Jimmy Iovine, tête de la révolution musicale d'Apple


La formulation est maladroite, mais c'est bien celle-ci que Jimmy Iovine a choisi pour convaincre l'équipe dirigeante d'Apple de racheter son entreprise, Beats Electronics, et de lui permettre d'intégrer la firme de Cupertino : « Vous avez un trou dans votre business musical aujourd'hui, laissez-moi le combler ». Dans une très intéressante interview accordée (en anglais) au magasine GQ, le producteur américain est revenu sur le rachat de Beats, la société qu'il a fondée avec le rappeur Dr. Dre. Bien que Beats soit surtout connu pour ses casques audio, l'entreprise édite également un service de streaming musical par abonnement, dénommé Beats Music. Et Jimmy Iovine ne peut être aussi clair : le rachat par Apple des casques de Beats n'est qu'un effet collatéral du rachat de Beats Music, et de l'embauche de ses créateurs.


Jimmy Iovine, Tim Cook, Dr. Dre, et Eddy Cue.


Je les ai convaincus qu'ils devaient acheter cette société. J'ai dit, « je ne veux pas travailler pour qui que ce soit d'autre. Je veux faire ça chez Apple. Je sais que je peux réussir ça chez Apple. Je ne veux pas l'acheter. Je veux venir ici, dans l'entreprise de Steve. Je vous connais les gars : je sais ce dont vous êtes capables, je sais que vous connaissez la culture populaire. Je sais que vous avez un trou dans votre business musical aujourd'hui : laissez moi le combler ». Je crois que c'était deux ans avant qu'ils disent oui. Après la mort de Steve et la montée du streaming, je voyais qu'ils avaient besoin de quelque chose. Beats Music correspondait parfaitement.

Un peu plus loin dans l'interview, Jimmy Iovine admet noir sur blanc travailler sur un service de musique au siège d'Apple à Cupertino, où il passe quelques jours par semaine. Voilà de nombreux mois que les résultats d'iTunes sont très décevants, au point que le service d'Apple est désormais dépassé par Spotify sur le Vieux Continent (lire : Spotify passe devant iTunes en Europe). Avec Jimmy Iovine aux manettes, Apple a-t-elle les moyens de créer une nouvelle révolution musicale, ou plus modestement de reprendre des parts de marché à ses concurrents ? Nous aurons une réponse, espérons-le, très bientôt.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (7)

pipoca

5 décembre 2014 à 20:48

Tiens ? Ça me donne une idée ! Et si je faisais pareil ?

Diego

6 décembre 2014 à 04:10

[TROLL ON]

Combler le trou de Tim Cook...

[TROLL OFF]

Je suis déjà loin ->

pehache

6 décembre 2014 à 10:13

Fallait bien qu'il y ait un lourdingue pour faire cette blague, comme si on n'était pas assez grand pour avoir percuté le jeu de mot involontaire...

Jason

6 décembre 2014 à 12:41

ouaip la grande classe
je pensais que le coming out de Cook était inutile mais quand on voit des trucs comme ça, je me dis qu'il y a encore du boulot

et juste pour anticiper les réactions du style "c'est pas grave", je suis convaincu que ce commentaire n'aurait pas été fait s'il avait été hétéro.

bebert7700

7 décembre 2014 à 20:45

Moi je trouve ça drôle, et je suis sûre que si on l'avait fait à Tim il en aurait également ri! ce genre de blague s'appelle la banalisation de la chose. Faudrait peut-être arrêtez en France de faire tout ce tintamarre dès qu'on parle d'homosexualité. La lois est passée dans plein de pays (dont la Belgique) et ce depuis longtemps et il n'y a qu'en France qu'on vois de telles indignations dans les deux groupes (pour ou contre). Il faut savoir rire de tout.
Et perso, j'ai déjà fait des blagues comme ça à des gays, et ils l'ont tous bien pris (et si Diego veut faire une blague avec ma phrase il peut ).

pehache

7 décembre 2014 à 21:12

Moui...

Il n'empêche que dès qu'il est question de femmes ou d'homos, les blagues de cul (grasses si possibles) fusent beaucoup plus facilement. A chacun de s'interroger sur le pourquoi.

Jason

7 décembre 2014 à 22:55

@bebert7700, je vois bien que c'est plein de bonnes intentions, mais si seulement on en était au stade de la banalisation, si seulement ...
pehache : +1

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription