Quel avenir pour AMD après Polaris ?


Il y a quelques jours, la gamme de MacBook Pro actuelle a soufflé sa première bougie ; un record pour cette machine qui reste en moyenne un peu plus de huit mois au catalogue avant d'être renouvelée. Alors qu'un événement spécial aura lieu la semaine prochaine (lire : Apple annonce un Special Event le 21 mars), il se murmure déjà qu'aucun Mac n'y serait malheureusement annoncé (lire : Pas de nouveau Mac prévu le 21 mars ?). Une déception pour certains, mais peut-être une bonne nouvelle finalement : et si Apple retardait son annonce pour une bonne raison ? Cette bonne raison, c'est Polaris, la nouvelle génération de cartes graphiques de AMD. Cette nouvelle gamme de cartes représente en effet un joli bond en avant, à la fois en terme de performances et d'efficacité énergétique (lire : Un GPU Polaris pour le MacBook Pro 2016 ?).

AMD a profité de la Game Developers Conference, un salon dédié au jeu vidéo qui se tient actuellement à San Francisco, pour confirmer que son architecture Polaris serait bien disponible pour le milieu de l'année ; on peut donc espérer que les nouvelles cartes graphiques soient disponibles en juin pour la WWDC (lire : La WWDC 2016 du 13 au 17 juin ?). Mais AMD a surtout profité de la conférence pour lever le voile sur sa feuille de route pour les deux prochaines années. Rien de très précis, mais tout de même quelques indications intéressantes : après Polaris sortira Vega dès le début d'année 2017, puis Navi en 2018. Pour ses prochaines générations, AMD aura comme fil rouge l'amélioration de l'efficacité énergétique et l'amélioration du ratio performance/watt (qui sera multiplié par 2,5 avec Polaris, ce qui est monumental). L'arrivée en 2017 de la mémoire HBM2 devrait par exemple permettre de gros progrès (lire : Vers un bond en avant des cartes graphiques).


Roadmap AMD 2018

À moins qu'Apple décide de faire à nouveau confiance à Nvidia pour ses prochaines gammes d'ordinateurs, le grand concurrent d'AMD ayant également réalisé de grands progrès avec l'architecture Pascal attendue cette année (lire : Pascal, la carte graphique de l'iMac 2016), des cartes graphiques Polaris devraient bientôt faire leur apparition sur Mac et notamment sur le MacBook Pro 15,4". Comme d'habitude, ces cartes dédiées seront réservées aux modèles haut de gamme, mais les utilisateurs les plus exigeants auront de belles avancées à se mettre sous la dent.


PARTAGER SUR :

Retrouvez le MacBook Pro sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (14)

LolYangccool

15 mars 2016 à 16:21

Et qu'est-ce qui empêcherait Apple de sortir deux gammes cette années ?
Une la semaine prochaine et une en fin d'année avec Polaris...

Les constructeurs PC adoptent les nouvelles technologies rapidement eux, au moins, et n'attendent pas plus d'un an avant de renouveler leur catalogue.
Heureusement qu'ils ne sont pas tous comme Apple...

VanZoo

15 mars 2016 à 16:57

Et heureusement que tous ne pensent pas comme toi...
C'est une hérésie de proposer deux sorties dans la même année. Le consommateur lambda serait floué. Oui, achetez, c'est le modèle 2016, dit le vendeur. Ah le modèle 2016, ok je le prend alors... ... Un mois après, hop un nouveau modèle qui déchire tout. Et hop, le consommateur non habitué aux forums et sites techniques s'est fait avoir.

Mais bon, venant de toi, si fan de l'induction supra lente mais tellement nouvelle, cela ne m'étonne pas

Sylvain

15 mars 2016 à 17:05

@VanZoo : certes mais en même temps ce genre de situation arrive tous les jours, tout le monde ne lit pas Consomac (c'est bien dommage ) et ce n'est pas parce qu'une nouvelle machine est mieux que celle que tu viens d'acheter va cesser de fonctionner. Au contraire, on peut voir ça dans l'autre sens : alors que certains attendent le modèle 2, d'autres qui achètent sans regarder vont avoir le modèle 1,5 alors qu'autrement ils auraient eu le modèle 1.

VanZoo

15 mars 2016 à 17:15

@Sylvain, déjà qu'on s'embrouille facilement avec la technologie, un modèle par an me semble offrir au consommateur plus de clarté dans ses choix et d'assurance dans son achat

Macintosh

15 mars 2016 à 18:08

Je croise les doigts pour la Polaris dans le MBP 15' !

pehache

15 mars 2016 à 18:32

Ce ne serait pas la première fois qu'il y aurait deux renouvèlements dans l'année pour un Mac. C'est même arrivé assez souvent.

Sylvain

15 mars 2016 à 18:36

@VanZoo : ça c'est certain que ça aide à la lisibilité.

Sethenès

15 mars 2016 à 22:02

Si je me mets à la place d'Apple, ceux qui ont déjà décidé de passer à Windows l'ont fait depuis belle lurette. Ils ont plus à perdre à sortir un simple refresh que d'attendre 6 mois pour sortir "LA" machine que tout le monde attend. Car s'ils sortent un "bête" refresh et que 2-3 mois après; des PC Polaris apparaissent ... Au contraire, si on attend depuis quelques trimestres, ce ne sont pas deux de plus qui vont beaucoup changer la donne. Si des Macs Polaris ne sortent qu'en décembre, je ne vois pas de problèmes - tant que - les PC Polaris ne sortent pas avec 6 mois d'avance ...

La où personnellement, j'attends Apple, c'est plus sur les modèles sans cartes graphiques et sur les options de tous les modèles. Quel prix, quelle config de base, quels upgrades possibles. Quel sera la qualité des nouveaux OS qui devraient voir le jour en Q4. Quel support des extensions comme OpenGL, quel suivi pour HomeKit, etc.

Sethenès

15 mars 2016 à 22:08

Pour revenir sur la news, comment interpréter l'augmentation des perfs/Watts ?

Si je diminue les perfs d'un facteur 10 et que je diminue la consommation d'un facteur 25, j'ai bien une augmentation de 2,5x les Perf/Watts.

Dans un sens, pour les possesseurs de MacBook, c'est en principe une bonne nouvelle. Evidemment, qui dit augmentation des perf/watts dit aussi en principe la possibilité d'en demander plus pour la même dissipation thermique.

Je ne dis pas que ce n'est pas une bonne nouvelle, mais pour ma part l'évolution de la politique d'Intel ne fait pas mes affaires.

Je m'en fous un peu d'une MacBook sans ventilation. Je préférerais de vrais avancées en terme de fonctionnalité CPU. J'avoue que cette news me fait craindre qu'on se dirige dans la même direction. Tout pour l'ultra-mobile et très peu pour les Workstations.

VanZoo

16 mars 2016 à 00:03

Les workstations n'ont plus le vent en poupe, que ce soit du côté Windows que Mac

LolYangccool

16 mars 2016 à 07:34

Sauf qu'on a moins qu'un modèle par an actuellement, et comme l'a dis pehache, il y a déjà eu des années ou il y a eu deux renouvellement, en 2011 par exemple je crois.
Je vois pas en quoi ça pose problème.
¨
PS : On s'en moque que l'induction soit lente, mon smartphone je le recharge la nuit.

Sethenès

16 mars 2016 à 12:33

@VanZoo, il semble que les Workstations (en tout cas les "PCs") soient à peu près stable dans un marché en forte régression par ailleurs.

@LYC, oui il peut y avoir 2 modèles, mais quel est l'élément qui rend ce scénario tellement important à tes yeux ? Sincèrement, je ne comprends pas pourquoi.

N'oublions pas que sauf si je me trompe, les CPU Skylake n'ont pas encore été annoncé officiellement par Intel. Oui, il y a eu une fuite via les listes de prix, mais ça restait une erreur de communication interne.

Je crois qu'il faut se rendre à l'évidence, le calendrier de sortie des puces Intel est en train de se modifier. Je propose l'hypothèse suivante.

Intel va continuer à sortir chaque année une puce ultramobile, probablement en septembre. Broadwell en 2014, Skylake en 2015, Kaby lake (je prédis) Septembre 2016 et Cannonlake (je prédis) Septembre 2017. Ca leur permet d'éviter le scénario catastrophe des Mac ou des PCs ARM.

Pour le reste, je pense qu'Intel va ralentir la cadence à une sortie tous les 18 mois, voire peut être 24 mois pour les Xeon / Extrême Edition. Cela les amènerait à sauter une version sur trois pour les modèles courant et une sur deux pour les modèles les plus puissants. Pour étayer mon fait, je rappelle que les Xeon et les EE sont aujourd'hui toujours en Haswell. Du reste, cela se justifie par les faibles différences de performances d'une génération à l'autre. La seule chose qui progresse de manière significative ce sont les puces graphiques. Du coup, pour les modèles qui en sont dépourvus ...

Si on part de ce postulat, n'est-il pas logique que la cadence chez les intégrateurs aie tendance à s'adapter ?

VanZoo

16 mars 2016 à 14:34

Les Xeon Broadwell ne sont pas sortis ?

Sethenès

16 mars 2016 à 15:43

Non, juste les modèles WS (pour lesquels tant Broadwell que Skylake sont sortis).

Les modèles EX et EP, sont toujours en Haswell.

Par exemple, le Mac Pro Tube est équipé de Xeon IvY Bridge-EP. J'avais pensé qu'Apple suivrait la gamme et sortirait un Mac Pro Haswell il y a 18 mois, puisqu'il est disponible depuis ce moment la.

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription