Tiens, Apple s'intéresse toujours au Mac mini


Le modèle actuel du Mac mini date d'octobre 2014 et ce dernier est toujours équipé des processeurs Haswell d'Intel. La firme de Cupertino a choisi de se passer des services des puces Broadwell l'année dernière, et ce sont désormais les processeurs Skylake qui sont attendus de pied ferme sur le petit Mac d'Apple. Les prochaines annonces d'ordinateurs auront probablement lieu à l'occasion de la WWDC 2016 durant le mois de juin (lire : La WWDC 2016 aura lieu du 13 au 17 juin), et si la star de la conférence devrait être le MacBook Pro, le Mac mini pourrait lui aussi recevoir une mise à jour.




Il est en effet logique d'espérer une présentation simultanée de ces deux gammes : le Mac mini utilise les mêmes processeurs que le MacBook Pro 13,3" (lire : Quel processeur Skylake pour quel Mac ?), dont le renouvellement prochain est une évidence. Bien sûr, le Mac mini ne suscite pas les mêmes attentes que le portable professionnel pommé, et il est d'ailleurs assez peu mis en avant par Apple qui préfère largement promouvoir l'iMac. Notons également qu'Apple ne voit aucun problème à garder certaines de ses gammes une éternité à son catalogue : le Mac Pro actuel date par exemple de décembre 2013... La présentation d'un Mac mini 2016 en juin n'est donc pas une absolue certitude, mais la rampe de lancement serait idéale.

Quoi qu'il en soit, une bonne nouvelle nous provient du côté de l'USPTO cette semaine. Le Bureau américain des brevets et des marques de commerce vient en effet d'enregistrer une nouvelle marque pour le compte d'Apple : 11 ans après la sortie du premier modèle de Mac mini, Apple a enfin jugé utile de déposer le nom de son petit ordinateur ! Une mesure qui est assez étonnante autant d'années plus tard, mais qui a au moins le mérite de montrer qu'Apple n'abandonne pas le Mac mini.




Nous saurons donc dans quelques semaines si ce nouveau dépôt de marque a quelque chose à voir avec une hypothétique volonté d'Apple de redonner un coup de jeune au Mac mini. La présentation d'un modèle revu et corrigé, plus compact (avec de la mémoire flash par défaut ?) et doté de la connectique USB-C, aurait assurément de quoi relancer l'intérêt pour cette gamme trop délaissée ces derniers temps. Wait and see...


PARTAGER SUR :


Nouvelle analyse : Mac mini

Sur le même sujet

Vos réactions (14)

marczen

22 avril 2016 à 16:53

Pourquoi vouloir un Mac Mini plus compact ?
L'utilisation est pour un ordinateur de Bureau ou d'un HTPC (Home Theater Personal Computer). Dans ce cas, la compacité n'est pas nécessaire surtout avec les dimensions actuelles du Mac Mini.
Il est plus intéressant d'augmenter la puissance que réduire les dimensions d'un appareil qui n'est pas nomade.
Je ne comprends pas la logique d'Apple sauf pour faire des produits de plus en plus fermés en soudant tous les composants sous l'excuse de les rendre plus fin sans véritable besoin.

pipoca

22 avril 2016 à 17:10

Je suis bien d'accord avec marczen concernant l'évolution des Macs avec impossibilité de modifier quoique ce soit.

MPRChoupiKawaii

22 avril 2016 à 22:10

@marczen, je pense que la question ici serait plutôt, pourquoi ne pas vouloir un Mac Mini plus compact ?
Si il peut faire la même chose que ses prédécesseurs, voire même mieux, dans un format réduit, tout le monde est gagnant. Réduction des couts pour Apple (plus de Mac Mini pour un même transport) et gain de place pour l'utilisateur (même minime). Surtout que de nos jours, ce n'est pas vraiment avec plus de place que l'on fabrique des ordinateur plus puissants...
Au niveau du soudage des composants, cela permet non seulement à Apple de jouer sur l'argument marketing du "achetez ça, vous ne pourrez pas le changer plus tard", mais aussi d'améliorer énormément les performances de certains composants. Cela permet au SSD, par exemple, d'être bien plus rapide, n'étant pas bridé par le port SATA...

Sethenès

22 avril 2016 à 22:19

@MPR : La dernière phrase est fausse. Soudée ou pas, les technologies restent les mêmes et ont les mêmes limites et les mêmes performances.

VanZoo

23 avril 2016 à 00:01

@Pipoca, il faut se souvenir que cela a toujours été dans l'ADN d'Apple. Le 1er Macintosh de 84, il était quasi impossible de l'ouvrir. Ca avait volontairement été conçu et voulu ainsi

pehache

23 avril 2016 à 12:35

L'ADN à bon dos. L'Apple II était une machine très modulaire, et parmi les Mac il y a tout eu, aussi bien des machines fermées comme le premier Mac que des machines très modulaires. De manière générale Apple a tendance à se refermer sur elle-même quand ça marche bien et à s'ouvrir quand ça va moins bien

kikinou6

23 avril 2016 à 12:44

Pourquoi vouloir un Mac Mini plus compact ?
C'est une question d'argent ; Apple ne souhaite pas phagocyter la vente d'appareils à 2000€ et plus, par un boitier à 500€ qui commence à devenir suffisamment puissant pour un usage lambda.
Idéalement (pour Apple) il faudrait passer cette gamme sous processeur m avec mémoire et ssd soudé ; et comment nous vendre ça ? Grâce à la miniaturisation
L'autre moyen pour gagner plus c'est de raccourcir les cycles de renouvellement, des machines non upgradables cela veut dire que la machine sera changée plus régulièrement...
Encore plus vite si on y ajoute quelques "mesquineries" cf la caméra 480p du MacBook ou son unique port usb C...
Enfin cela permet d'éviter que le client prenne l'entrée de gamme (ssd étriqué) donc il opte pour le "better" ou "best" ou pour les juteuses options; et là, c'est le revenu moyen par client qui grimpe
Donc pour faire la transition vers un nouveau produit qui en offre moins, on laisse mourir l'ancien en ne le mettant plus à jour pour qu'il devienne moins intéressant ; il n'est pas supprimé pour ne fâcher personne cf macbook air et macbook pro avec mange disque et on met l'emphase sur le côté "nouveau" et compact pour faire passer la pilule ; c'est un subtil équilibre...
Et bien-sûr apple sera applaudi des deux mains quand il règleront les "mesquineries" de la V1 : ouah un deuxième port usb !!!
Bref c'est du grand art !

VanZoo

23 avril 2016 à 12:54

Ai-je dit le contraire ? L'ADN, en l'occurrence, peut être plurielle. Nous sommes tous multiples. Idem pour certaines entreprises

Avec le Mac Pro, Apple a surtout commis l'erreur de vouloir impressionner son monde avec ce design et refaire le coup du cube, du tournesol. Tout cela au détriment du reste. La phrase de Shiller : " on ne peut plus innover, mon cul ", est symptomatique des motivations qui ont animé la création de ce Mac Pro. L'aveu d'une faiblesse et d'un ratage de conception. Et là, une autre partie de l'ADN Apple, l'importance du design ( au service de l'usage )
Le TB3 et l'ouverture aux GPU externe peuvent sauver ce design
Quant aux portables, plus ils sont fins et légers, mieux c'est. Après si certains ne les utilisent seulement comme tour fixe chez eux, c'est leur problème

Le nombre de consommateurs qui ouvrent leurs machines ?

kikinou6

23 avril 2016 à 12:57

Tiens, au fait, si vous regardez l'historique du mac mini vous voyez qu'ils sont passés de 2,5ghz à 1,4 ghz pour l'entrée de gamme plus bridage des machines ; puis il y a eu une augmentation de prix...
Les étoiles s'alignent pour pouvoir proposer un nouveau produit bridé niveau ram et ssd ( oui mais le dernier l'était déjà)
Un peu moins cher ( oui mais pas trop, faut pas déconner)
Core m ( oui mais la fréquence ne change pas, la grande majorité des gens ne fera pas la différence)
Voilà, voilà

pehache

24 avril 2016 à 20:48

@vanzoo : les consommateurs qui ouvrent eux-mêmes leurs machines ne sont pas nombreux, mais ceux qui les font ouvrir déjà plus.

VanZoo

25 avril 2016 à 00:08

Combien sont ceux qui ouvrent leur Tv ou leur cafetière ou micro-onde ?

pehache

25 avril 2016 à 08:09

L'intérêt d'ouvrir sa cafetière ou son micro-onde est à peu près nul. Un micro-onde d'il y a 15 ans rend à peu près le même service qu'un micro-onde neuf. Si tu veux faire des comparaisons choisis les mieux.

Par ailleurs je ne vois pas en l'évolution de l'électro-ménager, où tout est de plus en plus soudé aussi et moins réparable, serait un exemple à suivre. Société de consommation à la con où on préfère jeter plutôt que de réparer...

VanZoo

26 avril 2016 à 00:29

On n'ouvre pas sa machine seulement pour la faire évoluer mais aussi pour la réparer ( soi-même, en l'occurrence ) Une petite pièce souvent insignifiante péte et le micro-onde est jeté. Quasi personne ne le répare. Cafetière, aspirateur, lave-linge... ect
La Tv, qui pense à l'ouvrir pour l'updater ?! Là, personne pour râler sur Panasonic, Samsung ou Lg et Sony
Pathétique

pehache

26 avril 2016 à 02:15

Tu inverses les causes et les conséquences. Les gens qui ne réparent pas eux-mêmes, avant ils faisaient réparer. Sauf que les fabricants rendent les réparations de plus en plus difficiles, voire impossibles, même pour les réparateurs. Ce qui est pathétique c'est de défendre ce modèle.

Réagir

Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Connexion
Inscription



À PROPOS

Qui sommes-nous ?
© 2004 - 2017 Consomac

CONTACT

Rédaction - Technique
Presse - Bons plans

SOCIAL

Consomac sur Twitter
Consomac sur Facebook

FLUX RSS

Les news
Les bons plans



Recherche

Contact

Voir version ordinateur

Sur Facebook - Sur Twitter

RSS News - RSS Bons Plans

À propos

© 2004 - 2017 Consomac