Pourquoi Apple a-t-elle racheté Beats ?


Suite à l'annonce du rachat de Beats hier soir pour la coquette somme de trois milliards de dollars, Apple s'est expliquée sur les raisons qui ont motivé la plus grande acquisition de son histoire. Pourquoi racheter Beats ? Depuis la publication de la première rumeur à ce sujet il y a environ trois semaines, beaucoup d'hypothèses ont été envisagées par la presse, mais aucune ne tenait vraiment debout : 3 milliards pour les casques ? 3 milliards pour un service de streaming excellent mais balbutiant ? 3 milliards pour les équipes de Jimmy Iovine et Dr. Dre ? En réalité, même si le service Beats Music est certainement ce qui a permis aux deux sociétés de se rapprocher, Apple ayant l'intention de lancer une offre d'abonnement sur iTunes, il s'agit d'un mariage mûrement réfléchi et l'intégralité ou presque des activités de Beats sera conservée.




Alors que Tim Cook, le PDG d'Apple, se contentait de répondre à une interview du New York Times, Eddy Cue s'est déplacé avec Jimmy Iovine à la conférence Code, organisée par le site Re/Code. Eddy Cue et Tim Cook n'ont pas tari d'éloges quand à Beats Music, dont l'activité sera maintenue sur Android et Windows. Les équipes de Beats vont rejoindre celles d'iTunes, et l'on imagine bien évidemment que Beats Music sera rapidement modifié et directement intégré à iTunes et ses 800 millions de comptes.

Nous pensons qu'il s'agit du premier service d'abonnement à vraiment comprendre ce qui est important. Apple et Beats pensent tous les deux qu'un bon service de musique requiert une grande équipe éditoriale et une bonne curation de contenu, ainsi nous allons continuer à nous agrandir dans ces domaines. Le rachat de Beats va rendre notre incroyable gamme iTunes encore meilleure, et étendra la connexion émotionnelle que nos clients ont avec la musique.
Tim Cook

Du côté des casques, Eddy Cue a confirmé conserver l'activité sous la houlette des designers et ingénieurs d'Apple. La marque Beats sera conservée, et les différents casques, enceintes et autres accessoires, d'ailleurs déjà vendus dans les Apple Stores, continueront à être fabriqués. Il faut bien sûr s'attendre à des changements en matière de design, les équipes de Jony Ive ayant leur mot à dire, mais il ne faut pas s'attendre à une révolution.




Durant la conférence Code, Jimmy Iovine n'a d'ailleurs pas caché la piètre estime qu'il a des écouteurs d'Apple : « vous écoutez Apocalypse Now, et l'hélicoptère a le son d'un moustique ». Voilà un autre aspect du rachat de Beats qui devrait être intéressant : les écouteurs ainsi que les enceintes d'Apple (intégrées aux ordinateurs) devraient rapidement évoluer.




Le rachat de Beats n'est pas encore finalisé, et il faudra plusieurs mois pour que le « b » le plus connu du monde appartienne définitivement à Apple. Mais le temps presse : en septembre se tiendra la traditionnelle conférence de rentrée, où Tim Cook et ses plus proches responsables dévoileront le nouvel iPhone, mais aussi des nouveautés du côté d'iTunes où le service de streaming est attendu de pied ferme, et pourquoi pas des iPods. Nous devrions alors avoir un premier aperçu de l'influence de Beats sur Apple.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

iMusic

29 mai 2014 à 20:36

J'ai en effet du mal à croire qu'Apple a racheté Beats uniquement pour leurs casques très moyens (pour rester poli). Sauf s'ils n'ont pas voulu aligner 5 fois plus en rachetant Sennheiser… Il y en a qu'un qui a trouvé ce rachat formidable, qui boufferait du Friskies en vantant la beauté du design des croquettes si Apple en faisait l'acquisition ^^.

Il ne faut pas perdre de vue que dans ce type d'acquisition une entreprise n'est pas forcément vendue le prix qu'elle vaut réellement mais le prix qu'elle peut demander à un instant T. En effet si Beats ont des compétences stratégiques que recherche Apple rapidement, ils peuvent gonfler la facture et vendre la société jusqu'à plusieurs fois sa valeur réelle (voir les acquisitions de Facebook… ). Attention à la bulle, même si Apple est à l'abris avec son trésor de guerre supérieur à de nombreux états.

Il ne suffit pas d'être le plus riche pour se positionner sur un marché et réussir. Même Apple et Microsoft se ramassent des gadins. Il faut être aussi le plus réactif et ne pas arriver trop tard, sous peine de ne jamais percer (ou très tard) si on a pas une offre significativement meilleure ou différente. Racheter une entreprise, ses talents, son savoir faire et son expertise peut faire gagner un temps précieux et on peut juger de la viabilité. Si les casques médiocres de la marque sont (étaient) surtout des accessoires de mode, l'expertise technologique de Beats est probablement très précieuse à Apple qui n'aura pas à perdre des mois et des années à constituer des équipes aux compétences rares, pour les atteler en partie aux nouveaux projets d'Apple. Économiser 3 milliards pour perdre un temps stratégique dans la high tech peut faire perdre bien plus vu les marchés sur lesquels se positionne la marque.

Maintenant, quel projet ? Quel produit ? Quelles compétences ?? On peut spéculer sur beaucoup de choses. Peut-être des éléments de réponse dans quelques jours ?

Jason

29 mai 2014 à 21:11

Wouuhaaaa des Friskies à la Pomme ! Ou trouve-t-on ces fabuleux produits ?
Je ne les ai pas vus sur l'Apple Store

Baraka

30 mai 2014 à 09:30

« vous écoutez Apocalypse Now, et l'hélicoptère a le son d'un moustique »

Venant du CEO de Beats, la boîte qui vous fabrique des casques qui font passer un moustique pour un bulldozer, avec la finesse et la justesse des basses qui s'en suit, sans pour autant avoir plus de précision dans les aigus, j'aurais presque tendance à trouver que c'est un compliment.
Il paraît que Beats dispose de tout un tas de brevets intéressants en matière de spatialisation et de miniaturisation. Autant dire qu'on risque de voir des nouveautés sur le front des HP embarqués, surtout sur les iDevice (ceux des macs sont déjà étonnamment bons dans leur catégorie). Quoi qu'il arrive, je doue que ce soit pour tout de suite. Les premiers résultats visibles lors d'une Keynote en 2015 ?

pehache

30 mai 2014 à 11:09

Beats c'est comme comme Bose : 20% de technique, 80% d'esbrouffe. Enfin, concernant Beats je pense que c'est plutôt du 10/90, d'ailleurs.

Les "brevets intéressants en matière de spatialisation et de miniaturisation", c'est du vent. Il y a peut-être des brevets, mais vu que de nos jours on peut déposer des brevets totalement creux et que personne ne s'en prive, ça reste du vent.

Les lois physique de l'acoustique sont incontournables : pour produire une puissance donnée, il y a une limite à la miniaturisation. Ceux qui prétendent le contraire sont soit des charlatans soit des responsables marketing (comment ça c'est la même chose ?).

Et sur les autres axes d'amélioration du son (que ce soit la spatialisation ou autre) on n'a pas attendu un rappeur pour travailler dessus.

En plus tout ça pour diffuser de la musique compressée en mp3 ou aac : autant je "défends" la musique sous ce format face aux audiophiles vaguement snobinards qui disent que c'est forcément de la merde, autant se la jouer audiophile d'Apple Store pour vendre des casques ou enceintes corrects mais sans plus pour diffuser de la musique compressée, c'est d'un ridicule absolu.

Mais ne doutons pas que ça va se vendre.




Baraka

30 mai 2014 à 15:04

@ Pehache

Qui t'a parlé de puissance ? Sans espérer qu'un iPhone ait les mêmes qualités acoustiques que des enceintes Magellan Grand Concert, on peut toujours faire "mieux". Et puis je ne citais que ce que j'avais lu je ne sais plus trop où et qui pourrait peut-être justifier l'investissement de trois milliards. Investissement qui n'a rien d'un caprice, même pour Apple.

Quant au AAC et autres formats compressés, je fais partie des audiophiles que tu qualifies de "snobinards" et je persiste et signe : aucun format de compression ne supporte l'orgue, par exemple. Déjà que c'est loin d'être évident sur un CD dont l'enregistrement ne serait pas très bien réalisé... Mais tu as raison : ce rachat n'est sans doute pas justifié par une éventuelle prochaine ligne de casques "audiophiles" griffés Apple ou Beats. Retour à la case brevets ?

pehache

30 mai 2014 à 16:30

@Baraka : la puissance est toujours un paramètre à prendre en compte quand on parle de restitution. Même un petit écouteur peut descendre dans les graves, il n'y a aucun obstacle théorique (ni même pratique). C'est juste qu'il ne pourra pas produire une puissance qui permettra de dépasser l'écoute au casque. Inversement pour sonoriser correctement une pièce d'une taille donnée, il y a une taille d'enceinte en-dessous de laquelle on ne peut pas descendre si on veut reproduire les graves correctement, et c'est physique.

Quant aux brevets dont disposeraient Beats, je n'y crois pas un instant. Enfin, si on parle bien de brevets qui visent à des progrès en acoustique et non pas au design du "b" sur le casques.

Klaffh

31 mai 2014 à 14:21

Il faut enlever le dernier "/" sinon le lien bug.

Ah, la magie d'internet et de la technologie en général.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription