Une seconde version bêta pour OS X 10.10.2


Une seconde version bêta d'OS X 10.10.2 a été mise à disposition des développeurs cette nuit sur le Mac Dev Center. Après la version 14C68k sortie il y a deux semaines (lire : Une première version bêta pour OS X 10.10.2), il s'agit aujourd'hui de la version 14C78c. Comme toujours depuis la sortie d'OS X Yosemite en octobre dernier, Apple demande aux bêta-testeurs de se focaliser sur la stabilité de la connexion Wi-Fi. Toutefois, la future mise à jour apporte également d'autres améliorations de performance (notamment du côté de Safari), et d'autres résolutions de bugs.




OS X 10.10.2 devrait être disponible pour le grand public avant la fin de l'année. De nombreux utilisateurs rencontrent toujours des problèmes avec le nouveau système d'exploitation d'Apple et attendent avec impatience une nouvelle mise à jour après une version 10.10.1 qui n'a pas réussi à convaincre, notamment en ce qui concerne les sempiternels problèmes de Wi-Fi (lire : Les problèmes de Wi-Fi de Yosemite continuent). Espérons que cette fois soit la bonne !


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (19)

Sethenès

5 décembre 2014 à 12:32

Mes PCs sont sous Windows 7, car Windows 8 ...
Mes Macs sont sous Maverick, car Yosemite ...
Mes iPads sont sous 7.1 car la iOS 8 ...
Mon Synology est soue DSM 5.0 car la 5.1 ...

Finalement, tout ces grandes marques se distinguent nettement des autres par la qualité des nouvelles versions, leurs stabilités, leurs performances, ...

jebster

5 décembre 2014 à 13:06

Je me sens chanceux, chez moi Yosemite a réglé plein de problèmes de Maverick, dont des déconnections de wifi dès que l'ordi se mettait en économiseur d'écran, et mes "hot corners" qui ne marchaient plus. Mais je n'ai pas d'iPhone, et si j'ai bien compris c'est dès que l'accès au wifi est partagé avec un autre appareil que ça commence à galérer.
Ces derniers temps, les OS d'Apple n'ont pas grand chose à envier à Windows dont ils se moquaient tant en terme de stabilité. Je suis vraiment content de Yosemite mais j'ai quand même l'impression que j'ai eu de la chance, et que beaucoup galèrent sec avec.
Sinon j'aime beaucoup le nouveau look, à part le dock étonnamment moche.

katana57

5 décembre 2014 à 23:38

En terme de stabilité OS X est quand même au-dessus de Windows selon moi: tous les Windows que je touche bugent en moins de cinq minutes…
Sur mon MBA sous Yosemite aucun problème, pas même de wi-fi.

pehache

7 décembre 2014 à 02:21

@katana : ça en dit plus long sur toi que sur Windows, si tu arrives à faire planter tous les Windows que tu touches.

J'utilise deux windows (XP et 7) dans mon bureau au boulot, pas vu l'ombre d'un BSOD depuis des années.

katana57

7 décembre 2014 à 11:50

@pehache J'arrive faire planter un i7 quad core à 3,4GHz avec 16Go de RAM juste en lançant Chrome, faut pas venir me dire que l'OS a pas un petit problème quand même

julo764

7 décembre 2014 à 16:44

Je suis inscrit au programme de beta test et j'ai pas cette MàJ

Jason

7 décembre 2014 à 22:57

@ pehache : autant W7 est plutôt une belle réussite, autant il y avait encore des BSOD sur XP (moins mais quand même)

pehache

8 décembre 2014 à 10:39

@katana : je ne vois pas le rapport entre la puissance de la machine et le fait que ça plante ou pas. Quant à tirer des conclusions générales sur un OS parce tu as UN problème dont les causes peuvent être multiples, c'est pas vraiment sérieux.

@Jason : la ligné Win9x (95/98/Me) était clairement pas stable et plantogène, mais la lignée WinNT (NT*.*, 2K, XP, Vista, 7, 8) a toujours été intrinsèquement fiable et stable (du moins autant que les autres OS grand-public). Les problèmes avec Windows sont généralement de trois ordres :
- des pilotes tiers mal écrits par les fabricants et qui font planter l'OS, surtout avec des matériels low cost.
- une moindre résistance à une mauvaise utilisation -en fait une mauvaise administration- à cause d'une trop grande permissivité. Par exemple rien n'empêche de travailler en permanence en mode administrateur, ce qui est à la porte ouverte à toutes les conneries possibles sans aucun filet de protection.
- le nombre élevé de bloatwares de toutes sortes que les utilisateurs inexpérimentés installent volontairement ou pas. Une fois l'OS surchargé de ces bloatwares, forcément la machine a des risques de moins bien fonctionner.

jebster

8 décembre 2014 à 11:52

Je suis d'accord avec pehache, je pense que les bloatwares qui pourrissent les ordis à base de PC sont en bonne partie responsables des instabilités potentielles. L'avantage de Mac c'est que l'instal est clean quand elle arrive et c'est un énorme plus. Ceci dit, clean ou pas, chez moi Maverick était assez désastreux, a planté plusieurs fois complètement, avait des pbs de wifi, et j'en passe. Maverick est bcp mieux pour moi mais trop de gens ont des pbs avec pour qu'on puisse parler d'OS stable, en tout cas pour le moment.

Sethenès

8 décembre 2014 à 13:05

Plutôt que les prétendus souci de stabilité du système, les deux éléments clés qui font la différence sont :

- les upgrades sans réinstallation. Qui oserait upgrader un Windows N en Windows N+1 sans réinstaller "from scratch" ? Avant, quand la génération suivante d'ordis était tellement plus puissante que l'ancienne, on remplaçait l'OS en achetant un nouveau PC. Mais maintenant que les augmentations de puissance ne sont plus que marginales, les possesseurs de PCs (en tout cas les non professionnels) gardent leurs versions de Windows bien plus longtemps. Sur mon Mac, je suis passé successivement de la 10.6 à la 10.9 (en sautant la 10.7, pas fou

- une meilleure gestion des ressources, en partie de la mémoire, ce qui permet de redémarrer le PC moins souvent. Ceci dit, j'avais un PC au taf que je ne redémarrais qu'une fois par trimestre. Mais pour avoir aussi travaillé dans le support, le nombre de phénomène bizarres sur PC qui disparaissaient après un redémarrage étaient quand même hallucinant. Sans compter le nombre de réinstallation "from scratch" qui résolvaient la aussi un nombre impressionnant de "bug".

Par contre, Apple s'est endormie sur ses lauriers en ce qui concerne l'interface utilisateur. Pendant longtemps, l'avance sur Windows était patente, mais Windows 7 a clairement rattrapé son retard et a même dépassé Apple sur plusieurs points.

katana57

8 décembre 2014 à 14:16

@pehache Plus la machine est puissante et plus elle peut faire de choses à la fois non ? Là il suffit d'ouvrir un programme et c'est terminé, comme si toutes les ressources étaient utilisées; pour moi ça ne peut être qu'une mauvaise gestion des ressources par l'OS
Ou alors c'est juste le mauvais karma, Windows sent que je l'aime pas beaucoup alors il fait exprès de m'embêter ?

pehache

8 décembre 2014 à 14:23

Je n'éteins ni ne redémarre quasiment jamais mes machines, PC Windows compris, et ça n'a jamais posé aucun problème...

pehache

8 décembre 2014 à 15:03

@katana : faudrait voir à arrêter les interprétations fantaisistes. Je fais tourner W8 sur un petit hybride qui n'a que 2Go de RAM et un malheureux Atom, et j'arrive sans problème à utiliser en même temps LibreOffice et Chrome avec plusieurs onglets ouverts. A qui tu veux faire croire que Windows serait incapable d'ouvrir Chrome sur une machine avec 16Go ?? Le bashing anti-MS fait vraiment dire n'importe quoi...

Sethenès

8 décembre 2014 à 16:41

Je n'ai pas l'expérience de la gestion d'un parc Mac, mais j'ai géré un parc de 400 à 700 machines Windows.

Il y avait un cruel dilemme : laisser les utilisateurs admins de leurs PCs ou pas. En substance, c'est prévoir des têtes en plus pour gérer les demandes spéciales (et sur un parc de 700 machines, il y en a un paquet de légitime) ou ouvrir le système en responsabilisant les utilisateurs et en récoltant les problèmes par la suite. Le choix fait à la maison mère a été de donner les accès admin, choix avec lequel j'étais d'accord.

De mon expérience, confirmée par les collègues du helpdesk, lorsqu'un comportement inattendu survient, le redémarrage de Windows est l'opération qui résous au moins 50% des problèmes de ce genre.

pehache

8 décembre 2014 à 17:24

Un redémarrage "résout" souvent beaucoup de problèmes, oui. Mais c'est vrai aussi sous OS X ou Linux.

pehache

10 décembre 2014 à 09:30

Et ben tiens : ce matin j'ai rebooté mon iMac sous 10.9, parce que le processus kernel_task était parti en vrille en occupant 5Go de RAM. Ca arrive régulièrement, et à prt rebooter il n'y a pas de solution.

Alors la soit-disante stabilité exemplaire d'OS X, elle me fait un peu sourire...

Sethenès

10 décembre 2014 à 21:18

Entre tout et rien ... il y a plus ou moins.

Mon propos n'est pas de dire que Mac est parfait (il suffit de voir la 10.7 et la 10.10), ni qu'un Mac ne plante jamais et qu'un Windows plante tout le temps, mais qu'il y a un différentiel. De génération en génération (de Windows) celui-ci s'amenuise, mais il subsiste que je ne connais quasi personne qui oserait installer un Windows 7 sur un PC qui a tourné Vista pendant 2 ans. Or, c'est le genre de chose qu'on peut faire sur Mac, sans se poser de question.

En plus, Apple a un avantage sur Microsoft : le contrôle total sur les composants et dès lors, sur les pilotes.

pehache

11 décembre 2014 à 10:16

Il est vrai que l'assistant migration d'OS X est très efficace pour upgrader l'OS, quelle que soit la version de laquelle on part. Je nuance un peu néanmoins :
- parfois je me dis qu'une bonne clean install de temps en temps ça ne fait pas de mal. Je suis convaincu qu'une partie des problèmes que j'ai avec 10.9 proviennent de scories des install précédentes
- Apple force plus ou moins à upgrader l'OS à marche forcée, vu que le support des versions précédentes s'arrête très vite: un outil fiable pour upgrader est donc indispensable. A contrario, MS supporte très longtemps les différentes versions de Windows, réduisant nettement le besoins d'upgrader.

julo764

13 décembre 2014 à 04:24

D'accord avec Sethenès, mais OS X est fait pour Mac et non pour Windows, ça offre un support plus simple au niveau de la gestion des pilotes, d'où le plug&play chez Mac, aussi l'OS est vraiment bien optimisé.

Sinon j'ai changé les paramètre de mon Wifi en WPA2 Personnal et c'est beaucoup plus stable et rapide !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription