système d'exploitation qui va avec depuis plusieurs années. Une grosse surprise est-elle en vue ?


PARTAGER SUR :

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (14)

Sethenès

25 mai 2014 à 21:54

Sylvain, je pense que tu abordes le sujet par le mauvais angle.

Imaginer aujourd'hui le remplacement d'une machine existant sous x86 par un modèle ARM me parait créer de nombreux problèmes :
- 1 modèle de plus pour les devs, car même s'il y a un émulateur, le but est bien à terme de supporter 3 environnements : iOS/ARM, OSX/ARM, OSX/x86. Quel éditeur a envie d'encore investir dans une nouvelle plateforme ?
- se passer de boot camp et de la compatibilité Windows, irrémédiablement et immédiatement,
- Le prix d'une telle machine chez Apple.

A l'inverse, ce qui est possible, c'est d'imaginer un appareil sous iOS avec un processeur ARM (ou plusieurs) beaucoup plus puissant et qui pourrait nativement faire tourner toutes les applis iOS existantes, plus d'autres à venir, ou des versions optimisées multi-coeur.

ETUNIVO

25 mai 2014 à 22:13

- Le prix d'une telle machine chez Apple.

Pourquoi le prix de Mac ARM serait il plus élevé que celui de Mac Intel ?

Le fait maison devrait au contraire (logiquement ?) coûter moins cher que les puces d'Intel avec leurs marges, non ?

Baraka

25 mai 2014 à 22:25

@ Sethenes

Tu n'as sans doute pas tort. Avec la très récente Surface Pro 3, on se prendrait à imaginer un iPad Pro avec de la gueule et pourquoi pas le support d'applications conçues pour x86, le tout avec les avantages des ARM.
L'avenir nous le dira !

Sethenès

25 mai 2014 à 22:27

Quand on voit que l'iPad air, 128 GB cellulaire est à 870 euros, j'ose à peine imaginer le prix d'un Mac ARM.

Se retrouver avec une machine qui dépasse les 1000 euros et sur laquelle tous les softs sont émulés ... qui prendrait le pari d'attendre les apps optimisées pour ce prix la ?

Sethenès

25 mai 2014 à 22:32

Ma réponse était pour ETUNIVVO.

@Baraka : oui, tu as raison pour la comparaison avec le surface 3. Il y a quelques mois, une rumeur parlait de l'iPad "maxi". C'est beau de rêver.

Par contre, je pense qu'Apple restera avec deux marchés pendant un bon bout de temps : ARM/iOS et x86/OSX et rien ne sera fait pour rapprocher l'un de l'autre (si ce n'est par des modèles de machines qui se rapprocheraient).

ETUNIVO

25 mai 2014 à 22:48

Mais cette rumeur n'est elle pas à mettre en corrélation avec celle d'un MacBook Air 12" Retina sans ventilateur qui devait justement sortir prochainement d'après une source bien informée ?

Sylvain

25 mai 2014 à 23:09

@Sethenès : j'ai peut-être trop usé de sous-entendus pour ton premier point, mais tu as raison, les développeurs en ont marre. Ceci dit, un bon équivalent de Rosetta serait assez intéressant, car il permettrait aux développeurs de prendre leur temps, de tâter le terrain, et de ne développer pour ARM que dans deux ou trois ans, une fois que la plateforme aura fait ses preuves. D'autant que si Apple scinde ses Macs en deux, ceux qui choisiront des Macs ARM seront ceux qui n'auront pas de grands besoins en puissance, et n'auront donc pas besoin de performances mirifiques.
Pour ton second point, je pense qu'Apple n'en a sincèrement pas grand chose à faire (je me place de son point de vue, pas du notre, hein), mais de toutes façons la plupart des systèmes vont progressivement supporter plus ou moins pleinement ARM donc ça ne sera pas un problème.
Pour ton troisième point, le prix des processeurs Apple est certainement moins cher que ceux d'Intel.

ETUNIVO

25 mai 2014 à 23:42

"Pour ton troisième point, le prix des processeurs Apple est certainement moins cher que ceux d'Intel."

Oui, le contraire me paraissait un peu étonnant. Merci pour les précisions.

De plus un MacBook Air ARM ne serait pas sur les réseaux cellulaires, mais juste en Wifi. Ce qui le placerait à 765 Euros en 128 Go vu le prix de l'iPad Air Wifi.

Encore un petit effort et il deviendrait accessible à tous !

Baraka

26 mai 2014 à 09:54

Tant qu'on y est, Sylvain : une petite coquille s'est glissée dans ton texte. Au lieu de "pallier à ce défaut", il faut bien entendu lire "pallier ce défaut". Rien de bien grave

Sylvain

26 mai 2014 à 09:55

En effet Baraka, merci.

Sethenès

27 mai 2014 à 01:39

Peut être me suis-je mal exprimé, mais j'ai beau me relire, je ne vois pas où j'ai ne fut-ce qu'évoqué une comparaison entre le prix d'un Mac avec un ARM et celui d'un Mac avec un x86, encore moins qu'il serait question que la config avec ARM soit plus chère que la config avec x86.

pehache

27 mai 2014 à 09:46

@ETUNIVO : le "fait maison" ne coûte pas forcément moins cher. Surtout dans le cas d'Intel, qui produit ses processeurs à de tels volumes.

oryzon

27 mai 2014 à 10:02

Je ne vois pas l'intérêt actuellement alors qu'Intel progresse sans cesse vers des processeurs toujours plus économes.
Si vous voulez une version plus faiblarde mais qui privilégie l'autonomie il suffit d'aller voir du côté de Baytrail ou de ses futurs successeurs.

Le seul intérêt serait si un tel Mac était nativement compatible avec iOS avec un Store unifié.
En gros un hybride qui ressemble à la Surface (pas la Pro qui est équipé de x86 mais la RT initiale qui était à base d'ARM).
Mais cela me parait trop gros : il faudrait repenser tout OSX pour qu'il puisse également tirer parti du tactile et intégrer de manière fluide les applis iOS (multitache, fenêtrage, gestion de la souris...) en plus de devoir réécrire toute la suite logicielle Apple livrée de base avec OSX. Un travail de Titan. MS est dessus depuis qu'ils ont commencé à bosser sur Win8, certainement 5 ans, et ils ne sont toujours pas au bout de leur peine et ont essuyé des vagues de critiques.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription