Les performances du MacBook 2015


Bien que sa sortie ne soit pas prévue avant le 10 avril, un MacBook 2015 est déjà dans la nature ! Le site Tinhte.vn a en effet publié plusieurs photos ainsi qu'une vidéo de déballage du MacBook, que l'on peut voir sous toutes les coutures. Comme vous pouvez le voir sur les images ci-dessous (supprimées du site Tinhte depuis), la finesse du port USB de Type C et du câble idoine est impressionnante.










Mais ce qui nous importe tout particulièrement aujourd'hui, ce sont les performances de ce nouveau MacBook. Comme nous l'avons déjà vu dans nos colonnes, il ne fallait pas s'attendre à une puissance démesurée, la puce Core M d'Intel étant inférieure aux processeurs qui équipent le MacBook Air (lire : Que vaut le Core M du MacBook 2015 ?). Ces performances en retrait sont désormais confirmées par un benchmark publié sur Geekbench : ce nouveau MacBook a une puissance brute comparable à un MacBook Air de l'année 2011 équipé d'un processeur Core i7 cadencé à 1,8 GHz, ou à un MacBook Air 13,3" de l'année 2012 (vous pouvez comparer cette configuration aux autres MacBook Air sur cette page). La partie graphique Intel HD 5300 et le SSD largement plus rapide permettront toutefois un confort bien plus important.




En clair, le MacBook présente des performances brutes inférieures de 20% à 30% à celles du MacBook Air 2015. Si cette baisse des performances sera rédhibitoire pour les utilisateurs ayant un besoin de puissance relativement conséquent, il est important de préciser que le MacBook sera parfaitement capable d'exécuter toutes les tâches du quotidien sans le moindre problème de performances. Si vous avez par exemple une utilisation composée de surf sur le web, de travail sur des logiciels bureautiques, de visionnage de vidéos et de retouche de photos familiales, vous ne constaterez probablement pas la moindre différence entre le MacBook et le MacBook Air.


PARTAGER SUR :

Retrouvez le MacBook sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (22)

Sethenès

2 avril 2015 à 12:10

Sylvain, pour se faire une idée, serait-il possible de déterminer de quel MacBook Air ce nouveau MacBook est le plus proche en terme de performance ? 2013 ? 2012 ? 2011 ?

Merci.

katana57

2 avril 2015 à 13:42

@Sethenès steht geschrieben: "un benchmark publié sur Geekbench : ce nouveau MacBook a une puissance brute comparable à un MacBook Air de l'année 2011 équipé d'un processeur Core i7 cadencé à 1,8 GHz"

Sylvain

2 avril 2015 à 13:53

Si on compare aux modèles de base uniquement, le plus proche est sans doute le MacBook Air 13,3" mi-2012.

Sethenès

2 avril 2015 à 13:54

Danke schön.

MFG,

Sethenès

sims2d

2 avril 2015 à 15:59

Quelqu'un peut-il m'expliquer quelle est l'utilité de ce MacBook ? Qui va acheté ça si le MacBook Air est meilleur ? La gamme d'ordinateur portable d'Apple commence à être longue, c'est quoi le but de tous ces ordi ?

Sethenès

2 avril 2015 à 16:41

Pour ma part, je le trouve intéressant ce MacBook.

J'ai un MacBook Air 2014, 13", petit proc, 128 GB de disque, 8GB de mémoire.

J'ai très longuement hésité avec le 11", pour le poids et c'est l'autonomie du 13 jumelé à la petite taille du 11" qui m'a fait penché pour le premier.

Malgré tout, quand mon sac est plein, il est très lourd (dossier, etc.). Alors, pouvoir économiser quelques centaines de grammes supplémentaires avec un écran 12", j'aurais été bien embêté de choisir entre le modèle que j'ai et le nouveau si j'avais eu à le faire maintenant.

Michel Bellemare

2 avril 2015 à 16:42

D'après moi ce Macbook s'adresse aux étudiants (en moyen), qui trimballent leur ordinateur dans leur sac à dos, ou aux hommes d'affaires voyageant par avion, et ayant des limitations de poids pour leur bagage à main. Il entre en concurrence avec les autres solutions compactes, comme la Surface Pro 3 de Microsoft (et non la Surface 3, merci Penache!)

Vianne

2 avril 2015 à 16:45

C'est presque le même score que l'ipad air 2 non?

katana57

2 avril 2015 à 16:48

@Vianne Je pense pas que ça soit comparable, c'est pas du tout le même système d'exploitation, ni la même utilisation ^.^

Sethenès

2 avril 2015 à 17:15


C'est clair que sur base de seul argument de puissance, il n'a pas beaucoup pour lui. Mais parmi les utilisateurs actuels de MacBook Air, qui utilise en moyenne 50% de la puissance de calcul CPU lorsqu'il l'utilise ?

L'autonomie effective du MacBook Air 2014, avec mon usage, sans Wifi, sous Maverick dépasse les 20 heures. Je ne monitore jamais la charge CPU, mais je serais étonné de dépasser les 10% en moyenne.

En plus, si je voulais de la puissance, je prendrais un MacBook Pro 15". Cette machine ne vous convient peut être pas, mais ne la juger que par rapport à vos besoins me parait assez limitatif.

oryzon

2 avril 2015 à 17:23

La première Surface était déjà significativement plus puissante :
http://browser.primatelabs.com/geekbench3/2120770

Et pourtant les arguments des détracteurs c'était que ça manquait tout de même de puissance.

Donc bon...

Le Core M est intéressant, mais plutôt pour de l'entrée de gamme.

Vu le prix du MacBook c'est quand même difficile à avaler je trouve.

Peut-être avec les versions futures. Mais là on a une machine avec une puissance limite pour en plus faire tourner un écran avec bcp de pixels.

Sethenès

2 avril 2015 à 18:08

Les MacBook Air mid-2012 (ceux auxquels Sylvain proposait de comparer la puissance de ce nouveau modèle) sont-ils juste bon à jeter ?

Je viens de faire l'essai sur Mac2Sell (MacBook Air mid 2012, 13", l'i5, 4GB de mémoire, 128 GB de SSD) et sa valeur serait de 1060 Euros. C'est évidemment exagéré mais cela montre qu'il a encore un beau potentiel, non ?

Ici, le chipset graphique est bien plus récent et bien plus optimisé. C'est clair que c'est pas pour jouer en 4k avec AA 16x. On parle d'une machine hyper-portable.

Baraka

2 avril 2015 à 19:01

@ Vianne

Techniquement l'iPad Air 2 a plus de patate (d'une courte tête). Je suis très loin d'être convaincu par ce macbook mais faut tout de même admettre que sa puissance sera suffisante pour 95% des usagers... D'aujourd'hui.

pim

2 avril 2015 à 20:26

Attention, un iPad Air 2 est très loin d'avoir un « disque dur » aussi performant. En revanche évidemment point de vue graphique il doit être bien plus puissant, car n'oublions pas que depuis qu'Apple fait des machines pour s'éteindre le cerveau, l'iPad est parfait pour les jeux et la vidéo.

Sethenès

2 avril 2015 à 20:40

Ca m'étonne un peu. SI on prend le GPGPU par exemple, les puces d'Intel ne sont pas si mauvaises que ça. Je serais surpris de connaitre le potentiel GPGPU des puces d'IPad.

Ben10

3 avril 2015 à 10:13

Peut-on finalement expliquer l'organisation de la gamme des Macbook? Le Macbook est mieux fini qu'un Macbook air en design, plus cher mais moins complet en connectique et moins puissant. Le Macbook Pro lui attend toujours sa mise à jour. Y a-t-il vraiment un ordre dans cette gamme ?

oryzon

3 avril 2015 à 10:14

@Sethenès
C'est difficile de comparer, et moi aussi je pense que les puces Intel sont tout de même devant.
Toutefois à mesure que l'enveloppe thermique des CPU se rapprochent les performances vont devenir comparables.
Le Core M a une enveloppe de 5W je crois alors les core ix des macbook air 2012 avait un TDP de 17W.

Il est difficile de dire qui des x86 ou des ARM like sont les meilleurs car ils n'étaient tout simplement pas conçue pour répondre aux mêmes besoins.

Maintenant qu'Intel s'aventure sérieusement sur le terrain des ARM la compétition va être féroce. Intel a à la fois un boulet et un énorme avantage : conserver la compatibilité avec l'ensemble des instructions x86/amd64.

Sethenès

3 avril 2015 à 11:51

@Ben10 : Si on prend la gamme de véhicule d'un constructeur automobile, peut-on facilement sérier la gamme selon une suite croissante simple et distincte qui voudrait qu'il n'y ait aucun recouvrement de modèle ? Est-ce même souhaitable ?

Un exemple, ne serait-il pas intéressant qu'Apple propose un 13" avec carte graphique dédiée ? Je crois que oui, mais il serait alors plus puissant que le modèle d'entrée de gamme des 15". Serait-ce un problème ? Pour moi, non.

Je ne dis pas que tout est parfait, mais ce qu'on voit, c'est un instantané. Dès qu'Apple sortira les puces Broadwell pour MacBook Pro 15", on aura plus que probablement un MacBook mis à jour.

Apple vient de sortir une sorte d'OVNI, c'est vrai, mais en mettant à jour en même temps le MacBook Air, le choix est laissé à l'utilisateur. Intel propose le Core M. Apple le décline dans la logique (même si pour le connecteur, un second m'aurait semblé souhaitable), après les utilisateurs achètent ou pas. Je ne vois pas trop le problème puisque le MacBook Air est aussi mis à jour et même les 11".

Il faut quand même aussi intégrer le fait, que pour les lecteurs de ce forum, la puissance représente quelque chose car ils font de la compression vidéo, du traitement d'image, des jeux plus ou moins gourmands. Mais que pour l'acheteur lambda, de l'ultra portable d'Apple, que représente la puissance ?

oryzon

3 avril 2015 à 15:32

@Sethenes
Moi je ne crois pas vraiment à l'acheteur lambda qui n'a pas besoin de puissance.
C'est vrai 95% de ton temps, mais vient toujours un moment où tu as des besoins ponctuels plus gourmands.
Même si tu ne fais de la bureautique, il y a beaucoup de cas où tu finis par avoir besoin de qqch d'un minimum costaud.
Il y a effectivement peu de monde qui a besoin de puissance quotidiennement, mais ponctuellement ça arrive presqu'à tout le monde.
Ma femme qui à la base aurait été la cible parfaite, se trouve aujourd'hui à râler sur le manque de puissance de son corei5 mobile parce qu'elle manipule des documents powerpoint de plusieurs dizaine de Mo, qu'elle lance photoshop, Indesign, Autocad et qu'elle créée des documents PDF qualité presse, et qu'en fond de tâche il y a Outlook, Word, Excel et Firefox, iTunes si elle a envie d'écouter de la musique en même temps...

Bref un ordinateur doit potentiellement servir à faire bcp, bcp, bcp plus de choses qu'un Ipad, même si ce n'est qu'occasionnel.

Ben10

3 avril 2015 à 16:05

Je suis assez d'accord avec oryzon. Je rajouterai que plus la puissance est limitée plus la durée de vie du produit est faible. D'autant plus qu'aucun composant peut être remplacé au bout de quelques années pour s'ajuster aux besoins.
Présenter une telle innovation en terme design et découvrir sous le capot un moteur de coccinelle ça le fait pas trop en terme d'image. Il aurait été un poil plus boosté, j'aurais compris son positionnement haut de gamme dans l'ultra portable. Là une fois de plus ça ressemble à un compromis à la Apple avec un prix salé. Dommage.
En revanche ce que je me dis, c'est que le Macbook Pro qui va arriver dans le courant de l'année lui, il peut réellement combler ce manque en ne faisant pas de compromis. Beau design, connectique complète, stockage et puissance au minimum raisonnable, au mieux éblouissante, c'est le moins qu'on puisse attendre.

pehache

3 avril 2015 à 23:12

Faut arrêter une seconde avec le manque de puissance. Ce nouveau MacBook est moins puissant que le MBA, mais il est plus puissant que beaucoup d'ordinateurs qui se vendent couramment aujourd'hui. L'exemple de la femme d'Oryzon qui manipule des PPT de plusieurs dizaines de Mo, qui utilise photoshop, autocad, indesign, et génère des PDF qualité presse, n'a absolument rien de représentatif.

Et au moins à terme, contrairement à ce qui se passait jusqu'à maintenant entre le MBA et le MBPR, il y a aura une vraie segmentation entre le MacBook peu puissant et ultra-portable pour faire de la bureautique principalement, et le MacBook Pro pour ceux qui ont besoin de plus de puissance.

Michel Bellemare

4 avril 2015 à 22:25

Quelqu'un qui peut-il m'expliquer l'utilité du frein à l'arrière du Macbook, qui limite l'ouverture du Macbook à un angle maximum de 90°. Les autres MacBook n'ont pas la flexibilité d'un Yoga de Lenovo, mais n'ont pas cette contrainte.

Quelqu'un peut-il m'expliquer son avantage, qui m'apparaît comme une erreur de design (l'équivalent de l'objectif qui dépasse de la coque pour le iPhone 6).

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription