Apple prête à s'attaquer aux cartes graphiques ?


Apple s'est lancée sur le marché des processeurs et plus largement sur celui des system on a chip (SoC) en 2010 avec l'Apple A4, qui a équipé le premier iPad et l'iPhone 4. Depuis, le groupe de Cupertino a fait de gros progrès avec de nouvelles puces produites chaque année, et notamment l'Apple A8X que nous avons découvert très récemment avec l'iPad Air 2. Cette toute dernière production made in Cupertino présente une puissance considérable, très largement au dessus de l'Apple A8 qui équipe l'iPhone 6 (lire : L'iPad Air 2, ce monstre de puissance). Mais là où Apple a promis une puissance de calcul en hausse de "seulement" 40% par rapport à la puce Apple A7 de l'iPad Air, la partie graphique de l'Apple A8X est censée être 2,5x plus rapide. Un chiffre absolument impressionnant qui a intéressé nos confrères d'AnandTech...




La partie graphique de l'Apple A8X recèle donc un intéressant petit secret : Apple y a apporté sa touche personnelle. Il s'agit bien d'une conception originale de la société britannique Imagination Technologies, mais cette dernière est équipée de 8 coeurs, comme le montre la photo ci-dessous prise grâce à un microscope. Or, le processeur graphique le plus puissant d'Imagination n'est équipé que de 6 coeurs... Il apparaît donc qu'Apple a réussi à combiner au sein du même SoC la puissance de deux puces dotées chacune de 4 coeurs.




Les résultats de cette modification sont sidérants : la partie graphique de l'Apple A8X pulvérise les performances des puces d'anciennes générations, et se permet même de faire deux fois mieux que l'Apple A8 d'un iPhone 6 qu'il est déjà extrêmement difficile à mettre à genoux.




AnandTech conclut sa recherche en qualifiant la partie graphique de l'iPad Air 2 d'une puce « très proche d'une carte graphique d'ordinateur de bureau d'entrée de gamme ». Cette dernière n'est pas créée entièrement par Apple, loin de là, mais le groupe de Cupertino commence à montrer les dents sur un domaine où il était absent jusqu'ici. Alors qu'Apple semble vouloir maîtriser la conception de plus en plus de composants au sein de ses téléphones et ses tablettes, il est difficile dans ces conditions de ne pas penser aux rumeurs qui annoncent l'arrivée prochaine de Macs équipés d'une puce ARM (lire : Un Mac ARM, est-ce vraiment plausible ?). Avec l'arrivée des processeurs Core M d'Intel qui permettront peut-être la création d'un MacBook Air encore plus fin et totalement silencieux (lire : Un MacBook Air sans ventilateur, c'est possible), la stratégie serait très risquée. Mais Apple se garde assurément une alternative crédible sous le coude.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

oryzon

17 novembre 2014 à 17:01

Non, juste non.
Il n'y a pas d'alternative, sauf dans les fantasmes de certains.
On en reparle peut-être dans 5/6 ans mais pour l'instant le x86 est incontournable pour OSX.
Croire le contraire est une aberration.

pehache

17 novembre 2014 à 17:33

A voir... Un OS X ARM restreint au Mac App Store et par exemple dédié dans un premier temps à un iPad pro, ce n'est pas totalement irréaliste.

katana57

17 novembre 2014 à 18:11

Mais si je ne me trompe pas le Mac App Store est largement moins bien fourni que l'App Store non ?
Dans ce cas l'intérêt d'un tel iPad serait assez discutable…

oryzon

18 novembre 2014 à 10:29

@pehache
Je ne suis pas du tout sûr que l'on puisse porter comme cela OS X sur ARM. Microsoft a bossé d'arrache pied pour porter windows sur ARM, l'a planifié des années en amont et a sorti un nouvel OS pour ce faire avec des nouvelles bibliothèques etc.
Et même si c'est possible, quels coûts pour quel bénéfice ?

Je trouve que d'une manière générale Apple arrive désormais au bout de sa logique actuelle et je me demande comment ils vont évoluer : OS X n'est pas assez versatile pour prendre en charge des appareils hybrides ou mobiles et iOS pas assez évolué.
Apple se moquait de Microsoft quand ils ont sorti Win8, mais grâce au travail fait dessus MS est désormais prêt pour être présent sur tous les types d'appareil avec un "vrai" OS.

pehache

18 novembre 2014 à 11:37

Porter un OS sur une architecture matérielle différente est en réalité une tâche relativement facile. OS X tournait auparavant sur PPC, Windows (il y a longtemps) tournait sur Dec Alpha, Linux tourne sur des dizaines d'architectures, etc... Tous les OS modernes sont écrits de sorte à être facilement portables.

MS a eu du boulot avec W8 non pas parce qu'ils l'ont porté sur ARM, mais parce qu'ils ont créé une nouvelle interface, donc de nouvelles API, etc...

La difficulté réside plus dans la disponibilité des logiciels pour la nouvelle architecture : il faut que tous les développeurs recompilent et testent leurs softs. MS a "résolu" (si on peut dire) le problème en obligeant les développeurs à proposer la version x86 ET la version ARM si ils veulaient être sur le Windows Store (mais en leur fournissant les outils pour ça) : ça a marché moyen, parce que le Store partait de zéro... Mais Apple ne part pas de zéro avec le Mac App Store, donc ça pourrait mieux marcher (conditionnel de rigueur néanmoins).

Ceci dit je suis d'accord sur un point : même si c'est parfois difficile, depuis 2 ans MS se bouge beaucoup plus que Apple : OS permettant une utilisation hybride bureau/tactile (avec en point de mire des app "universelles" allant du smartphone à l'ordi), une Surface Pro 3 qui est une réussite, mise en open source de .NET, ouverture de Visual Studio au développement sur des plateformes autres que Windows (pour faciliter le dév multiplateformes ?), portage d'Office sur Android et iOS, etc etc...

Du côté d'Apple, "la meilleure roadmap depuis 20 ans" annoncée pour 2014, elle fait un peu de la peine... Ah si une iWatch mastoc sans originalité qui doit sortir dans 6 mois.

pehache

18 novembre 2014 à 11:40

Ceci dit le portage sur ARM vient franchement à contre-temps, car Intel est en train de rattraper ARM sur les puces mobiles. Et vu les moyens dont dispose Intel, nul doute qu'ils vont dépasser ARM, même.

Sethenès

18 novembre 2014 à 17:13

Je partage ton analyse Pehache.

J'ajouterais juste qu'Apple a deux options.

Primo, continuer comme aujourd'hui. iOS sur ARM et OSX sur Intel (x86, Xeon). Pour Apple, je pense que ça reste une solution de compromis.

Secundo, franchir le Rubicon et proposer des produits complètement fermés depuis le matériel en passant par l'OS jusqu'aux applications. Je pense que c'est leur ambition, à terme.

Quand je parle de complètement fermé, je pense pour l'OS a quelque chose comme iOS sur iDevice. L'OS est préinstallé, il n'est (pour un utilisateur normal) plus possible que de l'upgrader. Il n'y a pas moyen de faire du multi-boot, de formater, etc.

Et de la même manière, ne plus permettre de vendre d'applis que via le store.

Ca ne me plait pas, car je voudrais garder un peu plus de liberté d'action (et je quitterai Apple si ça devient le cas). Mais pour l'utilisateur lambda, que demande-t-il ?

oryzon

19 novembre 2014 à 10:48

@pehache
Oui faire l'OS sur plusieurs plateforme est relativement aisée, mais je parlais bien entendu de la capacité de faire tourner les logiciels avec.
Il faut recompiler, et les librairies ne sont pas nécessairement présentes.
Bref MS veut se débarasser de Win32 mais même en ayant planifié cela depuis longtemps et en s'étant doté de tous les outils pour ce faire, cela est difficile et prendra beaucoup de temps. Win32 est en réalité la difficulté bien plus que l'OS ou la plateforme matérielle.

Sinon comme tu le dis se poser la question de porter sur ARM intervient à contre temps.
Quand MS a sorti Win8 dans sa version ARM il y a eu énormément de confusion. Alors bien sûr les device qui tournent sous cette version ont une meilleure autonomie, pas de ventilateur et sont plus légers. Mais on voit bien que les version x86 se rapprochent de plus en plus tout en étant capable de faire tourner tous les logiciels. La Surface Pro intéresse de plus en plus de monde alors que la Surface tout court est ignorée.

Donc pour Apple même topo : il vaudrait mieux travailler sur un OS XI qui soit capable de propulser les app iOS, cela me parait le compromis le plus réaliste car on récupère à la fois la logithèque OS X et celle de iOS.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription