Intel promet des SSD au prix révolutionnaire


D'ici à l'année 2018, il se vendra plus de SSD que de disques durs, croit savoir Intel. Ce marché d'avenir intéresse donc tout particulièrement le fondeur de Santa Clara, qui investit massivement dans ce secteur. Lors d'une conférence destinée à ses investisseurs qui s'est tenue la semaine dernière, Intel a annoncé qu'il commercialisera des SSD basés sur de la mémoire 3D NAND dès la seconde moitié de l'année prochaine. Rob Crooke, responsable de la division SSD d'Intel, a annoncé avoir réalisé une « avancée décisive » en terme de coût.




Concrètement, la mémoire 3D, ou « 3D Vertical NAND Flash » pour les intimes, est empilée sur plusieurs couches alors que la plupart des modules actuels sont gravés en deux dimensions seulement. Ce type de mémoire est bien sûr plus difficile à fabriquer, mais promet une fiabilité, des capacités et des débits en nette hausse. Bien évidemment, la densité des modules est largement supérieure à ce que nous connaissons aujourd'hui, ce qui permettra leur intégration dans des produits de plus en plus compacts. Ainsi, Intel prévoit la possibilité de créer un SSD de 1 To d'une épaisseur de 2 mm (ce qui serait idéal pour un téléphone ou une tablette), ou encore d'un SSD de 10 To dans un format plus classique d'ici deux ans.




Ces futurs modules de mémoire flash seront créés en collaboration avec Micron (qui possède entre autres la marque Crucial), et entreront en concurrence frontale avec les SSD de Samsung, qui a démarré la production de V-NAND l'année dernière (lire : De la mémoire flash 3D chez Samsung). Malgré son retard à l'allumage, Intel dispose d'un avantage non négligeable : le fondeur a annoncé être capable de réaliser des puces de 32 Go, voire 48 Go avec 3 bits par cellule (mémoire TLC), alors que le fabricant coréen plafonne toujours à 16 Go, ce qui permettra la réalisation de SSD moins chers et/ou plus capacitaires. La guerre des prix et des capacités des SSD est donc loin d'être finie, pour le plus grand bonheur des consommateurs qui doivent encore aujourd'hui composer avec des MacBook Air disposant de seulement 128 Go de stockage, ou encore des iPhones dont la capacité débute à... 8 Go.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (4)

Stef38

24 novembre 2014 à 18:18

Cool!

marckiller2n

24 novembre 2014 à 19:48

On a encore du chemin à faire pour avoir des SSD de 2-3 tera au prix des HDD...

matt

24 novembre 2014 à 19:49

"1 To d'une épaisseur de 2 mm" !!! Imaginez !!! 😍 Reste plus qu'à faire ça en flash et dans quelque année on a ça dans des clefs usb (en plus avec le port 3.1 !)

Sethenès

24 novembre 2014 à 23:25

Info ou Com, telle est la question.

Je n'ai pas d'idée du poids des processeurs mobile et desktop dans le chiffre d'Intel mais la chute brutale dans le vente de portables survenant après celle d'ordinateurs fixes, les investisseurs peuvent raisonnablement se poser des questions.

Des bonnes nouvelles sur des développements futurs apportent bien sûr une réponse à leurs interrogations.

Le fait que cette communication soit faite devant des investisseurs est quand même un élément à ne pas perdre de vue ...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription