Comment changer le disque dur du Mac mini 2014 ?


Le Mac mini 2014 est équipé de barrettes de mémoire vive soudées à la carte mère de l'ordinateur. Le nouveau petit Mac d'Apple, qui a été revu la semaine dernière, a également perdu sa trappe qui permettait à l'utilisateur d'accéder facilement à ses composants (lire : Le Mac mini 2014 n'est pas modifiable). Toutefois, comme nous le suspections, le disque dur est toujours accessible par l'utilisateur, et il y a bien la possibilité de le remplacer par un SSD. Le site iFixit a en effet reçu son modèle de Mac mini 2014 et s'est attaqué à son démontage. Le changement de disque est possible, mais reste réservé aux utilisateurs chevronnés et motivés.




Car Apple a volontairement mis les bâtons dans les roues des bricoleurs, avec l'utilisation d'une vis minuscule et inconnue au bataillon, la T6 Torx Security, qui nécessite donc un tournevis spécial... qui n'est pas sur le marché. Pour son démontage, iFixit a donc créé un prototype de cet indispensable tournevis, qui sera fabriqué et vendu dans les prochaines semaines.




L'ouverture du Mac mini n'est en revanche pas bien difficile, et le capot inférieur de l'ordinateur est simplement clipsé. Il suffit ainsi de faire levier avec un petit objet plat pour accéder à l'intérieur du Mac.




Nous vous invitons à lire le tutoriel d'iFixit pour découvrir toutes les étapes du démontage de l'ordinateur. Comme pour le Mac mini 2012, vous aurez besoin de deux petites tiges métalliques (ou d'un petit outil spécialement créé pour l'occasion) pour retirer la carte mère de l'ordinateur (lire : Tuto : installer un SSD dans le Mac mini). Notez en revanche que contrairement au précédent modèle, il vous faudra retirer du châssis l'intégralité des composants du Mac mini pour accéder à son disque dur. Gardez également bien en tête que cette opération vous fera perdre la garantie de l'ordinateur !




Là où iFixit attribue la note de 6 sur 10 pour la réparabilité du Mac mini 2014 (contre 8/10 pour le modèle précédent), il convient de préciser que cette mauvaise note n'est pas due à des impératifs techniques, mais à des choix délibérés d'Apple pour brider son ordinateur et vendre ses options à prix d'or. Passer de 4 Go à 16 Go de mémoire vive et d'un disque dur de 500 Go à un Fusion Drive de 1 To fait par exemple passer la facture de 499 € à 1 049 €... Si l'on rajoute à cela que le Mac mini 2012 reste plus puissant que son successeur (lire : Quelles performances pour le Mac mini 2014 ?), il devient difficile de conseiller l'achat du modèle actuel.


PARTAGER SUR :

Retrouvez le Mac mini sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (20)

aexm

22 octobre 2014 à 10:43

bref pas plus compliqué … le gros hic c'est la mémoire soudée ! Meme si Apple avait déjà commencé avec le MBA … suite logique donc !?

L'intérêt ? Quelqu'un en voit d'autre que l'argent, pour étayer le sujet !?
Celui qui me dit gagner 3 nanosecondes grâce à la connectique sera sévèrement puni !

Apple va perdre des pdm sur ce (petit ?) segment ! Mais peut être que nous sommes des utilisateurs qui représentent peu de pdm !? Lire, ceux qui font évoluer leur machine et qui changent des pièces …

Sebastien

Flok

22 octobre 2014 à 10:45

Pourquoi ont-ils fait ça ?! Ils savent bien qu'ils ne vont pas gagner d'argent avec le Mac mini.. Alors pourquoi ne pas faire un petit plaisir aux acheteurs ?!

pehache

22 octobre 2014 à 11:23

Comme lu ailleurs : le Mac Mini est devenu un iPad en relief.

Mat le Pirate

22 octobre 2014 à 11:25

Bien dit !

Sethenès

22 octobre 2014 à 11:27

Le seul produit qui intéresse Apple, est celui à 499 Euros. Il est fait comme produit d'Appel par Apple.

Le passage au bi-coeur montre bien la place du Mac Mini à l'avenir : à la traine.

C'est définitif et ce n'est plus la peine d'espérer autre chose de ce côté la.

Ben10

22 octobre 2014 à 11:57

Quitte à être bricoleur chevronné et perdre la garantie :
Raspberry Pi + SSD + Yosemite = Picintosh (ou Hackintosh Pi ^^)

Je ne sais même pas si c'est possible mais si ça marche ça ne peut pas être pire en terme de rapport prix/performances!

Elrifiano

22 octobre 2014 à 13:24

Le mini a beaucoup perdu de son intérêt, le modèle 2012 sera une vraie pépite sur le marché de l'occasion.

En le bridant et en le verrouillant, Apple met à mort commercialement cette machine, peut-être que c'est ce qu'ils veulent faire avant de l'abandonner. Et donc revenir à une gamme de 4 Mac comme c'état le cas avant la sortie du premier mini en 2005.

Michel Bellemare

22 octobre 2014 à 13:40

Si la seule chose que vous pouvez changer à l'intérieur, c'est le disque dur (en perdant la garantie). L'utilisation d'un disque dur externe est-elle une bonne alternative?

oryzon

22 octobre 2014 à 15:33

Le renouvellement du mini m'intéressait mais Apple fait décidément tout pour me simplifier les prises de décisions : entre le bridage incompréhensible du mini, l'ipad qui n'évolue pas, et l'ipad mini ridicule... il ne reste plus que le macbook pro qui présente de l'intérêt. Le macpro ne s'adressant pas à moi et l'imac étant sans intérêt pour moi comme tous les AIO d'ailleurs.

Au lieu de brider le Mini il y avait la place pour en faire un vrai Mac grand public :
- trappes pour disque dur hotswap (il y en a une dans ma box numéricable, ça doit pas être si compliqué)
- RAM accessible
- CPU accessible
- wifi et bluetooth sur une carte d'extension accessible directement
- et cerise sur le gâteau trappe pour ajout/évolution de carte graphique accessible directement

Tout cela dans un boitier compact et bien pensé voilà ce que j'attend d'Apple.

En lieu et place de cela on se retrouve avec une machine figée et sans intérêt dans sa config de base, et trop chère dans sa config intéressante...

SirDEcelles

22 octobre 2014 à 17:43

Le grand est devenu tellement minus!

SirDEcelles

22 octobre 2014 à 17:45

Bravo SirDEcelles votre commentaire me rejoint tout à fait!

Consoso

22 octobre 2014 à 18:14

Selon la loi, obsolescence programmée = « l’ensemble des techniques par lesquelles un metteur sur le marché vise, notamment par la conception du produit, à raccourcir délibérément la durée de vie ou d’utilisation potentielle de ce produit afin d’en augmenter le taux de remplacement. Ces techniques peuvent notamment inclure l’introduction volontaire d’une défectuosité, d’une fragilité, d’un arrêt programmé ou prématuré, d’une LIMITATION TECHNIQUE, d’une IMPOSIBILITÉ DE RÉPARER ou d’une non-compatibilité. »
Donc Mac Mini 2014 = obsolescence programmée
La loi prévoit de punir ce genre de souci il me semble eh bien je les attends au tournant tiens...

Djoejo

22 octobre 2014 à 18:19

Soit SirDEcelles est schizophrène,soit il voulait s'auto-congratuler depuis un autre compte,et s'est loupé

SirDEcelles

22 octobre 2014 à 22:57

Djoejo, non SirDEcelles dépasse 65 ans depuis moins d'un mois et étant donné donc maintenant dans la gagne des ti-vieux, les neurones usées voir aux connexions déficientes, lui font faire des choses inexplicables autrement. Quoi que ça avait déjà commencé graduellement il y a moins de 4 ans lors de l'achat de son premier produit Apple: un iPad (neuf) qui n'était plus supporté 1 an après. Malgré cela, il a continué à acheter d'autres produits de cette compagnie. Aujourd'hui, heureusement n'ayant plus que des revenus minimaux de retraite, il ne pourra plus s'en procurer. Il sera plus raisonnable, et il n'achètera plus que des pcs.
p.s.: Il m'a assuré ne posséder qu'un compte sur consomac.

pehache

23 octobre 2014 à 10:30

@consoso : sauf que quand on a dit "impossibilité de réparer", on n'a pas dit grand-chose. Par qui ? Comment ? A quel prix ? Une RAM défectueuse sur le Mini peut être "réparée" en changeant la carte mère : la loi ne dit pas si c'est acceptable ou pas, et la seule façon de le savoir sera d'aller devant un tribunal : qui va le faire ?

Consoso

23 octobre 2014 à 11:02

Quand on dit "impossibilité de réparer", pour moi c'est pour l'utilisateur : en soit, tous les SAV peuvent réparer leurs produits !! Mais là quand même Apple abuse : ils créent une nouvelle vis quoi !! C'est vraiment le faire exprès. D'accord, ils ont soudé la mémoire vive peut-être parce que ça leur revenir moins cher (peut-être hein !). Mais de là à créer une nouvelle vis ! Eux ils ont les tournevis faut pas croire mais ils essayent de bloquer l'acheteur !!
Et oui tu as raison quand tu dis "qui ira dénoncer Apple devant la loi ?" : c'est peut-être encore une loi lancée en l'air qui ne sera jamais exploitée ...

pehache

23 octobre 2014 à 17:03

Ils n'ont pas réellement créé une nouvelle vis, ils en ont utilisée une très peu répandue (et donc pour laquelle les tournevis sont difficiles à trouver). C'est clair que Apple cherche à décourager les gens de démonter leurs produits, mais ce que je veux dire c'est que ce genre de loi c'est un coup d'épé dans l'eau en grande partie, car même là le Mini peut être ouvert et démonté.

SirDEcelles

23 octobre 2014 à 18:50

Avertissement: c'est très long et à 90% hors sujet.
Recommandation: passez au commentaire suivant. Ne perdez pas votre temps.
Ça se veut l'expression de mon opinion basé sur mon expérience, mes particularités et mes préférences.
Ce n'est pas publié dans le but d'ouvrir des sujets de discussion.
Pour ou contre, il y a peu de chance que je vous réplique.
Chacun peut être satisfait ou non d'un produit, même d'Apple. Ça appartient à chacun. Somme toute, je suis dans les insatisfait.
Mon but en publiant mon insatisfaction est de présenter un son de cloche différent à la moyenne à un acheteur potentiel qui est encore à l'exploration. J'aurais aimé lire ce genre de position avant de passer du pc à Apple. Quoi que moi-même à mes débuts, j'étais assez satisfait de l'avoir fait. Mais ma satisfaction, même en voulant regarder plus le positif c'est vite transformée.
Bonne santé à tous!
__________________________________________

N'importe quoi ou presque peut finir par être démonté par qui le veux.
1- Sera-t-il capable de le remonter?
2- Après l'appareil dans le processus aura-t-il été réparé ou bonifié et sera-t-il opérationnel?
3- Est-ce relativement facile à qui veut s'en donner la peine?
4- Tant qu'à moi, l'idée est de pouvoir garder des machines chèrement payées le plus longtemps possible en changeant quelques pièces de temps à autres...à des coûts raisonnables. Évidement qu'il y a une limite à cause de l'évolution rapide des technologies.
5- Le commun des mortels, spécialement les plus jeunes ont souvent peu de besoin. En achetant un produit d'Apple, même le plus abordable ils paient définitivement 3 à 4 fois plus cher ce qu'ils pourraient avoir en pc et qui serait suffisant. Ils achètent donc plus pour le prestige de la marque. Pourquoi pas?
6- Pour faire beaucoup plus que des échanges de communications à tous les instants de la vie, quelques dizaines ou centaines de photos, un peu de musique, quelques livres numériques, quelques jeux basiques, le tout dans le giron d'Apple, il faut plus que les appareils de bases. Et là, avec les offres imposées et cadenassées dont seul Apple a les clés, encore là ça devient trop cher et pour encore mieux, on nous dirige vers le pro qui est hors de prix pour qui sait qu'avec un pc de moyenne gamme, tout ses besoins seront comblés.
7- Depuis les derniers programmes d'iWork et d'iLife qui commençaient à bien figurer en regard de son principal concurrent sous Microsoft, depuis mon premier appareil sous Lion, avec chaque nouveau système, ils ont perdus des plumes très intéressantes et importantes pour certains. Mon Mac est encore sous Lion et y restera. Car tout ce qu'offre Apple, d'un OS à l'autre acquiert des avantages de la main droite, mais en perd et d'importantes de la main gauche en plus de toujours devenir plus captif à son producteur...dans tout!
On dirait qu'Apple fait une étude pour savoir jusqu'où un vendeur peut aller et dans toutes les directions, avant que la majorité des acheteurs en ait assez!

Durant toute ma vie (65 ans depuis - d'un mois) j'ai acheté des produits et jamais une marque! Des produits utiles, performants et durables offert à un prix compétitif avant un design qui essaie de couvrir ses lacunes. Et je n'ai jamais cédé à l'intimidation et à la captivité de qui que ce soit, ni à quoi que ce soit. J'aime trop ma liberté pour cela.
Il n'y a qu'à lire les licences, mais plus spécialement pour ne nommer que celle-là en exemple, celle de iBooks Author pour comprendre qu'en l'utilisant on cède presque notre droit à la vie et à la mort à Apple. Inutilisable sans perdre tout ses droits et sa liberté d'action avec sa production! Et ce jeune programme aussi au passage de Lion (mon iMac) à Maverick (mon MacPro) a perdu encore en autonomie de l'utilisateur et en fonctionnalités. Comme les autres applications d'Apple les modèles offert fondent d'une mise-à-niveau à l'autre pendant que l'on les retrouve maintenant dans des applications de "Templates" qui se multiplient vendues par des éditeurs privés.

Mais pour terminer, j'oserai affirmer et je pèse mes mots, qu'Apple suit tout-à-fait le modèle d'opération des vendeurs de drogues. On approche avec de la drogue et même des "outils" pour l'utiliser gratuitement et une fois accroc tu paieras le prix demandé.
Si ce n'est qu'avec Apple, il n'y a rien de gratuit. Ceux qui croient naïvement que des apps arrivent gratuitement avec le système auraient besoin de réviser leurs compréhension de la mise-en-marché. Leurs coûts sont inclus dans le prix de revient. Les mises-à-niveau sont aussi à chaque fois pour augmenter le niveau de captivité et les apps en sont aussi des instruments qui pour les habitués pas trop regardant, les emmèneront à acheter des produits complémentaires vendus dans le Apple apps store.

Dans le monde du pc, il y a plusieurs fabricants qui se font concurrence et qui n'ont que peu à vendre d'autre que ce qui est matériel et qui ait à voir avec l'utilisation de leurs appareils.
APPLE a le monopole presque complet de la moindre vis et du moindre fils jusqu'à la moindre virgule ou presque, ce qui dans tout les domaines est très malsain pour les utilisateurs encore d'avantage s'ils sont des clients et des acheteurs.
En plus, il fait tout graduellement pour augmenter sa main mise sur le peu qu'il ne contrôle pas encore totalement.
À fuir à vitesse grand V peu importe les avantages!
D'autant plus que ce qui était présenté comme des avantages, à l'usage on constate que ce n'est que du vent. Exemple, le contrôle des applications avant qu'elles soient offertes à la vente. Hors j'ai 350 applications sur mon Mac. J'ai beaucoup de difficultés à en nommer 5% qui font ce que promis. Et celles qui étaient bien, avec le temps et les mises-à-niveau deviennent même inutilisables. Tel que promis par Apple, avez-vous déjà essayé de vous faire rembourser une application? 1-iTunes vous demande de consulter l'éditeur pour de l'aide. 2- En cas d'insuccès et d'insatisfaction l'éditeur vous retourne à iTunes pour un remboursement. 3- iTunes vous retourne à l'éditeur... Oubliez un remboursement. Pire Apple n'aime pas la critique: il ne publiera pas votre commentaire trop négatif!
Je suis contre la violence. La recherche de contrôle absolu sur tout est en haut de la liste de la violence.

Je m'arrête ici, mais il y aurait tant à dire et à redire encore!

Sethenès

24 octobre 2014 à 10:41

Il y a quand même une nuance entre de l'obsolescence programmée et ce dont il est question ici.

Qu'est-ce que l'obsolescence programmé, c'est par exemple un fabricant d'imprimante qui implante un compteur dans le firmware de l'appareil et qui bloque l'imprimante après un nombre prédéfini d'impressions.

Lorsque vous acheter un four ou même une voiture, il est évident que l'année qui suit, de nouvelles options vont voir le jour. Peut-on parler d'obsolescence programmée ? Ceci n'est évidemment pas de l'obsolescence programmée.

SirDEcelles

31 octobre 2014 à 21:27

Je n'ai jamais posséder de voiture assez vieille pour ne pas être capable de changer ses pneus par exemple...et encore moins des pièces après quelques années d'usage.
J'ai une laveuse qui après 25 ans fait encore ce qu'elle doit faire, soit laver le linge.
Je n'ai jamais changé de fourneau parce qu'il ne cuisait plus les aliments...mais pour en avoir un plus actuel...après de nombreuses années d'usage régulier.
Il y a quelques années j'ai acheté un réfrigérateur LG qui a duré le temps de la garantie plus un mois. Coût des réparations pour changer le compresseur: 100.$ de moins que pour en acheter un neuf que j'ai toujours...d'une autre marque (Samsung).
Je possède 3 numériseurs qui sont tous fonctionnels...mais les deux premiers ne sont plus supportés par leurs manufacturiers. Et pourtant ils ne datent pas de 10 ans.
J'ai acheté un disque dur tout-à-fait récent (à l'époque) de WD, qui disait être compatible...alors que je l'ai retourné après 10 jours, las d'essayer de le jumeler avec mon iMac. Cela a prit 10 mois avant que WD publie un pilote corrigé qui fonctionnait.
Il n'y a pas que l'obsolescence programmée qui soit condamnable ou fortement critiquable dans l'univers des ordinateurs...et qui soit décidé ainsi que pour obliger les consommateurs à .... consommer inutilement et sans avoir d'autres choix que de le faire ou de s'en passer.

Les nombreuses mises-à-niveau gratuites d'Apple qui améliorent, apportent des avantages mais qui à chaque fois emprisonnent d'avantage la clientèle dans son giron incontournable et toujours plus captif tout en perdant toujours quelques choses au change, est aussi fort discutable.
D'autant plus que de cette manière beaucoup d'éditeurs de programmes ont beaucoup de difficultés à suivre et abandonnent la clientèle à eux mêmes...et à devoir acheter de nouveaux programmes et souvent à perdre le travail effectué sur ses logiciels qui ne fonctionnent plus du tout pour plusieurs. Alors que certains en profitent aussi pour refaire des nouvelles versions à acheter.

Il y a longtemps que j'ai jeté mon appareil à fabriquer des billets après de très nombreuses années de services. Je n'ai pas un budget spécifique pour remplacer continuellement, régulièrement et à court terme les ordinateurs, les périphériques, les différents formats de câbles et pire les logiciels que pour enrichir les manufacturiers.
Les manufacturiers qui ont trouvés dans tout les domaines, mais dans celui des ordinateurs c'est encore pire, le filon pour s'assurer des ventes.
Il y a 5 ou 6 ans je n'aurais pas tenu le même discours.
Mais maintenant, c'est devenu ........................................ trop ...!
La mise-en-marché agressive et tous les détours pour mettre en cage la clientèle frisent l'arnaque.
Si non, pourquoi il y aurait-il si peu de différence entre réparer et remplacer?
Et Apple est passé maître en la matière!


Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription