La mémoire flash mobile franchit un nouveau palier


Qui n'a jamais eu à attendre de longues dizaines de minutes le temps que son iPhone ou son iPad termine une sauvegarde ou un transfert conséquent avec iTunes ? La mémoire flash embarquée dans nos appareils mobiles est en effet loin d'atteindre les performances des SSD qui équipent désormais nos ordinateurs, et les câbles Lightning d'Apple, qui reposent sur un classique USB 2.0, brident d'ailleurs la vitesse de transfert à 60 Mo par seconde (au maximum). La situation ne devrait toutefois plus trop durer : les fabricants tentent de faire progresser les performances de leurs composants et Samsung a par exemple annoncé cette semaine la commercialisation de puces au format UFS 2.0, qui permettront de lire à une vitesse de 350 Mo/s et d'écrire à une vitesse de 150 Mo/s. Une hausse des performances de 40% par rapport aux puces les plus performantes du marché aujourd'hui, alors que la consommation électrique est en baisse de 50% !




S'il y a ainsi de bonnes chances que ces puces se retrouvent dans un produit d'Apple un jour ou l'autre, il faudra compter sur une mise à jour du format Lightning pour pouvoir en profiter lors de transferts avec un ordinateur. Apple a beaucoup de retard sur le sujet, et l'arrivée prochaine de l'USB 3.1 de Type C sur certains smartphones concurrents poussera peut-être les ingénieurs de Cupertino à réagir (lire : Tout ce que vous devez savoir sur l'USB 3.1). Mais l'annonce de Samsung fera rire jaune les utilisateurs d'iPhone pour une toute autre raison : la nouvelle puce UFS sera déclinée en trois capacités différentes seulement, avec des modules de 32 Go, 64 Go et de 128 Go. Pendant ce temps-là, Apple commercialise toujours des téléphones avec 16 Go et même 8 Go de stockage interne...


PARTAGER SUR :

Retrouvez l'iPhone, l'iPad et l'iPad mini sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

Michel Bellemare

27 février 2015 à 13:14

Le temps de transfert des données du iPhone vers le Mac, est un problème fabriqué de toute pièce; quand on synchronise ce transfert avec la recharge quotidienne de la batterie; qui prend énormément de temps... de toute façon.

Sylvain

27 février 2015 à 14:37

Personnellement je recharge mon iPhone toutes les nuits avec un chargeur à côté du lit, mais jamais sur le Mac.

Michel Bellemare

27 février 2015 à 14:56

Dans ce cas Sylvain, est-il possible de transférer aussi tes données à ton Mac (via Wi-Fi) lorsque ton iPhone est branché sur le secteur pendant toute une nuit?

Sylvain

27 février 2015 à 15:02

Non, il n'est pas dans la même pièce et il est surtout en veille. Mais je pense que le débat n'est pas là : nous avons tous une utilisation différente de nos divers appareils électroniques, et ces derniers sont censés répondre à tous ces multiples usages.

Thomas

27 février 2015 à 17:44

@Michel, le problème de la charge via un port USB c'est la puissance fournie :500mA * 5V 2.5W par rapport a une prise secteur qui sort 5V * 1.2A = 6W. Donc forcément, la recharge via le PC Mac est plus lente !

Michel Bellemare

27 février 2015 à 18:02

Merci Thomas pour ces renseignements techniques.

Évidemment mon commentaire ne s'adresse qu'à ceux qui recharge leur iPhone durant la nuit. Alors, le fait qu'il prenne 3 heures ou 5 heures à se recharger, n'a pas beaucoup d'importance.

De même que le fait qu'il transmette ses données par Wi-Fi au Mac (qui entrera en veille après le transfert), non plus.

Baradal

28 février 2015 à 08:04

@ Thomas, les iPhone peuvent tirer plus sur un Mac que 2.5W http://support.apple.com/fr-fr/HT4049
De plus au Wattmètre mon iPhone tire à peune 5W en pleine charge.

il450

28 février 2015 à 12:05

J'aimerais bien qu'un jour on puisse changer le stockage flash comme sur les ordinateurs.. Ceci est un autre débat

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription