Apple présente OS X 10.11 El Capitan


C'est peut-être la meilleure nouvelle que nous puissions avoir ce soir : le successeur de OS X 10.10 Yosemite ne tentera pas de révolutionner le Mac, mais d'améliorer par petites touches les performances et l'expérience utilisateur d'un système qui n'aura pas fait que des heureux. OS X 10.11 El Capitan, c'est son nom, apporte donc peu de nouveautés fracassantes, mais promet surtout de résoudre les différents défauts de son prédécesseur.




Stabilité et performances


El Capitan est le nom de la grande formation rocheuse présente dans le parc national de Yosemite. Avec OS X 10.11, Apple n'a donc pas changé de lieu, signe qu'il s'agit d'une nouvelle version plus modeste et destinée à régler les soucis de la précédente. Apple a déjà utilisé cette formule par le passé, par exemple avec Mac OS X 10.6 Snow Leopard qui reprenait le nom de Mac OS X 10.5 Leopard et qui n'apportait qu'un nombre très limité de nouvelles fonctionnalités. Si El Capitan apporte plusieurs nouveautés que nous verrons un peu plus loin dans cet article, ce sont donc bien les performances et la stabilité du système dont il est question avec OS X 10.11.




Il y a peu de choses à dire sur cet aspect, Apple ayant donné peu de détails en dehors de l'adoption de sa technologie Metal, qui permettra la création de jeux plus fluides et puissants. La firme de Cupertino promet néanmoins une expérience utilisateur beaucoup plus fluide partout dans le système, avec par exemple une ouverture 1,4x plus rapide pour les applications, ou un passage d'une application à l'autre 2x plus véloce. Bien évidemment, ces allégations resteront à mesurer dans la vraie vie et nous nous empresserons de tester la première version bêta d'OS X 10.11 El Capitan pour vous livrer nos premières impressions.


Nouvelles fonctionnalités


Malgré le fait qu'Apple se concentre principalement sur les performances et la stabilité de son nouveau système, OS X 10.11 El Capitan n'est pas dépourvu de nouveautés. Il n'y a pas de nouvelle fonctionnalité qui se dégage particulièrement du lot, mais plutôt quelques petits ajouts sympathiques, à l'image du curseur qui grossit si vous agitez rapidement votre souris ou votre doigt sur le trackpad, afin de le retrouver facilement.

La première nouveauté concerne le mode plein écran, qui gagne la possibilité d'afficher deux applications d'un seul coup. L'espace alloué à telle ou telle application peut être modifié grâce à la barre verticale noire située par défaut au centre de l'écran. Mission Control a également été légèrement revu pour plus de fluidité et pour pouvoir gérer le mode plein écran à une ou deux applications plus facilement.




Autre nouveauté importante : Mail. Le client d'e-mail d'Apple reçoit son lot d'améliorations, comme la possibilité de supprimer un message à la manière d'iOS grâce à un petit mouvement sur le trackpad, ou encore d'afficher tous les messages en cours de rédaction sur une seule fenêtre disposant d'onglets.




La possibilité de créer des contacts ou des événements directement depuis un e-mail est d'ailleurs grandement améliorée.




Spotlight a également été légèrement revu, et est désormais capable de répondre à des questions plus complexes, comme « montre moi les documents sur lesquels j'ai travaillé la semaine dernière » et intègre d'ailleurs des contenus plus riches, comme la météo ou encore des services de vidéo.




Du côté de Notes, les nouveautés sont importantes : support des dessins, des listes, des contenus riches comme les photos... La possibilité d'ajouter un contenu à Notes a d'ailleurs été implémentée à plusieurs applications sur OS X, comme par exemple Photos qui a été revu pour pouvoir gérer des extensions créées par des éditeurs tiers.




Maps a également reçu la possibilité de gérer les transports en commun (tracés, horaires, etc.), bien que cette nouveauté sera certainement plus utile sur iOS. La nouvelle est excellente, malheureusement aucune ville française n'est présente pour le moment...




Enfin, Safari promet deux nouveautés majeures : la possibilité d'épingler quelques onglets sur la gauche de l'écran, et la possibilité de repérer quels onglets comportent du contenu qui émet du son, et éventuellement couper le son de certains onglets.






Rendez-vous cet automne


OS X 10.11 El Capitan sera une mise à jour gratuite qui sera disponible cet automne, et ce dernier sera compatible avec tous les Macs qui peuvent gérer OS X 10.10 Yosemite. Si vous n'êtes pas développeur, vous aurez la possibilité d'avoir un avant-goût du nouveau système avec une phase de bêta publique qui débutera durant le mois de juillet. Si vous êtes développeur, une première bêta a été mise à votre disposition ce soir. Nous testerons bien sûr cette nouvelle version majeure d'OS X dans les prochains jours, et vous donnons rendez-vous sur Consomac pour découvrir nos premières impressions.


PARTAGER SUR :


Nouvelle analyse : macOS

Vos réactions (18)

LolYangccool

8 juin 2015 à 22:34

Le curseur qui grossi, non mais sans rire, j'en reviens pas qu'il l'est mise en avant pendant la keynote celle-là...

Ewilan

8 juin 2015 à 22:44

@lol : ils ont bien "dévoilé" le changement de fond d'écran de l'watch...

pehache

8 juin 2015 à 22:48

Oui, c'est assez ridicule de présenter ces "extraordinaires" fonctionnalités dans une keynote...

Rendez-vous compte, pour la première fois dans l'histoire de l'informatique on peut changer un fond d'écran !

Mout

8 juin 2015 à 23:04

La présentation du curseur qui grossit, je la prends au deuxième degré, genre
"Eh, Fred, t'es cap de parler de ca au public ?
-Une bouteille de champ' que j'le fais, Eddy !
-Tenu !"
et hop.

Orion

8 juin 2015 à 23:10

Il ne faut pas oublier qu'ils étaient censés parler de la nouvelle Apple TV mais qu'ils l'ont annulé à la dernière minute, ils ont donc du meubler le temps...

iChe

8 juin 2015 à 23:17

C'est quoi cette fascination pour la nouvelle watch face “photo” de l'Apple Watch ? Vous avez déjà oublié le temps passé par Steve Jobs à présenter la possibilité de mettre des fonds d'écran sur l'iPhone dans les premières versions du système ? Ou à réarranger les icônes ?

Ewilan

8 juin 2015 à 23:18

Après, en ce qui concerne le curseur, s'ils ont parlé de ça pour meubler parcequ'il n'y avait pas assez de nouveautés, ça peut être pour deux raisons : soit ils ne veulent juste pas admettre que la plus grosse nouveauté est la correction des bugs et l'amélioration de la stabilité (on peut comprendre qu'ils ne parlent pas pendant un énorme coup de pub des bugs qui traînent depuis 4 ans...), soit ça tourne vraiment à la merde et Apple fait officiellement dans le joujou. J'ose encore espérer que la première possibilité est la bonne, mais j'y crois de moins en moins...

iChe

8 juin 2015 à 23:32

Ils ont voulu meubler ? Alors qu'ils ont remplacé l'habituel introduction de 10 à 20 minutes, l'essence même du “je meuble”, par un bête “Everything is great!” ? J'ai du mal à comprendre la logique.

Silaith

8 juin 2015 à 23:34

De sacrées bonnes idées en tout cas, prises une par une elles peuvent amuser, mais ensemble elles promettent une expérience quotidienne toujours plus confortable et intuitive ! Vivement. Par contre je suis curieux d'en apprendre plus sur cette technologie "Metal", rien de très clair n'a été dit dessus sur Consomac.

VanZoo

8 juin 2015 à 23:38

L'épicentre du changement ? Je n'ai pas bien vu en quoi la formule pouvait prendre sens
Ou amie ce slogan était prévu pour l'Apple TV

Baraka

9 juin 2015 à 01:03

Comme toujours, certains râlent de n'avoir pas vu se réaliser des rumeurs plus ou moins fantaisistes. Pour ma part, je suis plutôt satisfait de cette keynote : sans fioritures, sans trucs soi-disant fracassants, concentrée sur l'amélioration de l'existant. Au final, c'est tout ce qu'il faut : si Yosemite était fiable à 100% sur ses fonctionnalités, idem pour iOS 8, il n'y aurait sans doute pas eu besoin de keynote tout court.

pehache

9 juin 2015 à 01:08

@iche : ce n'est pas parce que SJ a déjà passé du temps il y a 8 ans à montrer qu'on pouvait changer le fond d'écran sur l'iPhone, que cela en est moins ridicule de montrer qu'on peut changer de fond d'écran sur la watch.

iChe

9 juin 2015 à 01:58

Pourquoi ? Avant on ne pouvait pas, maintenant on peut ; c'est tout. Personne ne dit que c'est révolutionnaire, heureusement. C'est quelque chose que des gens voudrons faire et ferons, il peut bien prendre 30 secondes sur 2h30 pour montrer ça.

pipoca

9 juin 2015 à 07:58

Ne s'agit-il pas ni plus ni moins d'une 10.10.5 déguisée en 10.11 ?

pehache

9 juin 2015 à 10:43

"Kevin Lynch a changé un fond d'écran. La salle a applaudi."

--> Je suis vraiment le seul à trouver cela ridicule ?

Ben10

9 juin 2015 à 14:01

@pehache : quand j'ai lu ça, j'ai soupçonné la redac d'avoir fait une pointe d'ironie.
j'ai trouvé ça drôle

Ewilan

9 juin 2015 à 20:27


@pehache : non, tu n'est pas le seul. Maintenant, il est clair qu'un appareil ou on ne peut pas changer le fond d'écran n'est réservé qu'à des usages, basiques (on n'en trouvera donc pas chez Apple). En parler, je comprends, en faire une démo, c'est ridicule.

Guyom

10 juin 2015 à 11:00

Faut dire que tous ce qui est annoncé pour OSx n'a rien de nouveauté ou révolutionnaire. Enfin si pour l'OS d'Apple peut être mais en générale bof.
Des onglets qu'on épingle ou le repérage des onglets produisant du son pour Safari c'est une nouveauté mais pas dans le monde des navigateurs web et de là à en faire la promo dans une keynote en public.
En fait j'ai toujours du mal avec le concept d'une keynote pour présenter une mise à jour. Faire la présentation d'un produit nouveau OK, d'un OS nouveau qui va demander une transition avec le précédent OK mais là c'est juste une mise à jour avec des gadgets déjà présent ailleurs ou sur OSx via des softs tierces où on nous promet pour la énième fois de la stabilité tout ça. On l'a vu avec Mavericks et Yosemite, la stabilité on repassera. Je parie même qu'ils promettent une fois de plus la correction des problèmes wifi qui ne sont toujours pas corrigés voir empirés.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription