Notre test du MacBook 12'' 2016


Un an après la sortie du premier MacBook 12", Apple a commercialisé un nouveau modèle affichant des progrès en terme de performances. Cette nouvelle génération vaut-elle le coup de s'y intéresser ? Nous avons testé le MacBook 2016 et vous proposons quelques éléments de réponse.


MacBook 2016 rose

Design et prise en main


Le MacBook 2016 ressemble comme deux gouttes d'eau à son prédécesseur. Seule nouveauté visible : l'arrivée dans la gamme du coloris "or rose", d'une sobriété qui n'est pas forcément à toute épreuve et qui se fera remarquer à coup sûr dans une assemblée. En dehors de cette considération qui restera à l'appréciation de chacun, la prise en main du MacBook 2016 est strictement identique à celle du MacBook 2015.

La grande particularité du MacBook 12" réside dans son clavier aux touches extrêmement fines, qui nécessitent un bon moment d'adaptation lorsque l'on a l'habitude des touches du MacBook Air ou du MacBook Pro. La frappe est bien plus sèche, et les touches sont plus grandes que sur les autres modèles d'ordinateurs portables d'Apple. L'ensemble n'est pas désagréable, mais véritablement déroutant dans les premiers jours d'utilisation. On finit toutefois par s'y habituer et c'est alors le retour à un clavier plus classique qui déroute : à côté du MacBook 12", le clavier du MacBook Pro paraît alors particulièrement épais !


MacBook 2016 rose clavier

L'écran est également un élément différenciateur avec le MacBook Air. On passe en effet d'une diagonale de 13,3" à une diagonale de 12", ce qui est un retour en arrière non négligeable. En revanche, la résolution de l'écran explose : on passe en effet d'une définition de 1 440 x 900 pixels à 2 304 x 1 440 pixels ! L'écran Retina du MacBook 12" est parfaitement capable d'afficher la même surface de travail que le MacBook Air 13,3", et il affiche un nombre de pixels largement supérieur. L'image est ainsi d'une très grande qualité et fait oublier la petitesse de l'écran. Alors que nous avons l'habitude de travailler sur un grand écran de 15,4", nous avons largement préféré travailler sur l'écran du MacBook 12" que sur celui du MacBook Air 13,3".


MacBook 2016 écran

Viennent ensuite les dimensions de l'appareil. Le MacBook 12" est en effet très fin et compact, et présente un poids plume de 920 grammes. Il conserve une excellente impression de solidité, et sait se faire oublier dans un sac à dos ou dans un grand sac à main. C'est sa très grande force : à peine plus lourd qu'un iPad Pro, c'est le compagnon idéal du voyageur.


Réactivité, performances et autonomie


La grande finesse et la grande légèreté du MacBook 12" ont un coût : les différents composants sont confinés dans un espace extrêmement restreint, dépourvu de ventilateur. Impossible donc d'espérer retrouver les performances d'un MacBook Pro ou même d'un MacBook Air : le MacBook 12" est équipé de puces Core m d'Intel, qui sont très peu consommatrices, qui chauffent peu et qui permettent un ordinateur totalement silencieux, mais qui sont également peu puissantes. En bref, le MacBook 12" dispose de performances brutes similaires à celles d'un MacBook Air datant de 2011. Est-ce une mauvaise chose ? Tout dépend bien sûr de votre usage.


MacBook 2016 iMovie

Le MacBook 12" est effectivement un ordinateur peu puissant, mais il n'en est pas pour autant un ordinateur d'appoint et peut parfaitement répondre à de nombreux usages personnels et professionnels. Nous avons ainsi utilisé ce petit ordinateur pendant une dizaine de jours pour administrer Consomac, et il s'en est plutôt bien sorti ! Simplement, nous n'avons pas de besoins réellement exigeants en terme de puissance. La mémoire vive (8 Go) est un peu limitée si vous avez l'habitude d'utiliser de nombreux logiciels (et de nombreux onglets sur votre navigateur) simultanément, mais le MacBook est parfaitement capable de répondre aux besoins de la vie de tous les jours si vous ne tentez pas de vous en servir comme d'un MacBook Pro.

Photoshop ? Pas de souci, du moment qu'il ne s'agit pas de fichiers de plusieurs centaines de méga-octets. iMovie et Final Cut Pro ? Tout dépend de la complexité du projet, mais le MacBook pourra vous permettre de monter un film de vacances sans problème. Les jeux ? Globalement, oubliez les gros titres : le MacBook 2016 est certes beaucoup plus performant sur ce point que le MacBook 2015 (de 25% jusqu'à 85% sur certains titres récents), mais il part de trop loin pour que cela soit véritablement confortable. Pour le casual gaming et les anciens jeux, le MacBook 2016 est en revanche satisfaisant.


MacBook 2016 Tomb Raider II

Comme son prédécesseur, le MacBook 2016 est impressionnant de réactivité au quotidien grâce à sa mémoire flash. Les nouveaux SSD utilisés par Apple sont d'ailleurs en net progrès : ils sont pratiquement deux fois plus performants que ceux du MacBook 2015 et ils dépassent désormais presque systématiquement 1 Go/s en lecture et 700 Mo/s en écriture ! Des débits qui nous semblent inutilement élevés par rapport à la machine que nous avons entre les mains : dans la vie de tous les jours, nous n'avons pas ressenti de véritable différence de vitesse entre les deux générations de MacBook.

Enfin, l'autonomie est excellente pour un ordinateur d'une telle finesse, mais tout dépend là encore de votre usage : si vous utilisez par exemple le MacBook 2016 avec la luminosité de l'écran au maximum et de nombreuses applications ouvertes, vous ne tiendrez pas une demi journée. En revanche, vous pourrez atteindre les 10 heures de navigation web annoncées par Apple si vous baissez sensiblement la luminosité de l'écran. Globalement, il est possible de tenir une journée complète, mais uniquement en faisant bien attention aux applications ouvertes et en faisant des compromis sur la luminosité. Mieux vaut avoir son chargeur à proximité au cas où...


MacBook 2016 chargeur

Des limites volontaires


Comme Apple aime à le dire, le MacBook est « en avance sur son temps ». Littéralement. La présence d'un connecteur USB-C alors que les périphériques en étant dotés se comptent encore sur les doigts de la main (même l'iPhone n'est pas compatible sans adaptateur) oblige à l'achat d'adaptateurs hors de prix (25 € pour l'adaptateur vers USB-A et 89 € pour l'adaptateur vers USB-A, USB-C et HDMI). Ce nouveau standard est extrêmement prometteur, mais il est encore vécu comme une contrainte aujourd'hui. La présence d'un seul port est d'ailleurs rapidement problématique pour un usage professionnel ! Notons d'ailleurs que le MacBook 2016 est toujours équipé de l'USB 3.1 à 5 Gbit/s alors que la norme Thunderbolt 3 à 40 Gbits/s est disponible (cette dernière utilise le même connecteur que l'USB-C)... Enfin, la webcam de l'ordinateur est limitée au 480p, contre 720p pour le MacBook Air et le MacBook Pro.

Également, Apple a limité les options de configuration proposées sur l'Apple Store. Il n'est ainsi pas possible de disposer de plus de 512 Go de stockage, et il n'est pas non plus proposé d'option pour aller plus loin que 8 Go de mémoire vive. Un modèle haut de gamme avec 1 To de stockage et 16 Go de mémoire vive serait pourtant très appréciable... Et c'est un classique pour Apple : les configurations les plus élevées en terme de stockage et de mémoire vive ont toujours été réservées au MacBook Pro, alors que tout le monde n'a pas nécessairement besoin de la grande puissance de ce dernier.


MacBook 2016 USB-C

Peut mieux faire...


Ce MacBook 2016 laisse un sentiment de frustration assez important. Si des tests de performance permettent de constater de grands progrès pour la mémoire flash, de bien meilleures performances graphiques et une légère hausse des performances brutes, peu de gens pourront réellement ressentir une différence entre le MacBook 2016 du MacBook 2015 dans la vie de tous les jours en dehors des amateurs de jeux et de montage vidéo (et on conseille à ces derniers l'achat du prochain MacBook Pro qui devrait être commercialisé cet été). Cette mise à jour aurait été satisfaisante si elle avait été accompagnée d'une baisse des tarifs. Or, les modèles 2016 sont toujours vendus à partir de 1 449 € sur l'Apple Store, et ce n'est pas avec cela que le MacBook 12" va pouvoir enterrer le MacBook Air en entrée de gamme.

Si le MacBook 12" vous fait de l'oeil et que vous ne comptez pas trop sur la puce vidéo intégrée, nous vous invitons à considérer l'achat d'un modèle de l'année dernière. Vous pourrez trouver de nombreux modèles 2015 sur le Refurb Store avec des tarifs de 1 059 € pour les modèles dotés de 256 Go de stockage (contre 1 449 € pour le modèle actuel), et de 1 359 € pour les modèles disposant de 512 Go de stockage (contre 1 799 € pour le modèle actuel). Ces derniers sont bien sûr un peu moins performants que les modèles de 2016, mais la différence tarifaire est trop importante pour être négligée (lire : Faut-il acheter un MacBook 12" 2016 ou un modèle de 2015 ? ).


MacBook 2015 Refurb

Deux des modèles disponibles sur le Refurb Store



Conclusion


Le MacBook 2016 est une belle machine mais qui est destinée à des utilisateurs n'ayant pas de besoins particuliers en terme de puissance et de connectique, tout en disposant d'un budget supérieur à celui nécessaire à l'achat d'un MacBook Air. Pour l'instant, le MacBook devrait donc rester réservé à des clients prêts à payer un prix élevé et prêts à jongler avec des adaptateurs pour s'offrir le luxe de la finesse, de la légèreté et d'un écran Retina. Petit à petit, l'USB-C deviendra un véritable standard et les prix du MacBook 12" baisseront ; le MacBook Air pourra alors tirer sa révérence. Pour l'instant, le MacBook 12" est terriblement séduisant mais pas encore totalement mature : dans un ou deux ans, il se vendra comme des petits pains.

MacBook sur Apple.com

PARTAGER SUR :

Sur le même sujet

Vos réactions (9)

Mr Bob

9 mai 2016 à 16:16

Bien le test !! T'as même sorti le sac à main

LolYangccool

9 mai 2016 à 16:45

Bonjour tout le monde !

Sylvain, tu dis que le MacBook de 2016 a des perfs similaire au MacBook Air de 2011, mais sur MacG ils disent qu'étant donné la stagnation du MacBook Air en terme de performances et le peu de renouvellement de cette machine, que le MacBook de 2016 est très proche des performances du dernier MacBook Air.

As-tu fais des mesures précises comme des GeekBench, CineBench etc... ?

Merci.

Sylvain

9 mai 2016 à 17:19

@LolYangccool : oui, j'ai délibérément choisi de ne pas les poster. La comparaison des benchmarks est très difficile, notamment à cause du mode turbo du Core m qui provoque une chauffe énorme (pas de ventilateur) et conduit le système à s'auto-brider afin d'éviter la surchauffe. Sur des pointes ponctuelles, le MacBook peut effectivement afficher des performances assez impressionnantes, mais ça retombe vite.
Dans un sens, nous avons donc tous les deux raison et tout va dépendre de l'intensité et de la durée de la charge demandée. Après, l'estimation que j'ai donnée reste approximative, pour donner une petite idée. J'ai choisi l'hypothèse pessimiste. Mais quoi qu'il en soit, le MacBook Air n'a pas non plus fait de gros bond en avant ces derniers temps : l'idée c'est que c'est pas puissant, et qu'à partir du moment où on se pose la question des benchmarks c'est qu'on a besoin d'un autre modèle.

il450

9 mai 2016 à 17:23

Merci pour le test sylvain. Pour ma part, j'ai toujours une appréhension concernant le clavier.. le manque de port étant rédhibitoire actuellement. Mais ce macbook est incontestablement une réussite future, dans quelques années, il sera top. On va voir ce que ça va donner sur les futurs macbook pro.

LolYangccool

9 mai 2016 à 17:53

C'est clair. Pour avoir eu quelques jours le MacBook 2015, c'est une machine qui ne demande qui être améliorée.
Si le MacBook de 2016 était un peu plus performant, je l'aurai volontiers troquer contre mon MBP13".

J'avais comme beaucoup de personnes, de gros soucis de lags et de manque de performances sur OS X avec le MacBook de 2015. Ces problèmes ont-ils étés corrigés grâce à la petite montée en puissance ?

Stef38

9 mai 2016 à 18:12

Super test Sylvain, ça répond à la plupart de mes interrogations, merci!

Mout

9 mai 2016 à 20:03

Ca m'embête, ce test. il me fait remettre en question mon projet de l'acheter. J'avais oublié le coté "même pas compatible avec l'iphone"...
Un peu de réflexion supplémentaire ne ferait pas de mal à mon porte monnaie...

Michel Bellemare

9 mai 2016 à 20:05

Le Macbook 2016 corrige un défaut, qui affectait le clavier du Macbook 2015.

La clavier CSF (Canadien-Français) est un clavier QWERTY avec accents. Celui du Macbook 2015 avait intercalé une touche du clavier anglais dans ce clavier. Ce défaut de fabrication a été corrigé dans le Macbook 2016.

Dommage que je ne puisse vous mettre une photo (.jpg), une image vaut mille mots.

LolYangccool

22 mai 2016 à 19:07

@Mout : Un adaptateur et c'est réglé !

Réagir
Vous devez être connecté à notre forum pour pouvoir poster un commentaire.

Plus loin Connexion
Plus loin Inscription