Le disque dur n'est pas prêt de mourir


Alors que l'ensemble des fabricants d'ordinateurs et de divers appareils informatiques abandonnent progressivement les disques durs au profit de la mémoire flash, les fabricants de disques durs n'entendent pas capituler tout de suite. Le vénérable disque à plateau a en effet pratiquement disparu de la gamme d'Apple, et les SSD commencent enfin à atteindre des tarifs acceptables, en témoigne l'offre de ce matin (lire : Un SSD M500 de 480 Go à 149,90 € !), ce qui a de quoi inquiéter l'ASTC (Advanced Storage Technology Consortium), un regroupement de fabricants de solutions de stockage comprenant entre autres Hitachi, Seagate ou encore Western Digital. Le consortium a publié sa feuille de route pour les années à venir : en 2025, vous pourrez écrire sur des disques durs de... 100 To !




Pour atteindre un tel résultat, les membres de l'ASTC prévoient d'utiliser diverses nouvelles technologies leur permettant d'augmenter la densité des plateaux des disques, comme l'enregistrement magnétique assisté par la chaleur (HAMR) mis au point par Seagate il y a deux ans (lire : Des progrès sur le front des disques durs). Même si l'essentiel des solutions destinées au grand public aura abandonné le disque dur dans une poignée d'années et même si les tarifs des SSD continuent de s'effondrer, le disque dur garde un avantage certain et durable en terme de capacité, et devrait rester une option de choix pour les systèmes de sauvegarde, de média center, ou encore bien sûr pour les serveurs de données.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (11)

cmdesign85

28 novembre 2014 à 18:56

Et qui dit qu'en 2025 il n'y aura pas des SSD de 100To également?

Sylvain

28 novembre 2014 à 19:46

C'est une possibilité, même si j'ai du mal à imaginer que le rapport quantité/prix puisse être en faveur du SSD dans un avenir aussi proche. Si cela arrive, en tout cas, c'est bien simple : le disque dur sera mort et il se sera bien battu !

DoubleY

28 novembre 2014 à 23:53

2025 ça pe paraît loin, il y a de fortes chances pour que le ssd est fait son bonhomme de chemin d'ici là. Le dd servira pour le stockage réservé aux serveurs et solutions de stockage massif. Le particulier ne l'utilisera sûrement plus.

Elpianiste

29 novembre 2014 à 00:19

Tout va dépendre du marché encore une fois. Juste le prix du DD a 1To sera devenu très bas. Mais pour des appareils qui demande chaque fois plus de vitesse, le DD ne pourra suivre la cible du grand public

marckiller2n

29 novembre 2014 à 04:28

2025, en informatique c'est à des années lumières...

Thomas

29 novembre 2014 à 10:56

Moi je me suis mis au RamDisk, c'est pas désagréable

aexm

29 novembre 2014 à 10:59

la question est le cout …

qui va gagner le bras de fer et atteindre la part de marché critique pour conserver son avantage !

J'ai du mal à concevoir qu'un disque dur (avec tous les composants nécessaires) puisse longtemps tenir … le SSD doit couter moins cher à produire.
Mais étant fabriqué en nombre plus important, et moins rapide on le vend moins cher.

Et puis savoir fabriqué 100 To à ce jour n’intéresse personne. Dans 15 ans certainement, et nous ne connaissons pas les besoins futurs (photo 3D HD, video HD 3D etc …).
Faudra aussi que la vitesse de transfert augmente sinon ce ne sera pas gérable.

De même la durée de vie peut faire très peur ! perdre 10 Go ou 1 To ca fait mal au derrière, 100 To c'est avoir la possibilité de tout agglomérer en un seul point …

Sebastien

pehache

29 novembre 2014 à 14:05

Il ne faut pas raisonner uniquement en tant que particulier. Certains secteurs professionnels ont des besoins énormes de stockage. A commencer par les datacenters, d'ailleurs.

Sylvain

29 novembre 2014 à 14:16

@Thomas : Consomac fonctionne en grande partie sur RAM Disk.

skylex

29 novembre 2014 à 14:49

moi ça m'intéresse des disques de 100To
mais c'est vrai que 2025 c'est loin, d'ici là je pense que les SSD seront devenus très abordables avec des capacités de plusieurs To.
il y a des chances que les disques durs gardent toujours une longueur d'avance sur le rapport cout/capacité.

aexm

29 novembre 2014 à 23:46

@ pehache : nous sommes d'accord.

D'un autre coté, je ne suis pas persuadé que le marché entreprise maintienne à lui seul les tarifs des disques mécaniques … (et je veux bien connaitre les PdM !!).

Sebastien

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription