Viv, enfin un assistant vocal intelligent ?


Siri est assez sympathique lorsqu'il s'agit de régler une alarme, envoyer un message ou demander une direction. Mais dès qu'il s'agit d'une question complexe, l'assistant vocal d'Apple est aux abonnés absents. Ces derniers mois, Siri s'est pourtant largement amélioré, et est par exemple désormais capable de répondre à quelques questions de culture générale, comme « quelle est la capitale de la France ? », avec des résultats provenant principalement de Wikipédia. De son côté, Google Now est souvent un peu plus évolué que l'assistant d'Apple, mais sans être pour autant capable de répondre à des questions véritablement complexes (lire : Siri, tu peux télécharger Google Now ?), et le constat est le même du côté du Cortana de Microsoft.


« Sur le chemin de la maison de mon frère, j'ai besoin d'acheter un vin pas cher qui ira bien avec des lasagnes »



La société Viv Labs veut proposer un service qui sera véritablement intelligent, et le site Wired a consacré un long article à son sujet. Les trois cofondateurs, Dag Kittlaus, Adam Cheyer et Chris Brigham, ont tous travaillé à la conception de Siri, racheté en 2010 par Apple, mais ils trouvent désormais l'assistant d'Apple insatisfaisant, et souhaitent passer à l'étape suivante : la conception d'un service capable d'interpréter les différentes conditions (même sous-jacentes) posées dans une même question et de composer des portions de code à la volée. Le but : être capable de répondre à n'importe quelle question, même si le nombre de contraintes est très élevé. Adam Cheyer donne l'exemple de Google Now, capable de répondre aux questions « où est né Abraham Lincoln ? » puis « quelle est la population de cette ville ? », mais pas à « quelle est la population de la ville où est né Abraham Lincoln ? ». Toujours en plein développement mais plein de promesses, Viv est capable de répondre à la question.

L'autre particularité du service est de récupérer toutes les informations contextuelles dont il a besoin. Si un utilisateur dit simplement à Viv « Je suis bourré » en pleine nuit, le service récupère les données GPS du bar où il se trouve, contacte une compagnie de taxis, et dirige le conducteur jusqu'à son domicile. Pour la phrase donnée en exemple dans l'illustration ci-dessus, Viv doit récupérer un nombre de données très impressionnant (cliquez sur l'image pour l'agrandir) :




Mais ce qui est peut-être le plus intéressant dans ce projet, c'est que ses fondateurs n'ont pas l'intention de se vendre au plus offrant, selon leurs déclarations au site Wired. Leur objectif est de proposer le service sous licence aux différents fabricants et fournisseurs de services, ce qui ouvre la porte à l'arrivée de Viv sur un grand nombre de plateformes, incluant bien sûr celles d'Apple. Il reste bien sûr de nombreux écueils, comme notamment l'intégration des données de très nombreux services et sociétés autour du monde, et bien sûr la réaction des concurrents que seront Apple, Google et Microsoft. « Je suis très confiant ; je ne doute que du quand et du comment », a déclaré Gary Morgenthaler, un des créateurs originaux de Siri. Après une telle mise en bouche, les créateurs de Viv Labs seront en effet attendus au tournant, et si les premières démonstrations de Viv laissent entrevoir un service aussi évolué que ce qui nous a été présenté aujourd'hui, il faut s'attendre à un petit tremblement de terre dans l'industrie des assistants personnels.


PARTAGER SUR :

Retrouvez les produits d'Apple sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

Elpianiste

13 août 2014 à 17:58

Je me demande toujours quand même comment ça se fait que des petites entreprises procèdent a de meilleures innovation par rapport a celle qui ont davantage de moyen..

Klaffh

13 août 2014 à 18:06

Ca peut être sympa quand ils auront finalisé leur truc.
Par contre ça fera un pas de plus en direction de Skynet sur le chemin de la matrice de Matrix.

Orion

13 août 2014 à 19:31

@Klaffh Exactement ce que je me disais. Le jour où les géants de l'informatique feront des robots semble de moins en moins fictif. Les AI et autres robots seraient-ils en train de s'échapper des fictions ? Ajoutez à ça la NSA qui ne demande qu'à utiliser toutes ces ressources, ça laisse rêveur.

Djoejo

13 août 2014 à 20:23

Sans aller jusqu'à skynet,avec tout ce qui est déjà dispo comme infos, en rendant un assistant intelligent, pour reprendre l'exemple de l'article:
"Je suis bourré"
-tu es identifié comme célibataire => te propose des boîtes/bars/club de rencontre/prostituées
-tu es en couple: soit ça te repère comme infidèle et tu retombes sur le même choix, soit tu es fidèle et il appelle ta femme, soit ta femme à payé ton assistante, elle t'envoie chez ta maîtresse ou un club de rencontre, et l'appelle pourrai faire un flagrant délis d'adultère...

Possibilités infinies, que du fun en perspective!

bebert7700

19 août 2014 à 14:53

VIVment

Nombre de fois que j'ai essayé de poser ce genre de question à Siri

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription