Intel va ralentir la cadence de miniaturisation de ses processeurs


Voilà malheureusement une nouvelle à laquelle nous nous attendions : le PDG d'Intel, Brian Krzanich, a profité de l'annonce des résultats financiers trimestriels de son groupe hier soir pour confirmer les difficultés rencontrées par ses ingénieurs pour maîtriser la gravure de processeurs avec une précision de 10 nanomètres. La conséquence est directe : les processeurs Kaby Lake dont nous vous parlions le mois dernier (lire : Kaby Lake pour succéder à Skylake ?) vont bien voir le jour. Ils seront toujours gravés avec une précision de 14 nanomètres et succéderont aux puces Skylake l'année prochaine. L'architecture Cannonlake et sa gravure d'une précision de 10 nanomètres, elle, est donc repoussée à la fin d'année 2017.


Intel Kaby Lake Tick Tock

Peu de choses sont connues sur Kaby Lake sinon que nous aurons droit à des « améliorations de performances », et tout laisse à penser qu'il ne s'agira que d'une révision mineure des puces Skylake en attendant les vraies nouveautés de Cannonlake. En substance, les processeurs d'Intel vont stagner en 2016 et il ne faut pas s'attendre à des révolutions l'année prochaine. Tout comme les puces Haswell Refresh l'année dernière n'avaient pas apporté la moindre innovation, les puces Kaby Lake ont tout d'un artifice marketing qui tentera de masquer les difficultés grandissantes d'Intel à repousser les limites de la physique. Comme nous l'avons vu il y a quelques jours avec la fracassante annonce d'IBM et ses puces gravées avec une finesse de 7 nanomètres (lire : 7 nm : la course à la finesse continue !), les avantages de la miniaturisation des processeurs sont en effet multiples mais représentent des défis techniques extraordinaires. Malgré quelques embûches, les prochaines années promettent d'être passionnantes et les petits retards pousseront, espérons-le, les fabricants à redoubler d'efforts pour innover dans d'autres domaines.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (1)

aexm

17 juillet 2015 à 10:21

Ca me rappelle la période ou Intel avait changé de fusil d'épaule avec la montée en fréquence (limite de la technologie) et commençait à vendre du multi processeur …

Vont ils devoir changer d'angle de vente à cause de la limitation ?

Les processeurs étant vraiment trop rapides pour 70% des utilisateurs …
L'équation devient de plus en plus difficile à résoudre …

Sebastien

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription