Avec la Surface Book, Microsoft s'attaque au MacBook Pro


C'était la grande surprise de la soirée : après avoir présenté la Surface Pro 4, une tablette électronique plus légère, plus puissante et plus confortable que son prédécesseur (vous pouvez découvrir tous les détails ici), Microsoft a dévoilé hier soir un tout nouveau concept dénommé Surface Book. L'entreprise de Redmond n'y est pas allée par quatre chemins : la Surface Book s'attaque au MacBook Pro et Microsoft se permet de promettre une puissance deux fois supérieure à l'ordinateur professionnel d'Apple. Et ce n'est pas tout...




La Surface Book va en effet plus loin que l'ordinateur portable d'Apple en proposant un écran... détachable ! Il s'agit donc d'un ordinateur hybride, où l'écran Retina de 13,5" d'une définition de 3 000 x 2 000 pixels peut se transformer en tablette tactile (un stylet supportant 1 024 niveaux de pression est inclus). L'ensemble est très léger avec 1,516 kg sur la balance (64 grammes de moins que le MacBook Pro 13,3"), et promet une autonomie de 12 heures en lecture vidéo, comme l'ordinateur d'Apple. La Surface Book est équipée d'un processeur Core i5 ou Core i7 de génération Skylake (que l'on attend pour le début d'année prochaine sur le MacBook Pro) situé dans l'écran, ainsi que d'une carte graphique dédiée Nvidia située sous le clavier. La courte vidéo suivante vous donnera une idée très précise de la vision de Microsoft :




Si la Surface Book représente donc assurément un concept innovant et une vision très intéressante de la part de Microsoft, l'ancien ennemi d'Apple joue toutefois les cachotiers en ne révélant ni les références des processeurs utilisés, ni la référence de la carte graphique dédiée de Nvidia. Comment la Surface Book pourrait-elle être deux fois plus puissante que le MacBook Pro, qui utilise pourtant des processeurs d'Intel parmi les plus puissants de leur catégorie ? Il paraît évident que Microsoft a comparé son hybride au MacBook Pro 13,3", qui ne dispose que de processeurs bicoeurs (contrairement au MacBook Pro 15,4" qui intègre des puces dotées de quatre coeurs), et donc que Microsoft a doté son nouvel ordinateur d'un processeur quadricoeurs effectivement bien plus puissant. Néanmoins, les caractéristiques techniques présentées sur le site de Microsoft font état d'un processeur graphique intégré Intel HD graphics 520 pour le modèle d'entrée de gamme. Or, seuls deux processeurs correspondent à cette description dans le catalogue des processeurs Skylake d'Intel (lire : Quel processeur Skylake pour quel Mac ?) : le i5-6300U et le i5-6200U. Il s'agit de processeurs bicoeurs, d'une gamme de puces qu'Apple utilise pour le... MacBook Air.




Voilà une annonce fracassante qui cache ainsi une technique marketing que l'on reproche trop souvent à Apple : la Surface Book d'entrée de gamme sera donc largement moins puissante qu'un MacBook Pro contrairement aux affirmations de Microsoft, sera d'ailleurs dépourvue de carte graphique dédiée, et cette dernière ne disposera que de 128 Go de stockage (ce qui est pratiquement inutilisable). Si l'on peut faire confiance à Microsoft pour que les options de montée en gamme soient moins outrageusement onéreuses que celles d'Apple, la facture sera tout de même rapidement très salée : le modèle d'entrée de gamme sera en effet vendu 1 649 €... Tous les prix en euros ne sont pas encore connus, mais le modèle haut de gamme, avec 512 Go de stockage, 16 Go de mémoire vive, une puce Core i7 et une carte graphique dédiée, atteindra 2 699 dollars, soit 200 dollars de plus que le MacBook Pro 15,4" équivalent. En attendant bien sûr l'arrivée de la prochaine génération de MacBook Pro, qui devrait sortir en début d'année 2016, à peu près au même moment que la Surface Book dont la sortie française est prévue pour le « premier trimestre 2016 ». Le premier ordinateur portable de l'histoire de Microsoft est donc osé, innovant et pourquoi pas même visionnaire, ce qui est particulièrement réjouissant de la part de la firme de Redmond qui se montre bien plus agressive qu'il y a quelques années. Mais le prix de cette vision ne serait-il pas rédhibitoire ?


PARTAGER SUR :

Retrouvez le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (21)

Spinnozza

7 octobre 2015 à 11:57

Mettons les tarifs de côté quelques instants:
Apple à répondu (murmuré?) à la surface Pro via le pseudo iPad Pro. Et voilà que Microsoft fait mieux que mieux avec un écran de 13,5" plus puissant (ça reste à voir) que certains MacBook Pro (bien évidement qu'il la compare au 13") avec un vrai clavier fourni et pas en option (pour les geek: j'ai lu qu'un "GPU Nvidia" serait logé dedans), des ports en veux tu en voilà... En gros c'est l'iPad que j'aimerais que nous fasse Apple (peut être dans 10 ou 15 ans ?)

En faisant un iPad Plus non seulement Apple n'a répondu que partiellement à Microsoft mais il lui manque un segment des hybrides maintenant avec la sortie de ce bijou de surface book (pas esthétiquement hein!) Sans parler de la planche à pain nommé "MacBook2015" qui parait complètement préhistorique pour une tarif égal!

Pour moi qui apprécie bien Apple, je trouve que Microsoft a tout juste sur ce produit! J'espère que la demande sera au rendez-vous car ce serait le seul moyen qu'Apple prenne conscience de ce que veulent les consommateurs. Seule la compétition fait bouger la pomme.

Les prix restent assez exorbitants je trouve, certainement le gros point négatif qui va freiner le plus le consommateur.

+1 pour cette Surface Book

Stark

7 octobre 2015 à 12:21

@Spinnozza je pense pareille (tu m'épargnes quelques lignes)

Je ne suis pas preneur, mais le fait que Microsoft propose de telle produit (pas radin sur la mémoire de stockage et RAM) va (j'espère) préoccuper Apple et les pousser a proposé des Macbook Pro plus cohérent (surtout côté puissance graphique)

Ras le bol des mise a jour avec une simple affinage des laptops

Gaius

7 octobre 2015 à 12:24

C'est certes cher et à la présentation marketing douteuse (2x more powerful), mais bon dieu qu'est-ce qu'elle en jette cette machine !

Elle a vraiment tout pour plaire. Pour le moment il faut attendre comme pour le MacBook Air à l'époque pour que le tout arrive à maturité, mais ça laisse présager le meilleur !

GG Microsoft pour cette belle machine !

il450

7 octobre 2015 à 12:34

J'aime l'idée de la surfacebook mais le résultat est moins beau. En mode tablette son écran inadapté et son os sont inadaptés à un tel format. Je comprends mieux pk Apple rechigne pour le moment à installer un OS X sur l'ipad, ça ne convient pas à une utilisation tablette. Par contre, il faudrait creuser sur un système amélioré qui soit plus qu'un simple os d'ipad et moins qu'un os de microsoft de bureau.

pehache

7 octobre 2015 à 12:44

@il450 : qu'est-ce qui est inadapté en mode tablette au juste ? Depuis W8, Windows propose justement une interface adaptée à l'utilisation tablette (la fameuse interface Metro/MUI). La grosse faiblesse jusqu'à maintenant c'est le peu d'applis développées pour cette interface, mais petit à petit ça progresse. Quant à l'interface bureau classique, l'utiliser en tactile ce n'est pas idéal, mais c'est possible, et avec un stylet ça devient même efficace (les tablet-PC des années 2000 fonctionnaient comme ça).

Baraka

7 octobre 2015 à 12:53

Reste à voir si c'est une pénultième itération du "on-a-la-machine-convertible-de-la-mort-qui-tue" qui, passé l'effet wahou des jours suivant le lancement, ne se vend pas vraiment (voir les précédentes Surface), ou s'il s'agit enfin d'un engin qui saura convaincre le plus grand nombre et à l'usage.
Personnellement, je suis très loin d'être convaincu de la pertinence de ce genre d'engin mais d'autres semblent plus enthousiastes. Et il est vrai que sur papier, ce truc envoie du lourd. Bref, si la Surface Book a le mérite de montrer la vision de Microsoft au sujet de l'ordinateur de demain (comme le MacBook chez la pomme), je me demande si ce sera là aussi son seul mérite, ou si elle trouvera sa place.

Ben10

7 octobre 2015 à 14:22

Sans avoir mis les mains dessus je ne peux pas juger, mais le concept de l'hybride me laisse toujours perplexe. Je reste toujours sur mon sentiment de départ à savoir :
- l'avantage de la tablette est la mobilité, la réactivité du système (allumage, lancement des applis,) le tout pour un usage léger à performant avec un confort raisonnable, autant en itinérance que dans le fond de son lit.
- l'avantage du PC (bureau ou portable) est la possibilité de gérer des usages léger à trés performant (selon la puissance de la bête) avec un grand confort ergonomique, la posture de bureau reste la seule supportable tout au long d'une journée.

Ces 2 usages étant très complémentaires on peut comprendre que l'on ait envie de les fusionner et je n'ai rien contre le fait que les constructeurs essayent, loin de là. Sauf que les interfaces sont très différentes, et de vouloir les combiner n'est pas aussi simple.
L'eau et l'huile sont dans substances simples, mélangez les et vous n'obtiendrez rien d'homogène, et vous ne pourrez ni cuire vos pâtes, ni frire vos frites

- la posture de bureau ne permet pas aisément l'usage du tactile (cf HP Sprout),
- pas plus que de passer sa journée a bosser sur un mini clavier connecté à un iPad.
- L'usage d'un grand écran est préférable pour une utilisation bureautique (au moins 20") mais n'est pas souhaitable pour un format de tablette.
On peut encore multiplier les remarques du genre, on aboutira toujours à la conclusion qu'un ordi de bureau (ou un portable posé sur un bureau) avec écran tactile vous donnera mal au(x) bras, et qu'une tablette grand format et donc posée sur un bureau vous donnera mal au cou.

Tant que l'on aura pas surpassé ces problèmes simples d'ordre ergonomique, l'hybride restera peu convainquant, autant pour le jeu que pour le bureau.

Pour revenir sur cette nouvelle Surface book, je ne suis pas du tout attiré par le produit. Je trouve le design très 80's. Du moins c'est ce qu'on aurait fait à l'époque pour paraître futuriste si ils avait eu la possibilité de faire aussi puissant dans aussi fin.
En revanche, le fait de pouvoir mettre l'écran dans les 2 sens offre le choix de la posture selon l'usage. Microsoft offre la possibilité de mettre des composants puissants, et reste cohérent dans la connectique, ce qui est la moindre des choses.

En tout cas je reste très curieux de ce que ferait Apple dans ce domaine, mais je comprend parfaitement qu'ils ne s'y hasardent pas pour l'instant.

pehache

7 octobre 2015 à 14:40

@Baraka : "ne se vend pas vraiment" ? La Surface Pro 3 s'est plutôt bien vendue (après ça reste des volumes modestes vu le prix), et d'une manière générale les PC hybrides ont un certain succès.

@Ben10 : aucune machine ne peut prétendre convenir à tous les besoins aussi bien que des machines séparés, et forcément un hybride fait des compromis. Mais le fait d'avoir une machine unique et pas deux est un avantage en soi. Par exemple en déplacement professionnel je me vois mal me passer d'un PC, mais une tablette me serait utile par moment (sans que ce soit un besoin tel pour justifier l'achat d'une tablette en plus) : un hybride me conviendrait alors tout à fait.

Stef38

7 octobre 2015 à 14:42

Je trouve le design de la charnière atroce, en dehors de ça, on va voir les caractéristiques, les prix, etc... Perso je regarde les hybrides avec intérêt!

Stef38

7 octobre 2015 à 14:47

le truc qui me gène le plus c'est qu'il reste un écart fermé, du coup ça me semble fragile...

VanZoo

7 octobre 2015 à 15:45

Microsoft attaque ( enfin ? ) Apple sur son argument 1er, à savoir qu'ils étaient jusqu'alors les seuls à proposer une combinaison hardware/software d'une seule logique
Ils auront mis du temps à comprendre qu'il est préférable de concevoir tout d'une unité, une symbiose entre la machine et le système et les logiciels
Sinon, je ne suis pas convaincu par l'argument de l'hybride

Ewilan

7 octobre 2015 à 16:23

@ben10: je ne suis pas d'accord. Ici, l'idée n'est pas d'avoir une tablette sur un bureau ou un ordi dans une salle d'attente (ce qui comme tu le dis est peu pratique), mais d'avoir une machine qui peut faire les deux. Tu es dans un bus, tu ne sors que la partie tablette ; tu es à ton bureau, tu y connectes le clavier. L'idée est très bonne, en théorie ça s'adapte à tous les usages. Bien entendu il faut voir a l'usage, et je ne m'étonnerais pas si cette bonne idée se transformait en galère partielle pour je ne sais quelle raison...

aexm

7 octobre 2015 à 16:53

pas emballé mais au vu de ce que propose Apple (je ne refais pas le discours habituel) …
je serai à l'écoute de/ surveillerai ce type de machine …

De plus, si demain il y a enfin de véritables concurrents, ca pourrait faire bouger Apple de son piédestal …


Sébastien

Baraka

7 octobre 2015 à 16:59

@ Pehache
Je n'ai pas regardé de près les ventes d'appareils hybrides en général mais pour ce qui est des Surface, les ventes sont fortement concentrées sur les semaines suivant la sortie. Bien sûr, Apple ou Samsung sont aussi sujets à une saisonnalité des ventes, mais c'est sans commune mesure. Je pense donc qu'il y a des enthousiastes qui se procurent ces appareils dès leur sortie mais ensuite, c'est le calme quasi-plat. Pour autant que je sache d'ailleurs, la Surface Pro n'est rentabilisée qu'à hauteur des coûts de production et donc loin d'être profitable si on prend en compte les frais de R&D, marketing, distribution...
Forcément, ça pousse Microsoft à oser, et c'est tant mieux. J'ai vraiment du mal à m'imaginer utiliser ça, cela dit, que ce soit chez moi ou au boulot.

pehache

7 octobre 2015 à 18:08

@Baraka : jusqu'à maintenant du moins, MS ne vend pas du matériel pour envahir le marché mais pour orienter le marché du PC vers les directions qu'ils jugent bonnes pour eux (càd pour pouvoir vendre du logiciel et des services derrière), et montrer la voie à suivre aux autres fabricants. En ce sens je pense qu'ils ont atteint leur but avec la SP3.

Silaith

7 octobre 2015 à 19:12

Un grand merci pour cet article explicatif, parce que comme Spinnozza, je me sentais déjà totalement hypé dès la lecture du premier paragraphe.

Ok le prix reste très élevé. Mais s'il y a bien une chose à retenir c'est qu'effectivement Microsoft offre un produit magnifique qui rencontre une demande réelle et très présente.

Maintenant j'espère juste qu'Apple va enfin se réveiller et se sortir les doigts pour innover un peu sur cette machine qui le mérite largement. Il est plus que temps...

TabiZz

9 octobre 2015 à 14:47

Magnifique ? Tout le monde s'enjaille sur le design de cette surface Pro, mais sérieusement cette charnière est juste immonde à mon gout ! Elle me fait penser à ma vieille Festina que j'ai au poignet, de plus, l'écart de 2-3cm quand on ferme le PC n'est pas très réussi je trouve...

Pour ce qui est de la mobilité et de la polyvalence de cette innovation je dis Chapeau !

oryzon

9 octobre 2015 à 15:41

En même temps ceux qui veulent des choses plus classiques peuvent aller voir du côté des derniers Dell XPS et des HP Spectre tout juste annoncés.
MS a réussi son pari : foutre le feu au fion de ses partenaires pour qu'ils se bougent et lancent des vrais gammes premium. Ensuite MS propose une solution qui lui est propre mais n'a pas vocation à prendre tout le marché ; le véritable intérêt de MS c'est de pousser le marché PC vers l'hybridation où W10 donnera son plein rendement. De même cela poussera les dev à faire/porter des apps universelles ce qui lancera enfin le Windows Store et permettra à MS et des partenaires de se relancer sur le marché mobile.
MS a des défauts mais ils ont une qualité, ils sont résiliants, corrigent leurs erreurs et gardent toujours en tête une stratégie à long terme.

TabiZz

9 octobre 2015 à 16:16

Il faudrait qu'il commence par améliorer le Windows Store sur leur Lumia je pense, c'est dommage d'entendre les gens dire qu'ils n'achètent pas des excellents téléphones à cause de leur Market.

Est ce que nous avons vraiment besoin d'une "hybridation" de nos appareils ? Est ce qu'il ne vaut pas mieux avoir une bonne tablette et un bon Pc/Mac au lieu d'avoir deux appareils moyen ! Sur la SP4, quand on la compare en terme de puissance, le MBP fait jeu égal pour un prix identique...

TabiZz

9 octobre 2015 à 16:20

SP4 je me suis trompé je voulais dire Surface Book !

Arnaud le Sourd

9 octobre 2015 à 21:30

eheheh, intéressante vision quand même !!!!! Je voudrais bien acheter le macbook Pro d'Apple si l'écran peut se détacher et se transformer en iPad Pro !
Ce sera un énorme atout pour les graphistes qui puissent travailler avec peu d'accessoires sur le bureau !....

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription