Un téléphone peut-il devenir un ordinateur ?


Le débat revient régulièrement sur le devant de la scène : la commercialisation d'un Mac doté d'un processeur ARM est-elle envisageable ? Nous avons récemment vu à l'occasion de la sortie de l'iPhone 6s que la question de la puissance n'était plus tellement un problème, en tout cas pour les usages les plus modestes (lire : L'iPhone 6s vient titiller le MacBook). Ce constat a d'ailleurs relancé l'idée d'une éventuelle fusion entre iOS et OS X, bien que Tim Cook se soit empressé de fermer la porte à une telle théorie (lire : Non, OS X et iOS ne fusionneront pas). Mais hier soir, Microsoft a répondu à cette question à sa manière, en prenant le problème totalement à l'envers : et si c'était plutôt le téléphone qui se rapprochait de l'ordinateur ? Avec le Microsoft Display Dock, le géant de Redmond a jeté un joli pavé dans la mare.




Le petit boîtier que vous pouvez voir sur l'illustration ci-dessus permet en effet de connecter un des nouveaux téléphones de Microsoft, le Lumia 950 ou le Lumia 950 XL, à un écran, un clavier et une souris. Grâce à la fonction Continuum de Windows 10 qui permet aux applications de s'adapter au type d'appareil sur lequel elles sont lancées, un peu à la manière du responsive design d'un site web (voir dépêche : Microsoft présente Windows 10), le téléphone est capable d'adapter son interface à la taille de l'écran, et se comporter comme un classique PC. Il est même possible de continuer à utiliser les applications du téléphone tout en utilisant d'autres logiciels sur l'écran externe. Le concept est encore jeune et les applications compatibles avec ce mode sont encore peu nombreuses (notons d'ailleurs que ni la date de sortie, ni le prix du Display Dock n'ont été annoncés par Microsoft). Mais il s'agit assurément d'une idée très intéressante, dont les évolutions seront à suivre de près.


PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (8)

il450

7 octobre 2015 à 19:05

En fait, Microsoft triche un peu, il y a un boitier entre les deux. Ce n'est pas simplement le téléphone qu'on relierait à un écran mais on s'y approche doucement.

LolYangccool

7 octobre 2015 à 19:46

A quoi sert ce boitier exactement ? Je pense qu'il ne sert que pour la connexion à l'écran et au clavier et à la souris ?

DKSnake

7 octobre 2015 à 20:55

@Sylvain: pour répondre à la question de l'article, le téléphone aujourd'hui est un ordinateur. Il est certes bridé par le constructeur et relié à un internet factice, mais c'est un petit ordinateur.
Sinon pour ce boitier, cela me fait penser à la fonction Airplay de l'Apple TV qui je crois peut projeter l'écran de l'iphone grâce au wifi.

pehache

7 octobre 2015 à 22:46

Oui le boîtier n'est qu'un genre de dock, nécessaire pour brancher écran+clavier+souris, alors que le téléphone n'a qu'un port micro-USB.

aexm

8 octobre 2015 à 10:26

je comprends pas l'intérêt d'un dock … aujourd’hui avec AirPlay, Chromecast
on affiche les informations d'un terminal sur un autre écran.

Suffira juste d'adapter la résolution et proportion à l'écran d'affichage.
Ceci dit, ça demande qd meme pas mal de ressource et de devoir adapter les fenetres.

Pour le clavier et souris … BT suffira …

Bref, c'est déjà que ce qu'on peut faire …
mais avec des limitations …

Microsoft semble avoir répondu a cette problématique.

Apple semble avoir pris une direction différente (mm si ce n'est pas incompatible) avec handoff et continuity

Dans ce cas, inutile de brancher l'équipement, on change d'équipement (ou d'endroit ou taille d'écan) mais nos données sont toujours les memes …

Sebastien

pehache

8 octobre 2015 à 10:34

@aexm : Airplay, Chromecast... Dans tous les cas il faut un boîtier récepteur sur lequel se connecte le moniteur, donc pourquoi pas un dock. La seule différence c'est avec ou sans fil, sachant aussi qu'en sans fil ce genre de fonctinnement doit pomper grave sur la batterie du téléphone.

Ben10

8 octobre 2015 à 11:56

Transformer un telephone en un ordi aujourd'hui revient à transposer le petit écran vers un grand, et transformer l'ergonomie tactile en interface clavier et souris. Ce qui se résume à tirer profit uniquement des composants internes soit en moyenne :
- 1 Go à 2 Go de RAM
- 64 à 128 Go de stockage
- un processeur à performances modestes comparable à ce que l'on trouve dans un ordi bas / moyen de gamme

quand on sait qu'un Raspberry Pi avec carte micro SD et boîtier coûte aujourd'hui 60 à 70 € environ, on peut se poser la question de l'interêt de cette idée.

Pour ma part l'interêt réside dans l'écologie, en effet pourquoi acheter (et produire) 2 fois le même composant si on peut utiliser le même pour les deux usages.
Enfin, je crois que cette idée est prometteuse à l'avenir. En effet tendre vers l'usage d'un seul appareil tout en un par personne va permettre de définir ce que sera l'assistant informatique personnel de demain.
Un téléphone qui se transforme en poste de travail la journée, et en base multimedia ou console de jeu le soir et week end, ça fait déja plus envie. Selon moi il faut prendre le recul nécessaire pour aborder cette question, et faire en suite évoluer les technologies dans le sens de ces usages, et pas simmplement se réduire à vouloir afficher le contenu du tél sur un grand écran.

pehache

8 octobre 2015 à 12:26

Il faut bien commencer par quelque chose...

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription