Marre de la pub ?

Avec l'Apple SIM, Apple s'attaque enfin à la carte SIM


La vénérable carte SIM va-t-elle enfin disparaître ? Voilà quelques années déjà que l'on prête à Apple l'intention de se passer de cette petite carte à puce. En 2010 déjà, une rumeur annonçait l'arrivée d'un iPhone pourvu d'une carte SIM inamovible (lire : Un iPhone sans carte SIM ?), dont la mise à jour serait gérée de manière logicielle. Les opérateurs téléphoniques ont très vivement réagi et il n'en a rien été : l'iPhone 6 dévoilé le mois dernier est toujours équipé d'un emplacement pour carte SIM accessible par l'utilisateur. Mais dans une indifférence quasi générale ce jeudi soir, Apple a en effet dévoilé ce qui est peut-être une première étape vers la disparition de la carte SIM : une carte SIM universelle nommée Apple SIM.

La nouvelle Apple SIM est pré-installée sur l'iPad Air 2 et l'iPad mini 3 avec les modèles Wi‑Fi + Cellular. L'Apple SIM vous donne la possibilité de choisir parmi une variété de forfaits d'opérateurs américains et britanniques, directement depuis votre iPad. Ainsi, vous pouvez choisir le forfait qui vous correspond le mieux dès que vous le souhaitez, sans engagement à long terme. Et quand vous voyagez, vous pouvez aussi choisir un forfait auprès d'un opérateur local pour la durée de votre séjour.




Pour le moment, les opérateurs partenaires sont très peu nombreux, avec AT&T, T-Mobile et Sprint aux États-Unis, et EE seulement au Royaume-Uni. Mais l'idée n'en est pas moins séduisante : il est possible de passer d'un opérateur à l'autre en un simple clic, instantanément, sans même avoir à changer de carte SIM. Pratique pour toujours profiter du meilleur forfait au meilleur prix et révolutionnaire pour les voyageurs, d'autant plus qu'il est toujours possible de retirer l'Apple SIM et de la remplacer par la carte d'un opérateur non partenaire.

Avec l'Apple SIM, le groupe de Cupertino est pragmatique : sa volonté de supprimer la carte SIM en 2010 avait soulevé une levée de boucliers sans précédent, les opérateurs n'ayant pas particulièrement apprécié l'idée d'être réduits à l'état de simples tuyaux. Avec la création d'une carte SIM universelle qui n'est (pour le moment) proposée que sur des appareils n'ayant pas accès aux appels téléphoniques, Apple fait a priori beaucoup moins peur. Pourtant, la stratégie d'Apple à long terme est sans grand doute la même : supprimer petit à petit le lien direct entre les opérateurs et les utilisateurs finaux. Un jour, Apple devrait donc proposer cette carte SIM sur l'iPhone, et une fois cette dernière largement adoptée, en supprimer définitivement l'accès physique (ce qui permettrait d'ailleurs un gain de place non négligeable à l'intérieur du téléphone pommé).

Il reste bien sûr à déterminer quelle sera la réaction des opérateurs téléphoniques à ce nouvel affront, et surtout quels seront ceux à suivre Apple dans cette nouvelle stratégie. Pour le moment, Apple a déjà réussi à séduire trois des quatre grands opérateurs américains, ce qui est un beau début. Sans nul doute, les négociations avec nos fournisseurs européens ont déjà débuté...


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (5)

Gaius

19 octobre 2014 à 13:34

"Et quand vous voyagez, vous pouvez aussi choisir un forfait auprès d'un opérateur local pour la durée de votre séjour."

Ça j'aime particulièrement !

pehache

19 octobre 2014 à 15:21

Il me semble que Amazon fait ça avec ses Fire depuis un moment, non ? Certes de façon plus limitée (uniquement pour l'accès à l'Amazon Market), mais le principe est le même : on accède à la 3G sans prendre directement d'abonnement auprès d'un opérateur.

Baraka

19 octobre 2014 à 18:26

Apple, avec sa carte sim, vise clairement les professionnels qui se déplacent souvent. L'ambition de devenir une sorte de nouveau BlackBerry ?

Elrifiano

19 octobre 2014 à 22:45

Il est évident de penser que la suppression de la SIM chez Apple, commencerait par l'iPad.
Une fois généralisé sur les iPad, ils passeront aux iPhone avant de supprimer physiquement la carte SIM.

C'est une bonne chose car ce qui ne plait pas aux opérateurs plaira aux consommateur.
Ils ne pourront plus simlocker les iPhone et ça apportera, je l'espère, une connexion cellulaire sur de futurs MacBook.

pehache

20 octobre 2014 à 09:25

Aux USA, où les opérateurs font la loi avec des prix très élevés, les consommateurs ont clairement à gagner d'un changement radical des règles du jeu si Apple prend la main de cette façon.

En France ça me parait beaucoup moins évident, et on aurait sans doute tort de se réjouir.

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2016 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2016 Consomac