Le disque dur n'a pas dit son dernier mot


Pendant que nous attendons patiemment qu'Apple augmente enfin les capacités par défaut de ses ordinateurs portables, dont la mémoire flash est extrêmement performante mais très limitée avec 128 Go seulement pour les modèles d'entrée de gamme, les fabricants de disques durs conservent une large avance sur le front de la capacité et creusent même l'écart. Pendant que Western Digital annonçait cette semaine la commercialisation de disques durs de 5 et 6 To (à 239 € et 289 €), Seagate a annoncé avoir livré ses premiers disques de 8 To à ses partenaires, avec un modèle de 10 To prévu d'ici le printemps prochain.




Bien sûr, il n'y a aucune chance qu'Apple dote un jour ses ordinateurs d'un de ces disques durs ; l'iMac et le Mac mini sont les derniers modèles à ne pas avoir franchi le pas de la mémoire flash, et cela ne saurait tarder. D'ailleurs, seul l'iMac 27" est capable d'accueillir un disque dur au format 3,5" ! En revanche, la sortie de telles capacités de disques durs est une excellente nouvelle pour les professionnels qui ont besoin de stocker d'énormes quantités de données. Avec la démocratisation du format vidéo UltraHD (3 840 x 2 160), les besoins sont décuplés : une minute de film non compressée à 24 images par seconde pèse déjà à peu près 2 Go... Et tant que les tarifs de la mémoire flash ne permettront l'utilisation de modules d'au moins 512 Go sur les ordinateurs d'entrée de gamme, de nombreux utilisateurs n'ayant pourtant pas d'usage particulièrement gourmand devront composer avec un disque dur externe, ainsi l'arrivée de disques de très haute capacité fera inexorablement baisser les tarifs des modèles plus modestes. Le disque dur n'est certes plus en en odeur de sainteté à l'intérieur de nos ordinateurs et se cantonne donc aux solutions externes, mais il est encore loin d'avoir disparu de la circulation et son rapport capacité/prix reste absolument imbattable.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

Michel Bellemare

27 juillet 2014 à 20:57

Quelqu'un pourrait-il nous renseigner sur la fiabilité des disques durs? Ça me semble tout aussi important pour un usage professionnel... que la capacité. L'absence de pièces mobiles dans la mémoire flash, me semble une assurance contre les bris, est-ce seulement une impression?

pim

27 juillet 2014 à 21:56

@ Michel Bellemare :

Le disque dur est tout-à-fait fiable dès lors qu'il est éteint correctement (après l'avoir éjecté, pour éviter aux têtes de lecture un « atterrissage » façon Malaysia Airlines Vol MH 207) et s'il n'est pas déplacé lors des lectures et écritures. De plus il faut savoir qu'il existe des disques durs avec des taux d'erreur encore plus faibles et conçus pour tourner 24h/24 et 7j/7, ce sont les disques durs pour « NAS » (disques durs pour serveurs) comme celui qui est montré ici (série « Red » chez WD, des séries équivalentes existent chez les concurrents). Alors certes la mémoire flash n'a pas de pièces mobiles mais les cellules mémoires ne peuvent être écrites qu'un nombre limité de fois (notez cependant que la limite est très très haute, on peut utiliser un SSD normalement pendant dix ans sans souci).

En fait il faut savoir que le taux de panne d'un disque dur frôle le 100 % sur 5 ans. Donc la clef de la sécurité, c'est la sauvegarde sur plusieurs supports différents, disques durs comme SSD, et une recopie permanente des anciennes données sur toute nouvelle machine, pour éviter que des anciennes données, dûment stockées à un instant donné, se retrouvent inaccessibles quelques années plus tard soit en raison des changements de technologie soit en raison d'un vieillissement du support (on a de nombreux exemples : K7 illisibles, CD illisibles, etc.).

Sethenès

27 juillet 2014 à 21:56

@Michel : dans le monde Pro, la fiabilité d'un élément bien qu'importante n'est que relative. Les solutions mises en place se base sur la redondance de l'information.

Un exemple typique, pour des données d'entreprises est de disposer de solution à base de RAID (avec plusieurs disques de parités) sur les serveurs accessibles aux utilisateurs, ainsi que de sauvegardes distantes sur des systèmes accessibles directement en cas de problèmes avec les unités en production. Ces sauvegardes sont elles-mêmes conservées sur un média déconnecté (comme des bandes par exemple).

En d'autres termes, les données sont présentes sur 3 systèmes, dont deux accessibles et même sur ceux-ci, il faut au moins la panne simultanée de 3 disques sur chaque systèmes pour poser un sérieux problème. Les systèmes sont monitorés par des équipes dont c'est le métier et la moindre anomalie est signalée et entraine le remplacement à chaud du disque.

Baradal

27 juillet 2014 à 23:27

Il faut faire très attention lorsqu'on parle de RAID. Le RAID n'est pas une assurance en soit, ni une sauvegarde.

pehache

28 juillet 2014 à 10:54

pim : "En fait il faut savoir que le taux de panne d'un disque dur frôle le 100 % sur 5 ans"

Source ?

pim

29 juillet 2014 à 09:27

@ pehache : Je n'ai pas noté mes sources, mea culpa ; j'avais lu ça il y a cinq ans déjà, ça s'est sans doute amélioré depuis – ça te paraît un peu fort comme évaluation ?

De toute manière, ne dit-on pas que toute donnée présente sur un disque dur et non sauvegardée est potentiellement perdue à jamais ?!!

pehache

29 juillet 2014 à 11:44

Si je te demande une source, c'est que c'est totalement farfelu comme évaluation, et que tu ferais mieux de changer de journal/site. Si le taux de panne des disques durs était de 100% au bout de 5 ans, quasiment aucune machine n'y échapperait. Ce qui n'est pas le cas.

Google a fait une grosse étude statistique sur les disques de ses serveurs, et d'après leurs chiffres, on peut estimer à la louche un taux de panne de 25% au bout de 5 ans. Et encore, c'est pour des disque qui fonctionnent en permanence.
http://static.googleusercontent.com/media/research.google.com/fr//archive/disk_failures.pdf


pim

29 juillet 2014 à 16:48

Oh, si ça se trouve, c'est quelque chose que j'ai lu... il y a vingt ans ! Car effectivement, j'ai des disques durs qui ont plus de cinq ans et qui sont toujours ok !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription