Le MacBook Pro 2015, l'occasion manquée


En dévoilant hier son MacBook Pro 15,4" 2015, Apple a redonné un peu de cohérence à sa gamme d'ordinateurs portables professionnels, en y intégrant notamment le trackpad Force Touch et la mémoire flash plus rapide du MacBook Pro 13,3" qui avait été revu en mars. Toutefois, en dehors de la nouvelle carte graphique du MacBook Pro le plus haut de gamme dont les performances n'ont pas encore été mesurées mais qui promet de jolis progrès, le soufflé retombe vite : comparé aux anciens modèles, le MacBook Pro 2015 n'apporte pas grand chose.


MacBook Pro 15 Force Touch

Bienvenue en 2013


Si l'on compare le MacBook Pro 15,4" 2015 au même modèle de l'année dernière, les différences sont minces : arrivée du trackpad entièrement tactile Force Touch et de son système de retour de force, intégration de SSD plus rapides, et enfin gain d'une heure d'autonomie. Le reste est strictement identique, qu'il s'agisse du processeur, de la puce graphique, de la mémoire vive ou de l'espace de stockage (lire : Le MacBook Pro 15,4" 2015 est enfin là !). Pratiquement un an après les précédents modèles, Apple nous propose donc une mise à jour de routine, qui fait évidemment un peu mieux que le modèle précédent mais qui ne justifie pas un changement de modèle. Loin de nous l'idée de vouloir changer de Mac à chaque sortie de nouveau modèle, bien sûr, mais la situation commence à devenir systématique : vous souvenez-vous du MacBook Pro 2014 ? Lui aussi était une minuscule amélioration du MacBook Pro 2013 (lire : Le MacBook Pro 2014 est disponible !). Pour vous rendre compte des différences qui séparent ces trois générations, voici un rapide comparatif du MacBook Pro 15,4" fin-2013 et du MacBook Pro 15,4" mi-2015 :




Alors que la différence entre les deux processeurs reste globalement imperceptible pour le commun des mortels, la seule véritable nuance réside donc dans la mémoire vive, passée de 8 Go à 16 Go. Le trackpad Force Touch, lui, est bien évidemment sympathique mais ne révolutionne rien pour le moment (lire : Comment fonctionne Force Touch ?), d'autant que ce dernier ne fait d'ailleurs pas nécessairement l'unanimité, beaucoup d'utilisateurs lui préférant le bon vieux bouton physique. Enfin, la vitesse supraluminique de la mémoire flash fait bien joli sur la fiche technique mais présente un intérêt plus que limité sur un module de capacité aussi restreinte. Que reste-il donc en faveur du MacBook Pro 2015 ? Son prix ? Encore raté ! En deux ans, le MacBook Pro a stagné et son prix déjà salé a réussi à augmenter (même si cette hausse est principalement due aux fluctuations de l'euro). Notez qu'il était d'ailleurs possible de doter le MacBook Pro 2013 de 16 Go de mémoire vive au lieu de 8 Go pour un supplément de 100 €, ce qui réduit encore l'écart technique entre ces deux machines.




Intel a bon dos


À la décharge d'Apple, il faut bien avouer qu'Intel traîne un peu des pieds, au point que nous ne parvenons pas à nous souvenir de la dernière fois où Apple avait osé dévoiler un nouvel ordinateur équipé du même processeur que le modèle précédent. Avec les processeurs de génération Skylake qui sortiront en fin d'année, Apple pourra aller plus loin : vraie progression de la puissance, nouvelle augmentation de l'autonomie, gestion de nouveaux standards comme le Thunderbolt 3, le PCIe 4, la mémoire DDR4... sans parler du processeur graphique et de nouveautés qui n'ont peut-être pas encore été annoncées. Seulement, mettre cette révision anémique sur le dos d'Intel serait un peu facile : le fondeur de Santa Clara produit certes des composants primordiaux du MacBook Pro, mais ce ne sont pas les seuls. Nous pouvons tous trouver un poste sur lequel le MacBook Pro avait bien besoin d'une évolution : la capacité de stockage.




Comment peut-on commercialiser en 2015 un ordinateur avec 128 Go de stockage à 1 449 € ? Apple facture 200 € pour 128 Go de mémoire flash supplémentaire, et se situe pratiquement quatre fois au dessus des prix du marché alors que les prix de la mémoire flash continuent de s'effondrer. En ce qui concerne le modèle 15,4", le passage à 512 Go de stockage est facturé 360 €, et le passage à 1 To de stockage est facturé 960 €. L'ordinateur portable d'Apple le moins cher à disposer d'une diagonale de 15,4" et de 1 To de stockage coûte ainsi 3 209 €. S'il y avait une seule chose à changer entre le MacBook Pro 2014 et le MacBook Pro 2015, c'était bien cela.




Rendez-vous en 2016


L'absence de nouveautés du côté des processeurs d'Intel était l'occasion pour Apple d'améliorer d'autres caractéristiques de ses ordinateurs portables. Les nouveautés présentées hier sont assurément bonnes à prendre, mais il ne s'agissait pas d'urgences et Apple est passée à côté de son sujet. Aujourd'hui, sauf besoin de carte graphique puissante, il est sans doute plus intéressant d'acheter à moindre coût un modèle 2014 ou même 2013 doté d'un module de mémoire flash confortable, plutôt que d'opter pour un MacBook Pro 2015 hors de prix qui n'apporte que des nouveautés relativement superficielles. Qu'il s'agisse de vendeurs tiers ou du Refurb Store où le MacBook Pro 15,4" 2013 est proposé à partir de 1 629 € et le MacBook Pro 15,4" 2014 à partir de 1 819 € à l'heure où nous écrivons ces lignes (lire : Qu'est-ce que le Refurb Store ?), les choix ne manquent pas pour faire des économies sans réellement faire de compromis. L'autre choix, peut-être le plus sage si votre ordinateur actuel vous satisfait toujours : attendre la prochaine révision avec les processeurs Skylake, qui aura lieu au plus tôt en fin d'année 2015 et plus probablement en début d'année 2016.

MacBook Pro sur l'Apple Store

PARTAGER SUR :


Nouvelle analyse : MacBook Pro

Sur le même sujet

Vos réactions (22)

bunios

20 mai 2015 à 17:44

"L'autre choix, peut-être le plus sage si votre ordinateur actuel vous satisfait toujours : attendre la prochaine révision avec les processeurs Skylake, qui aura lieu au plus tôt en fin d'année 2015 et plus probablement en début d'année 2016"
Ce que je vais faire avec grand plaisir voir peut-être plus....on verra Skylake....je croise les doigts pour que les prix redescendent aussi en même (parité euro/dollar).

A+

Ps : C'est une petite mise à jour minimaliste....toujours bon à prendre.

Vianne

20 mai 2015 à 18:19

Effectivement Attendons skylake. Ce qui serait bien c'est que les MacBooks sous skylake soient proposés avant Noël.

oryzon

20 mai 2015 à 18:28

Concernant les nouveautés à mon avis il n'y a pas de scandale.
Le problème vient plutôt de ceux qui attendent monts et merveilles tous les ans .

Les deux vrais défauts sont dans le prix des options de la RAM et du SSD.
Mais c'était déjà le cas avant, c'est le cas sur tous les autres produits de la marque, et il y a fort à parier que cela le reste et qu'en plus à l'avenir tout soit soudé (cf Macbook).

Donc même si c'est très dommageable là encore aucune surprise. La vraie surprise serait qu'Apple fasse machine arrière sur ce qui est devenue une pratique commerciale délibérée.

Comme disait l'autre il suffit d'arrêter d'acheter.
Perso devoir raquer comme un ouf pour mettre plus de capacité, ou ne pas pouvoir le faire ultérieurement quand les prix des disques auront encore baisser ça suffit à me faire aller voir ailleurs.

VanZoo

20 mai 2015 à 18:48

L'avancée sera double voir triple ( Skylake + TB3 et peut-être USB-C )

Stef38

20 mai 2015 à 19:04

Et pour le 13" pareil?
J'hésite entre le 2015 éducation: i5 2.9GHz 8Go et 512Go à 1879€
ou sur le refurb le 2014: i5 2.8GHz 8Go et 512 Go à 1529€

Soit 350€ d'écart, est ce que le fait que ce soit neuf vs refurb, et la différence de rapidité du proc et du nouveau SSD sera visible et permettra de garder la machine un peu plus longtemps ou c'est quasi kifkif?

Stef38

20 mai 2015 à 19:10

Je crois que la carte vidéo aussi a changé, peut être un plus intéressant de ce côté là? ou côté autonomie?

Merci sylvain en tout cas pour tout tes articles super intéressant, j'étais parti sur le nouveau macbook, mais tout le monde me l'a déconseillé même pour faire juste un peu seulement de photos et de vidéos...

A+
Stef

Consoso

20 mai 2015 à 19:42

Ptite faute dans le paragraphe Intel a bon dos : cet révision anémique

Sylvain

20 mai 2015 à 19:47

@Stef38 : oui en effet, comme dit en introduction il faudra attendre les tests mais c'est encourageant, ensuite je me suis plus focalisé sur le modèle d'entrée de gamme.
Pour ton hésitation, personnellement j'opterais pour le Refurb. Je ne connais pas ton utilisation mais à moins de pousser ton ordinateur à bloc très régulièrement tu ne verras aucune différence.
@Consoso : merci !

Silaith

20 mai 2015 à 20:27

Et oui, encore une occasion manquée de plus. Excellent article, dont je partage les conclusions. Mais franchement, à chaque news de Consomac je sens l'exaspération monter en moi...

Ça fait maintenant plusieurs années que l'on est nombreux à espérer une refonte un peu ambitieuse, mais non. Et comme c'est justement souligné : ces disques durs 128go, vendus maintenant encore plus chers, sont juste une honte. On est totalement hors du temps là.

Enfin bref, en attendant je boycott, je reste sur mon vieux Macbook Pro 13", et prends mon mal en patience. Mais je desespère sincèrement de voir Apple renouer avec l'esprit innovant et courageux qui l'a souvent animé - et distingué- !!!

Gunner

20 mai 2015 à 22:10

Bien content d'avoir acheté un 13 pouces en octobre 2013...

kevandry

20 mai 2015 à 22:29

Complètement dégoûté de l'attitude d'Apple!!
Cela fait 3 ans que plus rien ne bouge, n'évolue, a croire qu'ils n'en ont vraiment rien a faire du client qui va dépenser 2 smic pour acheter ses ordis.
Je suis en graphisme et il est presque inconcevable de travailler autrement qu'avec un Mac, puissance oblige.
3 ans que j'attend pour au final m'entendre dire que celui que j'aurais acheté en 2013 est quasi le même....
Et bien j'en viendrais presque à souhaiter un flop commercial pour leur provoquer un électrochoc et qu'ils accélèrent le mouvement.

Sethenès

20 mai 2015 à 23:16

Pour la taille des SSD et le prix, je suis assez d'accord.

Par contre, je trouve que cette machine est, compte-tenu de l'absence de nouveau processeur chez Intel, nettement plus puissante que la précédente. Un nouveau SSD et une carte graphique qui n'est pas un "petit" up comme on aurait pu le craindre, mais bien une réelle rupture.

De toute manière, une puce Broadwell n'aurait rien ajouté en puissance, ni en fonctionnalité.

Hormis le prix et la taille du SSD, qu'est-ce que Apple aurait pu ajouter pour vous contenter ?

five_magics

20 mai 2015 à 23:28

l'USB 3.1 peut être ?

bunios

21 mai 2015 à 09:47

Je suis du même avis que Sethenes. C'est quand même la grande faute à Intel la stagnation des processeurs depuis 2-3 ans au niveau des performances. Sauf pour l'autonomie....de nos portables. L'essentiel des gains obtenus.

Par contre, niveau prix et capacités, c'est un peu fou la politique d'Apple. Ça fait franchement chère pour la petite évolution même si la parité euro/dollar y est pour quelque chose.

Pour ma part, finalement, c'est bien car ça va permettre d'attendre le processeur Skylake en fin d'année 2015/début 2016 avec impatience les vraies nouveautés. Et perdurer avec mon valeureux MacBook Pro Classique de 2012...(acheté en 2013)

A+

pehache

21 mai 2015 à 10:05

Kevandry : "Je suis en graphisme et il est presque inconcevable de travailler autrement qu'avec un Mac, puissance oblige."

C'est une blague ? On peut trouver des PC aussi puissants qu'on veut, et même plus que des Mac.

kevandry

21 mai 2015 à 15:52

Pehache, bien sur qu'on peut trouver des PC plus puissant là n'est pas la question.
Tout le milieu du graphisme travaille avec des mac que je le veuille ou pas. Du coup comme tu dois le savoir les passerelles ne sont pas légions entre les deux systèmes d'exploitation et que la lois du milieu m'oblige à travailler avec un mac. (Sachant qu'en plus les mac ont toujours été réputé pour leur avance technologique)
Alors excuse moi de mes blagues mais professionnellement je n'ai pas le choix.

Baradal

21 mai 2015 à 19:08

@kevandry : A une époque ou la suite CS tourne sur le cloud tu discours est assez étonnant.

Même, mis à part ça il me semble que la suite CS 6 (et même avant) tourne mieux sous Windows que sous OS X.

kevandry

21 mai 2015 à 19:48

@Baradal oui biensur technologiquement parlant mais entre des années de traditions et une certaine flemme sans doute des agences..
En tout cas je n'ai vu que des freelance travailler avec des windows et encore, toutes les agences que j'ai croisé sont sur mac OS X et cela reste la norme, et comme mac OS X est très peu tolérant envers les autres systèmes je reste obligé d'investir de grandes sommes dans des machines qui effectivement sont moins puissantes que leur équivalent pc mais je n'ai pas vraiment le choix.

Sur le principe si tout le monde changeait ca irait mais c'est pas parti pour changer ...

oryzon

22 mai 2015 à 17:09

@kevandry
Tu dis franchement n'importe quoi !
Un peu comme si moi je disais que je suis obligé d'être sur Window par ce que tout le monde utilise Word/Excel/Outlook/Powerpoint.
Ils sont parfaitement disponible sur Mac, et tous les logiciels graphiques tournant sur Mac sont depuis longtemps performant aussi sur PC.
Si tu veux te prendre un Mac pour faire comme les autres (ou pour sa finition, ou pour son ergonomie etc) très bien mais assumes. Si tu veux un ordinateur pour sa puissance sur les solutions graphiques bah c'est un PC qu'il te faut, enfin sauf si tu peux te payer un MacPro.

kevandry

23 mai 2015 à 09:37

oryzon mais encore une fois vous comprenez pas c'est pas un problème technique, les logiciels sont présents sur les 2 os etc.
Le problème n'est pas technique mais global.
Quand tout le monde autour de toi a des Mac, quand au travail c'est un Mac et bien malheureusement ça devient compliqué d'être toi même sur Windows.
Va faire un tour dans une agence de design, de graphisme, de pub... Tu verras.
Après si tu ne veux pas me croire alors libre à toi mais je ne te permet pas de dire que je raconte n'importe quoi surtout quand il s'agit de mon métier.

billgates

23 mai 2015 à 10:31

Sans vouloir enfoncer le clou oryzon a raison
Je fais moi même du web design et je travailles sous osx car j'aime l'ergonomie et la stabilité de l'os mais je pourrais très bien faire le même travail sous windows.
"Problème technique", "très peu tolérant envers les autres systèmes" je ne vois pas de quoi tu parles tu peux très bien travailler avec windows lorsque d'autres collègues ont des macs : les psd, les polices, la suite cs... Tout ça passe très bien d'un os à l'autre je ne sais pas ce qu'on t'as raconté.
Et en question de puissance pure tu auras bien plus en achetant un pc qu'un mac à un prix équivalent.
Donc si tu dois vraiment faire de grosses concessions lorsque tu achètes tes macs dis toi quand même que tu pourrais faire les mêmes choses sous windows et cela que tu nous croies ou non

kevandry

23 mai 2015 à 12:08

Billgates mais je n'ai jamais remis en question la possibilité technique de le faire (jai dis que c'est moins facile), je rapporte juste mon expérience personnelle et si vous pensez mieux connaître ma vie que moi bah tant mieux pour vous.
Et je ne comprend pas votre problème d'ailleurs, moi a la base je dis que Apple ne fait pas d'effort pour ses clients par rapport aux prix qu'ils exercent, si ça vous va de payer aussi chère des produits pas a la pointe de la technologie alors tant mieux pour vous ^^.

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac