Apple prépare-elle une voiture électrique ?


Une équipe de 1 000 personnes serait-elle en train de travailler sur un prototype d'Apple Car dans un laboratoire secret situé en dehors de Cupertino ? Apple s'intéresse au domaine de l'automobile depuis quelques temps déjà, avec de nombreux brevets, un système de navigation ainsi qu'une version spécifique d'iOS dédiée aux écrans de voiture (lire : CarPlay : Apple met iOS en voiture !). Mais la rumeur d'une voiture électrique n'avait jusqu'ici jamais été lancée de manière aussi sérieuse. Selon le Financial Times, connu pour ne pas plaisanter avec les rumeurs, Apple aurait recruté des dizaines d'experts en automobile, n'hésitant pas à tenter de débaucher certains spécialistes auprès de constructeurs comme Tesla ou Mercedes-Benz. Tim Cook aurait approuvé il y a un an le démarrage du projet dont le nom de code serait "Titan", et aurait placé Steve Zadesky (un ancien d'Apple qui avait notamment travaillé sur l'iPod et l'iPhone) à la tête de ce dernier.


CarPlay, la version embarquée d'iOS pour les voitures.



Le Wall Street Journal, lui aussi très sérieux, a d'ailleurs confirmé le nom de code du projet et affirme que l'équipe en charge du développement de la voiture électrique d'Apple comporterait plusieurs centaines de personnes. Le quotidien new-yorkais se montre toutefois plus mesuré sur les intentions du groupe de Cupertino :
Apple pourrait décider de ne pas commercialiser de voiture. De nombreuses technologies utilisées dans les voitures électriques, comme les batteries et l'électronique embarquée, seraient utiles dans d'autres produits d'Apple, comme l'iPhone ou l'iPad. Apple explore souvent des technologies et des produits potentiels, allant jusqu'à fabriquer de multiples prototypes pour des objets qui ne seront jamais vendus. N'importe quel produit automobile demanderait plusieurs années pour être finalisé et obtenir les certifications de sécurité.


Une des voitures louées par Apple, repérée par un lecteur du site MacRumors (lire : Une voiture Apple pour Street View ?).



Le Wall Street Journal a également ajouté que le modèle de voiture sur lequel Apple travaillerait actuellement aurait la forme d'un monospace, ce qui n'est pas sans rappeler les différentes Dodge Caravan louées par Apple et bardées de capteurs, repérées dans les rues américaines ces dernières semaines. Nous avions initialement suggéré que ces voitures puissent être destinées à la création d'un service concurrent au Street View de Google (lire : Une voiture Apple pour Street View ?), mais un projet beaucoup plus ambitieux est bien sûr envisageable...

L'agence de presse Reuters a enfin également ajouté son grain de sel, affirmant qu'Apple aurait pour but de développer une voiture autonome, sans conducteur. L'équipe d'Apple en charge du projet se renseignerait sur des méthodes de production, mais sans le moindre intérêt pour les techniques relatives aux moteurs à combustion. Un des plus grands challenges de ce projet serait bien sûr logiciel, et il serait tout à fait crédible qu'Apple crée plusieurs prototypes de voitures dans le simple but de mettre en place et tester ses solutions logicielles...


L'ancien responsable de la R&D de Mercedes-Benz travaille désormais chez Apple.



Il n'y a pas de fumée sans feu, et les indices repérés ici et là (voitures louées, experts débauchés, etc.) ne laissent que peu de doutes : quelque chose d'ambitieux se trame donc très probablement du côté de l'automobile chez Apple, avec une équipe comprenant des dizaines voire peut-être des centaines d'experts du domaine. S'agit-il d'une voiture électrique, potentiellement sans conducteur ? D'un système de gestion pour voiture autonome ? D'un système embarqué bien plus évolué que CarPlay ? Le site Business Insider aurait reçu une confidence d'un employé d'Apple : « le dernier projet d'Apple est trop excitant pour l'ignorer ; je pense qu'il va changer le paysage et en faire baver Tesla ». Selon le PDG de Tesla, Elon Musk, Apple offrirait des bonus de 250 000 dollars à certains employés de son entreprise pour rejoindre les équipes de Tim Cook. Le début d'un long feuilleton ?


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

pim

14 février 2015 à 19:17

C'est pas une voiture, c'est un accessoire pour iPhone !!! Lol

bidoul73

14 février 2015 à 20:33

Quand on voit le niveau atteint par la classe S, c'est vrai qu'on peut imaginer ce qu'un ex-responsable R&D de Mercedes pourrait faire chez Apple, ça sent la voiture autonome.
C'est fou la puissance de Apple : les meilleurs dans le domaine de la voiture autonome (Mercedes) -> on prend le respo R&D!
les meilleurs dans les voitures électrique (Tesla) : on recrute aussi!

Sethenès

14 février 2015 à 20:35

@bien vu pim et chaque année, on aura droit en même temps qu'une nouvelle version d'iOS un nouvelle version de iCar-OS-serie, encore 3x plus buggée qu'OSX.

pim

14 février 2015 à 23:43

@ Sethenès :

J'ai deux amis qui ont des « supercars » (BMW X5 et Mercedes), elles passent autant de temps au garage que sur la route !

Et sur ma Citroën C2, si on klaxonne en même temps qu'on descend une vitre ça fait trois secondes de retard parce que le multiplexage n'arrive pas à suivre, saturation mémoire !!!

Vu que chaque voiture contient un ordinateur entier c'est très heureux qu'Apple semble s'occupe de ce domaine. Ils pourraient par exemple commencer par remplacer toute l'informatique interne avec autre chose que Windows 95, ça réduirait la consommation d'un bon litre aux cents. Même chose pour les distributeurs de billets.

Sethenès

15 février 2015 à 09:50

Vi, je sais bien que les programmes de ces micro-contrôleurs ne sont souvent pas au point et qu'en plus, ils ont tués tous les petits garagistes indépendants car pour chaque modèle de voiture, il faut un kit spécialisé pour l'entretient.

Mon" humour" voulait simplement rappeler qu'Apple joui d'un énorme capital de confiance, en grande partie auprès de ceux qui n'ont pas encore eu de produit de la pomme (c'est sa force) et également auprès de ses utilisateurs. Mais, en sortant simultanément une version bugguée d'OSX et d'iOS, que bon nombre d'utilisateurs non-avertis ont installé les yeux fermés, cela a entamé ce capital confiance. Au point que tous les sites que je visite sur Apple ont fini par l'évoquer (même "On refait le Mac", qui est presque la voix de Moscou pour Apple).

Qu'une première version soit un peu baguée n'a pas surpris outre-mesure, mais que près de 6 mois après, on n'a toujours pas de version stable, beaucoup plus. D'ailleurs si on regarde, les sites ont mis ce point à leur agenda en début d'année. Je traduis : au moment où les animateurs de ces sites ont eux-mêmes été excédés par la non correction des problèmes.

Sethenès

15 février 2015 à 09:56

Ces problèmes, cumulés à l'actualité de Microsoft ont forcé à communiquer, ils l'ont fait par le canal de 9to5 Mac dans la news que Sylvain a relayé à propos d'iOS 9.

Cette comm' a d'ailleurs rempli son office, puisque "nous" voilà rassuré.

pehache

15 février 2015 à 12:32

L'informatique embarquée, à la base, c'est un peu plus poilu que l'informatique pour les gadgets grand-public.

VanZoo

15 février 2015 à 13:06

Pour moi, la question n'est pas tant de savoir si Apple va sortir une voiture mais pourquoi ces " infos " tombent en ce moment ( parce que tout est forcement contrôlé )
Redorer une image ? Non. La plupart des gens, la grande majorité ne vont pas sur les sites de rumeurs geek

Sethenès

15 février 2015 à 13:11

Oui, peut être, mais la base est quand même de déléguer à un ensemble de micro-contrôleurs dédiés plutôt qu'à un grand système généraliste.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription