Le MacBook 2016, toujours plus fermé


À vrai dire, on s'y attendait sans le moindre doute. Mais tout de même, le démontage du MacBook 12" par l'équipe du site iFixit laisse un goût amer : Apple a encore une fois fermé un peu plus son ordinateur à toute intervention extérieure. Les changements par rapport à la première génération sont mineurs, mais ils montrent clairement les intentions d'Apple : le port USB-C est désormais soudé à la carte mère, et certaines têtes de vis sont enduites d'une substance (différente de la traditionnelle peinture bleue) qui se désagrège lorsque l'on utilise un tournevis, ce qui permet au SAV d'Apple de savoir si la machine a été ouverte par son propriétaire.


MacBook 2016 iFixit

Avec une note de réparabilité de 1/10, Apple récolte la plus mauvaise note possible. Mais au-delà de la note catastrophique, c'est la philosophie qui dérange : si certains compromis sont acceptables car ils ont une justification technologique, des retours en arrière délibérément destinés à rendre un produit irréparable sont beaucoup plus difficiles à justifier. Pour faire simple, le MacBook 12" 2016 est une bonne machine mais dont tous les composants sont collés ou soudés : en cas de panne, l'intervention du SAV d'Apple est indispensable et la prise en charge hors garantie promet d'être salée...


PARTAGER SUR :

Retrouvez le MacBook sur notre comparateur de prix.

Sur le même sujet

Vos réactions (43)

Thomas

25 avril 2016 à 17:18

La peinture bleue c'est du grip pour éviter que les vis se dévissent seules...

Appeul

25 avril 2016 à 17:40

Oui c'est du frein filet il en existe de différentes couleurs selon la force de la colle.

pehache

25 avril 2016 à 18:09

...ou encore appelé parfois "bloque-écrou". Mais ça n'a aucune utilité dans un appareil tel qu'un portable qui n'est soumis à aucune vibration. D'ailleurs il n'y en avait pas jusqu'à maintenant et personne n'a jamais entendu parler de MacBooks se démontant tout seuls.

Sethenès

25 avril 2016 à 19:27

Chaque sortie produit est évidemment unique et ne permet, en principe, que d'émettre des conclusions pour lui-même.

Mais, sa sortie nous informe aussi sur l'évolution de la stratégie de la marque. Ici, sur un modèle qui me semble très logiquement totalement fermé, consacrer une telle énergie à le rendre encore plus fermé m'apparait comme un message très clair non seulement pour ce modèle, mais pour tous les autres modèles à venir d'Apple.

Geck

25 avril 2016 à 20:02

C'est quand même dingue de vendre de nos jours un ordinateur où tous les composants sont soudés. Ce qui signifie qu'au moindre problème, on est non seulement obligé d'aller faire réparer sa machine chez apple, mais en plus cette machine est vouée à ne jamais pouvoir évoluer. Apple nous balance de la pub en veux tu en voilà sur le recyclage, les panneaux solaires, regardez comme on est au top, blabla, mais à côté de cela il vendent des ordis jetables.
On regarde vraiment au cours terme, société de consommation oblige. Il est grand temps de faire machine arrière, car quand on aura plus les métaux rares on aura bien l'air bièsse non?

Au final, qu'est-ce qui reste à Apple par rapport à la concurrence, mis à part leur design made in Ive et leur Os? Plus grand chose malheureusement, pour un prix fort on a quasi rien à se mettre sous la dent.
En tout cas moi ce macbook, il est certes beau oui, mais niveau fonctionnel (un seul port), durée de vie et évolutivité... Avec ça je trouve qu'on n'en a pas pour son argent, mais cela reste mon point de vue

Stef38

25 avril 2016 à 20:20

un 12" avec 512Go de HDD, 8Go de ram et tout ça pour 900g, voilà ce qui lui reste et c'est deja monstrueux, mais ça explique qu'il se vendra sûrement même si ce genre de choses fait râler...

Sethenès

25 avril 2016 à 20:40

@Geck : "l'air bièsse", tu viens de la région de Namur ?

Que jusque tout au bord ...

kikinou6

25 avril 2016 à 21:07

@Geck : je crois qu'on est de plus en plus nombreux à partager ce point de vue malheureusement...

Michel Bellemare

25 avril 2016 à 22:24

Moi je pense que le Macbook s'adresse à une clientèle, qui se fout du fait qu'il n'est pas évolutif. C'est un produit où le look et la portabilité priment. Le fait que les composants sont collés ou soudés n'a pas d'importance, car la clientèle visée sera heureuse de tout changer, pour un autre Macbook au look d'enfer dans quelques années.

Geck

25 avril 2016 à 22:35

@Sethenès: Haha non mais presque ^^ De liège pour être précis

matt

25 avril 2016 à 23:17

C'est vrai j'ai un ordi portable HP pavillon (700€) depuis 2ans je me vois pas changer les composant de se dernier ...

Évidemment sur un ordi fixe je peux comprendre, d'ailleurs sur le Mac Pro c'est possible, mais sur un PC portable je trouve que c'est moins "logique".

aexm

25 avril 2016 à 23:37

La suite logique … c'est la location …

Sébastien

pipoca

25 avril 2016 à 23:43

...La suite logique... c'est l'ordi en ligne !!!

Sethenès

25 avril 2016 à 23:44

@Michel Bellemare : Je pourrais acheter un tel MacBook car effectivement, la machine me plait.

Mais pas un iMac, ni un Mac Mini conçu dans cette logique.

VanZoo

26 avril 2016 à 00:26

L'évolutivité sur un portable ? la bonne blague

Que pouvait-on changer sur les précédents sinon la ram ? Comme si la majorité était en capacité de faire évoluer sois-même un portable
Malgré avoir constasté ne pas être capable de se faire un hakintosh, certains viennent râler qu'un Mac portable n'est pas évolutif
Et puis, c'est sur, les réparateurs non Apple sont bien moins chers et ne sont jamais des escrocs

Que ces soudures et l'absence d'évolutivités possibles soient inacceptables sur le Mac Mini et le Mac Pro, voir même l'Imac, oui ! ... mais là...

VanZoo

26 avril 2016 à 00:32

Qui répare soi-même son électroménager ? Qui répare ou cherche à updater sa Tv ? Ah, personne. Tout le monde appelle Darty

Qui répare ou booste sa bagnole ? Très très peu de personnes ( d'autant plus avec les nouvelles bagnoles )

pehache

26 avril 2016 à 02:30

Faut arrêter les comparaisons ALC pour justifier l'injustifiable. Réparer les freins d'une voiture n'a jamais été à la portée d'un client lambda non outillé. Remplacer un disque, une batterie, ou ajouter de la RAM, est hyper simple en comparaison, pour peu qu'ils ne soient pas soudés. Il suffit juste de savoir manipuler un tournevis.

Et encore une fois ce n'est pas parce dans l'électroménager il y a aussi des trucs conçus de sorte qu'ils soient très difficilement réparables que ça excuse quoi que ce soit si Apple fait la même chose.

jebster

26 avril 2016 à 07:40

D'accord avec Pehache. D'autant que quand tu changes tes plaquettes de frein, t'es pas obligé de jeter toute la roue.

Quand j'ai fait changer la batterie de mon Macbook, ils ont changé le clavier et le trackpad avec, ces deux derniers marchant très bien, juste parce que l'ensemble est collé ensemble. Foutre un trackpad et un clavier à la poubelle pour rien c'est de la pure logique industrielle, mais une aberration écologique.

DoubleY

26 avril 2016 à 08:53

Sur un portable le minimum c'est de pouvoir changer RAM et ssd. Après pour le reste moins simple...
Ce mb ne va se démoder tt de suite, il est fait pour une bureautique ++. Donc les seules choses qui vont évoluer et qu'il aurait été sympas de pouvoir avoir le choix de le faire changer soi moi sont la ram pour des applications plus gourmandes et des os plus gourmands en devenir et le ssd pour des fichiers toujours plus lourds.
Cette politique n'a aucunes justifications .. Ha si

il450

26 avril 2016 à 09:16

Malheureusement on ne peut avoir le beurre et l'argent du beurre et la crémière . La technologie informatique a un principe fondamental : la minutiarisation. On ne peut aller contre le progrès, et de plus, sans la minutiarisation, on ne pourrait pas faire tous les progrès actuels qui sont nécessaires notamment pour aller dans l'espace avec le moins de stock possible. Il faut juste se dire que la défaillance de ces objets est relativement faible pour ne pas à se soucier de le réparer . L'inconvénient est l'absence d'evolutivité. Dans ce cas, si vous n'avez pas les moyens de vous permettre une configuration optimale il existe les disques durs cloud ou externes . Sinon, achetez la concurrence . Ben oui, on aimerait tous une rolls mais on se contente d'une Peugeot . Faisons de même en informatique si on n'a pas les moyens .

DoubleY

26 avril 2016 à 10:45

C'est pas une question de moyen. Rolls ou Peugeot l'evolutivité est la même. On peut changer les même choses (bon pas au même prix et sûrement que l'endurance moteur n'est pareil... Encore que).
Ici c'est juste une mentalité qui en jeu. La miniaturisation n'y est pour rien. Changer son stockage car ses besoins ont évolué (genre 2ans après achat) devrait être possible et normal.

pehache

26 avril 2016 à 11:16

Lenovo publie les "hardware maintenance manuals" pour pratiquement tous ses modèles. A titre d'exemple, celui du X1 Carbon, qui est l'ultrabook haut de gamme chez Lenovo :
https://download.lenovo.com/pccbbs/mobiles_pdf/x1carbon_2_hmm_sp40a26110.pdf

On voit que la plupart des composants sont accessibles et démontables sans une prise de tête excessive, et Lenovo donne le mode d'emploi complet. Lenovo n'a pas que des qualité, mais sur ce point-là ils sont exemplaires et ce que fait Apple en comparaison est simplement scandaleux.

marczen

26 avril 2016 à 11:38

J'ai un MacBook Pro de 2009. J'ai évolué sa RAM et changer de DD. Ceci m'a permis de le conserver jusqu'à maintenant. A présent, ceci ne fonctionne plus avec les Mac actuels. La philosophie et la clientèle ont évolué. Pour ma part, les Mac n'ont plus rien de professionnel. Ils sont des produits de mode pour le grand public. Pour des besoins professionnels où pour des personnes plus exigeantes (traitements photos ou vidéos quotidiens) il vaut mieux passer sous Windows. C'est mon cas et même si j'apprécie MacOS, je ne regrette pas du tout mon choix. J'ai enfin un matériel sans aucun compromis de puissance et d'usage.
Apple a évolué, il semble qu'il est temps de l'accepter et d’agir en conséquence.

pipoca

26 avril 2016 à 11:55

Je suis d'accord avec marczen, Apple a une logique de "design-miniaturisation" qui va à l'encontre du vieux principe des "upgrade". Du coté des PC-windows, HP, Dell, Lenovo avec ses yoga font de même. En revanche, à la différence d'Apple, ces entreprises proposent plusieurs gammes dont certaines permettent facilement un changement de ram, DD etc...

pehache

26 avril 2016 à 12:01

Même sur les Yoga on peut accéder aux composants et les démonter (seule la RAM a l'air soudée) !

https://download.lenovo.com/consumer/mobiles_pub/lenovo_yoga_3_pro_1370_hmm_201512.pdf

Sethenès

26 avril 2016 à 12:10

@Pehache : A mon avis, tout le marché PC pro est équipé de disque et de mémoire remplaçable et plus ou moins facilement accessible selon les marques et les modèles.

Dans mon ancien taf, on considérait les disques durs comme des consommables. On en avait toujours entre 10 et 20 de réserve pour un parc de 400 PCs. En cas de doutes ou de problèmes, l'utilisateur apportait son PC un soir et il le récupérait, données transférées avant 9h le lendemain.

On essayait aussi d'avoir une machine de réserve des modèles de PCs les plus utilisés. C'était idéal pour déterminer si la panne est Hard ou Soft, il suffit de permuter les disques. Si le problème persiste, c'est Hard, s'il disparait, c'est soft. En plus si le problème est Hardware, l'utilisateur peut repartir avec un PC fonctionnel (celui de réserve). Il suffit de faire réparer le PCs et après on procède une seconde fois à l'échange.

Mais pour tout ça, bien sûr, il faut que le disque soit remplaçable.

VanZoo

26 avril 2016 à 12:58

Et donc ces bidouilles concernent quel pourcentage de consommateur ?
Le nombre de fois que j'aide mon entourage élargi sur des trucs si basiques qu'il serait incapable de changer ne serait-ce un disque... Tant, même avec un tuto, seraient totalement perdu
Certains usent jusqu'à la corde l'argument écologique mais en bon geek, changeront les pièces de la machine pour des updates finalement insignifiants

Sur un portable, cela me semble dérisoire. Le Mac Pro oui, c'est scandaleux ! Apple aurait dû garder l'ancienne tour
En tout cas, en 9ans, mon Mac Pro fonctionne toujours comme au 1er jour et je n'ai jamais changé aucune pièce parce que je n'y connais strictement rien en comptabilité matérielle

L'informatique évolue comme les bagnoles. Beaucoup rafistolaient leurs caisses, ce qui est aujourd'hui bien difficile
Je ne vais pas pleurer sur la disparition des garagistes

Baraka

26 avril 2016 à 13:29

Il faut faire la part des choses entre l'impératif technologique et industriel d'une part (miniaturisation, nécessité de souder pour gagner en finesse etc) et le choix économique d'autre part (maîtrise de l'ensemble de la chaîne sur toute la durée de vie des machines par impossibilité pour les clients de faire autrement).
L'un et l'autre point ont leurs intérêts et inconvénients du côté d'Apple. L'argument écologique, notamment, marche (un peu) dans les deux sens : en conservant la main sur l'ensemble des pièces et surtout les éléments amenés à être remplacés en réparation, Apple les envoie dans ses centres de recyclage et ils ne sont pas ainsi jetés à la poubelle, abandonné en pleine nature, recyclés par des tiers etc. Leurs centres de recyclage étant (d'après les infos disponibles) ce qui se fait de mieux en la matière, voilà qui donne un éclairage nouveau.

Reste bien sûr le point de vue du client. Et c'est là où le bât blesse.

pehache

26 avril 2016 à 13:54

Vanzoo : "Et donc ces bidouilles concernent quel pourcentage de consommateur ?"

Tous ceux qui font eux-même ou qui font faire par quelqu'un d'autre (pro ou pas), soit au final nettement plus de monde que ce que tu veux bien faire croire. Il y a quelques années, barrette de RAM HS sur le portable de mon beau-père, passage chez Darty qui en 15mn lui remettent une barrette neuve (et plus grosse). Avec de la RAM soudée le PC aurait été bon pour la poubelle (valeur résiduelle trop faible pour que ça vaille le coup de réparer).

Et plus important que le nombre de consommateurs qui font ou font faire, ce qu'il faut voir c'est la proportion de machines concernées : il y a tout un marché du PC d'occasion, où les "vieilles" machines trouvent toujours preneurs pour une seconde vie quand le possesseur initial n'est plus satisfait et ne veux/peux pas bidouiller lui-même.

VanZoo

26 avril 2016 à 15:54

Tu as raison mais tu ne réponds pas au fait que c'est une tendance se généralisant non propre à Apple
On pouvait réparer les bagnoles, les TV et autres produits mécaniques/technologiques. C'est de moins en moins le cas, de partout.
Quant au hardware et software disons propriétaires chez Apple, c'est tout sauf une nouveauté
Qu'Apple soude ou non les pièces d'un portable, ça ne me dérange guère. Il en est autrement des ordinateurs fixes

Ben10

26 avril 2016 à 16:22

Pour rebondir sur un ensemble des commentaires vus ici, mon expérience perso :
J'ai moi même mis à jour un macbook 2009 avec SSD et RAM ce qui lui a offert un second souffle non négligeable. Je me retrouve plus de 6 ans après l'achat avec une machine avec 512Go de SSD et 8Go de RAM le tout pour 250€ d'investissement, quand une machine neuve m'aurait coûté entre 1600 et 1800€. Alors bien sûr mon macbook n'a pas de retina, ni le force touch, le proc reste un dual core, et le poids...mais au final j'ai eu le choix. J'ai bien sûr pas mal hésité, très tenté d'acheter pour le plaisir du neuf mais je ne regrette pas du tout et les perfs de mon macbook sont très honorables.
Autre réflexion : je suis passé d'un HDD à un SSD ce qui changement de technologie oblige, doit être la principale source du boost de perfs. Aujourd’hui un macbook 12" vendu avec un SSD soudé a des perfs qui ne seront que peu améliorées dans les 5 prochaines années à moins d'une nouvelle révolution dans les techniques de stockage donc on peut penser qu'un possesseur de macbook 12" sera peu tenté de le changer, ceci dit il n'aura pas le choix et c'est bien là le pb. Et bien sûr au delà de la mise à jour des perfs il y a tout simplement la maintenance et là encore, pb.

Pour finir sur mon expérience perso je dirai que pour un neo geek bricolo comme moi un tuto m'a suffit mais je me suis longuement renseigné au préalable, (dans les forums de consomac bien sûr !) et mine de rien si la manip reste accessible pour peu que l'on soit un tantinet minutieux, il ne faut pas négliger la partie installation du système. Créer une clé bootable peut être une routine pour certains mais je ne connaissais pas cette possibilité avant de l'avoir fait pour moi, et comment se renseigner sur un sujet si l'on a même pas idée qu'il existe? Autrement dit, mettre à jour sa machine, tout le monde n'y pense pas, et puis il faut s'y interesser un minimum pour tenter la démarche. Quand on sait que l'on peut économiser plus de 1000€ ça paraît incontournable, mais encore faut-il savoir.

Enfin plus globalement, le nombre de réaction à cette article montre pour moi quelque chose d'évident, ce macbook, on aimerait tous en avoir envie
C'est vrai qu'il fait envie, et ses nombreux compromis (USB-C unique, perfs moyennes, complications à la maintenance, prix) nous font rager, donc on râle. C'est clair, si HP ou ASUS en avait fait autant (soudures etc), ce serait le cadet de mes soucis. Mon sentiment qui paraît partagé par vous tous, c'est qu'on attend d'Apple de ne pas nous proposer de compromis, (alors que l'on attend rien des autres) ou même de ne pas nous prendre pour des moutons. On veut bien des produits plus chers à condition qu'ils soient au top. Ce que j'ai cru lire entre les lignes de vos commentaires, c'est que certains d'entre vous n'ont pas du tout l'intention de l'acheter, mais plutôt un macbook pro ou un mac pro, et s'ils sont aussi fermés que ce macbook, ben ça craint quoi J'ai quand même du mal à y croire sur le futur mac pro, par contre sur la mac mini c'est déjà mal engagé et ça, c'est inexcusable. Quant au macbook pro 2016 qui s'oriente aussi vers une finesse accrue, je parie que l'on retrouvera les même commentaires dans l'article après sa présentation, j'en ferai partie.

Sethenès

26 avril 2016 à 20:58

Ce qui me semble intéressant avec cette discussion, c'est qu'on sent que globalement les lignes ont bougé.

Je pense ne pas me tromper en disant que tout le monde est critique, même si ce n'est pas sur ce produit spécifique, la politique d'Apple nous a tous obligé à un changement de discours mais surtout à un questionnement de notre politique d'achat. Celui-ci ne touchera que l'acquisition des ordinateurs, pas celle des Smartphones et des tablettes, sur ce point je suis d'accord.

Le plus surprenant (ou pas), c'est que même chez les commentateurs professionnels (qui tire une partie de leurs revenus) d'Apple, les lignes ont également bougé. Pendant longtemps, l'émission "On refait le Mac" avait des petits airs de "Pravda" ou d'"Humanité" de la meilleure époque, pour ceux qui ont connu. Leur exclamation au moment du live consacré à l'annonce de l'iPhone SE ne laissait planer aucun doute sur ce changement radical de point de vue.

Et plus près du nous, un titre tel que "Tiens, Apple s'intéresse toujours au ..." n'est pas anodin.

Je pense qu'Apple est très conscient de l'effet de sa politique sur les "enthousiastes" et s'attend à les perdre. Si hier, des sites comme Consomac ont servi Apple, aujourd'hui, je pense qu'Apple les considèrent comme un obstacle de part la caisse de résonance qu'ils offrent à la critique. Je sais, car ça a été évoqué dans une autre vidéo d'on refait le mac que les montants des sponsorisations d'achat sont en baisse pour les sites partenaires.

Pour ma part, c'est en tout cas décidé, je ne ferai jamais d'achats dans un Apple store. J'acheterai soit via un lien comme celui que ce site propose, soit chez un revendeur tiers.

raph-09

26 avril 2016 à 22:22

Je partage entièrement les avis de @Ben10 et de @Sethenès. Je pense que ce phénomène s'est exacerbé depuis le décès de Steve Jobs. Aujourd'hui, la politique d'Apple semble plus floue. L'exemple type est la multiplication des modèles d'Iphone : 5s, 5c, 6, 6s, 5e etc...

VanZoo

26 avril 2016 à 23:27

@Raph-09, les iphones jusqu'aux 6 auraient été conçus et validés par S.J : http://www.journaldugeek.com/2013/04/04/steve-jobs-iphones-5s-6/

Sethenès

27 avril 2016 à 00:17

La news vient de tomber ...

raph-09

27 avril 2016 à 01:00

@VanZoo Mea-culpa

yann84

27 avril 2016 à 08:22

Pour le modeste Bidouilleur que je suis, dans mon entourage privé, les PCs de bureau sont de moins en moins nombreux et les portables cèdent la place au tablettes...
Je n'ai plus acheté de composant depuis 5ans ( DD / RAM / CPU etc...), seulement ouvert un portable pour le compound thermique du CPU ....
Pour diverses raisons, j'ai fait le choix de passer sur mac cet hiver, malgré sa faible note de "réparabilité", et j'ai même converti des proches...
Alors oui les produits Apple sont de plus en plus fermés coté HW, mais au delà de ça, j'y ai trouvé un service, une aide à la prise en main, une stabilité et une fiabilité qui jusqu'ici me satisfont pleinement...
Pour finir, je n'ai pas d'action chez Apple ni chez leur concurrents mais je pense que pour majorité des utilisateurs lorsque leur Macbook seront léssivés, les tablettes / smartphones sauront les remplaceront pour cet usage domestique...

The Hoff

27 avril 2016 à 09:36

Cette pratique est tout simplement un n-ème exemple scandaleux d'obsolescence programmée, ce qu'il faut dénoncer inlassablement qu'il s'agisse de voitures, frigos, télés ou ordinateurs, c'est pareil.

Ben10

27 avril 2016 à 10:43

@the Hoff : Ce n'est pas littéralement de l'obsolescence programmée qui signifie une programmation volontaire d'un arrêt des fonctions soit par un programme (comme un compteur de copies dans une photocopieuse) soit par une pièce conçue volontairement pour s'user. On dit ça des courroies de distrib qui ont remplacé les chaines dans les moteurs. Ici il s'agit d'un tout en un ou la durée de vie de l'ensemble dépend de la pièce qui a la plus courte durée de vie. C'est le 2e cas qui est constaté ici, mais rien ne dit qu'il n'y a pas d'obsolescence programmée par ailleurs, ou qu'Apple applique d'une façon plus ou moins déguisée un renouvellement accéléré de ses produits.

The Hoff

27 avril 2016 à 12:22

Pour moi, ça rentre dans la définition de l'obsolescence programmée malgré tout, dans le sens où l'appareil est conçu pour que sa durée de vie soit raccourcie en empêchant toute réparation ou remplacement d'un composant défectueux.

Sethenès

27 avril 2016 à 12:40

Vous avez tous les deux raisons : l'un au sens commun, l'autre au sens juridique.

Mais selon ton acception, The Hoff, tu le sais en achetant. Tu choisis donc en connaissance de cause.

Dans l'autre acception, il faut que la société ait implanté un mécanisme caché (un compteur de copie pour une imprimante, une pièce en plastique impossible à remplacer et cachée la où tout ingénieur en aurait mis une en métal, ...).

marczen

27 avril 2016 à 13:41

Tous ces commentaires montrent qu'Apple change de philosophie et qu'elle n'est pas appréciée par les aficionados de la marque qui ont un usage plus avancé de l'informatique.
Actuellement, les nouveaux clients sont dans l'air de la consommation et de l'usage simple et intuitif de service. A l'image d'un smartphone où l'installation, l'utilisation et la suppression d'application doivent être simple et intuitif, les ordinateurs suivent eux aussi cette orientation. Il devient aussi plus accepté qu'un ordinateur soit aussi peu évolutif qu'un smartphone avec un cycle de renouvellement plus court.
Comme Apple ne propose pas (où plus pour longtemps) une gamme d'ordinateur évolutif, ceux qui ont un usage plus avancé de l'informatique devront se tourner vers une autre marque où accepter les nouvelles contraintes d'Apple.

Sethenès

27 avril 2016 à 13:49

Ou opter pour le Hackintosh

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription