MacBook 2015 : les premières impressions


Le MacBook 2015 est-il à la hauteur de ses promesses ? Quelques chanceux journalistes ont pu accéder à des exemplaires de démonstration hier soir, et ils nous livrent leurs premières impressions. Comme nous allons le voir, le nouveau MacBook est un ordinateur extrêmement ambitieux, mais qui résulte de choix tranchés. Il présente donc d'extraordinaires avancées, mais au prix d'une polyvalence en retrait. En bref : le MacBook 2015 est une machine impressionnante qui est peut-être un peu trop en avance sur son temps.


Les modèles argent et gris sidéral, par SlashGear.



Poids et finesse


Au premier abord, le MacBook 2015 impressionne par sa finesse, mais l'essentiel des personnes ayant eu accès au nouvel ultra-portable d'Apple a été bluffé par son poids : « le tenir dans vos mains vous joue des tours et vous fait penser qu'il est encore plus léger que l'iPad », commente TechCrunch, alors que l'ordinateur avec ses 920 grammes est plus de deux fois plus lourd que l'iPad Air 2 et ses 437 grammes.


La finesse du MacBook 2015, par TechCrunch.



Pour The Verge, les dimensions du MacBook 2015 sont tellement appréciables qu'elles valent bien quelques sacrifices : « Le nouveau MacBook est tellement fin et léger que j'ai cru rêver lorsque je l'ai pris dans les mains. Il fait 13,1 mm d'épaisseur et pèse juste 920 grammes, et comme ce poids est distribué sur un ordinateur de 12", cela paraît encore plus léger (encore plus lorsqu'il est ouvert). Je suis très triste de l'abandon du lecteur de cartes SD, mais je ne serai pas triste d'avoir un ordinateur qui dura aussi longtemps et pèse si peu ».


Le MacBook 2015, par Mashable.



Même son de cloche du côté de Engadget qui a été séduit par le design de ce MacBook : « À côté de ses 920 grammes, le MacBook Air a l'air d'un vieux truc lourd. Avec ce poids, il est presque aussi léger que le "portable le plus léger du monde" que Lenovo a présenté au CES, à la différence que la qualité de fabrication est ici largement supérieure. Apple a réussi à baisser le poids sans avoir à utiliser les matériaux de mauvaise qualité. Rien que cela est une vraie prouesse. »


Écran Retina


Du côté de l'écran, les éloges ne manquent pas même si certains regrettent l'absence d'une dalle matte. Pour Gizmodo, pas d'hésitation : « Mon Dieu qu'il est beau ! Tellement, tellement bon que même si cette machine ne venait pas de me stupéfier par sa finesse et son poids, je voudrais quand même l'acheter. Ce qui m'a frappé, c'est que la promesse du "Retina", c'est à dire de ne pas pouvoir distinguer les pixels, tient toujours avec l'écran très proche des yeux ».


Les pixels du MacBook 2015, par Gizmodo.



Pour TechCrunch, l'écran Retina du MacBook 2015 est encore plus impressionnant que ceux utilisés dans les MacBook Pro : « L'écran est incroyable, si l'on prend en compte les limitations inhérentes à une machine aussi fine. L'écran a l'air imprimé par dessus l'ordinateur, avec une résolution qui permet un beau rendu du texte et qui permet des images plus brillantes, plus vives et plus fidèles que le MacBook Pro ».


Le trackpad Force Touch


Mais c'est du côté du trackpad que les avis commencent à diverger. Aucun journaliste ne critique la qualité de cette nouveauté, mais les utilisateurs de longue date peuvent être déroutés par l'absence de clic physique. Voici par exemple l'avis de The Verge : « Le nouveau trackpad est précis et assez dingue : il ne bouge pas et ne clique pas, mais le retour haptique fonctionne tellement bien qu'on a réellement l'impression de cliquer. C'est super. Cependant, l'action Force Click est loin d'être intuitive, au moins pour moi. C'est comme un second clic, après le premier : vous appuyez fort et continuez de presser pendant le clic, comme si vous essayiez d'aller derrière le trackpad. Si vous faites ça, vous ressentirez un subtil second clic, et vous avez activé Force Click. Tadaaa ! Dans les applications qui supportent les différents niveaux de pression, comme QuickTime, il y a plusieurs niveaux de clic - plus vous appuyez, plus la vidéo défile vite. C'est intéressant, mais c'est une certaine contradiction pour une entreprise qui a toujours refusé de mettre deux boutons sur ses souris. Mettre une nouvelle interaction comme celle-ci sur un trackpad est bizarre ».


Le trackpad du MacBook 2015, par Gizmodo.



Heureusement, le nouveau trackpad du MacBook 2015 semble bien réglé, et prend en compte exactement ce que l'utilisateur souhaite :  « je ne vois pas comment vous pourriez effectuer une action Force Touch sans le désirer. Une petite tape sur le trackpad signifie quelque chose de totalement différent qu'une forte pression avec le doigt. Même si vous appliquez une faible pression et laissez votre doigt en place, ce n'est pas la même chose qu'une vraie pression », précise Engadget.


Force Touch sur le MacBook 2015, par TechCrunch.



Dans l'ensemble, après quelques minutes d'adaptation, les journalistes sont cependant soulagés. Du coté de Gizmodo par exemple, on est satisfait : « Le nouveau trackpad Force Touch d'Apple avait l'air un peu gadget pendant les annonces... mais je l'adore. Je l'adore tellement ! Pas parce qu'il est possible de cliquer comme sur un vrai bouton - ce n'est pas le cas - mais parce qu'il est très intelligent. Oubliez les copier-coller lorsque vous voulez vérifier une adresse ou ajouter un événement au calendrier : OS X est désormais suffisamment intelligent pour faire des choses là automatiquement lorsque vous appuyez fort sur le trackpad. Vous avez juste à appuyer plus fort - la sensibilité est ajustable - pour déclencher une action sur du texte ou un document ».


Le nouveau clavier


Le clavier est encore plus clivant que le trackpad, et nécessitera certainement un bon moment d'adaptation. Pour The Verge, « Cela ne ressemble à aucun autre clavier de MacBook et cela demande de s'y habituer. Bien qu'Apple affirme qu'elle a créé un nouveau mécanisme papillon pour rendre la frappe agréable, les touches m'ont parues plutôt raides, avec si peu de mouvement que je n'étais pas sûr d'être réellement en train de taper. Vous ne pouvez pas plus vous approcher d'une utilisation sur un écran tactile qu'avec ce clavier, et vous devez tout autant faire confiance au correcteur automatique lorsque vous allez vite. Je pense toutefois que je pourrais m'y habituer avec un peu de temps ».


La finesse du clavier du MacBook 2015, par Gizmodo.



Pour Engadget également, il s'agit d'une question d'habitude : « En fait, il faut lui laisser sa chance et prendre le temps de faire confiance à l'ordinateur - ce qui prend du temps. Bien que les touches rétro-éclairées sont en effet plates, et bien qu'elles ne soient pas lâches, elles restent rebondissantes. Elles rebondissent lorsque je frappe dessus. Cela signifie que je peux taper à un rythme raisonnable et savoir que je ne raterai pas la moindre touche la plupart du temps. S'il s'agissait d'une autre machine, je pourrais inconsciemment commencer à écraser les touches, juste pour être sûr de pas avoir à revenir en arrière et me reprendre. Je m'étais préparé à faire ça ici, mais rapidement mes mains se sont calmées quand j'ai compris qu'il n'y avait pas besoin d'y aller aussi fort. Encore une fois cependant, il y a une courbe d'apprentissage pour ceux qui viennent d'un ancien MacBook ».


L'USB 3.1 de Type C


Le nouveau format de prise USB inauguré par le MacBook Air ne fait évidemment pas que des heureux, et nombreux sont ceux qui regrettent l'obligation d'utiliser des adaptateurs (ainsi que leurs tarifs respectifs). Mais dans l'ensemble, les avantages de cette nouvelle prise (sans laquelle un MacBook aussi fin ne serait pas possible) semblent séduire les observateurs (lire : Tout ce que vous devez savoir sur l'USB 3.1). Pour The Verge, il n'y a pas à hésiter : « Bien que ce nouveau port ne soit pas aussi résistant aux chutes que le traditionnel adaptateur secteur MagSafe d'Apple, il vaut le coup de se sacrifier. D'abord, l'autonomie de ce nouveau MacBook implique que vous n'aurez pas besoin de le brancher aussi souvent que cela. Ensuite, cette prise représente le futur : c'est LA prise à tout faire dont tout le monde rêve depuis les ports série et parallèle d'il y a trente ans. Ça a toujours été un rêve impossible, mais nous avons enfin une prise qui pourrait y arriver - et une qui n'a pas qu'Apple derrière elle ». En effet, l'USB 3.1 de Type C est un standard qui remplacera progressivement les prises USB que nous connaissons depuis la fin du siècle dernier, et cela chez tous les fournisseurs.


La prise USB 3.1 de Type C du MacBook 2015, par Gizmodo.




Conclusion


Si le nouveau clavier et le nouveau trackpad du MacBook 2015 nécessitent un certain temps d'adaptation et devraient donc dérouter les utilisateurs dans un premier temps, les avis au sujet de ce nouvel ordinateur portable pommé restent assez dithyrambiques. La seule véritable critique au sujet du MacBook ressemble plus à une résignation : oui, il est cher, et oui, il signe le début d'une nouvelle transition qui nécessitera encore une fois l'usage d'adaptateurs. C'est un classique chez Apple, qui a l'habitude depuis toujours de faire disparaître des standards très ancrés dans les usages pour passer à la norme suivante. Et ces changements se font la plupart du temps dans la douleur car ils surviennent très tôt. En effet, Apple n'est pas du genre à faire cohabiter deux standards au sein d'un même appareil, histoire de faciliter la transition de l'un à l'autre. Pourtant, il faudra attendre plusieurs mois pour que les premiers périphériques et adaptateurs tiers utilisant l'USB 3.1 de Type C débarquent en rayons, ce qui laisse un certain sentiment de frustration.


Le logo en métal du MacBook 2015 gris sidéral, par SlashGear.



Le prix du MacBook et l'usage obligatoire d'adaptateurs sera-t-il un problème ? Dans un premier temps, cela ne fait aucun doute. Mais comme souvent, les ordinateurs d'une nouvelle génération présentés par Apple sont réservés à des utilisateurs prêts à mettre la main à la poche pour avoir le privilège de la nouveauté. La situation était la même avec le premier MacBook Air du nom en 2008 ! Un MacBook Air qui est depuis devenu le standard de l'industrie. Ceux qui patienteront jusqu'à la version 2 du MacBook bénéficieront de tarifs plus cléments, ainsi que d'un parc de périphériques et d'adaptateurs plus fourni et abordable. En attendant l'arrivée de l'USB 3.1 de Type C et des autres nouveautés de ce MacBook dans le MacBook Pro et le reste des ordinateurs d'Apple, ce qui est à terme inévitable.


Le MacBook sur l'Apple Store

PARTAGER SUR :


Nouvelle analyse : MacBook

Sur le même sujet

Vos réactions (17)

Thomas

10 mars 2015 à 11:47

Et l'adaptateur est fourni avec ou faut ajouter 89€...?

Sylvain

10 mars 2015 à 12:10

Ah non, faut rajouter 89 € (et choisir entre VGA et HDMI). C'est précisément ce point qui fait le plus réagir, si c'était fourni avec le Mac ça serait beaucoup moins problématique.

oryzon

10 mars 2015 à 12:16

Mettre uniquement de l'USB type C c'est un choix tranché qui peut se comprendre.
Ne mettre qu'un port charge comprise c'est ridicule.
De même l'abandon du lecteur de carte SD pour moi c'est niet.
On ne va pas s'amuser à se trimballer des adaptateurs à tout va.

Michel Bellemare

10 mars 2015 à 12:39

Excellent article comme toujours Sylvain, à la fois ni complaisant, ni négatif.

À sa lecture, je me demande si ce nouveau MacBook est vraiment un ultraportable, ou si nous ne devrions pas plutôt l’inclure dans la catégorie des tablettes munies de clavier (comme la Surface Pro de Microsoft). La connectique réduite, le clavier, le poids, ses dimensions et le prix m’incite à ce choix. L’un a un Trackpad et l’autre a un écran tactile, mais ce sont des appareils similaires pour des utilisations semblables.

VanZoo

10 mars 2015 à 12:57

De toute façon, comme tout modèle, ce sur la V2 qu'il faudra se pencher ( puce graphique améliorée, Core M meilleur, norme USB-C répandue )

Mr Bob

10 mars 2015 à 13:01

L'utilisation de l'USB 3.1 C va devenir dans certains pays européens une obligation pour tous les constructeurs, afin de limiter la consommation de chargeurs et donc de déchets.
On devrait voir la même chose sur les smartphones et tablettes d'ici peu.

Sethenès

10 mars 2015 à 13:46

Moi je dis : Woaw.

La raison est simple, plutôt que d'utiliser des technologies existantes et en les combinant au Core M, Apple a de nouveau inventé de nouvelles technologies adaptées à ce nouveau segment. De plus, ils se sont (pour une fois) assis sur leurs préjugés en adoptant l'USB 3.1.

Il est certains qu'ils avaient une partie de ces technologies dans leurs cartons et qu'ils attendaient le bon moment pour les sortir, mais c'est leur force, pouvoir temporiser sur une nouveauté jusqu'à ce qu'elle prenne sens.

Thomas

10 mars 2015 à 14:46

@Sethenès: c'est cool, mais un seul port je trouve ça court, de plus, la suppression du MagSafe, qui était un argument de vente à lui tout seul, je trouve ça archi dommage...

Sethenès

10 mars 2015 à 17:21

@Thomas : Il faut voir ce MacBook pour ce qu'il est, une solution extrême de la portabilité.

Clairement ce choix est fait au prix de la polyvalence, mais ce choix se défend, même si on peut regretter certaines conséquences de ceux-ci.

Stef38

10 mars 2015 à 21:17

Ils auraient quand même pu mettre 2 ports USB, là ça fait vraiment léger...

Le seul gros point positif c'est que ça reste un vrai ordi contrairement à ce qui est dit au dessus, y a suffisamment de ram et de bonnes capacités de SSD...

Diego

11 mars 2015 à 00:00

@Thomas : le Père Noël n'existe pas chez Apple. 89 € à ajouter lors de la commande... Tu as les deux VGA / HDMI disponibles sur le Store.

ThomOrlo

11 mars 2015 à 10:59

Quelqu’un sait si ce port USB peut également remplacer les prises Jack ?
Parce que si l’objectif de l’USB 3.1 Type C est de n’avoir que ce port, autant l’utiliser pour nos casque et écouteurs…

oryzon

11 mars 2015 à 11:05

@Sethenes
De quelles technologies tu parles ?

@Stef38
La Surface Pro 3 est un vrai ordi aussi.
Elle est bien plus puissante (core i3/i5/i7).
Elle dispose d'un port USB, d'un port de charge, d'un port DP et d'un lecteur de carte SD.
Son écran est tactile et elle est fourni avec un stylet actif de qualité pro.
Avec son clavier elle pèse le même poids et affiche les mêmes dimensions.
Elle a une autonomie comparable (9h vs 10h) en faisant tourner un core i au lieu d'un core M.
L'écran et la finition sont de même facture.
Pour le même tarif voire moins cher tu as un core i5 au lieu d'un core M.

Résultat des courses, attendez la version 4 de la Surface Pro si vous voulez de l'USB3type C.

Le seul vrai avantage c'est le côté fanless du Macbook grâce au Core M, et le form factor si on veut vraiment absolument un ordi portable.

Ah oui j'oubliais et la jolie pomme dorée sur le capot.

Stef38

11 mars 2015 à 14:19

Et on est dans le même ordre de prix aussi, en effet, j'avais pas vu qu'il y avait aussi la possibilité d'avoir 8Go de Ram et 512Go de HDD.

oryzon

11 mars 2015 à 14:43

@Stef38
Même moins cher.
Après c'est sûr que MS communique plus sur l'entrée de gamme à 800€ avec 64Go et 4Go de RAM.

DoubleY

11 mars 2015 à 15:10

Bonjour !
Ou se trouve le ssd ? ... Sur la carte mere ?
Idem pour la ram ?
J'imagine que tout est collé ?

aexm

16 mars 2015 à 10:04

Avec cette nouvelle gamme, cela tend à confirmer qu'Apple tente de se positionner sur le secteur du luxe (tarif, couleur, etc …).

Ça suit les tarifs et positionnement iWatch et iPhone …

On est plus dans le pc haut de gamme …

Sebastien

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription